Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » 6 astuces SEO peu connues pour booster votre trafic

6 astuces SEO peu connues pour booster votre trafic

Article invité rédigé par Quentin de Blog Autonome.

« Fermer l’onglet ».

Bientôt une heure que vous vous baladez de page en page, dans l’espoir de trouver de précieuses astuces SEO que vous ne connaissez pas déjà.

Résultat : vous avez eu l’impression de lire la même chose sur chaque nouvel article. Faire des titres accrocheurs, optimiser ses images, trouver des backlinks de qualité…

Ça, vous connaissez déjà. Mais rassurez-vous : vous avez enfin atterri sur la bonne page. Vous trouverez ici 6 astuces SEO méconnues, qui apportent de bons résultats.

En fait, je les ai utilisées moi-même sur mes différents blogs, qui génèrent chacune plusieurs dizaines de milliers de visiteurs chaque mois.

Arf… je sais. Cette phrase fait un peu pompeuse pas vraie ? :) Mais elle a son utilité. Elle est ici pour vous faire comprendre que ces astuces SEO fonctionnent. Assez parlé. Commençons.

1 – Utiliser des pages AMP

Vous l’avez déjà lu 36 fois. Votre blog se doit d’être mobile friendly. C’est l’avenir.

Ok. Mais comment faire concrètement ? Utiliser un thème responsive. Déjà fait, n’est-ce pas ?

Mais utilisez-vous les pages AMP ? Quésaco ? AMP ? Oui, trois lettres pour « accelerated mobile pages ». Au lieu de partir dans des explications interminables, je vais vous donner un exemple concret.

« Comment gagner sa première partie d’échecs en 3 jours » est une page d’un blog A, située dans le top 10 des résultats Google pour le mot clé « gagner aux échecs ».

« Comment gagner aux échecs quand on est débutant » est une page d’un blog B, situé dans le top 10 des résultats Google pour le même mot clé. Cependant, cette page est en amp, c’est-à-dire qu’elle est optimisée pour mobile.

Quelle page ressortira en première ?

Oui, je vous ai entendu le dire. Celle en AMP.

Google met en avant ce type de page, car elles sont épurées de façon à ce que le chargement soit plus rapide. Ainsi, la navigation sur smartphone est plus agréable.

Voici la différence entre une page normale et sa version AMP :

On peut voir que la page en AMP est bien plus épurée de façon à rendre l’expérience utilisateur sur mobile plaisante. Plus de sidebar, titre réduit… En bref, on a balayé le superflu d’un revers de la main.

Et qui dit page épurée dit temps de chargement plus rapide. On teste sur mon tout premier blog ? C’est parti :

Le résultat du test est sans appel. La page normale met 2 secondes de plus que celle en AMP pour charger. C’est énorme.

D’autant plus qu’une étude de Kissmetrics a montré que si votre page met plus de 3 secondes à charger, alors vous perdez… 40 % de vos visiteurs !

Vous comprenez donc l’avantage de passer les pages de votre blog en AMP.

Et pour continuer sur les bonnes nouvelles, sachez qu’il n’y a pas de contenu dupliqué entre une page normale et une même page en version AMP. Merci le code source.

2 – Se servir de la Google Search Console

Je me rendais rarement sur la GSC. Jusqu’à ce que j’en perçoive l’étendue infinie des outils qu’elle nous propose.

Vraiment, ça vaut le coup de s’y intéresser de plus près.

Et voici une des astuces SEO peu connues que j’apprécie le plus. Parce qu’elle est rapide. Parce qu’elle est simple. Et parce que je l’ai découverte récemment.

Rendez-vous sur Google Search Console, puis dans « performance ».

Puis, cliquez sur « page ». S’affichent alors les pages qui vous amènent le plus de trafic.

Cliquez sur une des pages en question, puis allez dans « requête ».

S’affichent alors tous les mots clés pour lesquels votre page ressort.

Moui. Pas fantastique non plus ? Attendez un peu.

Prenez le temps d’observer les mots clés qui apparaissent. Je suis sur que vous en trouverez deux ou trois ou vous ne saviez même pas que vous vous positionnez dessus. Et c’est là que la magie commence.

Vous vous êtes positionné sur des mots clés « sans le faire exprès ». Alors imaginez un instant si vous essayez vraiment ! Et c’est précisément l’idée qui se cache derrière tout ça.

Il vous suffit de saupoudrer ces quelques mots clés tout au long de votre page. Lorsque Google repassera sur celle-ci, il verra ces mots clés apparaître, et améliorera votre positionnement pour ces requêtes.

Rapide, simple, efficace.

3 – Donner du sang neuf à votre contenu

Si votre blog a plus d’un an, vous avez sans doute quelques articles prenant la poussière. Il s’agit de leur redonner du sang neuf.

Le contenu de votre site internet, c’est comme un joueur de football professionnel. Les débuts sont longs, mais les progrès les poussent au sommet.

Mais avec l’âge, leur niveau régresse irrémédiablement. Petit à petit, ils perdent de leur splendeur, pour se retrouver sur le derrière de la scène.

Mais certains trouvent le second souffle pour retrouver leur aura d’antan. Passer leur diplôme d’entraîneur, devenir commentateur sportif…

C’est la même chose avec vos articles. Si vous ne les maintenez pas à jour, leurs positions chuteront fatalement.

Sauf si vous leur redonnez un coup de nouveauté. Ce second souffle qui les remettra sur pied. Comment ?

  • Changer le titre
  • Ajouter des liens externes vers des sites d’autorité
  • Reformuler la méta description.
  • Et attendez que les robots de Google repassent.

4 – Un lien sur Wikipédia, ça vous dit ?

Bien sûr que oui.

Et vous savez quoi ? C’est possible.

Chaque jour, des centaines de liens externes sur Wikipédia sont brisés. C’est à ce moment-là que vous intervenez.

Tapez dans la barre de recherche Google « site:wikipedia.org « mot clé » + « lien mort » en remplacent « mot clé » par… un mot clé de votre thématique de blog rentable (logique).

Exemple avec un blog sur la thématique du jardinage :

S’affichent alors toutes les pages Wikipedia contenant un lien mort. Cliquez sur l’une d’entre elles qui vous intéressent, puis repérez le lien mort.

Cliquez sur « éditer » en haut à droite, et soumettez votre propre lien à Wikipédia. Attention, vous devez impérativement proposer un contenu de qualité et en rapport avec la page en question, auquel cas votre lien se verra supprimé.

Et… c’est tout. Vous venez de vous créer un backlink sur Wikipédia.

Mais vous avez la possibilité d’aller encore plus loin. En utilisant un outil d’analyse de backlink, pourquoi ne pas lister tous les sites pointant vers ce lien mort ? Une fois la liste établie, contactez-les un par un en leur proposant de remplacer leur lien mort par le vôtre. Vous faites d’une pierre deux coups.

5 – Copiez les annonces Adwords

Ici, nous allons utiliser le SEA comme une des astuces SEO peu connues.

Vous savez déjà que plus des personnes cliquent sur votre page dans les résultats de Google, plus vous serez mis en avant.

Mais comment avoir un titre accrocheur qui attire le clic ? Simplement en vous inspirant des annonces Google Ads sur le mot clé de votre article.

Pourquoi ? Car le système de paiement de la publicité Adwords fonctionne en « coût par clic ». Ainsi, plus l’annonce est cliquée, plus c’est rentable.

Ce qui sous-entend que les annonces que vous apercevez sur Google sont le résultat de dizaines, voire de centaines de tests pour améliorer ce fameux taux de clic tant recherché. Vous avez donc tout intérêt à vous en servir.

Vous écrivez un article pour votre nouveau blog de langue, basé sur le mot clé « apprendre le japonais ».

Tapez ce mot clé sur Google et analysez le titre de l’annonce Google ads :

Vous avez votre titre tout fait : « comment apprendre le japonais en seulement 10 minutes par jour.

6 – Ne pas tomber dans le piège des hacks seo pour autant

J’ai déjà vu ça. Des personnes se focalisant sur les techniques SEO poussées, en oubliant le reste.

A chercher la petite ligne de code, le petit mot clé pour parfaire le tout. ..C’est une erreur souvent fatale.

Après avoir passé des journées à chercher et mettre en pratique des astuces SEO peu connues, ces mêmes personnes se plaignent de ne pas avoir de résultats. Et finissent par abandonner quelques semaines plus tard.

Car le seo ne fait pas tout. Vous aurez beau optimiser votre blog pour le référencement naturel, si votre contenu n’est pas de qualité, ça ne fonctionnera pas. Ne le perdez pas de vu. S’il vous plaît.

Oui, les astuces SEO peu connues que vous avez apprises aujourd’hui marchent. Oui, elles amélioreront votre positionnement dans les moteurs de recherche. Mais elles ne font partie que de la seconde couche.

Pour conclure, j’utiliserai comme souvent le principe de Pareto. 20% de vos actions amènent 80% des résultats. Ciblez ces 20%, et ne perdez pas de temps sur le reste.

À vous de jouer.

GD Star Rating
loading...
6 astuces SEO peu connues pour booster votre trafic, 3.4 out of 5 based on 7 ratings

2 réflexions au sujet de « 6 astuces SEO peu connues pour booster votre trafic »

  1. Article super intéressant, qui présente des astuces que je n’avais lues nul par ailleurs, comme promis dans le titre !
    Merci Quentin ! Par la même occasion, j’ai découvert le blog autonome, d’une pierre deux coups !

  2. Très intéressants ces petits tips ! Sur Wikipédia, vous pouvez aussi identifier des pages sur les sujets que vous traitez et proposer une amélioration. Vous pourrez rajouter un petit paragraphe de texte et vous citer comme source. Pour ca il faut bien-sûr avoir un contenu cohérent à proposer comme source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.