Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Interviews » Interview Sandrine Laporal, consultante SEO et rédactrice web

Interview Sandrine Laporal, consultante SEO et rédactrice web

Bonjour à tous ! Comme je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui !

On attaque une série d’interviews, qui je l’espère, vous plaira et vous sera fort utile ! Avec mes invités, d’ici la fin de l’année, nous allons parler SEO, mais aussi stratégie de contenu, webmarketing, qualité web, social média, webanalytics… et plein d’autres sujets importants pour votre visibilité et votre réussite sur le web !

Et la première à ouvrir le bal, est Sandrine Laporal, notre Alicia au pays du web ! 💜 Bonne lecture !

Parlons parcours professionnel

Qui est Sandrine ?

Bonjour, moi c’est Sandrine (Alias Alicia au pays du web). J’habite à Vannes et je suis consultante SEO et rédactrice web depuis 2020.

Raconte-nous un peu ton parcours professionnel.

Mon parcours est celui d’un profil atypique, qui a souvent changé de boulot (commerciale sédentaire, assistante à maîtrise d’œuvre, secrétaire de direction, assistante qualité dans l’aéronautique, vendeuse cycles) avant de réaliser que le salariat n’était pas fait pour moi.

Comment es-tu tombée dans cette passion pour le web et plus précisément pour le SEO et la rédaction web ?

Ma passion pour l’écriture web remonte à une dizaine d’années. À l’époque, je faisais de la photographie de concerts. J’ai collaboré avec plusieurs webzines pour lesquels je rédigeais des live reports et des interviews d’artistes (que je réalisais moi-même). En 2015, j’ai créé un blog pour partager ma traversée du Canada seule à vélo (à l’époque je ne savais même pas ce qu’était le SEO). Par la suite, j’ai rédigé bénévolement quelques articles pour le webzine “Elles font du vélo”. Finalement, c’est le premier confinement qui a été l’élément déclencheur de ma reconversion.

Énumère-nous trois choses dont tu es particulièrement fière !

  1. Avoir eu l’audace de quitter mon CDI pour devenir freelance.
  2. 100% de mes clients sont satisfaits de notre collaboration.
  3. Avoir réussi à positionner mon site dans le top 3 sur les requêtes stratégiques (tout ça en ne publiant qu’un article long par mois et sans achat de backlinks).

Quelle est ta journée type et qu’est-ce qui te fait vibrer au quotidien ?

Je n’ai pas vraiment de journée type. Cela dépend des projets en cours. En revanche, je reste focus lorsque je rédige l’ensemble du contenu d’un site internet (dans le cadre d’une création ou d’une refonte). Ce qui me fait vibrer au quotidien, c’est de ne pas savoir ce qui peut arriver. À tout moment, je peux recevoir une demande entrante ou un appel de la part d’un prospect.

Qu’est-ce que t’aimes le plus et le moins dans ton métier ?

Ce que j’aime le plus : découvrir des univers totalement différents et valoriser des produits et des savoir-faire. Derrière chaque entreprise se cache une histoire. Je me charge de la mettre en lumière.

Ce que j’aime le moins : prospecter pour trouver des clients. Voilà pourquoi j’ai opté pour une stratégie d’inbound marketing.

Des projets pour l’avenir ?

J’aimerai préparer la certification QASEO (j’ai encore beaucoup de choses à apprendre avant d’être prête). D’ailleurs, je suis preneuse de vos conseils pour me préparer.

Parlons SEO, search engine optimisation

Comment mettre en place une bonne stratégie SEO ? Les 5 facteurs clés les plus importants pour toi !

  1. Bien connaître sa cible (en particulier ses points de douleur, ses freins, ses motivations, etc.).
  2. Définir les objectifs de sa stratégie SEO.
  3. Comprendre l’intention de recherche et cibler les bons mots-clés (en particulier les mots-clés locaux dans le cadre d’une stratégie de SEO local).
  4. Soigner la structure du contenu et varier le champ lexical.
  5. Suivre les résultats et rectifier (notamment en actualisant les contenus avec du potentiel SEO).

Quelles sont pour toi les optimisations les plus importantes à faire sur un site web pour le SEO ?

Je dirais que cela dépend du niveau de concurrence du site web et du budget du client. Personnellement, je collabore surtout avec des artisans et des TPE. Du coup, je recommande de réaliser en priorité les actions qui vont permettre d’obtenir des résultats rapidement (le premier levier que j’actionne est souvent l’optimisation de la fiche d’établissement Google). Si je devais citer des optimisations immanquables ce serait :

  • corriger les erreurs techniques (ex : fichier sitemap non déclaré, problèmes d’indexation, erreurs 404, liens brisés, etc.) ;
  • optimiser les balises HTML et le maillage interne ;
  • enrichir le champ lexical des pages web ;
  • privilégier le SEO local si l’activité s’y prête.
  • mettre en place une stratégie de backlinks (si le client veut obtenir des résultats plus rapides ou si son activité est fortement concurrentielle).

A découvrir : Formation e-learning Google My Business (Google Business Profile) signée Anne-Sophie Fouquereau, PasseDevant !

Le « Page importance » : kesako et comment maximiser ?

Le Page importance est un algorithme (sous la forme d’un système de notation), qui va permettre à Google de prioriser les pages à explorer lors des sessions de crawl. Autrement dit, les pages qui obtiennent les meilleurs scores sont explorées en priorité. Il faut savoir que chaque site à un budget crawl accordé par Google. Il est donc important d’optimiser son budget crawl, en facilitant le travail pour les robots d’indexation (notamment en optimisant son maillage interne). Il est également essentiel de créer du contenu de qualité et de faire la chasse aux pages zombies.

Quelles formations SEO recommandes-tu (que tu as fait ou dont tu as entendu parler ?

Pour ma part, j’ai suivi la formation Rédacteur+++ de Matthieu Verne. Je ne peux que la recommander, pour celles et ceux qui souhaitent acquérir une méthodologie pour réaliser un audit technique et une étude de mots-clés. À la rentrée, je vais profiter de mon CPF pour financer la formation “Algorithmie des moteurs de recherche” proposée par FORMASEO (un premier pas pour préparer la certification QASEO).

Quels livres SEO recommandes-tu (que tu as lu ou dont tu as entendu parler ?

“Réussir son référencement naturel” de Olivier Andrieu est LE livre de référence.

Quels outils SEO (ou autre) utilises tu au quotidien ? Pourquoi ?

Personnellement, j’ai choisi d’utiliser des outils SEO reconnus pour leur performance et accessibles (mon budget est limité). Parmi les outils SEO que j’utilise au quotidien, il y a :

  • Ranxplorer : pour l’étude et le suivi de mots-clés ;
  • Xenu et Screaming Frog : pour l’extraction des données ;
  • Ubbersuggest et Semrush en version gratuite : pour analyser l’autorité de domaine et les backlinks ;
  • SEO Minion : mon plugin préféré aussi bien pour consulter les balises HTML, que pour connaître le nombre de mots d’un article ou encore détecter des liens brisés, etc.

A lire pour aller plus loin : La boite à outils du référenceur web

Le « May 2022 core update » : quels changements, quels impacts sur le SEO ?

Cette nouvelle mise à jour majeure de l’algorithme vise d’une part à lutter contre les spams. D’autre part, elle ambitionne de rendre le moteur de recherche toujours plus intelligent (meilleure compréhension de la sémantique et de l’intention de recherche). Autrement dit, les sites spammy et ceux avec un contenu pauvre ont du souci à se faire.

Parlons un peu de Google E-A-T  !

Google E-A-T regroupe trois critères SEO, qui ont une influence sur le niveau de confiance accordé par Google à notre site :

  • Expertise : les contenus doivent être pertinents et s’appuyer sur des sources fiables.
  • Autorité : la réputation d’un site est mesurée avec le nombre et la qualité des liens entrants (backlinks) ;
  • Fiabilité : la crédibilité d’un site est influencée par les signaux envoyés par les internautes (exemple : les avis clients).

Personnellement, je constate que le critère “autorité” est de plus en plus déterminant pour les sites e-commerce (plus fortement concurrencés que les sites vitrines).

Parlons un peu d’IndexNow !

Nous sommes nombreux à être confrontés à des problèmes d’indexation de pages. IndexNow est un plugin WordPress (développé par Microsoft et Yandew) qui permet à un propriétaire de site d’informer les moteurs de recherche de l’ajout d’un contenu, afin d’accélérer son indexation. Malheureusement, pour l’instant le moteur de recherche Google n’a pas rejoint ce protocole. Pour ma part, je passe par le site Indexation.fr si une indexation se fait attendre trop longtemps.

Selon toi, quels ont été les changements SEO les plus importants en 2021/2022 ?

Je dirais l’algorithme MUM qui permet d’améliorer la compréhension des requêtes (même les plus complexes). Enfin, on ne peut pas nier la montée en puissance du SEO local.

Comment vois-tu l’avenir du SEO ? A court et long terme !

Je pense que le SEO a de beaux jours devant lui. Depuis l’épisode confinement, de plus en plus de TPE/PME ont pris conscience de l’importance d’être visible sur le web. Mon principal défi au quotidien est de faire preuve de pédagogie auprès de mes prospects/clients. Beaucoup ne savent pas comment fonctionnent le SEO et l’importance du contenu pour leur référencement.

Quelle importance accordes-tu au SEO Local ?

Je n’exerce que depuis 2 ans mais, depuis le départ j’ai misé sur le SEO local (pour moi et pour mes clients). Lorsque j’ai créé mon autoentreprise, ma première action a été de créer et d’apprendre à optimiser ma fiche Google My Business. Force est de constater que beaucoup d’établissements négligent leur fiche ou tout simplement ne savent pas comment s’y prendre. Voilà pourquoi j’ai lancé trois offres d’accompagnement sur-mesure (démarrage, autonomie et sérénité), afin de répondre aux besoins et aux budgets de chacun.

Comment travailles tu le SEO Local de tes clients ?

Le premier levier que j’actionne est l’optimisation de la fiche Google My Business. Si l’entreprise a un site web, j’intègre aux balises HTML et aux contenus des mots-clés locaux. Enfin, je recherche des annuaires qualitatifs et/ou des blogs d’ambassadeurs locaux pour la création de citations locales.

Quels impacts du SEO Local sur la visibilité d’un site internet ?

Une stratégie de SEO local présente trois principaux avantages :

  • positionner son site plus rapidement et à moindre coût, car on limite la concurrence ;
  • être plus facilement trouvé, lorsqu’un internaute effectue une recherche locale ;
  • générer du trafic qualifié, qui débouche souvent sur une visite en boutique ou un achat.

Et la question qui tue : le SEO est-il mort ?

Ah ! Ah ! Je dirais plutôt que c’est le SEA qui est mort. Je ne me serais pas lancée dans ce métier si je ne croyais pas en l’avenir du SEO. En revanche, le SEO évolue constamment. C’est aussi ça qui fait que notre métier est passionnant.

Parlons Stratégie de Contenu, Content Marketing

Qu’est-ce qu’une stratégie de contenu VS content marketing ?

Selon moi, il est impossible de dissocier stratégie de contenu et content marketing. Pour ma part, je crée du contenu centré sur le client pour générer des ventes. Je formule également des recommandations à mes clients, pour augmenter leur taux de conversion.

Comment mettre en place une bonne stratégie de Contenu ? Les 5 facteurs clés les plus importants pour toi !

  • Définir une stratégie éditoriale qui vous ressemble.
  • Privilégier la qualité à la quantité.
  • Rédiger des titres clairs et percutants.
  • Apporter un soin particulier à la structure.
  • Mesurer l’efficacité et voir ce qui fonctionne.

Quelles sont pour toi les optimisations éditoriales les plus importantes à faire sur un site web pour le SEO ?

  • S’assurer que le contenu répond toujours à l’intention de recherche, car celle-ci peut changer au fil du temps. Avec la montée en puissance du DIY, une intention transactionnelle peut se transformer en une intention informationnelle (recherche de tutoriels).
  • Réécrire les articles de blog peu performants.
  • Optimiser les contenus existants qui ont du potentiel.
  • Structurer le contenu et optimiser les titres de niveaux.
  • Faciliter la lecture (liste à puces, paragraphes courts, voix active, etc.).
  • Enrichir le champ lexical autour du mot-clé principal.
  • Faire émerger sa singularité (l’identité de l’entreprise doit transpirer dans chaque contenu).

Qu’est-ce que c’est un contenu de qualité ? Un contenu intelligent qui fonctionne …? Comment mesurer le succès d’un bon contenu ?

Si je devais décrire un contenu intelligent et de qualité en seulement quelques mots, je dirais qu’il doit être : différenciant, authentique, empathique et evergreen. La durée moyenne de lecture est un bon indicateur pour mesurer le succès d’un contenu (un article de blog lu jusqu’à la dernière ligne est un contenu engageant).

Quels KPi SEO importants faut-il surveiller/optimiser ? Comment mesurer le succès d’une stratégie de contenu ?

Les principaux KPI que je surveille sont :

  • le taux de clics organiques : il faut identifier les contenus avec un nombre d’impressions élevé et un CTR faible (un title plus percutant et une meta description plus attractive peuvent parfois suffire à améliorer un CTR).
  • le nombre de visites organiques : pour mesurer l’efficacité d’une stratégie d’inbound marketing.
  • le nombre de pages vues par session : pour mesurer l’efficacité de son maillage interne.
  • le taux d’engagement : pour mesurer la qualité d’un contenu.
  • la position des mots-clés stratégiques : si on constate une perte de positions sur un mot-clé ciblé, il y a trois leviers possibles : optimiser le contenu existant, produire du contenu qui renforce notre positionnement (par exemple, en créant un cocon sémantique), mettre en place une stratégie de backlinks.
  • le taux de conversion et le nombre de paniers abandonnés (dans le cas d’un site e-commerce).

Quels livres Rédaction Web / Stratégie de contenu recommandes-tu (que tu as lu ou dont tu as entendu parler) ?

Sans vouloir fayoter je recommande “Réussir sa stratégie de contenu” de Eve Demange et toi-même. Pour celles et ceux qui (comme moi) souhaitent privilégier la qualité à la quantité, je recommande le livre “Sobriété éditoriale : 50 bonnes pratiques pour écoconcevoir vos contenus web” de Ferréole Lespinasse.

Quels outils Content (ou autre) utilises tu au quotidien ? Pourquoi ?

Le premier outil que j’utilise c’est mon empathie, pour rédiger des contenus basés sur les émotions (je suis une hypersensible). Sinon, je me sert de Answer The Public et Google Trends pour me mettre dans la tête des internautes. Ensuite, j’analyse la SERP qui recèle d’informations sur l’intention de recherche. Enfin, j’utilise YourTextGuru pour l’optimisation de mes textes.

Petit avis sur l’intelligence artificielle dans le cadre de la rédaction web ?

Personnellement, je ne vois pas l’IA comme une menace, car nous ne jouons pas dans la même cour. Je collabore essentiellement avec des artisans et des TPE qui ont besoin de conseils, de bienveillance et d’un interlocuteur de confiance. Je me ferais du souci, le jour où l’IA saura faire preuve d’empathie et sera capable de rédiger des contenus qui véhiculent les valeurs de l’entreprise.

Quelles formations Rédaction Web / Stratégie de contenu recommandes-tu (que tu as fait ou dont tu as entendu parler) ?

J’ai suivi la formation Rédaction Web Level Up d’Audrey Clabeck, avec un coaching personnalisé. Grâce à elle, j’ai véritablement passé un cap dans la rédaction web SEO. Je suis passionnée par le comportement humain. Du coup, je prévois de suivre la formation “Rédaction et neurosciences” proposée par Yellow Dolphins.

La taille du contenu : plus c’est long mieux c’est ? Et la fréquence de publication ?

Je suis une adepte du slow content. Je privilégie avant tout la qualité à la quantité. Un article de 800 mots qui traite d’un sujet sous un angle pertinent et différent vaut mieux qu’un article de 3 000 mots rédigés uniquement pour les robots de Google.

Quant à la fréquence de publication, le plus important est d’être régulier. Par contre, il faut avoir conscience qu’en publiant un seul article de blog par mois il faut plus de temps pour obtenir des résultats.

Un avis sur la sobriété éditoriale ?

C’est tout simplement le cœur de mon métier et l’avenir de la rédaction web SEO. J’ai découvert la sobriété heureuse en parcourant le Canada seule à vélo en totale autonomie. Aujourd’hui, je suis une fervente défenseure de la sobriété éditoriale (je tente d’éduquer mes clients dans ce sens). Personnellement, je rédige un article long par mois et une newsletter mensuelle très complète. Tous deux ont pour objectif de partager mon expérience et mes conseils, afin de me positionner en tant qu’experte dans mon domaine (pour mes clients cible, je préfère préciser).

Selon toi, quels ont été les changements visant les contenus les plus importants en 2022 (pour le SEO et la stratégie de visibilité ?).

L’arrivée de l’algorithme Google MUM, qui montre bien que le moteur de recherche souhaite de plus en plus affiner sa compréhension des intentions utilisateurs.

La nouvelle mise à jour de son algorithme baptisée “Helpful Content Update”, qui vise à faire la part belle aux contenus de qualité (même si pour l’instant il ne vise que les contenus en anglais).

En 2022/2023, les entreprises qui tireront le mieux leur épingle du jeu seront celles qui respecteront les bonnes pratiques SEO et produiront des contenus singuliers.

Comment vois-tu l’avenir de la rédaction web et la stratégie éditoriale ? A court et long terme !

En tant que rédacteur web, je pense que nous avons un rôle important à jouer dans l’éducation de nos clients. Le rédacteur web est encore trop souvent perçu comme le dernier de cordée. Charge à nous d’expliquer à nos clients, l’importance de mener une stratégie éditoriale intelligente pour :

  • rentabiliser leur site web ;
  • sortir du lot pour durer ;
  • tisser des liens forts avec leur clientèle cible.

De même, il nous incombe de refuser des missions sous-payées et/ou qui n’apportent aucune valeur ajoutée. La rédaction web a de l’avenir. Pour que notre métier soit respecté, commençons déjà par adopter la bonne attitude en nous respectant nous-même !

Le Seo et le contenu, le duo gagnant ?

L’un ne peut pas aller sans l’autre, comme le célèbre duo Astérix (malin et intelligent, comme doit l’être un contenu) et Obélix (qui a la puissance d’un géant, comme le SEO).

Autre chose pour la fin ?

Un grand merci pour l’invitation Miss Seo Girl !

GD Star Rating
loading...
Interview Sandrine Laporal, consultante SEO et rédactrice web, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Une réflexion au sujet de « Interview Sandrine Laporal, consultante SEO et rédactrice web »

  1. Une excellente interview que j’ai lue jusqu’à la fin…. signe de sa qualité 👏 j’ai appris une chose concernant l’indexation. Je pensais qu’il n’y avait que la Search Console 🤔 merci donc pour ce petit truc appris ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.