Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Stratégies Web Marketing » Quel avenir pour le métier de community manager ?

Quel avenir pour le métier de community manager ?

Rôle phare dans la communication digitale d’une marque, le community manager a vu son emploi se modifier au fur et à mesure des années. Il est d’ailleurs amené à changer en s’adaptant aux nouvelles tendances et aux technologies qui évoluent sans cesse. C’est donc pour cette raison qu’il existe désormais des formations entièrement dédiées à cette branche du marketing numérique.

Dans cet article, nous présentons ce qu’est le métier de community manager, les qualités nécessaires pour le devenir et quel avenir se profile pour lui dans le monde du web où tout progresse constamment, en particulier celui des métavers où il a de nombreuses possibilités.

Qu’est-ce qu’un community manager ?

Le community manager est avant tout le porte-parole d’une entreprise sur internet et les réseaux sociaux. Au départ, il n’y avait pas de règles bien définies et il devait répondre aux commentaires sur Facebook ou sur le site de son employeur. C’était en quelque sorte une « petite main ». Cependant, son rôle a évolué.

En effet, le monde du marketing digital se transforme d’année en année. L’UX, ou expérience utilisateur, est devenue un point primordial dans la communication des marques et ne doit être négligée sous aucun prétexte. C’est pour cette raison qu’un service client aimable et des échanges cordiaux sont un gage de qualité. Ils reflètent par conséquent la bonne image de la société. C’est ici qu’intervient le community manager. En effet, il est chargé du développement et de la présence en ligne d’une entreprise. Il est donc entièrement englobé dans la stratégie digitale de la firme. Voici les différentes tâches qu’il doit réaliser :

  • Garantir l’image de marque et la notoriété sur le web ;
  • Assurer sa visibilité sur les réseaux sociaux ;
  • Faire de la veille stratégique et concurrentielle ;
  • Être l’intermédiaire entre l’entreprise et les internautes ;
  • Inspirer la confiance ;
  • Rassembler les abonnés autour d’une passion collective ;
  • Fédérer ;
  • Susciter le dialogue ;
  • Créer de l’engagement ;
  • Animer ;
  • Inciter la communauté à devenir l’ambassadrice de la marque.
  • Connaître la stratégie et les valeurs de son employeur ;
  • Créer du contenu en fonction de celle-ci ;
  • Fixer des objectifs stratégiques ;

Il a dès lors différentes casquettes avec lesquelles il doit jongler tout en restant aligné à la stratégie mise en place. C’est donc un métier très complet, mais également très riche.

Quelles qualités faut-il pour être community manager ?

Comme nous avons pu le constater, il s’agit d’un métier qui a plusieurs facettes. Cet emploi demande aussi d’avoir plusieurs qualités et compétences afin d’être le plus polyvalent possible pour gérer tous les aspects liés à ce métier. Voici un résumé des différentes aptitudes dont le community manager doit faire preuve pour réaliser au mieux son travail :

  • Être un bon communicateur ;
  • Avoir d’excellentes capacités rédactionnelles ;
  • Être créatif ;
  • Faire preuve de diplomatie ;
  • Avoir de l’humour ;
  • Avoir de la répartie ;
  • Être polyvalent ;
  • Gérer le stress ;
  • Connaître différents outils de PAO ;
  • Être capable de faire de la vidéo et de la photo
  • Manipuler les logiciels de montage ;
  • Maîtriser les réseaux sociaux et le web ;
  • Avoir une parfaite connaissance du SEO et SEA ;
  • Connaître les outils de veille en ligne et de contrôle des résultats ;

Cela demande donc de se former, en plus du marketing, à différents domaines qui sont généralement en liens très étroits avec celui-ci. De cette façon, il doit savoir créer de belles images ou infographies, les modifier grâce aux logiciels adaptés, mais également faire de la vidéo et du montage. Souvent, les entreprises travaillent aussi avec des spécialistes dans leur branche, comme le graphisme ou la photographie. Cela évite au community manager de devoir réaliser ces tâches. Cependant, ce n’est pas toujours le cas.

Quelles évolutions pour le community manager ?

Le monde de la communication est en constante mutation. Les tendances se transforment au fur et à mesure. Dans cet article, nous allons tout particulièrement parler des changements auquel le community manager pourrait faire face avec l’avènement du métavers. En effet, celui-ci va devoir s’adapter à ce système inédit qui risque de bouleverser sa façon de travailler. Commençons d’abord par définir ce dont il s’agit et ensuite, nous verrons quelles sont les conséquences possibles sur ce métier du web.

Qu’est-ce que le métavers ?

Souvent entendu via Facebook qui a débuté dans cette nouvelle réalité en créant Meta, le métavers est un ensemble d’univers en 3D qui sont collectifs et qui mélangent le monde réel et virtuel. En effet,les participants sont à la fois à leur emplacement physique et peuvent intervenir dans ce lieu parallèle en même temps. Ils sont par conséquent présents à plusieurs endroits simultanément.

De par son côté coopératif, le métavers appartient à toute personne qui y participe. Aucune société n’en est donc propriétaire. Dans celui-ci, les utilisateurs se créent un avatar. Cela signifie qu’ils peuvent ainsi se réinventer entièrement une vie, un personnage et être quelqu’un de totalement différent par rapport à notre monde. Les contributeurs peuvent jouer, travailler ou tisser des liens sociaux. Certaines monnaies virtuelles y sont même exploitées. Il s’agit alors peut-être d’une nouvelle économie qui peut être très intéressante pour les sociétés. Celles-ci doivent par conséquent y être très attentives, car cela pourrait leur amener une plus-value. C’est donc une possibilité de se positionner par rapport à leurs concurrents. Dans le métavers, on mêle de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée et de la réalité mélangée. Nous vous proposons d’expliquer chacune de ses notions avant de continuer.

Définition des différentes réalités

La réalité virtuelle

Il s’agit de celle dont on parle quand on décrit le métavers. C’est un monde virtuel qui simule la présence physique d’une personne dans un environnement créé par ordinateur. Comme dit plus haut, dans ce lieu, on peut vivre, échanger, apprendre, avoir une vie sociale, etc. Les technologies, qui évoluent de plus en plus, permettent d’user de nos cinq sens dans cette réalité virtuelle. Il est clair que pour une entreprise qui vend des plats en livraison par exemple, le métavers est un endroit parfait pour donner l’envie à des utilisateurs d’acheter leurs repas dans l’univers réel après avoir eu l’occasion, par une expérience sensorielle de sentir et voir ce qu’ils proposent en direct. C’est donc évidemment un créneau non négligeable pour une marque.

La réalité augmentée

Elle superpose la réalité et des éléments créés en temps réel grâce à des logiciels. Cela peut être de la 2D, 3D, du son ou des vidéos. Elle intègre ses objets de façon réaliste. On peut par exemple la retrouver au cinéma lorsque l’on porte des lunettes et que l’on reçoit des jets d’eau, que le siège tremble, etc. en se transposant à ce qu’il se passe dans le film. Bien sûr, elle peut s’adapter à de nombreux domaines et offre des possibilités incroyables pour les entreprises.

La réalité mélangée

Elle intègre la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Avec des lunettes adaptes, des images 3D peuvent être incorporées dans le monde réel.

Quel avenir pour le community manager dans le métavers ?

S’il est peu connu, les entreprises comprennent de plus en plus les enjeux, notamment au niveau du marketing d’une présence dans cet univers parallèle. En effet, il y a de grandes chances qu’elles doivent avoir une visibilité en ligne, comme c’est le cas sur le web ou sur les réseaux sociaux maintenant. De plus, l’utilisation des outils de référencement devra également y être adaptée. Le métavers fournit donc un potentiel considérable pour les sociétés, que ce soit par les monnaies virtuelles ou par la possibilité de proposer du contenu sensoriel, qui donne envie de s’intéresser à eux d’une façon totalement nouvelle.

Le community manager devra donc s’y ajuster à son tour pour présenter du contenu approprié. Il doit dès lors rester à l’affût pour surveiller ce qui s’y passe, sentir les tendances et les opportunités qui s’y offrent. Celui-ci devra alors faire preuve d’encore plus de créativité, mais également aiguiser son sens stratégique pour parvenir à créer du contenu et fédérer sa communauté de l’autre côté. Il devra donc également se former en continu pour en apprendre plus sur la réalité augmentée et virtuelle, mais également tout ce qui touche ce monde qui est encore peu connu.

Le métier de community manager a encore de beaux jours devant lui. Il est certain qu’il devra faire preuve d’un grand sens d’adaptation, de créativité et surtout accepter de se former continuellement pour se perfectionner au mieux aux nouvelles technologies. Il devra également penser en termes de stratégie et réfléchir aux futurs enjeux commerciaux qui se jouent. Il va donc devoir endosser un rôle qui se rapproche plus de celui du social médias manager.

GD Star Rating
loading...
Quel avenir pour le métier de community manager ?, 3.0 out of 5 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.