Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Comment créer un planning éditorial efficace?

Comment créer un planning éditorial efficace?

Article rédigé par ma collaboratrice en rédaction web, Mathilde, Rédac’Pulse..

Planning éditorialC’est souvent le parent pauvre de l’éditorial. Les clients le boudent et les rédacteurs l’adulent. Et pourtant, quand il est bien élaboré, le planning éditorial est un outil de gestion de contenus redoutable. Il vous permettra d’avoir une vision globale de votre blog, d’être plus performant et réactif.

Vous ne savez pas comment faire ? Pas de problème, je vous explique très concrètement comment élaborer votre planning éditorial. Pour vous faciliter la tâche, je vous donne même les rubriques à intégrer dans votre document et les outils à utiliser afin d’avoir un suivi aux petits oignons.

C’est parti !

À quoi sert le planning éditorial ?

Le planning éditorial est un document qui va vous permettre d’organiser et planifier la rédaction des contenus. Entre nous, c’est un peu le must-have d’une bonne stratégie de contenus. Le graal de tous les content manager. Une libération pour les rédacteurs qui, comme moi, ont besoin d’avoir une visibilité sur le projet de leurs clients.

Je dirais même que c’est la bouée de sauvetage qui vous permettra de rester à flots, notamment si vous comptez faire de votre blog un outil de communication qui attire des potentiels clients. Car, je ne vous apprends rien, si vous voulez vraiment vous lancer dans le marketing de contenus, il va falloir cadrer vos productions.

Pour le plaisir, voici un rappel des grands avantages d’un planning éditorial :

  • Gagner du temps
  • Garder un rythme de publication, même pendant les périodes creuses
  • Rester cohérent avec votre ligne éditoriale
  • Anticiper les événements en lien avec votre business (les news du secteur et vos propres actualités)
  • Limiter les déséquilibres (par exemple, une thématique plus abordée qu’une autre)

Pour qu’il soit cohérent, ce document doit accompagner la ligne éditoriale de votre blog. Idéalement, il aura été élaboré en même temps.

Quelles informations faut-il mettre dans le planning éditorial ?

On en fait souvent tout un « pataquès » et pourtant … le planning éditorial n’a vraiment rien de bien sorcier. Certains pensent qu’un bon planning est un document à rallonge, qui contient 43 rubriques. Erreur … je ne vous conseille pas de faire ainsi, vous risquez de vous perdre. D’un coup d’œil, vous devez pouvoir avoir une vision globale des contenus à produire et ceux qui sont publiés.

Je vais vous livrer 2 astuces que j’utilise lorsque je réalise des plannings éditoriaux pour mes clients. Pas de suspens inutile, je n’utilise que deux documents :

  • Document 1 : un tableau éditorial qui me permet de savoir où j’en suis dans la production des contenus pour le blog de mon client ;
  • Document 2 : un fichier qui indique, pour chaque contenu, toutes les informations que je juge nécessaires.

Document 1 : Tableau éditorial (sous Trello)

Voici les rubriques qu’il contient :

  • « Boîte à idées» : j’indique la thématique (rédaction web, SEO, blogging …), le format (article, vidéo, infographie …) et le sujet à aborder (ex : 3 astuces pour un article qui décolle)
  • « Contenus prioritaires» : j’indique ici les contenus qui doivent être rédigés rapidement. Cette rubrique est optionnelle mais si vous souhaitez réagir à l’actualité, elle est très pratique !
  • « En cours de rédaction» :quand je commence un contenu, je le mets dans cette rubrique
  • « À relire» : on a tendance à oublier mais la relecture est une étape essentielle pour corriger les petites coquilles, terminer des phrases laissées en suspens (oui, ça arrive !) …
  • « À publier» : une fois le contenu relu, je le dépose dans cette rubrique. Quand ils sont ici, je sais qu’ils sont validés et prêts à être publiés sur le site
  • « Contenu publié en –nom du mois-» : je créé une rubrique par mois et j’y glisse mes contenus au fur et à mesure qu’ils sont intégrés au blog. En un instant, je sais quels contenus ont été publiés au mois de Mai, de Juin, etc.

Évidemment, vous êtes libre de concevoir votre planning éditorial comme vous l’entendez. Vous pouvez l’adapter en fonction de vos besoins et y ajouter les rubriques que vous trouvez pertinentes.

Document 2 : Fichier éditorial récapitulatif (sous Excel)

Avec ce document que j’appelle « fichier éditorial récapitulatif », on est à mi-chemin entre un brief éditorial, un fichier de recensement des contenus et un reporting. Pour moi, il est le prolongement du planning éditorial.

Comme j’aime que tout soit cadré et clair dans mon esprit (et celui de mes clients), je trouve que c’est un document extrêmement important. Même si mon client n’en voit pas tout de suite l’intérêt, après des dizaines d’articles produits, il en comprend vite l’utilité.

En vrac, voici les catégories que l’on retrouve dans mon fichier éditorial :

  • État du contenu
  • Thématique du contenu
  • Format du contenu
  • Sujet du contenu
  • Balises meta et title
  • Angle abordé
  • Nombre de mots
  • Structure / Plan
  • Maillage interne
  • Maillage externe
  • Mots-clés
  • Sources d’inspiration
  • Date et heure de publication
  • Auteur du contenu
  • Retombées à J+15 / J+30 / M+2 (trafic organique, réactions sur les réseaux sociaux …)

Petite astuce complémentaire : n’hésitez pas à donner un identifiant à vos contenus (par exemple, une lettre et un numéro). Croyez-moi, ça vous facilitera grandement la tâche quand vous devrez retrouver vos contenus rapidement !

Quels outils pour créer un planning éditorial ?

Maintenant que vous avez une idée un peu plus précise des avantages du planning éditorial et des informations qu’il doit contenir, il ne vous reste plus … qu’à le mettre en place ! Pas de panique, là encore rien de bien compliqué.

De nombreux outils de gestion de planning éditorial sont à votre disposition :

  • Fichier Excel ou Word classique
  • Fichier sur Google Drive
  • Tableaux sous Trello
  • Calendrier Outlook
  • Des outils collaboratifs tels que Wrike et GatherContent
  • Un plugin « Editorial Calendar » sur WordPress

Le choix entre l’un ou l’autre va finalement dépendre de vos besoins et de l’importance que vous donnez à votre blog. Dans le cas où vous avez un « petit » blog, que vous êtes le seul rédacteur et que vous publiez une fois par mois, un fichier Excel suffit probablement. Si votre blog est au cœur de votre stratégie, que vous avez une équipe de rédacteurs qui travaille à vos côtés et que vous publiez un article par jour, optez plutôt pour un outil collaboratif (Trello est vraiment simple à utiliser) couplé avec Google Drive par exemple.

N’hésitez pas à tester ces outils de planification éditoriale et à vous faire votre propre avis. L’objectif est de trouver le dispositif avec lequel vous serez à l’aise. Car, si vous voulez que votre stratégie de contenus soit efficace et cohérence, il faudra mettre à jour régulièrement votre planning.

*****

Je suis très curieuse de savoir votre manière de procéder ! Comment avez-vous conçu votre planning éditorial ? Est-ce que vous en avez un ou est-ce que c’est au feeling ? Est-ce que vous trouvez ça utile ? Avec quels logiciels travaillez-vous ?

GD Star Rating
loading...
Comment créer un planning éditorial efficace?, 3.7 out of 5 based on 3 ratings

Une réflexion au sujet de « Comment créer un planning éditorial efficace? »

  1. Le processus éditorial d’une entreprise peut être étonnamment complexe. ce n’est pas simplement un moyen de planifier quelques idées de contenu à l’avance, mais cela implique plutôt de définir des objectifs de marketing de contenu, d’élaborer une stratégie et de définir avec soin la stratégie de votre contenu à l’avance, afin que vous puissiez générer de meilleurs résultats pour votre entreprise, que ce soit un classement amélioré des moteurs de recherche, plus de trafic, plus de partages sociaux ou plus de leads et de conversions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.