Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Content Marketing » Copywriting : 8 tips pour créer des publications inspirantes et captivantes sur les réseaux sociaux

Copywriting : 8 tips pour créer des publications inspirantes et captivantes sur les réseaux sociaux


Bonjour à toutes et tous,

J’aime prendre la parole sur ce blog pour parler de sujets qui me passionnent. Et la communication sur les réseaux sociaux en fait partie.

J’essaie constamment de produire des contenus intéressants, différenciants, utiles pour vous, lecteurs. Alors, j’espère relever ce défi !

Les réseaux sociaux ont complètement envahi le web. De nouvelles plateformes ont vu le jour dernièrement : Tik Tok, Club House, pour ne citer qu’eux.

Aujourd’hui, il faut le reconnaître, la communication se fait principalement par le biais des réseaux sociaux. Et si l’on ne veut pas risquer d’être totalement invisible et fondu dans la masse, il faut maîtriser ce que l’on appelle le copywriting : l’art de convaincre avec des mots.

C’est grâce à des contenus copywrités que vous pourrez espérer capter l’attention et susciter la curiosité, pour donner ensuite envie de vous suivre sur les réseaux, et plus si affinités.

On dit souvent que le copywriting vous aide à mieux vendre. C’est vrai, mais je préfère dire que cela vous permet dans un premier temps de mieux communiquer, et de créer progressivement de l’attachement à votre marque. Le but des réseaux sociaux est avant tout de créer une communauté puissante, fidèle autour de votre marque.

Que ce soit par le biais de publications organiques apparaissant directement sur votre fil d’actualité, ou par le biais de publications sponsorisées.

Même si l’objectif diffère en principe entre ces deux types de publications, pour rédiger l’une et l’autre, l’application du copywriting est un vrai plus. Pour les publications sponsorisées, celles-ci doivent être forcément copywritées pour marquer les esprits et inciter à l’action.

Et même si toutes les publications organiques ne doivent pas être copywritées pour laisser un peu de place à la spontanéité et au naturel, certaines peuvent l’être.

Vous aimeriez produire des contenus qui captivent les foules ?

Bon, commençons dans un premier temps par créer des messages qui suscitent l’intérêt de VOS CIBLES. Qu’en pensez-vous ?

Au-delà du fait que cet objectif est davantage réalisable, il est aussi beaucoup plus pertinent. En effet, c’est beaucoup plus intéressant de captiver vos cibles qu’une multitude de personnes, prises au hasard…

Vous le savez (ou peut-être pas encore), le copywriting est une pratique rédactionnelle très complexe qui requiert de multiples compétences. Et cela commence par savoir cibler et toucher les bonnes personnes avec des messages personnalisés, au bon moment.

Je vous livre aujourd’hui mes quelques tips pour être certain de rédiger des publications captivantes.

Astuces pour créer des publications engageantes et agrandir votre communauté

Tout d’abord, il faut définir les mots importants. À savoir le terme « engager ». Engager, c’est convaincre une personne de réaliser une action sur votre publication.

Il peut s’agir de cliquer sur un bouton « j’aime », de partager votre publication, de la commenter, ou bien encore de visionner une vidéo, ou de cliquer sur un lien.

Il y a plusieurs niveaux d’engagement.

Cliquer sur un lien renvoyant vers une landing page de votre site est bien mieux qu’un simple « like », on est d’accord. Mais plus vous avez de « likes », plus les personnes ont envie d’interagir… On est en plein dans l’effet boule de neige, où un phénomène prend de l’ampleur, devient contagieux et viral.

C’est grâce à des publications captivantes que vous allez pouvoir engager votre audience. Captiver, cela revient à capter et retenir l’attention, à séduire, en quelque sorte.

Tip #1 : Définir l’objectif de votre publication avant de commencer à la créer

L’objectif de votre publication, qu’elle soit sponsorisée ou organique, c’est votre fil conducteur, alors ne le perdez pas de vue… Et surtout, définissez-le bien ! Cela vous permettra de créer une publication pertinente, car adaptée au but que vous vous êtes fixé.

Vous ne pouvez foncer tête baissée avant même d’avoir déterminé celui-ci.

Donc, commencez par vous interroger :

  • Quel est le but de ma publication ?
  • Pourquoi je prends la parole aujourd’hui ? Quel message je veux faire passer ?
  • Quelle action je souhaite que mon audience réalise ?
  • Quelles sont mes attentes ? Vendre plus ? Augmenter ma notoriété ? Développer mon image de marque ?

Il semble assez évident qu’une publication payante est créée pour augmenter les achats sur votre site, alors que l’objectif d’une publication organique (non payante) peut être tout à fait différent.

Pour aller plus loin : Copywriting : quels réels bénéfices pour mon entreprise ?

Tip #2 : Savoir à qui vous parlez : qui sont vos persona ?

Pour bien communiquer sur les réseaux sociaux, il faut savoir à qui l’on parle : quelles sont nos cibles ? Qui sont nos potentiels acheteurs ?

La création de persona vous est indispensable pour mieux comprendre et mieux appréhender les besoins de vos prospects. Grâce à cette meilleure connaissance, vous serez sûr de toucher votre cœur de cible, en diffusant des publications à la fois pertinentes, en adoptant à chaque fois la bonne tonalité.

Parler avec le ton « juste », voilà la clé pour une bonne stratégie éditoriale. Certaines marques maîtrisent parfaitement cet aspect de la communication. Elles ont développé leur propre style, et grâce à cela, elles ont réussi à créer une connivence avec leurs abonnés qui suivent leurs profils comme de véritables « addicts ».

Cela paraît évident, mais une marque ne va pas s’adresser à des jeunes de la même manière qu’à des seniors. Et c’est la même chose si son audience est majoritairement composée de femmes, ou au contraire d’hommes.

Il est fréquent de voir des marques proposer des produits dédiés aux hommes et aux femmes. Que font-elles alors ?

Elles jonglent entre les deux, en créant des publications qui tantôt s’adressent aux femmes, tantôt aux hommes.

Au-delà des critères socio-démographiques (âge, sexe), pour écrire des publications captivantes, vous devez vous intéresser à leurs centres d’intérêt pour composer des messages qui parlent automatiquement à vos persona.

Tip #3 : Utiliser des méthodes approuvées pour créer des publications engageantes

Parmi les méthodes de copywriting les plus connues, parlons des méthodes AIDA et PAS.

AIDA, c’est celle que j’utilise au quotidien pour écrire des emailings, des posts Facebook et autres messages visant à inciter à une action rapide.

Cela me permet de structurer facilement mes textes pour qu’ils gagnent en impact, donnent envie au lecteur de poursuivre sa lecture et de passer à l’action.

AIDA, pour Attention, Intérêt, Désir et Action.

Vous voulez savoir pourquoi cette méthode est efficace ?

Tout simplement parce qu’elle suit le cheminement naturel d’un parcours client.

Eh oui !

Le voici.

Pour commencer, le visiteur, qui, n’est ni prospect, ni client, doit porter son attention sur vous.

Il doit stopper net ses actions en cours pour être plus attentif et écouter ce que vous avez à lui proposer. Pour le moment, il n’a pas spécialement d’intérêt pour votre marque, car il ne sait pas vraiment ce que vous faites. Il a été interpelé par une phrase qui faisait écho en lui.

Maintenant, il faut développer l’intérêt pour votre marque, vos produits et services. Cela se complique un peu !

Pour développer l’intérêt, de quoi allez-vous parler ? Qu’allez-vous mettre en avant ? Cette partie n’est pas forcément simple. Nombreux tombent dans le panneau de vouloir tout dire. Mais lorsqu’il s’agit d’une publication sur les réseaux sociaux, il vaut mieux faire court et précis.

Souvent, pour développer l’intérêt, il faut faire une proposition de valeur. Parler de votre valeur ajoutée. Des bénéfices clients. Ce qui est important, c’est de faire en sorte que le lecteur se projette, qu’il s’imagine utiliser votre produit.

Par exemple, vous vendez une chaise longue. Ce qu’il faut éviter de dire, c’est qu’elle est confortable. Encore heureux qu’elle est confortable votre chaise longue !

Ce que l’internaute aimerait visualiser, c’est : lui au bord de sa piscine, les week-ends en famille, les enfants qui courent et sautent dans la piscine. Il ne faut pas hésiter à jouer sur les cinq sens dans ce cas précis. Les oiseaux qui chantent, les odeurs de brochettes, la sensation de chaleur, le soleil, il faut qu’il imagine la scène pour que vous puissiez créer l’intérêt et progressivement le désir.

Enfin, le désir… Comment créer le désir ? Excellente question ! Là aussi, ce n’est pas évident. En fait, il faut poursuivre en développant des arguments de choix, des preuves que vous êtes une entreprise fiable, qui conçoit des produits de qualité. Votre prospect s’attend à avoir des preuves de votre expertise.

Sans oublier de créer un visuel qui soit en accord avec votre texte.

En savoir plus sur la méthode : AIDA : LA technique d’écriture par excellence pour vendre

La méthode PAS est assez proche.

La grande différence réside dans le fait que vous mettez en avant d’entrée de jeu la problématique du client.

Votre client a un problème (le « P » du PAS) et vous vous proposez de le résoudre. Vous pouvez faire du storytelling en racontant l’histoire d’un de vos clients (réelle ou fictive).

Exemple : il a essayé des centaines de méthode pour perdre du poids et ne parvient pas à trouver de méthode qui fonctionne pour lui.

Vous remuez le couteau dans la plaie en agitant (le « A » du PAS) un peu le problème, en le mettant bien en évidence. Par exemple, vous racontez son histoire en disant que cela fait beaucoup de temps et d’énergie dépensés. Et que là il aimerait bien trouver une solution parce que cela l’empêche de vivre sa vie avec intensité, cela le freine dans plein de domaines de sa vie : sur le plan professionnel, mais aussi privé.

Et là, un jour, il découvre votre méthode : celle-ci n’est pas un énième régime alimentaire. Non ! Il s’agit d’une vraie solution (le « S » du PAS). Une solution qui va bousculer sa vie. Une solution qui va lui changer son quotidien et le transformer réellement. Et pas que physiquement. Voilà, après peu importe la solution. Mais voilà comment fonctionne la méthode PAS.

Tip #4 : Donner du rythme à vos contenus

Pour une publication réussie, veillez à donner du rythme !

Lors d’une prise de parole – à l’oral donc – on veille à rythmer son discours afin de garder son audience bien éveillée et attentive.

Donner du rythme à votre texte, c’est garantir qu’il sera lu dans son intégralité. Vos lecteurs attendent de vous que vous les gardiez en haleine, un peu à l’instar d’une série.

Retenir l’attention de vos lecteurs, un sacré challenge à l’ère du zapping

Vous vous en êtes rendus compte par vous-même, il est de moins en moins aisé de retenir l’attention sur le web.

Et pour cause, à part faire du sensationnel comme les chaînes d’informations en continu – celles-ci maîtrisent parfaitement l’art de retenir l’attention de leur audience en ressassant les mêmes événements tout au long de la journée – il est très difficile aujourd’hui de réussir à conserver un visiteur sur son site.

Vous avez beau avoir un site hyper travaillé, vous n’êtes pas à l’abri qu’il le quitte aussitôt pour aller voir ce qui se passe sur Insta ou Tik Tok. Reviendra-t-il ? Telle est la question !

Il va donc falloir faire preuve de créativité pour proposer une publication qui donne envie à l’utilisateur de vous lire ou de regarder votre carrousel d’images, au lieu de scroller son fil d’actu.

Alors, vous allez me dire, il faut jouer sur la longueur de la publication ; plus la publication sera courte, et plus on aura le temps de la lire. Si chaque internaute ne dispose que de 7 secondes d’attention, il faut que notre post puisse être lu dans ce laps de temps.

Eh bien, contre toute attente, je vais vous dire : NON !

Cela ne fonctionne pas ainsi. Il faut imaginer au contraire, que vous pouvez étirer ce temps ; demander aux utilisateurs de prêter un peu plus attention à votre message qu’à ceux des autres marques.

Dans ce florilège de contenus, il vous faut parvenir à être visible, à sortir du lot.

Votre texte aura beau être court, il ne sera pas lu intégralement si vous ne parvenez pas à retenir l’attention. L’attention est de plus en plus faible sur la toile et notamment sur les réseaux sociaux.

Plus que jamais, on est dans l’ère du « zapping ». On fait tous la même chose, que ce soit sur LinkedIn, Instagram, Facebook, et les autres, on scrolle indéfiniment un fil d’actualité jusqu’à ce que nos yeux soient happés par un post qui attire notre attention.

Plusieurs éléments peuvent capter notre attention : un visuel, une vidéo, un titre accrocheur. Mais une fois que l’on a réussi le pari de capter l’attention, susciter davantage la curiosité n’est jamais garanti. Donner du rythme, voilà la clé…

Mais c’est plus facile à dire qu’à faire !

A lire pour aller plus loin : Génération N, comment adapter sa communication pour capter l’attention de ces nouveaux consommateurs ?

Comment donner du rythme à votre publication ?

Donner du rythme à un texte, c’est un vrai métier. Les copywriters ont une facilité à le faire, mais sachez que n’est jamais acquis. Ils doivent sans cesse lire, écrire, travailler leur style rédactionnel pour y parvenir.

Alors, que font-ils pour donner du rythme à une publication ?

Il y a différentes manières de donner une cadence, un tempo à un texte brut.

Je suis certaine que le premier point auquel vous pensez est la ponctuation. Eh oui, ponctuer ses phrases, c’est non seulement indispensable pour la lecture, mais c’est aussi un formidable moyen de transmettre une émotion…

La même phrase, avec une ponctuation différente n’aura pas le même impact. Vous l’avez certainement déjà expérimenté…

Ensuite, vous pouvez insister sur certains mots en les répétant, en principe en début de phrase (anaphore).

N’hésitez pas à employer des figures de style, notamment celles qui vont amplifier des faits et donner plus de consistance à votre texte (gradation, oxymore, hyperbole).

La comparaison avec l’interprétation d’un chef d’œuvre musicale est pour moi intéressante : imaginez un morceau que vous adorez, interprété d’une autre manière ; sans accentuer certaines notes, sans relief ni intensité, etc.

Celui-ci suscitera-t-il la même émotion chez vous ? Ne vous paraîtra-t-il pas beaucoup plus ennuyeux, fade, sans vie ?

Aussi, pour interpeler l’internaute, n’hésitez pas à poser des questions, d’entrée de jeu.

Créez comme un dialogue, une vraie conversation à deux, entre vous et votre interlocuteur. Même à travers son écran, celui-ci a besoin de se sentir unique pour être touché.

Vous ne vous voyez pas et malgré tout, il vous faut parvenir à créer une complicité, instaurer une connivence. Pas facile ! Mais c’est la clé d’un bon copywriting.

Enfin, vous pouvez aussi ajouter des emojis, qui donneront plus de vie à votre texte.

Retenez-donc que pour donner du rythme, vous pouvez :

  • Jouer sur la ponctuation ;
  • Impliquer le lecteur en évoquant une généralité (ex : nous avons tous déjà ressenti ça, nous avons tous déjà vécu cette situation, etc.) ;
  • Employer des figures de style d’exagération (hyperbole), de répétition (anaphore) ou d’opposition (oxymore) ;
  • Créer un dialogue entre vous et l’internaute par l’utilisation du « vous », « je », « nous »
  • Utiliser des verbes de sensation (les cinq sens) et parler d’émotions ;
  • Raconter une histoire brève (l’autre fois, j’ai / nous + vb accordé).

Tip #5 : Bien choisir vos mots

Bien choisir ses mots, c’est la base. Un mot trop vague, imprécis, et votre texte paraîtra insipide, sans aucune consistance.

Le copywriter le sait bien, on ne choisit pas un mot au hasard lorsque l’on écrit sur les réseaux sociaux.

Chaque mot a son importance, car au final, ce sont tous ces mots juxtaposés qui vont donner un sens à votre message.

Enlevez un mot ou remplacez-le par un autre.

L’idée sera-t-elle toujours la même ? Aura-t-elle le même impact ?

Souvenez-vous, lorsque vous étiez enfant…

Vos parents ou vos professeurs vous ont certainement rabâché qu’il fallait tourner plusieurs fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Et s’ils avaient raison ?!

Chaque mot a un sens profond. Et lorsque l’on écrit une publication, il faut prêter une attention particulière aux mots que l’on utilise.

Certains mots ont une connotation négative, d’autres sont « ambigus ». Dans tous les cas, la langue française est si riche qu’il est possible d’imager ses propos très facilement.

Utilisez donc des analogies (allégories, comparaisons, métaphores, personnification) pour illustrer vos propos et les rendre plus compréhensibles ; vous donnerez la possibilité à votre internaute de visualiser très simplement ce que vous lui dites.

Il va se faire une représentation dans sa tête. C’est un peu le même principe qu’une infographie, qui grâce à des visuels bien conçus, va simplifier et rendre accessible au plus grand nombre des informations et concepts parfois très complexes.

Enfin, essayez de distiller des mots forts dans vos publications : votre message sera plus impactant et forcément engagera davantage vos lecteurs.

Par exemple, préférez : un goût savoureux ou subtil, qu’un « bon » goût.

1 image vaut mille mots, souvenez-vous en !

Comment bien choisir ses mots ?

  • Utiliser des mots forts ;
  • Remplacer tous les mots neutres par des mots plus forts ;
  • Oublier les mots à connotation négative ;
  • Imager vos propos en utilisant des comparaisons ou personnification.

Tip #6 : Apporter des preuves en indiquant des chiffres

Rien de tel que d’apporter des preuves de ce que vous dites. Si vous vous dites « entreprise responsable », il ne suffit pas de le mentionner. Donnez des exemples de vos engagements au quotidien !

Pour cela, n’hésitez pas à indiquer des chiffres. On a tendance à mieux comprendre et mémoriser des informations lorsqu’elles contiennent des données chiffrées. C’est plus parlant, plus concret !

Les chiffres ont le pouvoir de capter l’attention de vos interlocuteurs qui vont automatiquement s’intéresser à ce que vous dites. Ils vous permettent aussi de convaincre plus facilement de la véracité d’une affirmation.

C’est une des techniques les plus ancestrales qui continuent de faire ses preuves dans le monde du digital. La plupart des titres d’articles de blog sur lesquels nous cliquons contiennent un chiffre.

Faites le test ! Regardez vers quels articles vous allez spontanément.

Tip #7 : Susciter des émotions

Savez-vous que, pour la plupart d’entre nous, nous sommes, guidés par notre inconscient lorsque nous achetons un produit ? Pour le professeur Gerald Zaltman, enseignant à la Harvard Business School, 95% des clients prennent leurs décisions de manière inconsciente.

Bien que nous comparions sans cesse les produits de différentes marques, les prix, l’émotion générée par certaines marques lors de leur prise de parole sur les réseaux sociaux consiste en une motivation d’achat supplémentaire.

On est dans quelque chose qu’on ne contrôle pas puisqu’il s’agit du ressenti ; les décisions d’achat se font donc très souvent de manière irrationnelle.

Aujourd’hui, le marketing émotionnel est plébiscité par les entreprises qui veulent développer l’attachement et la fidélité à leur marque. Elles parviennent à créer une identité de marque très forte sur les réseaux sociaux, grâce aux multiples histoires qu’elles racontent.

Ces séquences narratives leur permettent de parler de leurs valeurs sans les énumérer, sans que cela paraisse faux, calculé. Idem pour leurs engagements. Il ne s’agit pas de faire la liste des engagements pris et de cocher chaque case.

Pour aller plus loin : Comment l’empathie peut-elle devenir votre alliée en marketing ?

Pour susciter des émotions, il faut parler vrai, être sincère, authentique.

Parce qu’à travers un storytelling, réel ou fictif, nous avons le pouvoir de transmettre des émotions négatives ou positives : peur, dégoût, colère, joie, surprise, amusement, etc.

Alors, bien sûr, l’idée n’est pas de jouer avec ses sentiments. Gardez en tête que l’empathie pour vos cibles est primordiale.

Tip #8 : Miser sur l’originalité et la créativité

Il existe de multiples manières d’être créatif et de proposer des contenus qui sortent de l’ordinaire.

Certaines marques sont très fortes dans ce domaine et en ont même fait leur marque de fabrique. À l’instar de shanty biscuits, qui, au-delà des contenus publiés sur les plateformes sociales, proposent des produits qui eux-mêmes sont tout à fait originaux : des biscuits sur lesquels on peut écrire le message que l’on souhaite.

Les contenus publiés sur Instagram ou Facebook sont décalés, tout comme les messages gravés sur ces petits biscuits.

Pour les publications sponsorisées, miser sur l’originalité : l’insolite est un levier pour générer de l’engagement et des conversions.

Pour aller plus loin : Content marketing : quelles tendances en 2021 ?

Ces publicités sont-elles copywritées ?

Maintenant, si on jouait ?

Je vous ai préparé une petite sélection de publications sponsorisées.

Regardez attentivement ! Qu’en pensez-vous ?

Selon vous, sont-elles bien travaillées ? Donnent-elles envie de cliquer sur le bouton d’appel à l’action ? Ou au contraire, on peut mieux faire ?

Voici mon avis.

Sur toutes ces publications, il manque quelques ingrédients cités plus hauts. La plupart de ces publicités se contentent d’écrire un message froid sans grande consistance.

Les avantages pour le client ou prospect sont parfois totalement occulté. Ou alors la promotion apparaît comme un avantage en tant que tel. Mais où est l’avantage du produit ? Quel problème permet-il de résoudre ?

Celle-ci est selon moi la plus intéressante. Voyez-vous pourquoi ?

Sur la publication ci-dessous, les avantages sont exposés et mis en évidence par des petits émoticônes. La mission de la marque est aussi abordée ainsi que le processus de fabrication afin d’expliquer l’origine du nom de la marque.

Même s’il y a de bons ingrédients pour capter l’attention, il manque quelque chose. Cette publication manque de relief, d’énergie. On ne ressent pas le plaisir de confectionner ces sacs. Alors que pourtant, quand on se rend sur leur site web, nous avons à faire à de véritables passionnés.

Qu’aurait-il pu faire pour transformer cette publication classique en une publication qui donne envie d’être partagée par le plus grand nombre ?

Peut-être auraient-ils pu dire :

« Un sac à main personnalisable à l’intérieur au tannage végétal, ça vous plairait ?

Et si je vous dis Fabriqué en France… (émoji made in France)

Là, c’est sûr, vous fondez ! »

Il y a déjà plus de rythme…

Sur celle-ci, on interpelle immédiatement les professionnels de la maison, à qui s’adresse cette publicité, et on leur propose directement une solution. Bon, le texte est court et aurait mérité d’être plus long pour détailler davantage les arguments et avantages d’une telle solution.

Maintenant que vous connaissez les principaux atouts d’une publication copywritée qui engage vos cibles, n’hésitez pas à vous lancer.

Ou, si vous ne vous sentez pas du tout à l’aise avec cet exercice, pensez à confier la rédaction à des professionnels. Chez Rédac’Pulse, nous sommes en mesure de vous proposer ce type de contenu.

Dans tous les cas, gardez bien ces éléments en tête pour créer des publications qui captivent, donnent envie de découvrir davantage vos produits / services, et plus si affinités.

GD Star Rating
loading...
Copywriting : 8 tips pour créer des publications inspirantes et captivantes sur les réseaux sociaux, 3.2 out of 5 based on 9 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.