Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » 6 erreurs à éviter dans une stratégie de contenu

6 erreurs à éviter dans une stratégie de contenu

Article invité rédigé par Antoine Bigano, Chargé de contenus chez Paris Ynov Campus

Dans la construction d’une stratégie de contenu, la recherche de mots clés occupe une place prépondérante. En effet, elle va définir les axes éditoriaux ainsi que les objectifs de positionnement SEO sur les moteurs de recherche. Cependant, cette tâche qui consiste à rechercher et trouver les bons mots clés est un exercice particulièrement difficile mais néanmoins stratégique.

La définition des mots clés est le premier maillon de la réussite, ou de l’échec, d’une stratégie de référencement naturel. En découlera d’autres actions comme le netlinking, ou encore la mise en place d’un planning éditorial qui consistent à mettre en valeur ces mots clés.

Alors comment éviter certains biais lorsqu’on se lance dans un travail de recherche de mots clés et guider efficacement sa stratégie de contenu ?

Ne pas intégrer les mots clés de longue traîne dans votre réflexion.

Lorsque l’on veut gagner rapidement des positions dans les SERPs, on a tendance à viser des mots clés avec un fort volume de recherche. Logique. De fait, on laisse de côté la longue traîne, qui capitalise souvent des volumes inférieurs.

Cependant, la longue traîne est riche en vertus pour votre site internet. D’un côté, les internautes qui font une recherche de longue-traîne seront plus propices à passer à un acte d’achat, ou de conversion. En effet, la requête étant ciblée, si vous y répondez, vous êtes gagnant !

D’un autre côté, si le volume de recherche est plus faible, c’est qu’il y a potentiellement moins de concurrence, donc plus de chance de vous positionner parmi les premiers résultats. Cette première étape, qui consiste à construire votre écosystème sur les moteurs de recherche, vous permettra ensuite d’étendre vos mots clés en visant des recherches plus concurrentielles.

A lire chez SEMrush : D’une logique de mots-clés à une approche thématique

Ne pas vous intéresser à la concurrence

Une erreur assez courante est de penser que connaître la concurrence se résume à un benchmark sur les produits et services des entreprises du secteur. Or, le digital est plein de surprises. On ne retrouve pas nécessairement la même concurrence sur les moteurs de recherche. De quoi vous laisser des opportunités de visibilité.

De plus, analyser la stratégie de contenu mise en place par des entreprises concurrentes vous permettra de recenser les sujets sur lesquels elles sont positionnées. À partir de là, vous pouvez les classer en fonction du volume de recherche, et ainsi découvrir où se portent les intérêts de votre public sur le web. À vous de jouer ensuite pour produire des contenus de qualité et diversifiés.

A lire chez la Miss : Espionnez vos concurrents pour booster votre stratégie SEO

Ne pas décliner vos contenus

Pour essayer de vous positionner sur un mot clé spécifique, n’hésitez pas à l’exploiter à travers plusieurs sujets de blog, ou à rédiger plusieurs pages. Par exemple, si vous vous intéressez au marketing digital, pourquoi ne pas répondre à plusieurs problématiques qui y sont liées ?

  • Qu’est-ce que le marketing digital ?
  • Marketing digital : définition
  • Marketing digital et communication digitale : quelles différences ?

Cela vous permettra également d’assoir votre position d’expert sur le sujet, d’indiquer à Google que vous en parlez régulièrement, et au passage vous répondez à des mots clés de longue traîne. Un cocktail idéal.

Par ailleurs, cela vous permet d’alimenter votre cocon sémantique et donc votre maillage interne. En contextualisant vos articles de blog, vous allez pouvoir hiérarchiser les niveaux d’information et accroître la visibilité de vos pages les plus importantes.

A lire chez la Miss : Qu’est-ce que le SNACK CONTENT ?

Ne pas considérer les intentions des internautes

Pourquoi l’intention de recherche est essentielle ? Car c’est elle qui va nécessairement guider vos rédactions à venir. En effet, à quoi bon vous positionner en première position sur des requêtes qui n’intéressent pas votre cible ? Certes vous générerez du trafic, mais il ne sera pas, ou très peu, qualifié.

À l’instar de la longue-traîne qui vise des requêtes de faible volume mais ciblées, intégrer ce que veut vraiment votre public à votre stratégie vous garantir certainement plus de conversions. Il est indispensable que se corrèlent vos contenus à ce que recherche réellement votre cible.

Si vous êtes premier sur la requête « recette brownie au chocolat » mais que vous rédigez une page de 2500 mots, il est fort à parier que les internautes seront pourtant beaucoup plus sensibles à une page claire et ludique qui indique les ingrédients et les étapes à suivre.

À vous de trouver le bon équilibre !

A lire chez la Miss : Rédacteur web freelance : s’adapter aux différents profils clients pour les convaincre et les fidéliser

Ne pas considérer les résultats réels des SERPs

Au-delà des outils et des techniques de recherche de mots-clés, les résultats les plus probants restent ceux des moteurs de recherche. Les suggestions Google évoquent les intentions réelles des internautes, c’est une véritable source d’information pour les rédacteurs SEO !

De plus, c’est bien en tapant une requête dans les SERPs qu’on se rend compte du positionnement réel de son site. Vous verrez également les pages concurrentes qui sont mieux classées. À partir de ces dernières, analysez les éléments essentiels pour vos rédactions à venir : meta description, balise title et titre éditorial, construction de l’architecture des balises on-page, médias inclus sur la page, etc.

A lire chez la Miss : 8 choses à faire après avoir écrit votre article de blog

Ne pas prendre en compte l’autorité de son domaine

Imaginons que vous êtes un expert de la data science, et que vous rédigez, pour le blog de votre entreprise, de superbes articles sur le sujet : ils sont fouillés, agrémentés d’images et de vidéos explicatives, denses, et parfaitement structurés pour les moteurs de recherche. Vous avez ici tous les ingrédients pour arriver en première position. Cependant, avez-vous pris en compte l’autorité de votre site et la concurrence existante sur le mot-clé ?

Un site jeune aura beaucoup plus de mal à se positionner parmi les résultats de la première page de Google. En effet, quel que soit la qualité de l’article rédigé, l’instabilité du site ne permettra que difficilement de stabiliser la conquête d’un mot-clé.

De plus, malgré votre expertise sur le sujet en question, n’oubliez pas d’analyser l’intensité concurrentielle sur le mot-clé visé. Car si vous êtes à l’aise pour parler data science, il est fort à parier que d’autres sites, plus anciens et déjà installés sur des mots-clés similaires forts, vous passent devant. Il faudra donc être patient et renouveler d’ingéniosité pour gravir, pas à pas, les difficultés vers le featured snippet.

Avant de vous quitter, je vous invite à lire l’article d’Alexandra coécrit avec sa partenaire Stéphanie pour la Lettre Abondance : “Les 6 impératifs pour une bonne stratégie éditoriale“, en deux parties.

GD Star Rating
loading...
6 erreurs à éviter dans une stratégie de contenu, 3.5 out of 5 based on 8 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.