Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Business et Entrepreneuriat » Stratégie de communication digitale : comment faire les bons choix ?

Stratégie de communication digitale : comment faire les bons choix ?

Communiquer sur le web… oui, mais où ?

Avez-vous déjà joué au Monopoly ? Vous savez ce jeu où vous économisez de l’argent pour acheter des terrains rentables, construire un empire pour battre vos concurrents. Ça peut littéralement durer des heures !

Aussi difficile que ça puisse paraître, jouer au Monopoly peut vous apprendre beaucoup de choses en matière de content marketing.

Pourquoi ? Parce que les terrains sur lesquels vous investissez sont comparables aux plateformes de communication sur lesquels vous bâtissez votre stratégie marketing.

Comme les terrains au Monopoly, vous devez investir dans un média pertinent (ou plusieurs) pour votre audience. Sauf que ce ne sont pas les faux billets de banque que vous allez dépenser, mais votre temps et votre énergie…

Chaque média contribue au développement de votre image de marque et doit vous apporter un retour sur investissement.

Le petit hic est que ce n’est pas évident de jeter son dévolu sur tel ou tel support de communication sans avoir une vision globale sur votre stratégie de communication. Chaque plateforme présente des avantages et des inconvénients.

Et c’est justement de ces points dont nous allons parler aujourd’hui : comment arrêter de lancer les dés à l’aveuglette et se concentrer sur ce qui sera vraiment efficace pour VOUS.

Comment choisir le bon format de communication ?

Imaginons un jeune homme de 18 ans prénommé Romain. Il a envie de partir avec ses amis en vacances en voiture en Espagne (alors qu’il n’a ni permis ni voiture). De quoi va-t-il avoir besoin pour réaliser son projet de vacances ?

  1. Romain doit commencer par économiser suffisamment d’argent pour passer son permis de conduire.
  2. Ensuite il doit réunir une somme suffisante pour s’acheter une voiture d’occasion.
  3. Et pour finir il devra épargner pour organiser sa virée en Espagne avec ses amis d’enfance (essence, péage, logement, nourriture, sorties).

Si Romain arrive à réaliser son projet, c’est parce qu’il s’est fixé des objectifs. Tant qu’il n’en a pas atteint un, il continue jusqu’à ce qu’il réussisse à passer au suivant.

De votre côté, vous devez, vous aussi, accepter d’y aller par étapes si vous voulez construire une stratégie de communication efficace.

Commencez par définir un objectif principal. Voici quelques exemples :

  • visibilité : vous souhaitez vous faire connaître
  • expertise : vous avez envie de montrer votre niveau de compétences pour que les gens vous identifient comme LA référence dans votre domaine
  • confiance : vous souhaitez créer une communauté pour montrer à votre persona que vous le comprenez
  • conversion : vous souhaitez générer plus de leads sur une offre existante

À chaque étape que vous franchissez, passez à la suivante. Ne foncez pas tête baissée en faisant tout en même temps. Vous risqueriez de vous disperser ;).

N’oubliez pas : pour que Romain atteigne l’Espagne en voiture, il doit d’abord avoir son permis, puis une voiture et quelques économies.

Si vous voulez convertir vos prospects en clients, ils doivent vous faire confiance, connaître votre expertise. Mais avant tout, ils doivent vous voir, vous entendre, savoir comment vous contacter…

Dès que votre objectif principal est défini, adaptez votre stratégie en communiquant aux bons endroits, auprès des bonnes personnes.

Comment savoir quelle plateforme ou quel format sera le plus adapté à ce que vous souhaitez mettre en place ? On voit ça tout de suite :).

Les Réseaux Sociaux

Certaines questions reviennent souvent chez les entrepreneurs : “Je ne sais pas quoi poster. Je suis à cours d’idées au bout de 30 jours de contenus. Comment faire ?”.

Les réseaux sociaux sont parfaits pour développer votre branding, montrer vos coulisses, parler de vos projets, échanger avec vos potentiels clients, partager votre expertise mais aussi les réussites de vos clients…

Vous pouvez (et devez) communiquer différemment en fonction de chaque plateforme. Chaque média possède ses propres codes. Vous pouvez vous permettre quelques “fantaisies” sur certains réseaux comme Instagram, mais pas sur d’autres (hello Linkedin).

À vous de construire une stratégie en accord avec vos valeurs et votre marque, tout en gardant à l’esprit que derrière un compte il y a un vrai être humain.

Avantages des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont parfaits pour vous faire connaître plus vite, auprès du plus grand nombre. En plus de développer votre notoriété et de faire connaître votre expertise, vous développez une communauté engagée. Vous faites connaissance avec votre client idéal. Vous nouez des partenariats.

À vous de choisir sur quels réseaux sociaux communiquer. Et même si un réseau social vous attire plus que l’autre, ne faites pas l’erreur de publier sur Snapchat si votre client idéal est sur Twitter !

Résumons un peu… Les avantages d’une communication sur les réseaux sociaux :

  • Toucher une plus large audience.
  • Échanger avec vos followers (futurs clients) et vos clients actuels.
  • Proposer du contenu ciblé sur chaque réseau social.
  • Démontrer votre expertise.
  • Montrer vos coulisses.
  • Communiquer sur vos offres.
  • Travailler votre image de marque.
  • Envoyer un trafic ciblé sur votre site web.
  • Mesurer vos actions (avec les analytics).
  • Créer du contenu viral.

Passons maintenant aux inconvénients.

A lire pour aller plus loin :
Comment les réseaux sociaux peuvent vous aider en SEO ?
Comment exploser les compteurs de partages sociaux ? 23 techniques efficaces !

Inconvénients des médias sociaux

Les inconvénients des médias sociaux en quelques phrases :

  • Les réseaux sociaux sont chronophages.
  • Votre e-réputation peut en prendre un coup à cause d’un bad buzz ou de critiques négatives (surtout si votre réaction n’est pas appropriée).
  • Vous dépendez des changements d’algorithme des plateformes.
  • Vous n’êtes pas propriétaires du contenu que vous publiez.
  • Votre compte peut-être supprimé à tout moment si vous ne respectez pas les règles. Pire… vous pourriez être pénalisés (aîe, c’est le genre de choses qui font mal…).
  • Vous ne pouvez pas récupérer les adresses mails de vos followers directement sur la plateforme.
  • Il faut bien choisir le réseau social avant de se lancer, car votre cible ne s’y trouve pas forcément.

Les médias sociaux sont indispensables pour gagner en visibilité sur le net. Ils sont efficaces (surtout pour débuter). Pourtant, ils ne suffiront pas à eux seuls car vous n’êtes pas propriétaire des murs. Si le “bailleur” décide de mettre fin à votre “bail”, vous n’aurez plus qu’à trouver un autre “logement”.

En 2019, j’ai publié ce post sur mon compte Instagram :

“Et si je te disais que tu vas perdre tous tes contacts ?

Nous sommes en juin 2020, Mark Zukerberg, Kevin Systrom Mike Krieger, Microsoft et compagnie ont décidé de mettre fin à tous les réseaux sociaux. Fini, terminé, plus rien, nada… 

Tu ne peux plus publier, récupérer tes contenus (qui ne sont pas les tiens), contacter tes abonnés (dont tu n’as pas les coordonnées). Ta communauté était pourtant super engagée. Tu avais réussi à avoir tes premiers clients, avec qui tu échangeais uniquement sur Messenger.

Bon, tu fais quoi là, tout de suite, maintenant ? Dans un premier temps, tu pleures, ensuite tu te maudis, ensuite tu maudis la terre entière, tout le monde y passe. N’empêche, tu as l’air de quoi maintenant ? Ben, tu as l’air de quelqu’un qui n’a pas été prévoyant et qui n’a pas eu conscience du fait que ton contenu sur les réseaux sociaux ne t’appartenait pas !”

Ça se passe de commentaires je pense…

Les réseaux sociaux, c’est indispensable. Mais mettre tous ses oeufs dans le même panier est risqué.

Le Blog

Ici, j’emploie volontairement le terme blog et non pas site web. Pourquoi ? Parce qu’un site web qui n’est pas alimenté de contenu régulièrement ne vous aidera pas à atteindre l’un des objectifs que nous avons vu précédemment.

Un site web sans partie “vivante” n’est qu’une carte de visite. C’est très utile, mais pas suffisant pour vous aider à vous faire connaître plus vite ou à convertir plus (à moins de vous appeler Kylian M’Bappé).

Là, nous parlons de sites qui disposent d’un blog alimenté de contenus récurrents.

Avantages d’un blog

Utilisez-vous Trello ? Si vous ne connaissez pas l’outil de productivité, leur promesse de vente est “collaborez davantage et accomplissez toujours plus de choses”.

Personnellement, je ne pourrais plus me passer de Trello car il est devenu l’extension de mon cerveau. L’équipe Rédac’Pulse l’utilise d’ailleurs tous les jours pour communiquer. Un sacré gain de temps !

Là où les équipes marketing de Trello ont finement joué, c’est dans leur communication.  Logiquement, si vous utilisez l’outil, vous cherchez à être plus efficace et/ou plus productif au quotidien.

Et c’est pour cette raison que Trello ne vous offre pas “juste” un outil. Ils vous livrent aussi les meilleures méthodes d’organisation.

Voici par exemple quelques articles qu’ils ont publié :

Trello fait la promotion de leur outil dans certains contenus, mais ça ne représente qu’une infime partie. Si Trello s’était contenté de son outil, ils ne seraient peut-être pas aussi populaire auprès des d’entreprises.

Ils communiquent intelligemment, en donnant des astuces et des méthodes à leurs clients et prospects.

Pourquoi je vous parle de Trello ? Pour vous montrer qu’un blog est l’outil par excellence pour communiquer comme bon vous semble… Parce que vous êtes chez vous. Et quand on est chez soi, on est libre de faire ce qu’on veut.

Si vous proposez des contenus pertinents pour votre audience, vous n’aurez plus qu’à récolter les fruits que vous avez semé. Comme l’a fait Trello ;).

A lire pour aller plus loin :
Le blogging de A à Z : de la science à l’art !
Comment alimenter votre blog d’entreprise ?

Inconvénients du blogging

On ne va pas se mentir : le blogging, ça prend du temps. Il faut mettre en place une stratégie de communication avec un planning éditorial bien ficelé.

Il faudra créer des contenus en fonction du niveau de connaissances de vos prospects.

Sont-il prêts à acheter tout de suite ? Ont-il besoin d’en savoir plus sur ce que vous proposez ? Ont-ils besoin de preuves sociales avant de faire appel à vous ?

Bref. Le blogging nécessite une très bonne organisation pour tenir un rythme de publication efficace pour rester visible sur le net.

Et il y a un autre inconvénient à tout ça…

Quand vous êtes sur les réseaux sociaux, vous connaissez vos followers parce qu’ils font partie de votre audience. Mais sur votre site…  Si vous n’avez pas leur adresse mail, comment voulez-vous qu’ils se rappellent de vous ? À moins d’être extraordinairement connu, si un lecteur passe sur votre site puis s’en va, vous prenez le risque de le perdre définitivement.

Aaaaah, la fameuse liste email… L’argent est dans la liste comme on dit. Sauf que ça prend du temps à construire. Pourquoi ? Parce qu’une adresse mail est un bien précieux. Et comme tout bien précieux… on ne le communique pas au premier venu !

Vous devez donner une raison à votre lecteur de vous faire confiance et de lui donner envie de laisser son adresse. Vous pouvez proposer un cours par email, un code promotionnel, une vidéo tutorielle… Tout est envisageable à partir du moment où ça répond au problème de vos lecteurs. En résumé, vous devez créer quelque chose de “séduisant” pour que votre audience vous laisse la chance d’entrer dans leur boîte mail. Et tout ça sans la spammer.

A lire pour aller plus loin :
Comment devenir blogueur (et tout rater en 15 leçons) ?

Les Vidéos

Mettons nous d’accord tout de suite : publier des vidéos ne vous oblige pas à vous montrer, à vous filmer en maillot de bain au bord d’une piscine pour montrer à quel point vous et votre entreprise êtes géniaux.

Je ne vous parle de devenir influenceur, mais de communiquer sur votre entreprise.

Vous pouvez d’ailleurs publier des vidéos uniquement sur votre site web et sur vos réseaux sociaux. Vous n’avez pas forcément besoin d’une chaîne Youtube.

Ce qui intéresse les gens avec ce type de format, c’est l’apprentissage, la facilité à consommer et le côté humain par rapport à au format écrit. C’est moins impersonnel, plus intime. Bref, LE format sur lequel vous ne devriez pas tourner le dos.

Avantages du format vidéo

Bien évidemment, Youtube a le monopole quand on parle de stratégie vidéo. Si vous avez déjà quelques connaissances en SEO, vous ne devriez pas être trop perdus, car les mots-clés / tags ont une part importante dans votre référencement.

Les avantages sont nombreux car vous touchez une audience différente, qui a envie de consommer de l’information différemment.  On peut tout à fait écouter une vidéo sans la regarder, ou l’écouter en accéléré.

Pour ceux qui sont pressés, c’est très pratique.

L’autre grooooos point positif est qu’une vidéo est plus “facile” à référencer sur Google (si la requête s’y prête). Vous pouvez donc apparaître dans les premiers résultats de recherche si vous avez travaillé les bons mots-clés, sans avoir une chaîne Youtube ultra connue.

Dernier avantage : en intégrant vos vidéos sur votre site web, vous augmentez le temps que passe l’internaute sur votre site. Et ça, Google adore ! La dernière mise à jour de l’algorithme Google nous confirmera certainement dans les mois à venir si c’est une stratégie payante sur le long terme.

Pour résumer, les avantages sont nombreux :

  • Ce format est parfait pour les créatifs : vous pouvez filmer votre écran et parler en même temps, vous filmer face caméra, créer un vlog, montrer vos coulisses… Tout est envisageable.
  • Vous pouvez intégrer des contenus vidéos sur tous vos réseaux sociaux (même Pinterest), faire des lives ou créer des vidéos éphémères avec les stories.
  • Vous vous rendez plus accessibles, plus humains aux yeux de votre audience.
  • Avec Youtube, vous pouvez vous positionner plus facilement en première page sur Google qu’avec un site web (selon la thématique).
  • C’est un contenu facile à consommer pour les internautes (surtout pour ceux qui n’aiment pas lire).

Inconvénients de la vidéo

La vidéo est un contenu facile et rapide à consommer… un peu moins à créer.

Si vous voulez vous y mettre de manière très professionnelle, vous aurez besoin de rédiger des scripts, faire des montages, rechercher des sources fiables, investir dans des logiciels de capture d’écran et de montage.

Bien sûr, vous pouvez tout à fait débuter avec votre smartphone. La technique ne doit pas être un frein. Mais au bout d’un certain temps, le problème se posera quand même car vous aurez envie d’avoir un matériel plus “professionnel”.

Dernier point : le format vidéo convertit moins bien que les autres formats, tels que l’emailing. Si vous vous lancez en vidéo, pensez à créer des liens vers votre site site web ou vers une page de capture d’email pour ne pas “perdre” votre futurs clients.

Mais en dehors de ces points, si vous êtes créatif et à l’aise face caméra, la vidéo est un format prisé et efficace pour se démarquer.

Les Podcasts

Si vous ne connaissez pas encore le podcasting, sachez que c’est LE support de communication du moment. Depuis la crise du Covid 19, le nombre de nouveaux podcasts croît à vitesse grand V.

Facile à créer et à consommer, le podcast permet d’instaurer une confiance avec votre audience, parce que le fait de vous “avoir dans les oreilles” régulièrement instaure un échange plus intime que nul autre support de communication. Plus personnel que la vidéo ! C’est dire…

Avantages d’un podcast

Parfait pour faire connaître votre expertise, le podcasting permet de vous montrer comme une personne à part entière (ou une entité/entreprise).

L’objectif du podcast peut être multiple : expertise, confiance, visibilité et conversion (si vous avez une stratégie solide derrière).

Je mettrai toutefois un petit bémol sur la visibilité car le podcast n’est pas encore très répandu. Pour autant, votre audience sera plus fidèle et engagée que sur n’importe quel autre support.

Et tout ceci grâce à ce côté très personnel que vous développez avec le format audio.

Dernier avantage auquel on ne pense pas forcément au premier abord : certaines personnes sont plus sensibles aux formats audios et n’apprécieront pas forcément tout ce qui touche au visuel.

La grande majorité de la population est plutôt visuelle ou kinesthésique (tout ce qui touche aux émotions, ressentis, au toucher…). Ces personnes là vont lire des article de blog, ou regarder des vidéos, ou passer du temps sur les réseaux sociaux.

Quant aux personnes plutôt auditives, elles vont préférer écouter des podcasts ou écouter des vidéos (et non les regarder, sauf si l’image a son importance dans la vidéo – comme pour un tuto). Elles seront en revanche beaucoup moins attirées par des articles de blog.

Vous élargissez donc votre audience, en leur proposant le même type de contenu, mais sous un format différent.

Inconvénients du podcasting

Comme pour la vidéo, le podcasting nécessite un peu de technique. Il est préférable d’écrire des scripts ou tout du moins d’avoir une structure et quelques références à citer.

Ce travail peut être encore plus long si vous réalisez des interviews, car vous devrez effectuer des recherches sur vos invités.

Quant à la prise de son, vous devez tout de même avoir un équipement minimum, comme un petit micro ou un dictaphone, ainsi qu’un logiciel de montage.

Le montage est moins compliqué que pour de la vidéo. En revanche, certains éléments que vous ne maîtrisez pas forcément peuvent être dérangeants. Une pièce mal insonorisée, des bruits ambiants liés à un environnement bruyant.

Même si ça ne doit pas vous entraver dans votre création de contenus, cela peut devenir problématique pour vos auditeurs car hormis baisser ou augmenter le volume, ils ne pourront pas faire grand chose sur un mauvais son. Et ça… ça peut être rédhibitoire.

Un exemple de podcast ? Regardez chez la Miss : Steph 4h18 vous parle de blogging !

Quel support de communication pour mon entreprise ?

En conclusion, voici ce qu’il faut retenir :

  • Les réseaux sociaux sont chronophages mais indispensables pour attirer du trafic qualifié vers votre site web (ou une page de vente, une page de capture d’email…).
  • Le blogging est très efficace si vous êtes visibles (grâce au SEO et aux réseaux sociaux).
  • La vidéo est très efficace mais demande plus de maîtrise technique et une certaine aisance face caméra.
  • Le podcasting s’adresse à une audience très ciblée, plus restreinte, mais aussi plus fidèle et plus engagée.

Si vous voulez mon avis, je dirai qu’il faut y aller progressivement. Maîtriser un domaine, y aller à fond, et s’attaquer à un autre uniquement quand on maîtrise le précédent.

Sinon, vous risquez de vous éparpiller, vous épuiser et ne faire que les choses à moitié. Perte de temps et démotivation… Pas top quand on débute.

La bonne nouvelle, c’est que tout s’apprend ! On a tous débuté un jour et en agissant, on a réussi à se perfectionner au fur et à mesure ;)

GD Star Rating
loading...
Stratégie de communication digitale : comment faire les bons choix ?, 4.5 out of 5 based on 4 ratings

16 réflexions au sujet de « Stratégie de communication digitale : comment faire les bons choix ? »

  1. Merci pour l’article !
    Pour ma part j’ai fait le choix du Blog et des réseaux sociaux (Instagram et Pinterest) dans le but d’essayer de rediriger le maximum de personnes sur mon site et donc mes pages prestations de sophrologue.

  2. Pour ma part je privilégierai le blogging et les réseaux sociaux qui sont complémentaires évidemment. Je suis d’accord avec les avantages et les inconvénients de chacun. Merci pour ce rappel. Pour la part, la vidéo et le podcast demande un investissement important au niveau image.

  3. Merci Angélique.
    Excellent choix de stratégie pour votre activité.
    Et si vous travaillez votre référencement naturel, vous aurez encore plus de résultats :)

  4. Bonjour Stéphanie, contenu intéressant ! Je dirais qu’aujourd’hui il y a plusieurs manières de bien déterminer sa stratégie digitale : d’abord, il convient d’automatiser tout ce qui peut l’être, comme la publication sur les réseaux sociaux. Ensuite, il est pertinent de se concentrer sur ceux qui apportent le plus de trafic qualifié. Mais quoi qu’il en soit, il est difficile de se passer des 3 piliers que sont Youtube, Facebook et Instagram. Pour les supports prometteurs, je pense qu’on peut accorder de l’attention à Pinterest et aux plateformes de podcasting !

  5. Ce n’est jamais évident de savoir quelle stratégie adopter.
    On dit souvent que c’est mieux de maîtriser un canal avant de commencer un deuxième.

    Moi, je me concentre principalement sur le blog et le SEO, et je verrai plus tard pour Youtube par exemple.

  6. Merci Stéphanie, très bon article. Merci pour vos précieux conseils pour établir une bonne base de communication digitale. Je ne connaissais pas Trello, je prends note!

  7. C’est vrai qu’il est très difficile d’être partout. Néanmoins il y a des outils qui permettent également de publier automatiquement depuis son blog sur les réseaux sociaux. Il est clair que toutes les actions mis bout à bout sont très chronophage. La solution peut être l’automatisation, même si moins efficace qu’un post personnalisé instagram ou facebook.
    Merci pour votre guide.

  8. Bonjour Mélissa et merci.
    Je suis entièrement d’accord sur l’automatisation. Il existe de nombreux outils comme Later, Iconosquare, Tailwind…
    Et évidemment ne se concentrer que sur les réseaux sociaux où notre avatar client se trouve pour générer un trafic qualifié (et qualitatif).
    Et pour le podcasting, il est aussi possible de diffuser ses contenus sur YouTube. Ce sera peut-être moins pertinent qu’une vidéo selon les thématiques, mais ça permet de gagner du temps ;)
    Pour finir, avec Pinterest, selon le public visé, on peut générer jusqu’à 70% de trafic en plus sur un site (statistique moyenne que j’ai pu constater en travaillant sur des sites clients). Un excellent complément au référencement naturel

  9. Oui, je suis bien d’accord Quentin.
    C’est compliqué de choisir quand on voit toutes les possibilités qui nous sont offertes.

    A vouloir être partout, on finit par n’être bon nulle part. C’est pour ça que je recommande toujours d’essayer de maîtriser un canal, une plateforme et de s’y mettre à fond avant de commencer autre chose.

    Le SEO est une stratégie moyen/long terme. Quand on en est conscient, c’est un bon moyen de ne pas s’éparpiller quand on commence à avoir de beaux résultats ;)

  10. Merci beaucoup Sébastien.
    J’espère que vous apprécierez Trello. C’est un outil que j’ai mis du temps à apprivoiser au départ. Mais en me penchant un peu plus longuement sur l’outil, j’ai maintenant beaucoup de mal à m’en passer ;)

  11. Pensez-vous que le SEO est bon pour un paysagiste ? Ca ne me sert à rien d’avoir toute la France, je veux juste autour de chez moi

  12. Les réseaux sociaux et les Blogs ont assez bien fonctionné dans mes différentes expériences. Après, il ne faut pas hésiter à tester de nouvelles choses, de nouveaux canaux, on est souvent surpris des résultats. C’est souvent le canal qu’on attends le moins qui nous rapporte le meilleur ratio visibilité / conversions.

  13. Avant toute chose il faut se demande qui est le coeur de ciblle ? le prospect qu’on vise, tutoiement ou vouvoiement ? Aujourd’hui certains réseaux sociaux sont devenu presque inévitable pour communiquer même si je privilégie pour ma part une stratégie du type, SEA pendant les 6 premiers moi le temps de laisser le SEO prendre un peu…
    A chaque sa technique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.