Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » 5 raisons pourquoi votre contenu ne se classe pas bien dans Google (et comment le corriger)

5 raisons pourquoi votre contenu ne se classe pas bien dans Google (et comment le corriger)

Article invité, rédigé par Alexandre Marotel, Consultant SEO et Fondateur de Twaino.

Admettons-le, avec plus de 10 millions de contenus publiés quotidiennement sur la toile, il est très difficile d’obtenir une place de choix dans les résultats des moteurs de recherche. D’autant plus que la création de contenu prend parfois beaucoup de temps ou d’argent notamment si vous faites appel à des professionnels. De plus, il peut être assez frustrant de fournir de tels efforts pour la création de contenu de qualité et de ne pas voir son travail récompensé par un meilleur classement avec une amélioration de votre trafic.

Mais bonne nouvelle, une mauvaise place dans Google n’a rien de définitif, et il y a plein de choses à faire pour se hisser vers les sommets de la première page. Dans cet article, je vous dévoile les 5 raisons les plus “communes” pour lesquelles vos contenus ont des difficultés à bien ranker dans les résultats des moteurs de recherche.

1. Des problèmes techniques très impactants !

Avant d’examiner attentivement votre contenu, prenez le temps de vérifier si un dysfonctionnement technique est à l’origine de vos problèmes de classement.

La partie technique SEO est absolument cruciale, car elle peut littéralement détruire la meilleure stratégie de contenu. Par exemple, savez-vous que si une page prend plus de 3 secondes à se charger, 53% des utilisateurs auront tendance à la quitter ? La vitesse de chargement est un critère incroyablement important pour les utilisateurs et donc pour les moteurs de recherche.

En fait, il y a beaucoup d’autres facteurs techniques qui peuvent influencer les performances de vos pages dans les résultats de recherche :

  • Le site web est-il responsive ?
  • L’architecture du site est-elle propre ?
  • Le code du site est-il propre ?
  • Les images sont-elles optimisées ?
  • Les URL sont-elles trop longues ?
  • Etc…

Pour détecter les endroits où des problèmes peuvent se poser, je vous conseille de réaliser ou de faire réaliser un audit SEO qui vous permettra d’identifier les problèmes majeurs et de mettre en place les stratégies adéquates.

2. Un contenu sans intérêt pour votre audience

Les moteurs de recherche tiennent compte de plus de 200 facteurs pour effectuer les classements des pages web dans leurs résultats dans le but de fournir les réponses les plus pertinentes et utiles à leurs utilisateurs.

Ainsi, pour obtenir une bonne position dans les classements, il est indispensable de répondre aux besoins utilisateurs. Pour cela il est nécessaire de comprendre que le contenu doit répondre à une intention particulière : Savoir / Aller / Faire / Acheter.

Notez que vous aurez beau avoir un contenu de qualité, si l’intention de votre contenu ne correspond pas à ce que les utilisateurs recherchent, vous n’obtiendrez pas de bonnes performances dans les SERPS.

Afin de bien comprendre quelle est l’intention des utilisateurs lorsqu’ils font une recherche sur une requête donnée, je vous conseille simplement de taper le mot clé dans Google et de voir les résultats qui s’affichent.

En effet, il est toujours avisé de voir et de comprendre les types de contenus que Google propose dans les premières positions de ses résultats.

Ainsi, par exemple si vous indiquez dans Google la requête “Achat chaussures de sport”, vous allez trouver des e-commerces proposant d’acheter des chaussures de sport. Par conséquent, la rédaction d’un article de blog ciblant le mot-clé “achat chaussures de sport” a très peu de chance d’apparaître dans les premiers résultats de Google. Et pour cause, les utilisateurs ne souhaitent pas être informés ou en savoir plus sur les modèles de chaussures de sport lorsqu’ils utilisent une telle requête. Leur intention est claire, ils souhaitent acheter des chaussures de sport.

Bien évidemment, avoir connaissance de l’intention des utilisateurs ne suffit pas pour se placer automatiquement en première position sur Google. Il faut en parallèle créer des contenus de grande qualité en veillant à :

  • Leur utilité pour le lecteur ;
  • Leur originalité ;
  • Leur format de présentation ;
  • L’inclusion de médias ;
  • La rédaction d’un contenu complet et détaillé sur le sujet ;
  • Etc…

Tout cela contribuera grandement à faire grimper vos pages dans les SERPs.

3. Une stratégie de mots-clés longue traîne

Inutile de rappeler l’importance des mots clés pour le référencement naturel. Cela dit, il y a des précautions à prendre, notamment si votre site web n’est pas encore le leader dans son domaine.

Au départ, surtout si votre site web n’a pas beaucoup d’autorité, je vous déconseille de vous attaquer à des mots clés qui ont des volumes de recherche très élevés. En effet, la compétition sera tellement importante que vous risquez d’avoir de très grandes difficultés à obtenir de la visibilité dans les SERPs pour ces requêtes.

Par exemple, si vous choisissez le mot-clé « jardin », vous allez constater que le volume de recherche est très élevé. Mais se positionner sur un tel mot ne sera pas judicieux puisqu’il est très compétitif et les marques / blogs de référence sont déjà positionnés et seront difficiles à détrôner dans un premier temps.

De plus, de tels mots-clés n’indiquent pas toujours l’intention de recherche des internautes. Si vous tapez dans Google « jardin », le moteur de recherche n’a aucune idée de ce que vous recherchez réellement :

  • Voulez-vous la définition du terme « jardin » ?
  • Voulez-vous des conseils en jardinage ?
  • Voulez-vous faire l’acquisition d’outils ou de produits de jardinage ?

Vous conviendrez que cette recherche est « vague » et l’internaute qui en fait usage n’a pas encore précisé son intention réelle.

Maintenant, que pensez-vous du mot-clé « Botte de jardin rouge homme taille 42 » ? Alors oui, cette requête est très longue, mais elle a surtout le mérite d’être claire et précise.

En fait, il s’agit d’un mot-clé qu’on appelle longue traîne. Ce type de requête représente 70% de toutes les recherches sur le web. Grâce à sa précision, il permettent à ceux qui savent l’exploiter d’obtenir les meilleurs taux de conversion.

Par exemple, un utilisateur qui recherche « botte de jardin homme rouge taille 42 » est susceptible d’être plus proche de la décision d’achat qu’un autre utilisateur qui recherche seulement « botte de jardin » ou « jardin ».

Un autre avantage non-négligeable de l’utilisation des mots-clés à longue traîne est le fait qu’ils soient moins compétitifs. En effet, ils ne sont pas aussi génériques que les mots-clés à très fort volume de recherche. Ainsi, il y a peu de pages web qui se positionnent sur eux.

Cependant, vous devez étudier les intentions de votre public cible pour que ces mots clés à longue traîne soient réellement efficaces pour convertir.

4. Mettre à jour vos contenus obsolètes

Avoir un contenu pertinent avec les bons mots clés permettra aux utilisateurs de trouver plus facilement sur votre site sur internet. Dites-vous simplement qu’il y a très peu de chance que vous soyez le seul à proposer du contenu sur la thématique que vous traitez. Ainsi, la fraîcheur du contenu fait partie des facteurs de classement des moteurs de recherche.

En fait, les contenus vieillissants déclinent dans les classements au fil du temps. Cela s’explique par le fait que Google souhaite offrir à ses utilisateurs des contenus pertinents, utiles et récents.

Google fait savoir : « Les attentes des gens en matière de recherche sont plus élevées qu’elles ne l’étaient auparavant. Les chercheurs veulent trouver le dernier contenu pertinent et les éditeurs s’attendent à ce qu’on le trouve dès qu’ils le publient. ».

Pour cela, faites régulièrement une mise à jour de vos contenus pour améliorer ou maintenir le classement de vos pages web dans les résultats. J’inclus bien évidemment la publication régulière de nouveaux contenus sur votre blog.

Gardez à l’esprit que si vous souhaitez apporter des modifications à vos contenus dans le but de leur donner un petit boost, faites attention à l’ampleur des changements. La modification d’une simple phrase n’a pas le même poids que celle d’un chapitre entier.

5. Obtenez plus de backlinks de qualités

Les backlinks ou les liens entrants font partie des facteurs les plus importants dans le classement des pages par les moteurs de recherche. Une étude sur 1 million de résultats Google a révélé la forte corrélation entre le “nombre & la qualité des domaines référents” d’une part et le classement dans les SERPs.

Par conséquent, ne présumez pas qu’un contenu de qualité et frais se classera automatiquement dans les premiers résultats de Google sans une stratégie de création de liens. Pour faire simple, considérez les backlinks comme étant des votes de confiance sur la toile. Par conséquent, plus vous avez de backlinks provenant de sources fiables, plus vous envoyez un signal positif à Google, et donc plus vous avez de chance d’apparaître haut dans le moteur de recherche.

Pour votre stratégie de construction de backlinks, vous pouvez étudier vos concurrents en examinant leurs domaines référents et les raisons pour lesquelles ces domaines ont fait des liens vers eux. Posez-vous les questions suivantes :

  • De quels types de domaines s’agit-il ?
  • Qu’est-ce qui les unit ?
  • Quels sont leurs publics ?
  • En quoi les profils de liens de vos concurrents diffèrent-ils des vôtres ?
  • Que font vos concurrents que vous ne faites pas pour gagner ces liens ?

Lorsque vous découvrirez les réponses à ces questions, vous saurez ce que vous devez faire et à qui vous devez vous adresser pour créer vos propres liens. L’acquisition de lien, et les campagnes de backlinking sont des thématiques très vastes en SEO que je ne détaillerai pas dans cet article. Sachez tout de même que :

  • Avoir 10 liens de 10 sites web différents est plus profitable que d’obtenir 10 liens d’un même site. La clé est donc la diversité des sources de liens.
  • Avoir 1 lien d’un site web ayant une grande autorité vaut mieux que 10 liens de sites ayant de très faibles autorités ;
  • Éviter les pratiques SEO black hat au risque d’être pénalisé dans les classements.

Conclusion

Il est souvent convenu de dire que : “Le contenu est roi !”. Néanmoins, même si le contenu est absolument indispensable, il n’est parfois pas suffisant pour garantir une bonne position dans les moteurs de recherche. Et pour cause, le nombre de contenus créés sur la toile de façon quotidienne est très élevé et il devient de plus en plus difficile de sortir du lot. C’est pourquoi, il est essentiel aujourd’hui de mettre en place une stratégie SEO efficace qui vous permettra de réaliser de belles performances.

Si toutefois vos contenus ont du mal à décoller dans les SERPs, il y a probablement quelques aspects du référencement que vous avez sans doute omis. Ainsi, avant de vous attaquer à vos contenus, il est judicieux de vous assurer que toute la partie technique SEO de votre site web est bien configurée. Ensuite, je vous conseille de créer régulièrement des articles de grande qualité et pertinents afin de satisfaire votre audience et d’améliorer significativement votre position dans Google.

Et vous, quels sont les changements que vous avez mis en place qui vous ont permis d’améliorer votre position dans les SERPs ?

GD Star Rating
loading...
5 raisons pourquoi votre contenu ne se classe pas bien dans Google (et comment le corriger), 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.