Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Le blogging de A à Z : de la science à l’art !

Le blogging de A à Z : de la science à l’art !

Coucou les amis. Il fait chaud, très chaud, n’oubliez pas de vous hydrater et de choisir des endroits frais pour travailler. Par expérience, un coup de chaud n’est pas beau à voir, alors protégez-vous de la chaleur et prenez soin de vous les loulous :)

Pour celles et ceux qui sont en vacances, je vous souhaite de très belles journées loin du PC, du smartphone et de la tablette, pour une digital détox ultra efficace. Pas d’inquiétude, vous aurez le temps de lire l’article du jour à votre retour. Pour ceux qui ne sont pas encore en vacances ou si comme moi, vous avez déjà fini, lisez cet article et surtout partagez votre avis sur le sujet.

Et justement, revenons à nos moutons. L’article d’aujourd’hui traite d’un sujet qui vous intéressera beaucoup et qui suscitera de nombreuses interrogations. On le voit avec les tendances de recherches, le nombre d’articles publiés sur le sujet (y compris sur le blog que vous êtes en train de lire) et même l’intérêt porté dans les échanges entre confrères et entrepreneurs : il s’agit du blogging.

Pour planter le décor, je ne suis pas une spécialiste du blogging. Je suis, comme vous une blogueuse ou encore une passionnée du sujet. Ainsi, mes conseils et recommandations sont issus de ma propre expérience et je ne prétends pas détenir la vérité absolue.

Dans cet article, je vais donc vous expliquer ce qu’est le blogging, l’intérêt d’avoir un blog quand on est une entreprise, vous donner quelques clés pour réussir votre aventure et vous mettre en garde sur les facteurs qui pourraient, à l’inverse, saboter le succès de votre blog. Pour finir, je suis sûre que quelques astuces pour bien rédiger pour votre blog et faire décoller son trafic vous aideront.

Cet article, je le vois comme un guide ultime du blogging, grâce à la multitude d’informations provenant d’un mix entre plusieurs articles sur le blog et les différents angles abordés. Vous me direz si j’ai réussi mon pari. Vous me suivez ? Prêts ? Allons-y !

I – Le blogging : kesako

Le blog est un moyen de communication interactif et un outil marketing à part entière. Il peut être utilisé aussi bien à des fins personnelles (le blogueur qui souhaite partager, échanger, donner la parole à sa communauté) que professionnelles (l’entreprise qui souhaite se faire connaître, vendre, informer).

Mais, si le blogging – donc le fait de bloguer, publier des articles sur son blog – est aujourd’hui ancré dans les moeurs et est devenu un outil quasi indispensable pour la personne/l’entreprise à la recherche d’une visibilité sur la toile, il n’est pas toujours évident de réussir dans ce domaine, et d’atteindre ses objectifs.

Le blogging est rempli de mystères à percer. Loin d’être une science exacte, plus proche de l’art ou du talent, le blogging est un travail de longue haleine qui s’appréhende mieux avec de l’expérience et de la pratique.

II – Pourquoi créer un blog ?

5 raisons pour créer un blog est le tout premier article que j’ai posté sur ce blog. C’était en 2012 ! Vous vous rendez compte ? Comme le temps passe vite, c’est presque affreux ! 7 ans plus tard, je suis encore là en tant que bloggeuse et malgré les hauts et les bas, je m’efforce de garder la flamme. Dans tous les cas, je tenais à vous remercier pour votre fidélité et votre engagement. C’est très important pour un blogueur d’avoir une communauté, et vous, vous êtes là pour moi, alors un grand merci !

Et si mon premier article pèche autant sur le fond que sur la forme (jeunesse quand tu nous tiens !) :) , il a au moins le mérite de lister 5 raisons pour lesquelles vous avez intérêt à créer un blog. Raisons qui, pour moi, sont encore d’actualité. Les voici, complétées et mises à jour.

N°1 : Acquérir une réelle crédibilité : des objectifs clairement identifiés

Quand on commence à écrire et publier des articles on ne souhaite qu’une chose : être lu et reconnu ! C’est un premier objectif, ou au mieux, l’objectif principal.

Grâce à un travail acharné et à la rédaction d’articles de qualité, une certaine crédibilité, vous sera attribuée par le lectorat. Cette crédibilité – à vous de la créer en soignant la pertinence et la fiabilité des informations que vous transmettez à travers les écrits mais aussi à vous de la garder sur le long terme. Elle vous sera nécessaire pour vous positionner en tant que leader d’opinion, ou encore en tant qu’expert dans votre domaine. Elle sera la clé de la confiance de votre lectorat !

Il existe d’autres objectifs que la crédibilité que vous pouvez vous fixer, nous verrons certains d’entre eux dans les points suivants : se construire une communauté engagée, accroître sa notoriété, se positionner en tant qu’expert, attirer de nouveaux lecteurs/visiteurs/prospects/clients…

Commencez par travailler votre crédibilité et les autres objectifs se rempliront naturellement.

N°2 : Constituer une communauté, un public propre

Une communauté engagée et réactive est un signe de bonne santé pour une entreprise. Pour obtenir une communauté et capter son public, il faut lui fournir des contenus de qualité, répondant à ses attentes et à ses questions.

Pour y parvenir, vous devez dans un premier temps, identifier les membres potentiels de votre cible. Étudiez-les soigneusement en vous posant des questions :

  • Qui sont-ils ?
  • Quels sont les centres d’intérêt de ma cible ?
  • À quels besoins vont répondre les articles de blog ?
  • Comment anticiper leurs demandes ?

Vous avez besoin d’un maximum d’informations sur votre cible pour construire une ligne éditoriale et un planning de publication. Étudiez également la périodicité des informations qui retiennent l’attention de votre communauté. Vous pouvez vous aider de tous les outils à votre disposition : logiciel d’audit, personas marketing, étude de marché, réseaux sociaux, etc.

Ne négligez aucune source d’informations afin d’avoir toujours un coup d’avance sur vos concurrents…

Lorsque vous avez constitué votre communauté, c’est déjà un grand pas. Mais à quoi va-t-elle vous servir ? Vous avez un lectorat fidèle, qui commente et interagit avec vos contenus, et c’est excellent. Vous êtes en train de construire votre e-réputation.

La réputation virtuelle est un élément important pour votre référencement naturel. En effet, en vous positionnant comme un apporteur de contenu de qualité sur le web, vous répondez à la problématique de vos lecteurs ainsi qu’à plusieurs critères des moteurs de recherche : votre notoriété !

N°3 : Accroître sa notoriété et sa visibilité auprès des moteurs de recherche

En publiant régulièrement du contenu, on alimente les moteurs de recherche. En effet, ceux-ci, et Google en tête, sont des obsédés textuels. Plus ils ont des mots à mâcher, plus ils sont contents.

Et devinez comment un moteur de recherche vous remerciera pour le travail de qualité que vous faites ? Avec un bon positionnement, bien évidemment. Et un bon positionnement est gage d’une belle visibilité : indispensable pour le succès de votre blog.

Le blog, à travers vos écrits et vos articles, vous aidera donc à accroître votre visibilité et votre notoriété. C’est un engrenage positif pour votre entreprise, votre blog, votre e-réputation.

La visibilité est l’élément du SEO qu’il faut travailler en continu car elle n’est jamais acquise. C’est d’ailleurs toute la difficulté du rédacteur web : renouveler sans cesse les sujets à traiter et trouver de nouveaux angles de développement pour attirer de nouveaux lecteurs et contenter la communauté déjà en place. C’est un véritable challenge.

Votre visibilité s’étend au-delà de votre blog (professionnel ou personnel d’ailleurs). Toutes vos productions sont prises en compte dès qu’elles sont intelligemment reliées entre elles. Prenez donc aussi en compte tous les moyens de donner de la visibilité à vos contenus :

  • Relais sur les réseaux sociaux
  • Maillage interne
  • Partage sur des blogs partenaires (en tant que ressources par exemple)
  • Maillage externe (sur des blogs satellite ou des sites de curation)

Travaillez votre stratégie de visibilité pour donner encore plus d’impact à vos contenus.  

N°4 : Se positionner comme un expert dans son domaine

Bloguer est une activité qui demande du temps, de la patience et de la pratique. Mais avant de vous lancer dans la production de contenu de qualité, il vous faut des objectifs : visibilité, crédibilité, information, ventes… Selon votre objectif principal, l’orientation de vos productions peut changer.

Si votre objectif est de vous positionner en tant qu’expert dans votre domaine, vous allez devoir positionner votre discours pour le rendre professionnel et livrer des informations aussi bien pratiques que techniques. Devenir leader est un travail long et méthodique. Grâce à une solide ligne éditoriale (si vous rencontrez des difficultés pour la mettre en place, je peux vous aider puisque le référencement naturel, c’est mon métier :) ! ), vous pouvez développer votre positionnement progressivement, avec des méthodes qui ont déjà fait leur preuve.

Tout le monde n’est pas expert dans son domaine, en revanche, vous avez certainement des connaissances et des compétences dans votre entreprise qui peuvent être exploitées afin de vous donner plus de poids. De plus, cela fera une grande différence par rapport à vos concurrents. Par exemple, les témoignages clients sont un excellent point de départ. Pensez donc à vous en servir comme références pour vos études de cas…

N°5 : Avoir un support pour s’exprimer tout simplement

La parole, l’échange, la discussion sont propres à l’homme. On aime bien papoter, ça fait du bien au moral :)

Si dans la jeunesse, la tenue d’un journal intime était une activité qui vous plaisait, rien ne vous empêche de partager certains de vos moments de vie avec une communauté. Cela s’applique aussi bien à la vie personnelle qu’à la vie professionnelle. En effet, une entreprise qui s’humanise est une entreprise qui peut bien plus facilement interagir avec sa communauté.

Donner un visage humain à une entreprise, des valeurs et une philosophie vous permet de développer la storytelling de l’entreprise. Là aussi, de nombreuses techniques sont à votre disposition (et là aussi, je peux vous aider à les mettre en place) pour que vous puissiez développer votre notoriété tout en vous exprimant de manière transparente et humaine.

Le blog est un support pratique et accessible. Il demande un minimum d’investissement mais son avantage est que l’on peut tout structurer. Grâce à une ligne éditoriale et une stratégie de contenu, tout devient plus facile et la production de contenus peut être planifiée. De nombreuses contraintes tombent alors naturellement et vous prenez plaisir à écrire pour votre blog. C’est précisément à ce moment que vous produisez vos meilleurs billets de blog… parole de rédactrice web !

N°6 : Garder une trace de son évolution

Au fil du temps et de l’acquisition des compétences, les erreurs de débutant s’éloignent et il peut nous arriver d’oublier par où nous sommes passés avant d’accéder à la reconnaissance (et celle-ci arrivera un jour si vous poursuivez vos efforts de rédaction de contenus de qualité !).

Le blog a cette vertu : il nous permet de conserver une trace de notre évolution professionnelle, personnelle ou des deux.

Porter un regard sur le passé est toujours intéressant pour le futur. Aussi, je ne saurais que trop vous conseiller de ne pas mettre à la corbeille les vieux articles que vous trouvez moins précis ou moins qualitatifs. Ils correspondent à votre expérience du moment et font eux aussi partie de ce que vous êtes aujourd’hui ! Pourquoi ne pas tout simplement les reprendre (en faisant un lien) et les améliorer dans un nouveau billet ? D’une part, vous améliorer votre maillage interne et d’autre part, vous portez un regard bienveillant sur votre travail.

N°7 : Créer de nouveaux contacts professionnels

Le blog est un partage direct avec votre communauté. À travers les échanges et les discussions, vous développez des affinités avec certains membres de votre communauté et vous créez de vrais nouveaux contacts comme des bonnes connaissances, des amis, des contacts professionnels, etc.

Et quand on sait que le réseau est l’une des clés les plus importantes pour réussir dans le milieu professionnel, je me dis, pourquoi s’en priver ?

Le blog est donc un agitateur social, un point de rencontre, un lieu de vie. Vous pouvez évoluer en tant que rédacteur/référenceur/passionné mais aussi en tant que personne car vous pouvez vous enrichir des avis des autres, de leurs commentaires et de leurs expériences.

Les outils comme le blog sont incontournables sur bien des points. Nous en avons d’ailleurs vu plusieurs un peu plus haut : SEO, visibilité, notoriété, e-réputation, chiffre d’affaires…

N°8 : Se faire plaisir

J’ajouterais une 8e raison, parce que c’est, selon moi, une condition indispensable à la production de contenu de qualité et à la réussite : se faire plaisir :)

Oui, on peut créer un blog pour simplement se faire plaisir : le plaisir d’écrire, le plaisir de partager, le plaisir de communiquer, le plaisir d’échanger …

Et pourquoi pas finalement ?

III – Pourquoi créer un blog d’entreprise ?

La réponse est très simple : accroître sa visibilité sur la toile !

Bien évidemment, toutes les raisons citées plus haut sont valables également pour un blog d’entreprise ; je l’ai d’ailleurs évoqué à plusieurs reprises. L’entreprise qui crée son blog souhaite :

  • Se démarquer de la concurrence
  • Créer davantage d’interaction avec ses clients et ainsi être plus proche de son public
  • Créer une communauté autour de la marque (produits/services)
  • Avoir un support pour communiquer avec la communauté
  • Optimiser son efficacité et améliorer sa réactivité pour les échanges, les messages, les avis et ainsi améliorer l’expérience utilisateur (client, prospect, internaute)
  • Améliorer l’image de l’entreprise
  • Acquérir une réelle crédibilité et devenir l’expert de son domaine
  • Accroître les visites sur son site web
  • Vendre davantage et obtenir des leads 

Valérie, ancienne rédactrice sur le blog, a déchiffré ces raisons dans un article intitulé, Création d’un blog d’entreprise : une idée judicieuse pour votre visibilité ! Je vous invite à le lire pour en comprendre davantage les arguments !

Pour finir, deux statistiques intéressantes issues d’une étude de Hubspot !

  • les entreprises qui ont un blog reçoivent 55% de trafic en plus
  • les entreprises qui ont un blog ont 97 % de liens entrants en plus que celles qui n’en ont pas !

Quand on voit les réels bénéfices d’un blog d’entreprise, il serait dommage de ne pas s’en servir…

Créer un blog d’entreprise pour accroître sa visibilité sur la toile

Toutes les raisons citées plus haut sont importantes, apportent de la valeur ajoutée à l’histoire de l’entreprise et contribuent à son succès. Maintenant, si je devais centraliser le tout autour d’une seule et unique raison, je dirais que c’est la VISIBILITÉ.

Que souhaite l’entreprise finalement ? Être connue, reconnue, trouvée sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche et entrer dans l’esprit de sa cible pour s’assurer de ne pas passer inaperçue. Cette visibilité souhaitée est justifiée, car c’est seulement ainsi que l’entreprise peut conquérir de nouveaux clients, les fidéliser et ainsi parvenir à son but ultime : la vente et la pérennité. 

IV – Les facteurs clés de succès de votre blog

Dans un précédent article, je vous donnais mes 5 facteurs clés pour le succès de votre blog.

En effet, sans savoir pourquoi mon blog a connu une évolution fulgurante à ses débuts, j’ai poursuivi mes efforts pour toujours mieux répondre aux attentes des internautes et des moteurs de recherche. En peu de temps j’enregistrais une montagne de visites sans en connaître réellement la raison.

Encore aujourd’hui, je suis incapable de dire avec certitude quelle a été la recette magique… Je pense qu’être une fille dans un milieu d’hommes (en tout cas, il y a 7 ans c’était plus vrai qu’aujourd’hui), et oser un rose bonbon pour un blog qui se voulait pro a dû attirer la curiosité et l’empathie de certains internautes bienveillants. La qualité des articles (en tout cas, croyez-moi, j’ai fait de mon mieux), ainsi que la fréquence de publication ont dû participer à cette succes story.

Mais voici d’une manière plus générale et à mon humble avis, les quelques facteurs clés de succès pour un blog !

N°1 : Une thématique porteuse d’intérêt

La première chose qui peut décider du succès ou de l’échec d’un blog c’est la thématique traitée. Bien évidemment, plus la thématique suscite l’intérêt, plus vous aurez de chances d’être visité et lu. Plus le trafic est important sur le blog, plus celui-ci sera, disons-le ainsi, un succès.

Entre nous, une thématique comme le bien-être et le développement personnel par exemple sera plus porteuse d’intérêt que l’histoire du papillon (même si j’adore les papillons !). Le potentiel d’une thématique c’est comme la capacité à attirer un lectorat, à l’intéresser et à le fidéliser. Plus la thématique est à potentiel (et souvent en lien aussi avec l’actualité et la tendance de vie des français), plus il sera facile d’avoir du succès. Mais attention, le simple fait d’être sur un sujet qui intéresse et qui plait ne garantit pas le succès, nous sommes d’accord.

En revanche, vous allez me dire que vous ne choisissez pas la thématique du blog à proprement parler, car cette dernière est souvent le résultat d’une passion, d’un savoir-faire ou pour une entreprise, d’un métier, ou d’un univers. Dans ce cas précis, si votre thématique n’est pas à potentiel, il va falloir trouver d’autres moyens pour assurer la visibilité et le succès du blog. Laissez alors votre créativité s’exprimer…

N°2 : La fréquence et la régularité des publications

Je ne vais pas vous dire quelle est la fréquence parfaite de publication. Je n’ai pas la réponse. Je pense vraiment que cela varie d’un univers à l’autre.

Le plus important à mes yeux, c’est de choisir un rythme que vous pouvez tenir. Ne publiez pas trop souvent au risque d’ennuyer vos lecteurs (sauf s’ils le demandent :) ), mais ne vous faites pas non plus désirer, au risque d’être oublié. Votre cible doit assimiler le rythme de vos publications pour pouvoir vous suivre : lire les articles, les partager, les commenter, etc.

Je dirais donc que la bonne fréquence est celle que vous pouvez tenir sur le long terme et surtout celle qui convient à votre cible (testez, questionnez…).

N°3 : La qualité de vos articles

Alors, certes, nous ne sommes pas tous experts et nous n’avons pas tous la science infuse. En revanche, nous pouvons tous essayer de faire de notre mieux. Ainsi, sans vous mettre la pression, essayez d’écrire et publiez seulement des articles dont vous êtes fier. 

Si vous êtes en adéquation avec ce que vous écrivez, si vous pensez que c’est vrai et intéressant, alors pas de problème. L’article correspondra à ce que vous êtes et à ce que vous savez à un instant T. 

Avec le temps vous allez “grandir”, “évoluer”, “apprendre” et ainsi vos articles seront de plus en plus qualitatifs. Entre nous, vous pensez que je suis fière de tous les articles que j’ai publié en 2012 ? Non, pas du tout ! Mais tant pis, c’est ce que je savais à l’époque, ce que j’étais avec mon bagage de connaissances et ma grande soif d’apprendre. :)

N°4 : La variété de vos contenus

Le lecteur d’aujourd’hui est infidèle. La diversité des contenus est telle que l’information est aussi éphémère que les lecteurs sont volatils. C’est pourquoi il est indispensable de toujours rester concentré et mettre en place des stratégies de contenus de plus en plus originales et captivantes.

Cela passe (aussi) par la mise en place de contenus différents : texte bien évidemment (checklists, interviews, guests blogging, comparatifs, livres blancs, tutos, snack contents…), mais aussi et de plus en plus des contenus média (vidéos, infographie, podcasts…).

Usez-en (si vous vous sentez à l’aise), pour toujours élargir votre cible, la satisfaire et la fidéliser. 

N°5 : Votre présence et votre dynamisme sur la toile

Pour que ça marche, vous vous en doutez, il faut que les articles que vous publiez avec tant de fierté soit lus, aimés, partagés. Et quand il démarre, un blog inconnu ne peut pas générer à lui seul suffisamment de visites. C’est ici que les réseaux sociaux interviennent.

Votre cible, vos futurs lecteurs sont sur les réseaux sociaux. Allez donc à leur rencontre.

Créez des comptes sur les réseaux sociaux que vous maîtrisez (ou que vous souhaitez maîtriser) et qui sont adaptés à votre thématique. Il existe plusieurs types de réseaux : les réseaux sociaux à caractère personnel comme Facebook, les réseaux dits professionnels comme Linkedin, Viadeo.., les réseaux de microblogging comme Twitter, les réseaux de partage de photos ou vidéos comme Pinterest, Instagram, Youtube…c’est à vous de choisir.

Le plus important est de ne pas s’éparpiller, au risque de se perdre. Créez seulement 2 à 3 comptes si vous êtes sûr de pouvoir les alimenter régulièrement afin d’être dynamique, réactif et de vous constituer une véritable communauté.

N°6 : La communauté et sa fidélité

Votre communauté se formera petit à petit autour de votre blog. Mais comme toute relation (amicale ou professionnelle), celle que vous aurez avec votre communauté s’entretient.

Et croyez moi ce n’est pas évident.

Par expérience je sais qu’il est très important de pouvoir compter sur sa communauté et à l’inverse, d’être là pour elle.

Pour atteindre ce niveau de confiance et d’entraide, il est important que votre communauté vous soit fidèle. Pour cela, respectez-là, soyez là pour elle, soyez à l’écoute et essayez d’être réellement présent pour échanger, prenez soin d’elle, aimez-la et faites-lui une place importante dans votre stratégie de communication. Une relation superficielle ne fonctionnera pas.

N°7 : VOUS ! Croyez en vous, ayez-confiance en vous !

Et si ces 6 facteurs clés du succès ne vous suffisent pas, écoutez le podcast de mon invité Stéphane, 4h18 ! Stéphane complète bien ma petite liste de l’époque, avec des conseils plus que pertinents sur les facteurs qui peuvent influencer la réussite d’un blog.

Le plus important et celui qui fait particulièrement sens à mes yeux, c’est de croire en vous. Si vous croyez en vous, vous allez vous donner les moyens de réussir sans vous rendre compte, vous allez “dégager” une impression de confiance qui va “attirer” les autres. Et si les autres ont confiance en vous et en ce que vous dites, et bien, ca sera déjà un grand pas :)

Voici quelques autres raisons que Stéphane développe dans ce podcast  :

  • Croyez en vous ! Ayez confiance en vous ! N’ayez pas peur !
  • Réfléchissez avant de vous lancer !
  • Ne vous “emmerdez” pas avec des choses qui ne vous plaisent pas !
  • Appuyez-vous sur ce que vous savez faire !
  • Faites ce qui vous plaît !
  • Écrivez, écrivez : mettez les mots sur le papier !
  • Prenez le temps … d’analyser, de réfléchir, de communiquer…
  • Trouvez un angle intéressant et original !
  • Trouvez votre ton, votre style ! (ne copiez pas bêtement, mais inspirez-vous  …)
  • Différenciez-vous !
  • Affirmez qui vous êtes et assumez !
  • Toujours garder à l’esprit : votre blog, c’est vous !

V – Le syndrome de l’imposteur : petit aparté

Le syndrome de l’imposteur, il nous gâche la vie, non ? C’est ce sentiment de peur, de gêne, de remise en question perpétuelle, cette sensation de ne pas se sentir légitime, alors que la volonté, l’expérience, le savoir-faire, la motivation et l’envie sont là.

Comment afficher et assumer le positionnement d’expert nécessaire par exemple pour convaincre un prospect de signer avec vous ? Je ne suis pas une experte, je n’ai pas la science infuse et je n’ai pas de réponse à toutes les questions concernant le SEO. Pourtant, j’essaie de faire un bon travail et de m’investir à 100% dans chaque projet qui m’est confié. Cela suffit-il ?

Pourquoi serais-je légitime pour parler d’un sujet ou d’un autre sur mon blog ?

Pourquoi aurais-je la certitude de faire mieux qu’un autre ? Pourquoi moi ? Et si je disais des bêtises ? Et si c’était faux, discutable, inexact ?

Autant de questions que certains d’entre nous se sont déjà posés ou se poseront un jour.

Ne pas sentir assez de légitimité n’est pas une mauvaise chose, à mon avis. Cela remet les pendules à l’heure (parfois) et prouve également un désir de bien faire et de mieux faire. Finalement, c’est signe d’une conscience professionnelle. On ne veut pas faire de la M***E. On ne veut tromper ni les lecteurs, ni les prospects.

Le hic, c’est que ce syndrome nous empêche souvent d’avancer et de réussir. Il vous empêche de poursuivre vos rêves, vos chemins de vie. C’est à partir de ce moment-là qu’il devient un problème. Nous n’avons qu’une seule vie, à nous de faire ce qui nous semble bon, ce qui nous plait, avec les moyens du bord, tout en progressant.

Il y a des solutions pour combattre ce syndrome de l’imposteur. Google est votre ami alors faites jouer vos relations et demandez-lui de vous aider à trouver des informations sur le sujet. :)

N°1 : Du travail et encore du travail

La première chose à faire, à mon avis, c’est de bosser. Plus on bosse notre sujet, plus on le maîtrise. Et plus on le maîtrise, plus celui-ci devient évident. On va apprendre tous les jours et tous les jours, ce nouveau bagage de connaissances va venir approfondir le socle. 

Par travail, j’entends plusieures choses : lectures de livres, blogs et magazines spécialisés, mise en place de tests quand cela s’y prête, échanges avec d’autres professionnels, rédaction d’articles (même si ça n’est que pour vous), ateliers, formations… Essayez toujours d’approfondir le sujet ou les sujets qui vous intéressent. Les ressources ne manquent pas.

N°2 : De la veille

Que ce soit pour combattre votre syndrome de l’imposteur, pour vous aider à trouver des sujets d’articles pour votre blog ou tout simplement pour vous tenir informé, la veille est indispensable.

Cette veille professionnelle vous aidera à rester attentif aux nouveautés et aux changements, à comprendre ce qui intéresse votre public cible, ce qu’il aime lire et ce qu’il souhaiterait lire. Essayez de repérer les sites, blogs et magazines spécialisés dans votre domaine et mettez en place une veille régulière et efficace.

Dans cet article, mon invitée Valérie vous montre comment mettre en place une veille efficace.  Et si votre dada c’est le webmarketing, voici les blogs à suivre de près ! ou encore, un autre listings de blogs webmarketing ici. 

N°3 : De la persévérance et de la patience

Rome ne s’est pas faite en un jour. Votre expertise non plus, ni votre réputation ou votre légitimité. Persévérez encore et toujours et soyez patient. Avec du travail et de l’endurance les résultats viendront.

Le syndrome de l’imposteur diminue progressivement pour finalement s’effacer complètement. Et s’il revient, il ne vous surprendra plus. Vous saurez comment le gérer.

Déjà l’accepter et accepter également vos failles et vos limites, est un pas vers la “guérison”.

Au diable ce syndrome de l’imposteur : foncez, un point c’est tout !

VI – Les erreurs qui peuvent saboter le succès de votre blog !

Nous avons vu les facteurs clés de succès pour un blog. Disons que vous savez maintenant ce qu’il faut faire pour réussir dans le blogging. À l’inverse, il y a des erreurs que vous devez absolument éviter.

Dans un article de 2014, je vous donnais 7 erreurs qui peuvent saboter le succès de votre blog ! Les voici, traitées d’une manière différente et mises à jour.

N°1 : Négliger le design du blog

Un design sympa, original ou encore simple mais efficace, attire le lecteur et surtout lui donne envie de rester pour lire vos articles. Imaginez un blog avec des couleurs douteuses, ou encore un blog qui clignote de partout, ou pire encore, un blog où tout est incohérent. Le lecteur se sent perdu, déboussolé et quittera le blog.

Aussi, le design du blog est le reflet de votre image, de votre professionnalisme. Vous souhaitez qu’on vous prenne au sérieux ? Alors, soignez les détails, soignez l’image que vous renvoyez. Vous n’avez qu’une seule chance de faire une première bonne impression, ne la ratez pas. 

N°2 : Ne pas avoir un NDD à soi

Aujourd’hui, il est primordial d’avoir un blog avec un nom de domaine (NDD) propre. Parce que son coût est modique, ce serait vraiment une erreur de ne pas prendre un NDD à soi.

Si vous achetez un NDD, c’est que vous croyez en votre projet et que vous souhaitez le voir grandir. Gage de sérieux (à mes yeux) je pense qu’il ne faut pas faire l’impasse sur le NDD.

N°3 : Avoir un contenu de mauvaise qualité

Quelques questions simples ; allez-vous rester sur un blog dont la lecture ne vous donne pas satisfaction, qui ne vous apprend rien ou pire, vous ennuie et vous fait perdre votre temps ? Allez-vous vous connecter à nouveau sur ce blog alors que vous trouvez le contenu de mauvaise qualité ? Le recommanderiez-vous à votre entourage ?

Aussi subjectif que cela puisse paraître, la qualité d’un contenu est primordiale pour un blog. Si le contenu ne plaît pas, ne satisfait pas et ne fidélise pas, le blog n’aura pas de succès sur le long terme. Et si vous écriviez des contenus de qualité ?

N°4 : Ne pas savoir où vous allez

Pour mener à bien votre projet de blog, il est indispensable de savoir où vous allez. Savoir quoi publier et sous quel format, réclame de définir un objectif clair et précis. Sinon comment pensez-vous pouvoir fédérer et fidéliser un lectorat ?

Un blog qui fonctionne est avant tout une aventure humaine entre vous et vos lecteurs, entre vous et votre communauté. Ne pas anticiper et savoir où vous allez pourrait déstabiliser celui ou celle qui vous lit et l’empêcher de se retrouver dans vos publications. Et si le lecteur ne s’y retrouve pas, il ne revient pas. D’où l’intérêt d’avoir une ligne éditoriale solide et un planning de publication…

N°5 : Ne pas avoir de stratégie, de ligne éditoriale

Dans le même esprit que le point cité juste au dessus, ne pas savoir où vous allez en terme de stratégie de contenu et de ligne éditoriale, serait une grave erreur.

Tout d’abord, il faut avoir une stratégie de contenu. Il faut définir au préalable les objectifs à atteindre, les types de contenu à publier, les mots-clés à privilégier, les publications à favoriser, les médias associés, les partenaires, etc.

Pour une bonne stratégie de contenu, il vous faut au minimum :

  • des objectifs bien définis pour avoir une bonne visibilité,
  • un tableau de bord pour gérer vos actions stratégiques,
  • des outils pour la construction de votre stratégie de contenu.

La ligne éditoriale / la charte éditoriale, fait référence à tous les choix du responsable des contenus. Elle englobe les différents objectifs de communication, les cibles, les thématiques abordées, la fréquence de publications et le style rédactionnel. La ligne éditoriale permet d’être pertinent sur le long terme, de rester cohérent et logique avec les décisions prises au fil du temps.

Qu’allez-vous traiter exactement sur votre site (quels sujets), sous quelle forme, sur quel ton, à quel rythme et pour qui ? Quels seront votre valeur ajoutée et votre point de différenciation par rapport à votre concurrence déjà présente sur le web ?

La ligne éditoriale est le fil conducteur de la communication d’un blog, il ne faut donc pas la négliger.

Ps : la mise en place d’un planning éditorial est souvent indispensable pour vous donner une vue d’ensemble sur le long terme. Sur le blog on vous dit comment créer un planning éditorial efficace et quels sont les outils pour gérer un planning éditorial. 

N°6 : Rester tout seul dans son coin

Faire grandir et fructifier votre blog, vont vous demander des sacrifices pas si horribles que ça, je vous rassure ! Par exemple, pour réussir il n’est pas question de rester seul dans votre coin. Un des buts premiers du blog est de partager, d’écrire ou de parler, bref, de communiquer !

Comment échanger à propos de votre expérience, progresser et intéresser l’internaute si la seule voix de votre blog est la vôtre ?

Ne soyez pas timide, ne vous sous-estimez pas et ouvrez-vous ! Misez sur le guest-blogging, partagez les articles ou l’expertise des autres professionnels de votre domaine et enrichissez-vous tout en enrichissant les savoirs et la curiosité de votre communauté.

Plus encore, sortez à la rencontre de votre communauté si vous en avez l’occasion, dès que c’est possible. Quand le virtuel se mélange au réel c’est beaucoup mieux. Organisez des apéros et des soirées à thème, mais aussi des événements (ateliers, conférences, tables rondes, salons…)

N°7 : Ne pas connaitre son public

Pour rédiger des articles qui plaisent et qui sont jugés intéressants par votre cible, il faut que le sujet colle à ce que la cible est, à ce que la cible attend et à ce dont elle a besoin. Pour tenter de connaître les réponses à toutes ces questions, il va falloir essayer d’en savoir le plus possible à propos de votre public et comprendre ses attentes. Ce n’est pas une chose évidente, car tout est virtuel.

  • Essayez d’analyser vos statistiques. Vous avez Google Analytics ou un autre outil de monitoring, ceux-ci vous donnent quelques informations sur les lecteurs de votre blog.
  • Parfois, les commentaires – même si ces derniers sont de plus en plus rares – peuvent vous donner des idées.
  • Si vous pouvez entrer en contact direct avec un mail, par téléphone ou un autre moyen avec certains de vos lecteurs, c’est encore mieux. Ils pourront vous dire de vive voix ce qu’ils aiment chez vous ou ce qu’ils n’aiment pas et surtout ce qu’ils attendent..
  • Faites des tests, des questionnaires, des sondages, des études marketing, posez des questions.
  • Essayez d’établir des personas. Plus vous allez établir des modèles et affiner votre réflexion sur votre cible, plus vous aurez de chances de vous approcher de la réalité.

“Comprendre les internautes” est un chapitre du livre que j’ai coécrit avec Eve, “Stratégie de contenu”, que je vous invite à feuilleter. Vous allez je pense, y trouver quelques pistes de réflexion :)

N°8 : VOUS

Mais ce n’est pas tout ! VOUS aussi, vous pouvez être à l’origine de l’échec total de votre blog. D’après Martin, mon invité, 4 défauts humains pourront vous empêcher de réussir votre blog !

  • Le perfectionnisme : à toujours vouloir trop bien faire, on perd parfois énormément de temps et on met notre bien-être physique et psychologique en péril.
  • La peur : la peur tétanise, la peur bloque, la peur freine … nos envies, nos projets et notre spontanéité.
  • L’orgueil  : l’orgueil précède la chute, c’est ce qu’on apprend aux enfants quand ils sont jeunes et ça fait même partie des sept péchés capitaux.
  • La paresse : si vous pensez que vous pouvez vous la couler douce et publier de nouveaux articles seulement quand vous en avez envie, le blogging à succès n’est pas fait pour vous.

Et oui, nous sommes maîtres de notre destin ! Et nos réactions, émotions, croyances, notre façon de vivre, de penser et d’être… conditionnent notre réussite ou encore notre échec.

VII – Le contenu : au cœur de votre blog

Vous l’aurez compris à travers ces lignes : le contenu est au cœur de votre blog. Et même si c’est un peu hors sujet, sachez que le contenu est au cœur de tous les autres métiers du digital : le seo, le storytelling, le community management, …. Après tout,  “Content is King” :)

Mais pourquoi le contenu est-il si important, me direz-vous ? Eh bien pour toutes les raisons citées plus haut. Mais essayons d’en trouver 3 supplémentaires, peut-être parmi les plus importantes.

N°1 : Attirer plus de monde sur votre blog

Bien évidemment, quand on commence à rédiger c’est pour être lu, reconnu et constituer une communauté autour d’un nom, d’une marque, d’une présence en ligne. Cela implique donc de créer une communauté. Et pour toujours évoluer, pour toujours faire grandir sa communauté et générer du trafic, il faut rédiger et toujours rédiger.

Le contenu sera la porte d’entrée sur votre blog à partir d’un moteur de recherche comme Google ou d’un partage sur un réseau social. Tout commence par un clic, le contenu de qualité posté sur le blog fera le reste !

N°2 : Fidéliser votre communauté

Pour tenir sur le long terme nous avons donc besoin de lecteurs ! La communauté est importante, sans elle un blogueur n’existe pas. Alors, il faut essayer de la fidéliser, de la garder active et dynamique, tout en essayant de la faire grandir. Et cela passe – à nouveau – par la qualité des contenus, la diversité des contenus et des sujets traités, la fréquence de publication, l’intérêt, l’envie et l’engouement que vous avez réussi à créer autour de votre blog.

N°3 : Augmenter votre taux de conversion

Et maintenant, passons aux choses sérieuses et arrêtons de tourner autour du pot ! Le but ultime d’un blogueur c’est de vendre. Vous allez me dire vendre quoi ? Si c’est de la passion, le blogueur n’a rien à vendre. Pourtant si, laissez-moi vous contredire !

Le blogueur pourrait souhaiter vivre de sa passion. Et s’il n’a rien à vendre de concret : services ou produits, il lui reste une chose : lui ! Le blogueur peut en effet chercher à se vendre ! Ce blogueur, si passionné qu’il soit, doit vivre et payer ses factures. Alors, plus il a de monde sur son blog, plus il accroît ses chances de pouvoir vivre de sa passion. Cela passe par de l’affiliation, des annonces commerciales, des partenariats payants, de la vente d’ebooks…, ou encore par le téléchargement d’un livre blanc qui lui permettra de se constituer une base de données puis de la faire fructifier. Merci Big Data !

Exemple concret : moi. Si j’ai ouvert mon blog par pure passion il y a 7 ans sans rien attendre en retour, aujourd’hui j’ai besoin d’en vivre. Pour ceux qui me suivent vous le savez déjà, je me suis mise à mon compte fin 2015 ! Sans fibre commerciale, le blog que vous lisez aujourd’hui est devenu finalement ma carte de visite, mon commercial. C’est à travers lui que je partage mes connaissances et que je travaille ma réputation, ma visibilité. C’est grâce à lui donc que j’ai des demandes en SEO. Ainsi, je ne vends pas directement sur mon blog, mais “je vends mes compétences” d’une certaine manière, pour travailler.

Dans un même registre, c’est grâce à ce blog que j’ai eu la chance de co-écrire deux livres. Sans ce blog, je n’aurais pas croisé les chemins de Mathieu ou d’Eve et même si ça avait été le cas, je ne suis pas persuadée que j’aurais su les convaincre de me faire confiance – qui sait :)

Pour aller plus loin, je vous invite à lire : Pourquoi tenir un blog et rédiger du contenu de qualité ?!

VIII – Comment bien rédiger pour son blog

La rédaction pour web est un métier, une discipline codifiée dont il faut apprendre les codes et les respecter, surtout si vous souhaitez en faire votre métier. Si vous souhaitez simplement écrire pour votre blog mais que votre objectif est de vous référencer, là aussi, il vous faut connaître les codes. Pour commencer, vous avez besoin d’une ligne éditoriale, d’un style, d’un ton qui vous appartiennent. Ensuite, il faut maîtrisez la langue française. Rien n’est plus agaçant que de lire un contenu bourré de fautes. On peut pardonner une coquille de temps en temps mais pas plus. Soyez vigilant. Et enfin, il faut respecter les bonnes pratiques en rédaction web seo…

N°1 : Définir la charte éditoriale, le style, le ton

Pour vous rafraichir un peu la mémoire, je vous invite à relire tout ce qu’il faut savoir sur la ligne éditoriale d’un blog que j’ai rédigé il y a quelques années.

Voici quelques éléments à respecter pour définir votre ligne éditoriale :

  • Contenu de qualité : c’est un contenu bien écrit, qui présente un minimum de recherches, des sources si possible, des visuels pertinents et surtout, une information principale bien mise en valeur. Evitez donc de tomber dans les contenus sans valeur ou les  « putaclic »
  • Des titres accrocheurs : ils incitent fortement l’internaute à cliquer sur la publication. Mais attention, l’information traitée doit répondre et résonner avec le titre sinon c’est un mensonge qui sera très mal perçu par vos lecteurs.
  • Des liens intéressants : le maillage interne et externe ne doit pas être négligé. C’est très important car l’ADN de Google, c’est le lien. Sans lien, pas de porte d’entrée pour la lecture… veillez donc à placer des liens naturels, qui s’intègrent à votre contenu et apportent de la valeur ajoutée au contenu.
  • Un objectif à atteindre : à quoi doit servir votre contenu ? Quelle est sa mission première ? Si vous avez les réponses à ces questions, vous avez un objectif. Sinon revoyez votre copie !
  • SEO ou lecture humaine : les deux ! il faut du contenu riche et intéressant pour le lecteur tout en intégrant les codes du référencement naturel. Il est tout à fait possible de faire les deux de manière légère et organisée… voyez cet article !
  • Votre touche personnelle : trouvez votre ton et votre style. C’est important de trouver son empreinte dans la rédaction web car elle permettra de vous identifier, aussi dans vos propos que dans vos types de rédactions.
  • La régularité : trouver votre rythme, celui qui vous convient sans que cela ne génère de frustration, de panique ou de contrainte. Vos internautes s’adapteront très facilement si vous tenez vos promesses.

N°2 : Respecter la langue et ses règles

Image : Muriel Chaulet – Orthographe Formation

Bien évidemment, il est essentiel que vos articles soient correctement écrits. Avant de travailler vos qualités d’écrivain sur le fond (talent, style), soignez la forme ! Soignez la syntaxe et l’orthographe et soyez vigilants aux règles de conjugaison et de grammaire.

Alors oui, la langue française n’est pas des plus faciles, je vous le confirme. 14 ans après mon arrivée en France, j’ai toujours énormément de lacunes malgré les efforts, les exercices que j’ai pu faire et les livres que j’ai pu lire ou même écrire (si, si :) ). Je ne vous donne donc pas de leçons à ce sujet, je ne suis pas la mieux placée.

Mais, ce que je vous conseille, c’est de toujours faire 2 ou 3 relectures avant une publication. Mieux encore, demandez si vous pouvez, à quelqu’un de vous relire. Cerise sur le gâteau, si vous pouvez investir dans un logiciel de correction, il pourrait vous être d’une grande utilité. Vous trouverez des solutions gratuites et payantes sur le web comme Antidote 9, bonpatron.com ou d’autres encore qui vous aideront à traquer les coquilles et les fautes de français.

N°3 : Respecter les bonnes pratiques de rédaction web

La rédaction web est un vrai métier. Celui-ci ne s’improvise pas et quelques paragraphes ici ne suffiront pas pour faire de vous un expert en rédaction web.

Néanmoins, quelques bases de rédaction web sont à appliquer systématiquement à vos articles. Ainsi, vous donnerez toutes les chances à vos articles, d’être compris par le moteur de recherche et éventuellement attirer l’internaute.

  • Un seul sujet par article (entre nous, l’article que vous lisez aujourd’hui est probablement trop long et aurait pu être divisé en plusieurs articles axés chacun sur un point précis, c’est un choix délibéré). Ici, 5 conseils pour trouver un bon sujet d’article.
  • Vérifiez si le principe de la pyramide inversée est bien appliqué. Cela peut s’avérer utile dans votre cas. Le plus souvent, la pyramide inversée peut être appliquée et permet de vraiment bien structurer un contenu en répondant à toutes les questions que l’internaute pourra se poser.
  • Travaillez le titre de votre article pour attirer la curiosité. Étonnez votre lecteur par la qualité de votre titre, séduisez-le en répondant à sa problématique, envoûtez-le par un titre si magnétique qu’il ne pourra pas s’empêcher de cliquer ! Mais attention à ne pas tomber dans la suroptimisation et la promesse décevante (titre putaclic)  !
  • Travailler le chapo de votre article.
  • Hiérarchisez vos contenus avec des niveaux de titres (balises hn).
  • Divisez les paragraphes pour traiter à chaque fois une seule idée et ainsi aérer l’article.
  • Utilisez la mise en exergue, le strong, pour mettre en valeur certaines idées ou certaines expressions clés.
  • Travaillez l’environnement de la page avec des médias (vidéos, images..).
  • Travaillez la balise title et la meta description de chaque article pour capitaliser sur le référencement.
  • Pensez au maillage interne pour lier d’autres articles complémentaires.

Pour finir, je dirais que vous devez prendre soin de chaque article que vous rédigez et publiez. Chaque article que vous postez devrait être de qualité et optimisé pour le référencement. Je vous rappelle également que vous devez écrire d’abord pour vos lecteurs et ensuite pour les moteurs de recherche – dans le feu de l’action on a tendance à l’oublier. L’internaute doit être au coeur de vos stratégies, hein ? :)

Dans un article de 2012, je vous donnais mes 5 critères pour un article bien rédigé pour le web, d’un point de vue utilisateur. J’étais, et je suis toujours convaincue, que pour être attractifs et pour fidéliser vos lecteurs, vos articles doivent être compréhensibles, concis, pertinents et fiables ! Et pour une lecture agréable, vous illustrez vos propos avec du contenu multimédia comme des photos, vidéos, podcasts… !

Sur ce blog, de nombreux articles traitent du sujet, je vous invite à les lire pour aller plus loin.

IX – Comment faire décoller votre blog ?

Vous voilà arrivés à la croisée des chemins. Vous avez mis en place votre blog et soigné tous les détails que nous avons vu plus haut. Il est propre, joli, design, avec des articles de qualité et une communauté timide qui commence à se créer.  Maintenant, il lui manque juste une chose, mais l’une des plus importantes entièrement synonyme de succès : la visibilité !

Comment faire décoller votre blog ? This is the question. C’est d’ailleurs l’une des questions que tout blogueur se pose un jour. Il n’y a pas de recette toute faite, c’est certain ! Autrement, nous serions tous des blogueurs à succès :) Alors, comment faire ?

Voici 3 idées, à appliquer bien évidemment en même temps que les autres conseils/astuces approfondis dans cet article.

N°1 : Optimisez le référencement naturel de votre blog

Comme pour un site internet, un blog doit être visible sur les moteurs de recherche comme Google afin d’être accessible facilement par les lecteurs. Et hélas, seulement 10 places sont disponibles sur la première page. Pour avoir une chance de se trouver parmis ces 10 résultats, il va falloir mettre en place une stratégie de référencement naturel. Le SEO est donc très important.

Malheureusement, là encore, il s‘agit d’un vrai métier qui ne s’apprend pas en quelques lignes.

Vous pouvez mettre en place les bases suivantes ou vous faire aider :

  • Définissez bien votre cible.
  • Faites une recherche de mots clés et sélectionnez ceux qui ont plus de potentiel et le moins de concurrence.
  • Optimisez chaque article pour le référencement (optimisations on-page).
  • Soignez l’environnement de chaque article (images, PDF, videos)
  • Réfléchissez à une structure logique et cohérente pour votre arborescence et vos articles (silos, cocon sémantique).
  • Pensez maillage interne et netlinking (soignez les ancres de liens, la qualité et les thématiques des sites).

N°2 : Partagez vos contenus avec intelligence

Le référencement naturel est assez long à mettre en place – enfin, tout est relatif car cela dépend de vos ambitions. Mais une autre solution, qui donnera probablement des résultats plus rapidement, c’est le partage de vos contenus. Améliorez la diffusion de contenu pour attirer plus de visiteurs, cela pourrait vous aider dans cette quête du succès.

Utilisez les call to action pour inciter les lecteurs à partager vos articles, partagez-les vous-même sur les réseaux sociaux – vos propres comptes, mais aussi des pages/groupes dont vous êtes un abonné dynamique – et si vous avez un peu de budget à consacrer, essayez la publicité sur les réseaux sociaux (les Ads), voir sur vos moteurs de recherche (Google Adwords).

La newsletter peut également s’avérer efficace pour faire connaître vos contenus. Bien évidemment, il vous faut des inscrits pour que ça marche :)

Dernière astuce qui me vient à l’esprit c’est d’utiliser le guest blogging – aller écrire pour les autres ou même laisser les autres s’exprimer sur votre blog via des articles invités – afin de travailler votre réputation, votre notoriété et votre visibilité vous apportera naturellement du trafic.

N°3 : Rentrez dans le jeu de la séduction

Vous l’aurez compris, le contenu de qualité est prépondérant dans le SEO. Mais la valeur ajoutée réside dans la capacité à intéresser le lecteur et à l’inciter au partage. Le ton, l’humour et l’émotion sont autant d’ingrédients qui doivent séduire votre lectorat. Sachez être engageant ! Partagez avec amour, communiquez avec bienveillance, rentrez dans un jeu de séduction. Faites en sorte que votre public vous aime, vous admire, vous respecte et vous attende.

Si vous arrivez à vous démarquer par votre style, votre ton, votre qualité rédactionnelle, vos points de vue trempés, votre expertise sans faille, votre originalité, votre créativité ou votre talent, vous allez séduire votre public qui ne fera que réclamer votre prochaine prose et qui finalement, donnera naturellement la visibilité méritée à vos articles.

Pour aller plus loin :

X – Le blogging n’est pas un long fleuve tranquille

Être blogueur ça ne s’improvise pas. Disons que tout part sur un coup de tête (envie, passion, besoin de changement, recommandation de votre consultant), mais il faut vite mettre en place une stratégie, programmer, planifier et dessiner la route à suivre. Sans objectif précis et but à atteindre tout blog est voué à disparaître.

N°1 : Des mises en garde avant de commencer

Je vais être très honnête et transparente :

  • L’aventure va être compliquée
  • Vous n’allez pas toujours être compris et soutenu
  • Vous allez souvent être rabaissé et critiqué
  • Vous n’allez pas compter vos heures de travail
  • Et pourtant, vous n’allez pas avoir assez de temps
  • Vous allez devoir vous former et vous former et encore vous former
  • Vous douterez. Vous allez suer puis vous allez exulter. Le blogging est un véritable ascenseur émotionnel.
  • L’aventure blogging va mettre à rude épreuve votre patience et votre persévérance
  • Vous allez vouloir jeter l’éponge
  • Et ensuite revenir sur votre décision – souvent avec plus de motivation et d’énergie !
  • Les résultats finiront par arriver…ou pas ! Hélas, il faut être conscient qu’un échec est possible.

Allez, pas de panique, lisez ceci Ce que j’aurais aimé qu’on me dise avant de bloguer
Et ceci Comment devenir blogueur (et tout rater en 15 leçons) ?

N°2 : Des hauts et des bas tout au long du projet blogging

Blogger ne s’improvise pas, c’est loin d’être une mince affaire. En réalité, cet exercice est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Et si disons-le, c’est facile de démarrer, tenir le cap sur le long terme est compliqué.

Le blogueur est souvent confronté aux mêmes problématiques : la refonte de son blog, le choix des sujets à traiter, la panne d’inspiration, la page blanche, le manque de temps, le syndrome de l’imposteur, les mauvais commentaires, la concurrence, le référencement… bref, ce n’est pas toujours évident.

Certaines qualités seront alors nécessaires pour faire la différence et s’en sortir : capacité à s’adapter, persévérance et ténacité devront être au RDV !

N°3 : Blogging, plus qu’une passion, une aventure

Le blogging, plus qu’une passion, une aventure ! Voilà ce qu’il disait Jonathan, mon invité de 2015. Et il n’avait pas tort. Finalement, si on décide de bloguer, c’est qu’à un moment donné nous souhaitions communiquer, échanger, partager, socialiser, s’investir corps et âme dans un projet. Bah oui, vous ne souhaitez pas bloguer que pour vous, non ? Si tel est le cas, mon article ne vous servira à rien :)

Ceci étant dit, il faut comprendre que le blogging part d’une passion mais se transforme vite en aventure. Une aventure sociale, une aventure humaine, une aventure personnelle et professionnelle !

Et pour réussir vous allez devoir exposer votre expérience, votre passion, votre dévouement. Vous allez devoir sacrifier du temps, faire preuve d’imagination et de talent, surmonter les épreuves, rester toujours en mouvement, présent pour votre communauté et agir en véritable leader d’opinion.

XI – Quelques livres traitant du “blogging”?

Pour finir, je souhaite encore vous recommander deux livres que j’ai lu sur le sujet – en sachant que de nombreux autres ouvrages sur le blogging sont disponibles ici ou dans votre librairie favorite.

Bien utiliser son blog : livre de Stéphane Briot !

Le livre de Stéphane Briot se concentre sur le BLOG, en tant que média, qu’outil professionnel indispensable, aussi ordinaire que puissant.

Stéphane est convaincu que le blog, utilisé avec intelligence et une vraie stratégie, peut, selon lui, être la clé de succès pour un business en ligne – et entre nous, il n’y a pas que Stéphane

La promesse du livre, c’est de vous faire « découvrir l’ensemble des fondamentaux pour créer une redoutable machine de communication, une machine à vendre… ! ».

Retrouvez sur le blog : la présentation du livre de Stéphane Briot et son interview.

Gagner de l’argent avec un blog, livre de Jean-Baptiste Viet.

D’après l’auteur, Jean-Baptiste Viet « l’ambition de cet ouvrage est d’apporter au lecteur, de façon didactique, accélérée et accessible à tous les savoir-faire d’un responsable marketing Internet : gestion de projet, ergonomie, design, HTML, analytics, référencement naturel, community management, création d’entreprise, droit d’internet, publicité en ligne ». 

Ce petit bouquin regorge d’astuces, de cas concrets, de tutos, d’illustrations… J’ai particulièrement apprécié les retours d’expérience concrets de l’auteur, les explications simples des notions webmarketing, les ressources en fin de chapitres pour aller continuer la lecture ailleurs… J’ai également aimé le tour complet des sujets abordés : seo, sea, smo, blogging, fiscalité.

Retrouvez sur le blog : la présentation du livre de Jean-baptiste Viet 

Bon blogging à tous ! 

GD Star Rating
loading...
Le blogging de A à Z : de la science à l’art !, 3.7 out of 5 based on 3 ratings

4 réflexions au sujet de « Le blogging de A à Z : de la science à l’art ! »

  1. excellent article complet et instructif, comme d’habitude. Puis-je utiliser cet article comme support de cours digital pour mes étudiants en communication ?
    je vais bien sur le réadapter sous un angle pédagogique.
    au plaisir de se recroiser in IRL

  2. Je ne sais pas combien de mots constituent cet article (on parle encore d’article à cette taille là?) mais on peut dire Bravo! Il fait le tour du sujet et il y a certaines formations payantes qui n’en propose pas tant.

  3. Merci pour cet article, très long et très complet ! Je ne vais pas pouvoir tout gober d’un coup, mais je vais le faire petit à petit. En plus de ça ton article renvoie sur d’autres liens très interessant aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.