Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Boite à Outils » Auditer votre contenu et traquer les performances de vos articles avec SEMrush

Auditer votre contenu et traquer les performances de vos articles avec SEMrush

Bonjour les amis. J’espère que vous allez bien dans ce contexte très particulier. Ici, la santé va bien, mais le moral un peu moins. Je suis inquiète, comme tout le monde j’imagine. Ceci étant dit, céder à la panique et à l’inactivité ne servirait à rien. Alors j’avance. À petits pas, plus doucement que d’habitude, mais j’avance.

Je vous retrouve aujourd’hui avec un petit article dédié aux outils SEMrush. Toujours appartenant au “Content marketing Toolkit” de SEMrush, je vous présente aujourd’hui le “Content Audit” et le “Post Tracking”. Ce sujet vient compléter dans une suite logique mon dernier contenu : Topic Research et Seo Writing Assistant, SEMrush.

Après Allorank, SEOQuantum, Cocolyze, SmartKeyword, 1.fr, OnCrawl, RM Tech, Yooda Insight, Dareboost, Myposeo ainsi que 3 outils pour la recherche de mots-clés, je vous présente donc aujourd’hui sur le blog, deux autres fonctionnalités en étroite relation, signées SEMrush. Suivez-moi !

La plateforme de Content Marketing signée SEMrush

Pour rappel, SEMrush est un outil proposant de nombreuses fonctionnalités de visibilité en ligne et d’analyse marketing. Plus qu’un logiciel SEO, SEMrush est un réel accompagnateur de votre stratégie de visibilité et plus largement de votre stratégie marketing.

“Content Audit” et “Post Tracking” font partie de la Plateforme de Content Marketing de SEMrush. Plusieurs fonctionnalités y sont regroupées, lesquelles vont vous aider à créer facilement et rapidement du contenu de très bonne qualité :

  • Topic Research : trouver le bon sujet d’article (j’ai déjà rédigé un article sur le sujet, découvrez-le ici : Topic Research, SEMrush)
  • Marketing Calendar : planifier et gérer sa stratégie éditoriale, un vrai coup de pouce pour une gestion de projet en équipe.
  • SEO Content Template: écrire des articles optimisés pour le SEO : propositions de mots clés à insérer dans votre contenu (mots clés liés sémantiquement), conseils et astuces concernant la lisibilité du texte, la longueur du texte et éventuellement une proposition de sites pour obtenir des backlinks dans une logique netlinking, ainsi qu’une recommandation pour les balises HTML (titre, description et hn).
  • SEO Writing Assistant : optimiser son contenu avec des conseils et recommandations avisés (j’ai déjà rédigé un article sur le sujet, découvrez-le ici : Seo Writing Assistant, SEMrush)
  • Brand Monitoring : choisir les canaux de diffusion les plus efficaces pour partager votre contenu et analyser la présence de votre marque ou de celle de vos concurrents sur ces mêmes réseaux : trouver les bonnes ressources, évaluer leur potentiel et les sélectionner sur de bons critères !
  • Post Tracking : mesurer l’impact de vos créations éditoriales, suivre les performances de 50 articles (les vôtres ou ceux de vos concurrents) – on traite le sujet aujourd’hui.
  • Content Audit : analyser le contenu publié avec un audit approfondi dans le but de comprendre ses performances, ses points forts, ses points faibles et rectifier le tir en temps réel si besoin – on traite le sujet aujourd’hui.

Content Audit, auditer votre contenu avec SEMrush

Comme son nom l’indique, le premier module SEMrush que je vous présente permet d’auditer votre contenu. Qu’entendons-nous par “auditer” ? Eh bien, passer au crible vos pages web et les analyser en profondeur pour trouver les points d’amélioration (mais aussi les points forts, bons pour le moral :) ). L’idée, comme pour tout audit, est de faire un état de lieux, dresser un bilan, tirer des conclusions et améliorer chaque page en conséquence afin d’obtenir de meilleurs résultats et d’atteindre les objectifs envisagés.

L’outil se base sur le sitemap.xml de votre site pour trouver les sous-dossiers à analyser. À vous de choisir ceux qui vous intéressent le plus, parmi les sous-dossiers trouvés, ou alors, si les résultats ne conviennent pas (cas d’index de sitemaps), libre à vous d’importer votre fichier en format .xml. Sachez que vous avez droit à un maximum de 20.000 URLs. Si vous voulez en savoir plus sur les sitemap.xml, je vous invite à lire cet article chez SEMrush ; Trucs et astuces : le guide ultime pour les sitemaps XML !

Vous obtenez alors un “Tableau de bord” avec deux types de vues : cartes ou tableaux.

Le type de vue “Cartes” vous propose une vue d’ensemble sur les performances des articles/pages de votre site/blog. Vous retrouvez les articles/pages à “Réécrire ou supprimer”, “Besoin de mettre à jour”, “Révision rapide” ou “Contenu mauvais”.

Ces cartes par défaut sont paramétrées par SEMrush, mais vous pouvez tout à fait modifier les données si cela ne vous correspond pas. Si par exemple, vous estimez qu’un mauvais contenu chez vous est un contenu de minimum 300 mots, vous n’avez qu’à augmenter ce chiffre dans les paramètres. Les stats se mettront à jour directement.

Dans l’image ci-dessus l’outil est paramétré sur 200 mots pour le contenu de mauvaise qualité. Il ne trouve pas chez moi des pages/articles en dessous de 200 mots, donc c’est parfait. Je pourrais tout à fait augmenter ce critère pour plus de fun, les conclusions seraient différentes, j’imagine :) 

L’idée de ce tableau de bord, c’est de pouvoir le paramétrer vraiment selon vos besoins et vos données, afin de vous donner en un clin d’oeil,une vision d’ensemble sur les performances globales de vos contenus. Plus vos optimisations sont nombreuses, plus les statistiques seront de bonne qualité et par ricochet, les performances de votre site aussi.

Sachez que vous pouvez paramétrer d’autres cartes en dehors de celles proposées par SEMrush. Encore une fois, ces cartes seront adaptées à vos besoins (code d’erreurs, taux de rebond, sessions, backlinks, …), pour un tableau de bord sur-mesure.

Le type de vue “Tableau” vous permet de voir URL par URL, les pages analysées du sous-dossier choisi lors du paramétrage. Pour chaque URL, vous obtenez des datas vraiment intéressantes :

  • La date de mise à jour du contenu ;
  • Le code d’état HTTP :
  • Le titre de l’article ou de la page ;
  • La méta description ;
  • Le H1 de l’article ou de la page ;
  • L’auteur de l’article ou de la page ;
  • Le nombre de mots ;
  • Le nombre de partages (Facebook et Twitter) ;
  • Le nombre de backlinks ;
  • Des datas issues de Google Analytics (car oui vous pouvez associer un compte Analytics lors du paramétrage) : sessions, durée moyenne de la session, taux de rebond par article ou page ;
  • Des datas issues de Google Search Console (toujours lors du paramétrage du projet) : les Requêtes de recherche ;

Vous pouvez bien évidemment filtrer par ordre croissant/décroissant en fonction du métrique désiré, utiliser des filtres avancés ou directement les filtres pré-enregistrés de la Vue “Cartes”. Ces données peuvent être exportées pour une analyse ultérieure. 

Grâce à ces données, vous obtenez un aperçu global des performances de vos articles/pages.

Mais le plus dur reste à faire, car il faut bien évidemment prendre des décisions (supprimer, corriger, optimiser) et surtout travailler ! L’outil ne fait pas tout pour nous, hélas. Il nous montre les défauts, les failles, mais à nous de mettre en place les optimisations nécessaires pour améliorer les résultats.

En cliquant sur une URL de ce tableau, l’outil nous donne plus d’informations concernant la page/l’article (par exemple la courbe de l’évolution du nombre de sessions Analytics ou encore le top 5 requêtes de recherches dans Search Console avec la position de l’article/page) et surtout la possibilité d’apporter des annotations pour les corrections à venir. 

Vous pouvez laisser des commentaires, des notes ou encore créer des tâches à partager. Idéal si vous travaillez en équipe et si plusieurs personnes sont chargées du contenu. Pour une meilleure organisation en interne, vous pouvez envoyer ces tâches et commentaires dans Trello ou encore dans Google Calendar. Cette fonction peut s’avérer vraiment pratique pour une équipe éditoriale.

Post Tracking, mesurez l’impact des contenus avec SEMrush

Dans Post Tracking vous pouvez suivre les performances de vos contenus, mais aussi des contenus extérieurs. Cela peut concerner des articles en Guest que vous avez publiés chez les confrères, ou alors les articles de ces mêmes confrères, ceux que vous suivez de près. :) Non, non, il ne faut pas espionner ses concurrents SEO.

Pour commencer à collecter des datas, il suffit d’ajouter des URL au tool et le tour est joué.

Les premières informations fournies par l’outil sont des informations génériques pour l’ensemble du groupe :

  • URL : le nombre d’URL suivies (en fonction du forfait)
  • Trafic référent : le trafic parvenu aux publications suivies depuis une source outre que les moteurs de recherche (besoin de connecter le compte Google Analytics).
  • Mots clés : le nombre de mots clés ciblés qui permettent aux publications de se positionner dans le top 100. Pour chaque publication, vous pouvez suivre un portfolio contenant jusqu’à 5 mots clés et éditer cette liste à tout moment.
  • Partages : le nombre de partages des articles suivis sur les réseaux sociaux.
  • Backlinks : le nombre de pages Web contenant des liens pointant vers votre article.
  • Portée estimée : le nombre de lecteurs potentiels atteint par votre article en fonction de la valeur du trafic d’un domaine et de l’analyse du big-data.

Ensuite, en cliquant sur chaque URL vous obtenez plusieurs informations. Tout d’abord, les mêmes informations que celles qui s’appliquent à l’ensemble du groupe : Mots clés, Trafic Réferral, Partages (avec distinction entre Facebook et Twitter) et le nombre de backlinks.

En plus, vous découvrez des courbes qui vous montrent l’évolution dans le temps du trafic référent, de la tendance de visibilité sur les mots clés utilisés par l’article pour se positionner, ainsi que la tendance des backlinks.

Ce qui est également intéressant dans cette partie, c’est le zoom sur les “Meilleurs contributeurs”. Dans la rubrique “Partages” sur les réseaux sociaux, en cliquant dessous vous pouvez obtenir un résumé des comptes Twitter ayant interagi avec votre article (tweets, retweets, commentaires…). Cela peut permettre de mieux connaître vos followers et leurs intérêts, mais aussi d’entrer en contact avec eux plus tard par exemple.

Et après ?

Et voilà. Vous avez trouvé le bon sujet à traiter puis vous avez rédigé et optimisé votre contenu. Vous commencez maintenant à recueillir les fruits de votre travail et  donc, vous surveillez de près les performances de vos articles … C’est bien, mais gardez toujours l’oeil ouvert.

Sachez que pour tenir sur le long terme il faut un travail constant. Le web n’est pas un coup d’un soir, mais bien une relation sérieuse et de longue date. :)

Bonne stratégie éditoriale, bon SEO à toutes et à tous !

Et pour en savoir plus : découvrez les nouveautés SEMrush en 2020.

GD Star Rating
loading...
Auditer votre contenu et traquer les performances de vos articles avec SEMrush, 3.7 out of 5 based on 3 ratings

4 réflexions au sujet de « Auditer votre contenu et traquer les performances de vos articles avec SEMrush »

  1. Que vous gériez un ou plusieurs sites, il devient de plus en plus complexe au fil des années de se démarquer et d’obtenir du trafic. Pour vous y aider, il apparaît essentiel d’utiliser des outils efficaces et complets tel que SEM RUSH, l’un des leaders sur le marché. Web Alliance passe en revue pour vous l’ensemble des onglets et des fonctionnalités de cette puissante solution qui n’aura bientôt plus de secret pour vous.

  2. SEM RUSH un outil super intéressant en effet, petit bémol, une version gratuite très limitée ! Mais vu le potentiel de l’outil, cela peut représenter un outil très pertinent ! Merci pour cet article Alexandra!

  3. SEM RUSH un outil super intéressant en effet, petit bémol, une version gratuite très limitée! Mais vu le potentiel de l’outil, cela peut représenter un outil très pertinent! Merci pour cet article Alexandra!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.