Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Boite à Outils » La recherche concurrentielle avec SEMrush

La recherche concurrentielle avec SEMrush

Oui, je sais, ce n’est pas joli d’espionner ses concurrents. Je sais, ce n’est pas très orthodoxe, vraiment pas très fairplay… Mais c’est tellement bon, fructueux et riche qu’on ne peut pas s’en passer. :) Regarder un peu (beaucoup, à la folie) ce que nos confrères font, quels sont leurs points forts et leurs points faibles, nous permettra de bien connaître le marché, gagner un vrai avantage concurrentiel, et être en mesure de prendre des décisions intelligentes avec un fort impact sur la stratégie globale de visibilité et communication d’un site.

SEMrush met à disposition de ses utilisateurs une boîte à outils nommée “Recherche Concurrentielle”. Cette boîte à outils comprend 13 outils spécialisés – regroupés en 4 grandes familles de métriques – qui vous aideront à surveiller les performances globales du site d’un concurrent (confrère, partenaire, adversaire, ami, ennemi) :). Une vue d’ensemble sur les performances liées à la recherche organique (au SEO), à la publicité (PPC), aux contenus et RP (Content Marketing), ainsi qu’aux médias sociaux (SMO).

Après Myposeo, Allorank, SEOQuantum, Cocolyze, SmartKeyword, 1.fr, OnCrawl, RM Tech, Yooda Insight, Dareboost, ainsi que 3 outils pour la recherche de mots-clés, je vous présente aujourd’hui sur le blog, deux outils issus de la “Boîte à Outils Recherche Concurrentielle” signée SEMrush. Suivez-moi !

La boîte à outils Recherche Concurrentielles signée SEMrush

13 outils dans 4 grandes familles (SEO – Search Engine Optimisation, PPC – Pay per click, Content Marketing, SMO – Social media optimization) pour vous aider à prendre la température et imaginer la stratégie de votre concurrent dans tous les domaines : référencement naturel, annonces et publicité, rédaction web et stratégie de contenu, réseaux sociaux. Plus précisément, voici les 13 outils de cette boîte à outils et leurs spécificités :

  • Analyse de trafic : analyser les points forts et les points faibles d’un site web, comparer les métriques avec ceux obtenus par votre site (nous allons voir tout ça en détail, un peu plus bas dans cet article).
  • Market Explorer : analyser un marché ou un domaine spécifique pour souligner les tendances et comprendre son potentiel. Quid des leaders sur le marché ? Nous allons également aborder cet outil  en détail un peu plus bas.
  • Recherche organique (SEO) : analyser le trafic organique du site étudié, connaître les  mots-clés les plus performants et les changements de positions.
  • Possibilités de mots-clés (SEO) : analyser les mots-clés sur lesquels votre concurrent se positionne. Comparer son positionnement au vôtre (jusqu’à 5 URL, sous-domaines, sous-dossiers). Identifier les mots-clés commun et les opportunités.
  • Analyse de backlinks (SEO) : connaître les liens et la provenance des backlinks de vos concurrents.
  • Possibilités de backlinks (SEO) : comparer des profils de backlinks, jusqu’à cinq domaines. Identifier ainsi les sites intéressants pour votre propre stratégie.
  • Recherche publicitaire (PPC) : connaître et analyser les mots-mots clés de recherches payantes et les pages d’atterrissage de votre concurrent, obtenir une copie de ses annonces, dresser un profil du secteur.
  • Annonces Display (PPC) : identifier la quantité d’annonces display et textuelles qu’un site Web diffuse via Google Ads et AdSense.
  • Recherche PLA (PPC) : identifier les produits dont votre concurrent fait la publicité sur le réseau Google Shopping.
  • Brand Monitoring (Content Marketing) : choisir les canaux de diffusion les plus efficaces pour partager votre contenu et analyser la présence de votre marque sur ces réseaux ou celle de vos concurrents : trouver les bonnes ressources, évaluer leur potentiel et sélectionner sur de bons critères !
  • Topic Research (Content Marketing) : trouver le bon sujet d’article, trouver des sites qui couvrent les mêmes thèmes que vous, explorer tous les sous-thèmes connexes que vos concurrents traitent pour enrichir votre stratégie de contenu.
  • Post Tracking (Content Marketing) : comparer les performances de différents éléments de contenu (provenant de différents sites Web) et les interactions qu’ils génèrent, mesurer les interactions sur les réseaux sociaux, les backlinks et même les portfolios de mots-clés pour n’importe quel article.
  • Social Media Tracker (SMO) : suivre vos concurrents principaux sur les cinq médias sociaux les plus populaires afin de déterminer quels types de médias sociaux génèrent le plus d’interactions et adapter votre propre stratégie social média.

A découvrir sur le blog :

L’analyse du trafic : tout savoir sur vos concurrents

L’outil “Analyse du trafic”, comme son nom l’indique, permet d’analyser les données concernant le trafic d’un site web et l’engagement généré auprès des internautes : le nombre de visites, les visiteurs uniques, la durée moyenne de visite, le taux de rebond, les sources de trafic, les pages les plus performantes, la répartition géographique…

Bref, vous l’aurez compris, un peu tout ce dont vous disposez dans votre outil d’analyse d’audience (Google Analytics, Matomo (ancien Piwik), etc.)

Mais, si pour votre site il est facile d’obtenir ces données via votre outil d’analyse d’audience, il est moins évident d’obtenir ces informations pour le site de votre concurrent. Ce que SEMrush nous met ici à disposition est une vraie mine d’or d’informations. Utilisées avec intelligence, ces datas permettront de prendre la température du secteur d’activité et d’identifier clairement la force de votre site. 

L’outil vous permet donc d’avoir une vue d’ensemble sur les performances de votre site comparées aux sites de vos confrères. Et parfois il peut avoir de bonnes ou mauvaises surprises. Le plus important c’est de connaître sa place et de prendre les bonnes décisions pour l’avenir. 

Et comme nous sommes ici dans une étude concurrentielle, il convient de sélectionner ses concurrents pour l’analyse et la comparaison. Pour illustrer mon article j’ai du piocher des noms dans la jungle du SEO. Of course, j’ai éliminé d’office Abondance et Webrankinfo : nous ne jouons pas dans la même catégorie :) Ils m’auraient laminée ces gurus :) ! Au passage, bravo à Olivier et Olivier qui perdurent malgré les années qui passent ! Messieurs, vous avez tout mon respect !

J’ai donc pris les premiers noms qui me sont venus à l’esprit – sans aucune réflexion. Désolée, c’est le destin.

Alors, voici quelques datas et leurs graphiques que vous pouvez obtenir via l’outil d’analyse du trafic de SEMrush :

  • Estimation du trafic total du site de n’importe quel domaine et de ses sous-domaines
  • Analyse des visites, visiteurs uniques, pages/visite, durée moyenne de visite, et taux de rebond

⇒ Intéressant pour savoir à quelle place se situe votre site. Obtient-t-il plus de visites ou moins de visites que ses confrères ? Quelles actions pouvez vous mettre en place pour inverser la tendance ?

  • Sources de trafic : comment ces sites analysés obtiennent-t-ils leur trafic ? S’agit-il plutôt du trafic direct ? Issu des backlinks ? Du référencement naturel ? Du social ? Des annonces publicitaires ? Sur quel domaine est-il intéressant d’essayer d’obtenir un backlink ?

⇒ Intéressant de connaître les efforts des confrères sur la stratégie netlinking par exemple, ou encore savoir s’ils font des campagnes publicitaires… Il y a aussi une notion de réputation et popularité à lire entre les lignes avec le trafic direct…

  • Trafic par pays : répartition géographique, de quels pays les visiteurs viennent-ils ? Quel est le pourcentage du trafic issu de ces pays ?

⇒ Intéressant de connaître ce chiffre surtout si une stratégie à l’international est d’actualité. Sinon, juste pour voir l’étendue du trafic.

  • Chevauchements d’audiences : quel pourcentage de visiteurs vient sur mon site et consulte aussi l’un des sites de mes confrères ? Avec quel confrère le chevauchement d’audience est le plus important ?

⇒ Intéressant de connaître cette data pour savoir si je vise la même cible que mes confrères. Des stratégies s’imposent par la suite : changer de cible (si plusieurs personas) histoire de pas être en concurrence directe, ou au contraire, mettre le paquet et essayer de capter davantage l’audience de mes confrères.

Voilà grosso modo ce que vous pouvez obtenir avec l’outil d’analyse du trafic SEMrush. Tout ce qu’il faut pour analyser le trafic, les visites, les sources, aussi bien de vos sites que ceux de vos concurrents.

Vous trouverez ainsi vos points forts et vos points faibles, et vous serez en mesure de prendre des décisions stratégiques basées sur des constats au plus près de la réalité. Je dis bien “au plus près” car ces datas sont malgré tout non-officielles et avec une précision estimée faible. Mais avoir ces estimations, mêmes peu fiables, est un avantage concurrentiel inestimable. A prendre donc avec des pincettes et à utiliser plus comme des tendances que des certitudes. Mais malgré tout, ça donne un bon ordre d’idée sur qui vous êtes sur la toile et qui sont vos concurrents !

Données derrière “Analyse du trafic”

Les rapports d’Analyse du trafic sont basés sur des pétaoctets de données de flux de clics qui proviennent de diverses sources de données propriétaires et de parties tierces, de l’intelligence artificielle propriétaire de SEMrush ainsi que d’algorithmes d’apprentissage automatique et de technologies Big Data. Les données ont été accumulées et évaluées d’après le comportement de plus de 200 millions d’utilisateurs internet, et plus d’une centaine d’applications et d’extensions de navigateur diverses ont été utilisées pour les recueillir.

Comme les données d’Analyse du trafic ne sont pas obtenues de l’analyse interne de n’importe quel site, les nombres que vous voyez peuvent différer de ceux que vous voyez dans Google Analytics ou autres outils similaires. Cependant, si vous voulez analyser seulement le trafic de votre propre site sans le comparer aux autres, nous vous recommandons de vous reporter à votre propre Google Analytics.

Source : https://fr.semrush.com/analytics/traffic/

Market Explorer : tout savoir sur votre secteur

Market Explorer nous permet d’étudier et d’approfondir un marché de niche afin de mieux comprendre l’audience cible.

Avec cet outil, vous pourrez comparer votre site à celui de vos concurrents et d’évaluer les données démographiques et les caractéristiques de votre marché. 

Connaître son marché est un avantage concurrentiel fort, car c’est seulement ainsi que nous allons pouvoir nous différencier des autres et gagner des parts de marché. 

Qui est présent sur mon marché ? Qui sont les leaders et les challengers ? Quid des suiveurs ? Quelles sont les stratégies de mes confrères ? Que puis-je faire pour me différencier ? Quelles sont les opportunités du marché ? Comment tirer profit de ces données pour mon entreprise ? Autant de questions à se poser et auxquelles il faut répondre de manière la plus pertinente possible pour gagner des places et gravir les échelons ! 

Les chiffres et datas issus de Market Explorer constituent alors la matière grise de notre analyse.

Zoom sur les datas et leurs graphiques que vous pouvez obtenir via l’outil Market Explorer de SEMrush :

  • Liste des sites pertinents par rapport au domaine choisi ainsi qu’une estimation de leurs parts de marché. Vous obtenez une liste de sites positionnés sur le marché selon leur volume de trafic et aussi un focus sur les sites les plus pertinents de la thématique. Top 10, top 20, top 30 des sites les mieux placés sur la thématique du site analysé : les leaders, les nouveaux sites avec fort potentiel, les sites avec une croissance intéressante, les sites bien implantés sur le marché !

⇒ Intéressant de connaître ses concurrents pour savoir exactement avec qui on partage la part du gâteau. En fonction de leurs poids, de leurs stratégies, de leurs cibles… Vous allez pouvoir décider de les suivre ou alors de vous éloigner en changeant de direction stratégique.

  • Détails sur les tendances trafic du secteur et ses propres performances. Vous obtenez la même liste de concurrents du marché, mais classés en fonction de leur pourcentage de trafic. Vous avez également la possibilité de comparer vos performances aux performances du secteur.

⇒ Intéressant de connaître exactement quel acteur du marché obtient le plus de visites et ceci même par source de trafic (direct, referral, search, social, paid). Intéressant également de voir les disparités entre les acteurs et les tendances de trafic. Entre la première position et la 5e par exemple on perd plus de 7 % de trafic. De quoi mettre la pression et essayer de grimper tout en haut ! A noter également, les informations concernant la cible du site analysé par rapport à celui du marché : homme/femme et même tranche d’âge !

  • Tendances des sources de trafic. Vous serez capable d’identifier les sources de trafic du marché.  Quel support est le plus utilisé dans votre secteur (direct, referral, search, social, paid) ?

⇒ Intéressant de connaître exactement les supports utilisés par votre cible pour arriver sur un site du secteur. Cela orientera vos stratégies d’acquisition. Si l’on se rend compte que le social média est un support primé par votre cible, il faudra y être par exemple !

  • Intérêts principaux de l’audience présente sur le marché. Vous serez en mesure de comprendre quels sont les centres d’intérêts de vos lecteurs.

⇒ Intéressant de connaître exactement les points d’intérêts de sa cible. Cela permettre d’y répondre via des articles pertinents et ayant une valeur ajoutée.

  • Données démographiques de l’audience de marché. Vous serez en mesure d’explorer les détails sur les genres et tranches d’âge des cibles du secteur.

⇒ Intéressant de connaître exactement sa cible. Les études sur les personas et les profils s’avèrent très intéressantes, voire indispensables pour bien cibler sa communication, ses écrits, sa stratégie. Nous devons connaître notre cible / nos cibles sur le bout des doigts : c’est la clé d’une pertinence absolue !

Pour finir cette mini présentation, qui je l’espère vous sera utile, sachez que dans Market Explorer, deux autres onglets sont disponibles.

  • Le premier “Relevant Sites” vous permettra de voir d’un clin d’oeil les données concernant le trafic et les sources de trafic. Intéressant de pouvoir utiliser ce listing en fonctions des besoins. Vous pouvez filtrer le fichier, l’exporter … et ajouter des sites à un suivi régulier.
  • Le deuxième onglet justement, le “Custom Market”, permet de suivre des sites définis préalablement. Vous aurez exactement les mêmes données que présentées plus haut, mais pour les sites que vous aurez choisi. Vous ne pourrez pas suivre tous vos concurrents, et il va falloir faire des choix. A moins que vous ne soyez un fou furieux :)

Et après ?

Vous connaissez maintenant votre cible, votre concurrence, votre marché … la prochaine étape est d’apporter une réflexion à votre stratégie pour la rendre la plus pertinente possible. La recette gagnante c’est la VÔTRE, copier un concurrent de manière bête et méchante ne portera pas ses fruits. Si vous avez besoin d’aide pour la mise en place d’une stratégie SEO et Content Marketing, n’hésitez pas à me contacter. Avec mon équipe Rédac’Pulse, nous sommes là pour vous aider !

GD Star Rating
loading...
La recherche concurrentielle avec SEMrush, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Une réflexion au sujet de « La recherche concurrentielle avec SEMrush »

  1. Je vous remercie pour ce guide simple de l’outil Semrush, même si j’utilise beaucoup Ahrefs mais les caractéristiques de semrush reste unique surtout pour le PPC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.