Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Business et Entrepreneuriat » Freelance : ce que j’aurais aimé savoir sur le statut avant de me lancer

Freelance : ce que j’aurais aimé savoir sur le statut avant de me lancer

Devenir freelance peut faire rêver et certes, cela comporte bon nombre d’avantages. En effet, nous sommes autonomes en devenant notre propre patron, nous sommes libres de gérer nos horaires de travail comme nous l’entendons, ainsi que de choisir nos jours de congés. Seulement, le statut de freelance connaît aussi des inconvénients. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble ce qui aurait été opportun de savoir avant de se lancer à son compte.

Travailleurs freelances, soyez prêt pour la paperasse !

Je ne sais pas pour vous, mais lorsque j’entends le mot « administratif » je bâille ! Des papiers, il y en a toujours à remplir. Cela ne se termine jamais ! Lorsque vous emménagez : papiers. Vous souhaitez vous marier ? Encore des papiers. Les papiers administratifs sont d’un ennui et pourtant, vous allez devoir vous y coller pour créer votre statut de freelance ! Êtes-vous prêt à entrer dans le côté obscur de la force administrative ?

La gestion administrative pour la création de son entreprise

Avant toute chose, définissez votre activité professionnelle et choisissez le statut juridique le mieux adapté. Pour démarrer votre activité indépendante, plusieurs statuts s’offrent à vous :

  • L’entreprise individuelle (EI)
  • L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)
  • L’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)
  • La Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (la SASU)

Ensuite, armez-vous de patience pour faire les démarches administratives. En fonction du statut de votre entreprise, vous allez devoir appeler l’URSSAF si vous avez des questions, remplir des documents et allez devoir traiter des courriers. Ce sont des tâches nécessaires, mais qui peuvent être plus ou moins longues et complexes.

Essayez de vous renseigner sur internet ou auprès d’une personne ayant déjà effectué les démarches. Vous verrez que vous aurez plus de facilité à trouver des informations sur le statut en 2021. Beaucoup de freelances communiquent sur les problèmes rencontrés lors de la création de leur entreprise et comment mieux apprivoiser la lourde tâche administrative.

Vous avez peur de vous lancer ? Songez au portage salarial comme solution. De quoi s’agit-il ? En tant qu’indépendant, vous devenez salarié dans une structure de portage salarial. Le client paie la société et cette dernière vous rémunère pour le travail effectué. Ainsi, vous restez avec les nombreux avantages du salariat (retraite, assurance chômage…) sans vous prendre la tête avec tout ça.

Les papiers à gérer lorsque l’on est le seul maître à bord

Vous avez réussi la première étape sans trop de difficultés ? Bravo ! Désormais, vous êtes votre propre supérieur. Cependant, sachez que la paperasse ne vous quittera plus jamais ! Effectivement, le jeune freelance en vous va devoir garder le cap sur les formalités. Il vous reste encore beaucoup à faire, notamment avec les factures, les devis, les déclarations mensuelles ou trimestrielles auprès de l’URSAFF, sans oublier les impôts.

Quand la cotisation foncière des entreprises débarque

Si vous avez opté pour le statut micro-entrepreneur, notez bien que vous devrez payer la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises). À partir de votre seconde année en tant que freelance, vous serez redevable d’une cotisation selon votre chiffre d’affaires sur une année. Même si vous ne louez aucun local et que votre domicile est votre lieu de travail, vous aurez affaire à cet impôt.

Maintenant que je me suis jeté à l’eau, comment faire pour me démarquer?

N’ayez pas peur de vous jeter dans la fosse aux lions du digital. Par contre, préparez-vous un minimum. Par exemple, si vous êtes rédacteur web freelance, renseignez-vous sur comment débuter correctement. Recherchez des plateformes ou alors formez-vous en autodidacte ou en intégrant une formation dédiée à votre profession.

N’oubliez pas de faire un plan de vos prestations de services et surtout posez-vous les bonnes questions pour pouvoir vous démarquer :

  • Quel est le but de mon entreprise ?
  • Quels services ai-je envie de proposer ?
  • Que puis-je apporter à mes futurs clients ?
  • Quelles sont mes valeurs ? Mes atouts ? Mes qualités ?
  • Est-ce que mes expériences professionnelles et mes diplômes vont pouvoir me servir dans ma nouvelle activité ?

Mettez toutes les cartes entre vos mains pour commencer sur les chapeaux de roue et rester vous-même. Cela ne sert à rien de faire comme les autres. Osez afficher votre personnalité, vos connaissances et vos acquis. Soyez fier de vos expériences (les bonnes comme les mauvaises), croyez en vous et foncez !

Une organisation de fer et une rigueur sans faille

Vous ne changeriez pour rien au monde votre statut de freelance. Vous vous sentez libre et comblé. Vous goûtez au bonheur quotidien que vous procure le fait de travailler à votre compte. Seulement, parfois, il est difficile de tenir les choses à faire malgré votre to-do list. Même en étant naturellement rigoureuse, les tâches s’accumulent. Terminé le patron qui vous surveille et les heures fixes. À moins que vous vous imposiez une certaine discipline.

Comment gérer efficacement son temps de travail ?

Tout d’abord, n’hésitez pas à vous fixer des horaires de travail, mais aussi à vous accorder des temps de pause. Lorsque l’on travaille à la maison, il est parfois complexe de se sortir la tête de l’eau. Achetez un agenda et faites-vous un planning chaque semaine. Pour votre journée en cours, préparez-vous une liste des choses à faire.

Vous avez des papiers à gérer ? Consacrez un jour qui sera uniquement pour la gestion administrative. Ne remettez jamais au lendemain sauf urgence (enfant malade, problèmes familiaux…), sinon vous n’arrêterez pas de tout reporter. Vous avez des engagements envers vos clients, ne l’oubliez pas. Une autre chose importante à faire, c’est de pratiquer une activité sportive. Cela est nécessaire autant sur le plan physique que psychologique.

A lire pour aller plus loin : Comment mieux s’organiser quand on est freelance?

Apprenez à vous garder une vie personnelle

Lorsque l’on débute en tant que freelance, nous sommes tentés de mettre tout en œuvre pour réussir le plus rapidement possible. Nous voulons voir notre entreprise décoller pour vivre sereinement sans penser à l’argent. Il s’agit d’une réaction tout à fait normale. Toutefois, ne vous oubliez pas dans tout ça.

Pour garder la tête froide, pouvoir se remettre en question, avoir du recul sur toute situation et avancer correctement, il est important de s’octroyer du temps pour soi. Vous épuiser à la tâche parce qu’il faut absolument faire telle ou telle chose, vous mènera sûrement à un burn out. Est-ce vraiment ce que vous souhaitez ?

Si vous êtes en couple, que vous ayez des enfants (ou non), profitez un maximum de votre vie de famille. Après tout, n’est-ce pas en partie pour ça que vous êtes devenu freelance ? Pour passer du temps avec votre moitié ? Avec vos enfants ? Ajoutez de la souplesse, de la détente et du repos dans votre to-do list. Ainsi, vous en ressortirez plus épanouie et vos proches aussi.

A lire pour aller plus loin : Comment rester discipliné lorsque l’on travaille à domicile

Quand parler à votre chat ne suffit plus…

Bien que vous appréciez grandement la présence de votre animal préféré, ses miaulements ne vous aident guère à vous sociabiliser. Vous lui demandez un avis sur votre travail ? Ce qu’il a fait aujourd’hui ? Je pense qu’il est temps pour vous de sortir de votre bulle et d’aller voir le monde. Même si vous ne vivez pas seule, faire de nouvelles rencontres et changer d’air ne peut être que bénéfique pour votre morale. Et celle de votre chat ?

Que faire pour éviter de devenir un loup solitaire ?

Vous êtes persuadés que la solitude est votre seconde nature. Vraiment ? Certes, vous pouvez fonctionner un certain temps comme un loup solitaire. Néanmoins, pour votre carrière vous devez vous faire des contacts. Et sortir de votre zone de confort peut être un excellent moyen de trouver des clients potentiels.

Profitez des réseaux sociaux pour créer une communauté autour de votre entreprise. Une manière simple qui mêle l’utile à l’agréable. De même, ne restez pas dans votre coin et rejoignez des groupes en rapport à votre métier. Cela va vous permettre de communiquer et d’échanger avec des personnes qui ont la même profession.

Vous voulez sortir de chez vous ? Pourquoi ne pas tester les espaces de coworking ? Cela est un bon moyen de rencontrer d’autres personnes, de vous créer un réseau professionnel et de changer d’espace de travail.

Franchissez les barrières et partez conquérir le web !

Démarrer son activité indépendante, c’est aussi prendre les choses en main. Apprenez à vous surpasser, rien n’est impossible tant que vous essayez. Saisissez les opportunités et ne vivez pas avec des regrets. Si vous tombez, relevez-vous et continuez en évitant de refaire les mêmes erreurs. Le web est assez grand pour vous compter parmi les nombreux freelances qui se réalisent chaque jour.

GD Star Rating
loading...
Freelance : ce que j’aurais aimé savoir sur le statut avant de me lancer, 3.8 out of 5 based on 6 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.