Vous êtes ici : Miss SEO Girl » SEO » Page Experience et MUM : les enjeux du SXO en 2022

Page Experience et MUM : les enjeux du SXO en 2022

Juin 2021, l’été arrive sans surprise comme chaque année et ça sent bon les vacances, mais objectivement, ce n’est pas le sujet qui nous intéresse !

Juin 2021, c’est aussi le début d’une histoire qui va nous concerner, nous les acteurs du web : la mise à jour Google Page Experience. Si nous en parlons aujourd’hui, c’est que cette mise à jour a franchi une nouvelle étape en ce début 2022.

2022 sonnera peut-être l’arrivée de MUM (Multitask Unified Model), l’algorithme remplaçant de BERT, même si pour l’instant Google ne s’est engagé sur aucun calendrier.

Alors, étudions plus en détails Page Experience et les nouveaux indicateurs Core Web Vitals embarqués. Parlons de MUM en quelques mots et finissons sur quelques conseils concernant les actions à mener en 2022 pour faire ranker nos sites dans le SERP.

Page Experience : la chronologie

Mai 2020 : Google annonce l’arrivée de la nouvelle mise à jour Page Experience en 2021 intégrant dans ses algorithmes de nouveaux KPIs.

Cette mise à jour, au nom bien moins créatif que d’habitude, a le mérite de jouer la transparence quant à ses ambitions : quantifier l’expérience utilisateur (UX) et aider à l’identification des opportunités d’amélioration.

Les référenceurs et les créateurs de site devront anticiper l’intention et les attentes des internautes et répondre aux besoins fondamentaux de l’UX.

Juin 2021 – septembre 2021 : la mise à jour Page Experience Google est effective pour la recherche mobile avec un léger retard sur le calendrier annoncé.

Pourquoi privilégier les devices mobiles ? Parce qu’il y a plus d’utilisateurs d’internet sur mobile que sur desktop et la tendance se confirme chaque année.

Février 2022 – mars 2022 : la mise à jour arrive sur desktop.

Les impacts de Page Experience sur le ranking sont difficiles à estimer. Dans tous les cas, les développeurs ou propriétaires de sites ont tout intérêt à intégrer les nouvelles métriques Core Web Vitals dans leur stratégie SXO.

Page Experience et les indicateurs Core Web Vitals

Le LCP – Largest Contentful Paint

Le Largest contentful paint (LCP) mesure la vitesse de chargement perçue par l’internaute. Il correspond au temps de chargement des principaux éléments visibles d’une page. Google considère qu’une page ne doit pas mettre plus de 2,5 secondes à charger son contenu, images y compris.

Le FID – First Input Delay

Le First input delay (FID) score mesure le temps qui s’écoule entre une interaction avec la page et le temps de réponse de cette dernière. Selon le référentiel Google, ce score ne doit pas excéder les 100 ms ! Autant dire que pour l’internaute, la réponse doit être immédiate.

Le CLS – Cumulative Layout Shift

Le Cumulative layout shift mesure la stabilité visuelle de la page. En clair, il calcule la fréquence de changements de mise en page qui peut gêner sa lecture. Pour une bonne expérience utilisateur, les pages doivent obtenir un CLS d’au plus 0,1.

Un nouveau critère en cours de réflexion ?

Il semblerait que l’équipe Chrome Speed ​​Metrics réfléchisse à une révision du calcul du score FID pas assez différenciant, voire à son remplacement. Selon les sources Google, la plupart des CMS obtiennent un score parfait en mode desktop et mobile : “Le fait que presque toutes les plates-formes parviennent à fournir un bon FID a récemment soulevé des questions sur la rigueur de cette métrique.”

Les nouvelles consignes d’évaluation sont : “Tenez compte de la réactivité de toutes les entrées de l’utilisateur (pas seulement de la première). Saisissez la durée totale de chaque événement (pas seulement le délai). Regroupez les événements qui se produisent dans le cadre de la même interaction logique avec l’utilisateur et définissez la latence de cette interaction comme la durée maximale de tous ses événements. Créez un score global pour toutes les interactions qui se produisent sur une page, tout au long de son cycle de vie.

Doit-on utiliser des pages AMP pour répondre aux critères de Core Web Vitals ?

Selon Google, les pages AMP (Accelerated Mobile Pages) ont de fortes chances de respecter les seuils imposés par Core Web Vitals.

Ces pages sont spécifiquement développées pour se charger instantanément sur les mobiles. Elles sont stockées dans le cache de Google (AMP CDN) et certains composants HTML classiques sont remplacées par des composants AMP HTML ultra-simplifiés pour un affichage rapide.

Ceux qui connaissent un peu AMP savent les sacrifices techniques demandés : pas de Javascript personnalisé, pas de CSS évolué… Alors pas de panique, AMP n’est heureusement pas un passage obligé et ne sera plus un prérequis pour apparaître dans le carrousel sur mobile.

Quels outils pour mesurer Core Web Vitals ?

Google a intégré ces métriques dans tous ses outils les plus populaires. Les métriques de Core Web Vitals peuvent considérablement être affectées par la performance es appareils et supports utilisés, des conditions de réseau, il peut être intéressant de croiser les données recueillies avec les données du terrain.

Google Search Console

Si votre site a suffisamment de trafic, vous pouvez utiliser le rapport « signaux web essentiels » de la Search Console qui monitore les trois mesures du Core Web Vitals. Vous obtiendrez une vue globale des groupes de pages nécessitant une optimisation.

PageSpeed Insights et Chrome UX Report

PageSpeed Insights fournit une vue d’ensemble des métriques issue des données de laboratoire et de données réelles (Real User Monitoring ou RUM) grâce au rapport Chrome UX Report (crUX). Il permet aussi de lister les points d’amélioration.

Lighthouse

Lighthouse intègre deux des nouvelles métriques du Core Web Vitals, le LCP et le CLS et en propose une troisième, le Total Blocking Time (TBT). Cette dernière correspond plus ou moins à la métrique FID.

L’extension Web Vitals de Chrome

Comme Google pense à tout et à tout le monde, une extension Chrome permet de mesurer les signaux essentiels du web dès le processus de développement.

Bibliothèque JavaScript Web-vitals

Amis développeurs, vous pouvez aussi utiliser, en amont, une API Javascript standard pour mesurer et envoyer les scores Core Web Vitals à un point central d’analyse.

L’arrivée de MUM en 2022 ?

Nous avons tous compris depuis longtemps que Google mène la danse dans le monde de la requête. Page experience et ses Core Web Vitals donne le ton quant à la nécessaire optimisation des interfaces et de l’UX.

Les contenus précis et qualitatifs vont être aussi au cœur du nouvel algorithme sur lequel travaillent les équipes Google : MUM (Multitask Unified Model, autrement dit Modèle Unifié Multitâche). Son objectif : répondre à des requêtes de plus en plus complexes.

Si aujourd’hui, Google ne communique sur aucun calendrier, MUM est en cours de test et viendra progressivement remplacer BERT. 3 axes de travail :

  • l’élimination des barrières linguistiques et la proposition de résultats pertinents dans toutes les langues ;
  • la recherche visuelle via Google Lens et la reconnaissance d’image ;
  • le traitement simultané de plus de tâches (regroupement des mots-clés, analyse multilingue, recherche dans tous les types de contenu, traduction).

Ce nouvel algorithme est présenté comme 1 000 fois plus puissant que BERT.

En synthèse, quelles actions pour le référencement en 2022 ?

Dans l’absolu, ces mises à jour ne vont pas révolutionner les exigences en terme de SXO et les pratiques des référenceurs. Les actions sont les mêmes et les priorités pour être bien positionnés dans le SERP sont les mêmes :

  • Améliorez l’expérience utilisateur (UX).
  • Travaillez le référencement naturel et offrez un contenu hautement qualitatif.

Améliorez l’UX

  1. Intégrez et optimisez les scores Core Web Vitals introduits par la mise à jour Page Experience.
  2. Pensez mobile first.
  3. Utilisez le protocole https.
  4. Vérifiez l’absence d’interstitiels intrusifs.

Travaillez vos contenus

  1. Proposez du contenu très qualitatif et pertinent pour répondre à l’intention de requête.
  2. Développez vos sujets et travailler des champs sémantiques exhaustifs.
  3. Concentrez vos efforts sur les critères EAT : Expertise, Autorité, Confiance.
  4. Optimisez vos vidéos, vos images et vos podcasts.

Et je terminerai ce rapide tour d’horizon du SXO en 2022 et des mises à jour Google en vous rappelant qu’UX et SEO sont vraiment intimement liés. Comme le rappelle ma consœur Cindy Cauchy, vos contenus doivent être parfaitement adaptés à l’expérience utilisateur.

GD Star Rating
loading...
Page Experience et MUM : les enjeux du SXO en 2022, 3.3 out of 5 based on 7 ratings

Une réflexion au sujet de « Page Experience et MUM : les enjeux du SXO en 2022 »

  1. Merci pour ces conseils. Mais au delà des recommandations je suis curieux de connaitre l’impact réel de ces KPI sur les positions SEO. Savez vous s’il existe une étude macro (j’entends avec avec un nombre conséquente de sites analysés) qui mettrait en évidence l’impact de bonnes performances Core web vitals sur les positions SEO ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.