Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Comment rédiger un bon article SEO ?

Comment rédiger un bon article SEO ?

Article invité rédigé par Antoine Bigano, Chargé de contenus chez Paris Ynov Campus

Incontournable, le référencement naturel est devenu l’un des piliers stratégiques des entreprises en termes de communication digitale. La rédaction SEO se présente comme un atout indispensable à la réussite des actions mises en œuvre pour gagner en visibilité sur les moteurs de recherche. Mais comment rédiger des pages de qualité, qui répondent autant aux attentes de votre audience que de Google ?

Rédaction SEO et référencement naturel

La rédaction de contenus pour le web, où rédaction SEO, consiste à écrire à la fois pour votre public et pour Google. L’objectif d’optimiser vos articles, ou vos pages, avec de la rédaction SEO, c’est de positionner votre site parmi les premières recherches des internautes sur certains mots-clés.

En mettant ainsi une stratégie orientée vers le référencement naturel, vous allez pouvoir capitaliser sur un, ou plusieurs, champs sémantiques qui vous feront gagner en visibilité sur le web. Alors pour mettre toutes les chances de votre côté, on vous donne quelques conseils pour optimiser vos rédactions pour le SEO.

A lire chez la Miss : Écrire pour le web : la méthode (presque) complète pour rater tous ses articles !

Mélanger bonnes pratiques de rédaction et SEO, oui mais comment ?

Générer du trafic qualifié, c’est l’objectif de toute entité sur les moteurs de recherche. Pour cela, il faut commencer par rédiger de bons articles, ou des pages de qualité si vous ne disposez pas d’un blog.

Commencez par une rédaction de qualité

On va enfoncer une porte ouverte, mais il est toujours bon de rappeler que l’essence même de la réussite, l’inévitable, c’est de rédiger dans un bon français, sans faute d’orthographe ou de grammaire (la certification Voltaire peut vous aider). Mais si vous avez une cadence de rédaction à maintenir, faites-vous relire, c’est capital.

Avant de passer à la structure de votre article, il faut vous interroger sur le public auquel vous vous adressez. Il est primordial de bien connaître vos cibles, car ce sont elles qui vont orienter votre façon de rédiger ou angler vos sujets. Alors posez-vous systématiquement la question de comment votre article va être compris et s’il répond à un besoin précis, s’il délivre une information intéressante pour votre public.

Une fois que vous avez bien réfléchi à votre sujet, que vous êtes sûr du ton à employer, vous pouvez vous lancer sur la structure de votre article. Il va reposer sur trois éléments clés :

  • Le titre
  • Les sous-titres
  • La mise en page

Le titre, c’est le premier point de contact avec votre lecteur, alors, évidemment, il doit être accrocheur, optimisé pour le référencement naturel, sans pour autant survendre le contenu de votre article. Le titre occupe donc une place capitale et doit être rédigé avec soin.

Ensuite, vos sous-titres auront valeur de plan. Ils doivent donc être suffisamment évocateurs tout en privilégiant le SEO, notamment en capitalisant sur la longue traîne. Avec des balises de type H2 ou H3, vous structurez votre contenu pour vos lecteurs et pour Google, pensez-y.

Enfin, la mise en page est essentielle pour maintenir le lecteur en haleine : paragraphe ni trop long ni trop court, gras, italique, liste à puces, etc. À vous d’user de votre expertise pour éviter toute lecture qui pourrait sembler chronophage. Souvenez-vous que sur le web, l’internaute est exigeant et attend qu’on lui propose quelque chose d’agréable, sinon il ferme la page et va voir ailleurs. Soignez l’expérience utilisateur !

Intégrez des techniques SEO au sein de vos habitudes de rédaction

Aux astuces de rédaction que l’on vous a données précédemment, il faut maintenant ajouter quelques bonnes habitudes pour le référencement naturel. La première, c’est de lier votre sujet de rédaction à un mot clé pertinent, en lien avec votre activité, et sur lequel vous allez pouvoir vous positionner. Il faut savoir que les mots clés généraux sont souvent très concurrentiels, il est donc difficile de gagner des places. Préférez plutôt des mots clés de longue traine, qui correspondent à une expression plus spécifique. Si vous ne savez pas comment choisir vos mots clés, lisez l’article de Miss.

Par exemple, plutôt que « marketing », essayez de vous positionner sur « stratégie inbound marketing ». Vous aurez plus de chance de générer un trafic qualifié et réduire votre taux de rebond. Cette astuce est valable pour tous les secteurs, de l’automobile à l’éducation en passant par le service à la personne.

A lie chez la Miss : Qu’est-ce que le SNACK CONTENT ?

Quelques astuces SEO pratiques

Parmi les bonnes astuces de rédaction SEO, faciles à intégrer à vos articles que vous avez l’habitude de faire, et donc que vous maîtrisez, on peut notamment citer l’importance de la densité du contenu crée. Il vous faudra donc veiller à avoir un certain nombre de mots au sein de votre article, ce qui sera valorisé par Google. En fonction de vos habitudes, cela pourra demander un petit effort supplémentaire en termes de recherche, ou de temps alloué à la rédaction, mais ça vaut le coup !

Une fois votre contenu finalisé, il vous sera utile, toujours dans une optique SEO, de consolider les liens internes, au sein même de votre page. Cette technique s’insère dans celle plus globale du cocon sémantique, qui consiste, pour le résumer sommairement, à créer du contenu par silos thématiques, en misant la profondeur des pages. Ainsi en faisant des liens internes, vous allez favoriser ce cocon, ce qui sera particulièrement apprécié par Google.

Le cocon sémantique s’applique à tous les secteurs lui aussi. Par exemple, dans le domaine de l’enseignement supérieur, une école qui propose plusieurs filières de formation, peut structurer son contenu autour de silos thématiques en fonction des axes d’études.

Si l’on reprend un exemple plus simple, celui d’une agence en marketing, le cocon sémantique pourrait être structuré comme ceci :

  • Site internet de l’agence
  • Blog de l’agence
    • Thématique 1 : le SEO
      • Article 1 : qu’est-ce que le SEO ?
      • Article 2 : comment réussir une stratégie SEO ?
      • Etc.
    • Thématique 2 : l’inbound marketing
      • Article 1 : 5 techniques d’inbound marketing
      • Article 2 : quelle différence entre inbound et street marketing ?
      • Etc.
    • Thématique 3 : les social ads
      • Article 1 : socials ads : comment minimiser ses coûts ?
      • Article 2 : 3 façons de toucher ses cibles sur Facebook Ads
      • Etc.

Vous l’aurez compris, il s’agit de thématiser vos contenus, et de créer un cercle vertueux en faisant des liens entre vos articles et vos pages thématiques qui les englobent.

Et après la rédaction, qu’est-ce qu’on fait ?

Pour aller au bout de la démarche d’optimisation SEO, il faut aller dans le backoffice de votre CMS et optimiser vos balises. Celles-ci sont autant celles qui apparaissent sur votre article, les H1, H2, Hn, que l’attribut alt pour vos images, qu’il faut penser à bien renseigner. Il faudra également que vous pensiez à remplir la meta description et le SEO title.

Tous les deux correspondent à ce qui va apparaître sur les moteurs de recherche, aussi faut-il y apporter un soin tout particulier pour répondre à la requête des internautes. Veillez à être précis, intriguant, interrogatif : sollicitez votre public pour les inciter à cliquer sur votre article plutôt qu’un autre, en y incluant votre mot clé bien entendu.

Après cette phase finale d’optimisation, il est temps de passer à la mise en ligne de votre article, et de le promouvoir sur vos canaux de communication. En fonction de votre cœur d’activité, de la typologie de votre public (BtoB ou BtoC) et de l’intention de votre contenu, pensez à ces différents moyens de promotion :

  • Newsletter
  • Réseaux sociaux
  • Influenceur
  • Guest blogging

A lire chez la Miss : L’optimisation du contenu web suffit-elle pour une bonne stratégie digitale ?

Lorsque vous avez un certain volume de contenus, vous pouvez mettre en place quelques indicateurs statistiques qui vous permettront de suivre le trafic qu’ils génèrent et ainsi faire des analyses sur les sujets qui plaisent le plus à vos lecteurs. Vous pouvez également analyser le taux de rebond, qui est un bon indicateur pour savoir si l’internaute est venu simplement chercher une information où s’il s’est aussi intéressé à votre site internet.

À cela s’ajoute d’autres métriques, comme la provenance du trafic (réseaux sociaux, mailing), l’évolution des visites dans le temps, la comparaison des différentes sources d’acquisition, etc. À vous de voir en fonction des objectifs que vous vous fixez !

GD Star Rating
loading...
Comment rédiger un bon article SEO ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.