Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » 4 défauts humains qui vous empêchent de réussir votre blog !

4 défauts humains qui vous empêchent de réussir votre blog !

Martin-StaebeArticle invité rédigé par Martin, passionné du référencement naturel et blogueur !

Travaillant dans le marketing en ligne depuis environ 5 ans maintenant, ce n’est qu’il y a un an que j’ai commencé à bloguer sur une base régulière.

J’écris des articles pour le blog de langues d’une amie et parallèlement je gère mon propre site sur la France et sa culture en langue allemande (www.frankreich-fan.de). Ce travail m’a permis de mieux comprendre les clés de la réussite d’un blog.

Dans mon article invité pour le blog de Miss SEO Girl, je vous présente 4 défauts qui, à mon avis, peuvent vous empêcher de réussir votre blog.

Le perfectionnisme …

perfectionnismeÊtre perfectionniste et méticuleux en tant que blogueur, ce n’est d’abord pas mauvais en soi. Mais si vous vous mettez trop la pression, ça peut se retourner contre vous et mettre votre bien-être physique et psychologique en péril. Afin de savoir si votre perfectionnisme est bon ou malsain, il suffit de vous poser la question suivante : vous vous fixez des objectifs peu atteignables qui vous conduisent à ne plus éprouver de plaisir dans ce que vous faites en raison d’une constante insatisfaction ? Pour remédier à cette situation, reconnaissez qu’il existe un éventail de possibilités entre “raté” et “parfait”. Et surtout, fixez-vous des objectifs que vous êtes capable d’atteindre et augmentez peu à peu la part du défi à relever.

Est-ce que vos exigences à l’égard de votre blog en termes d’orthographe, grammaire et contenu sont-elles peut-être trop excessives ? Sachez que l’erreur est humaine et que chacun de nous peut se tromper à un moment ou un autre. En parcourant la blogosphère, vous allez vous rendre compte que c’est souvent l’insouciance qui règne au niveau de la qualité des contenus publiés.

La peur …

peurLa peur est une émotion désagréable qui est mauvaise conseillère dès lors qu’il s’agit d’animer un blog. Vous aimez écrire, mais vous êtes de ceux qui ne voient que les risques et pas les opportunités qu’offre la publication d’articles et de commentaires sur le net. Dans ce cas, la peur peut même vous paralyser à tel point que vous n’allez pas chercher à trouver des solutions innovantes. Ne vous laissez donc pas envahir par la peur. Posez-vous les bonnes questions : qu’est-ce qui pourrait vous arriver de pire ? Redonnez une place raisonnable à la peur au quotidien.

Récemment j’ai parlé à une amie qui envisageait elle aussi de monter son propre blog, mais elle avait trop peur qu’un shitstorm, pouvait lui arriver aussi. Par conséquent, ses propos sur son blog vont être de sorte à ne provoquer aucune polémique.

Si vous voulez savoir comment réagir correctement à un shitstorm, c’est par ici.

L’orgueil…

orgueuilL’orgueil précède la chute, c’est ce qu’on apprend aux enfants quand ils sont jeunes et ça fait même partie des sept péchés capitaux. Car l‘orgueil est une opinion avantageuse qu’on a de soi aux dépens des autres.

C’est pourquoi vous ne devriez jamais vous sentir supérieur aux autres et vous faire des ennemis parmi vos confrères blogueurs – du moins pas lorsque vous faites vos premiers pas dans la blogosphère. La fierté sans le mérite, c’est déjà de l’orgueil. Si vous mettez beaucoup de travail et d’énergie dans la rédaction de vos articles et que ceux-ci rencontrent un certain succès, vous avez de quoi vous réjouir.

La paresse ….

parreseuxSi vous pensez que, en tant que blogueur, vous pouvez vous la couler douce et que vous publiez de nouveaux articles seulement quand vous en avez envie, vous n’allez pas non plus réussir votre blog.

Selon Wikipedia, la paresse est une “propension à ne rien faire, une répugnance au travail ou à l’effort.” Pour booster votre popularité dès le début, cherchez à constituer une audience fidèle en écrivant régulièrement (au moins 2 fois par semaine) des articles intéressants ayant une plus value pour votre cible.

N’oubliez pas non plus que votre blog est un espace interactif et répondez à tous les commentaires qui sont publiés sur votre blog. Il est également nécessaire d’optimiser vos articles pour les moteurs de recherche (balises méta, mots-clé etc.).

Finalement, sécurisez votre installation wordpress en mettant à jour régulièrement (il y a des possibilités de le faire automatiquement) vos extensions afin de ne pas vous mettre en danger ainsi que vos lecteurs.

Conclusion…

conclusionVous venez de créer un blog ? Félicitations !

Seulement, pour rencontrer le succès sur le web, il ne suffit pas de savoir écrire pour le web.

Aussi faut-il que vous surmontiez quelques obstacles mentaux afin de mettre votre blog sur la bonne voie. À part les défauts mentionnés dans l’article, vous en connaissez d’autres qui selon vous sont susceptibles de freiner une carrière de blogueur ?

GD Star Rating
loading...
4 défauts humains qui vous empêchent de réussir votre blog !, 4.7 out of 5 based on 20 ratings

16 réflexions au sujet de « 4 défauts humains qui vous empêchent de réussir votre blog ! »

  1. L’orgueil est un vilain défaut en effet je confirme qu’il précède la chute de par ce que j’ai pu observer du moins sur le net^^ Je crois que l’on peut ajouter un défaut à bannir pour être un bon blogueur c’est la procrastination, proche de la paresse mais pas tout à fait identique… Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Procrastination ;)

  2. J’ai beaucoup aimé le fait qu’il mentionne les conditions “physiques” qui peuvent se détériorer, j’insiste ( et je l’ai déjà mentionné sur ce blog) , l’informatique (en général) est un métier physique et le tunnel carpien, le mal de dos mais aussi le mal de jambes peuvent vous rattraper bien plus vite que vous ne le pensez. Investissez dans une bonne chaise et pourquoi pas un bureau sur verrin pour alterner les positions assis/debout, ce n’est pas un investissement lourd, c’est votre outil de travail et votre santé qui est en jeu derrière !
    Patrice Krysztofiak Articles récents..Infogérance de serveurs linuxMy Profile

  3. Mince, je suis perfectionniste, peureux, orgueilleux et paresseux, je n’ai aucun avenir dans le blogging ! :)
    Non je plaisante, mais si je dois donner une conclusion à cet article, c’est que ce n’est vraiment pas évident de tenir un blog.

    En effet, être perfectionniste peut paraître légitime, c’est normal d’avoir envie de bien faire, de ne pas se louper, surtout quand on lance un nouveau blog …
    Idem pour être peureux, on a pas envie de se louper, pas envie de subir un bad buzz, pas envie de se faire reprendre par un expert dans son domaine, …
    Orgueilleux, certes, mais le besoin de légitimité dans un domaine d’expertise peut l’entraîner …
    Quand à la paresse, pas toujours évident de trouver de bonnes idées à mettre en avant, c’est là que le guest blogging peut être intéressant :)

    Bref, tout ce que tu dis est vrai, les dangers sont bien présents, et je pense que l’on pourrait en ajouter bien d’autres, comme le repli sur soi-même, c’est sûrement pour cela qu’il existe des pléiades de blogs, mais seulement une pincée qui fonctionnent réellement.

  4. Bon article, cher Martin.
    Mais ce n’est pas tant l’orgueil, qui est un vilain défaut, que la vanité, autrement dit, la fierté placée dans des choses futiles, inutiles … autrement dit, “vaines” (d’où vient le mot vanité).
    L’orgueil peut être un bon moteur car il nous pousse à fuir la médiocrité. mais bon, il a aussi ses limites “d’acceptabilité”. :-)

  5. Ah encore un article sur le dur métier de blogueur ! Je me retrouve dans le perfectionnisme et la paresse… J’essaie d’y remédier depuis quelques temps, de poster plus d’articles et d’arrêter de me la couler douce ! Moins paresseuse, mais toujours perfectionniste sur les bords… :)

    Merci pour cet article Martin !

  6. J’envisage de bloguer mais j’ai toujours eu peu du jugement… Simple secrétaire j’ai toujours voulu écrire mais… qu’est-ce que j’ai de mieux à dire que les autres ?

  7. Salut ! J’ai créé mon blog récemment et je tenais à te remercier pour cet article de qualité :). Si tu connais des ouvrages ou des articles qui approfondissent encore plus le shitstorm que le lien que tu as publié, je suis preneuse !

    Bonne fin de journée,
    Audrey

  8. Chère Christine, je me suis posé exactement la même question avant de me lancer dans l’aventure d’un propre blog: Est-ce que je peux vraiment apporter une plus-value sachant qu’il y a une myriade d’autres blogs allemands portant sur le même sujet.

    Eh oui, c’est possible si on blogue sur sa passion et qu’on la partage avec ses lecteurs. Le but, c’est pas de réinventer la roue mais de trouver une niche où vous bénéficierez d’un lectorat fidèle qui va adorer ce que vous avez à dire.

    Je vous souhaite bon courage !
    Martin

  9. Merci d’avoir apprécié mon premier article en francais, Audrey.
    J’espère que tu poursuis ton chemin de blogueuse avec toujours autant de motivation et d’énérgie qu’au début. (P.S.: On est pas seulement le paradis des beauty addict en Allemagne en fait. ;)

    Voilà ce que j’ai trouvé sur les shitstorms en lancant une petite recherche à part le lien déjà posté: http://www.buzzfeed.com/mariabustillos/how-to-deal-with-an-online-shitstorm#.vbowMNJXdG. C’est pas grand-chose mais bon …

  10. Il est vrai que le travail sur le web demande à ce que l’on se remette en question régulièrement, que l’on accepte ses erreurs afin de pouvoir apprendre. Il faut éviter d’être borné et répéter sans arrêt les mêmes erreurs…

  11. Merci pour ces conseils de pro ! Commençant mon blog depuis peu de temps, j’essaie de poster des articles avec une vraie valeur ajoutée pour aider les gens dans le domaine de l’immobilier qui est mon métier et ma passion… La fierté sera là quand il décollera!
    Garre à Caro Articles récents..Faut-il louer ou acheter son local professionnel ?My Profile

  12. J’aime bien le commentaire de Référenceur Bordeaux “l’impatience”, je pense que beaucoup de référenceur tombe dans ce piège.

  13. Le piège peut aussi se trouver dans le fait de créer un blog pour les mauvaises raisons, c’est à dire sans se demander pourquoi on le fait. Sans se demander à qui on veut s’adresser, avec qui on veut échanger. La tenue d’un blog demande de la passion mais aussi de la ténacité, aussi mieux vaut bien cerner le(s) sujet(s) qu’on veut aborder. Sinon, la démotivation arrive très vite !

  14. Bonjour,
    Je vous remercie pour cet article constructif. Le monde de bloguer devient de plus en plus difficile et pour atteindre des résultats il faut avoir une stratégie claire et bien définie pour qu’on puisse atteindre l’objectif mais il faut se méfier, ceux qui cherchent à gagner tout de suite rencontrent presque toujours l’état d’échec même s’ils ont fait attention à des points abordés dans cet article.

  15. Merci pour cet article. Il est vrai que nous pensons souvent que l’échec d’un blog est indépendant de nous alors que notre caractère et/ou notre comportement sont tout aussi importants. Les défauts cités sont tous justifiés, avis aux blogueurs en échec !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.