Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Business et Entrepreneuriat » Interview Arnaud ROBIN, Porteur du Projet SilWorld chez EuraTechnologies

Interview Arnaud ROBIN, Porteur du Projet SilWorld chez EuraTechnologies

Bonjour à tous. J’espère que vous allez bien.

Je reviens aujourd’hui avec la 5è interview de la mini série d’interviews de “seniors” digitalo-compatibles commencée l’année dernière ! C’est Arnaud Robin qui continue la danse..

L’origine de cette série d’interviews ? Un sympathique échange avec Yann Lemort, consultant et formateur SEO, après mon article sur comment apprendre le SEO. D’après Yann, les seniors et le seo sont une équipe qui gagne ! Il vous explique tout dans son article sur le blog.

L’objectif de cette mini série ? Vous faire découvrir à travers des parcours, des expériences et des témoignages riches, que le digital n’est pas accessible uniquement aux générations 2.0 et qu’une reconversion professionnelle n’est pas insurmontable malgré une image de pénibilité, bien au contraire.

Et voici aujourd’hui la 5ème interview. Après Christophe Bernard, manager marketing et e-commerce, Valéry Hapiot, CEO BOTTLA, agence de Search Marketing, Pierre Barbez, entrepreneur et co-fondateur de “La Green Session” et Muriel Griveaud, responsable SEO chez Afflelou, j’accueille sur le blog Arnaud ROBIN, Porteur du Projet SilWorld. Je vous laisse découvrir son interview passionnante et remplie de sagesse. Belle lecture !

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers le digital (le SEO ?)

Avant de reprendre mes études j’étais Chargé d’Affaires au sein d’une multinationale industrielle dans le secteur du CVC (Chauffage-Ventilation-Climatisation). J’ai repris des études en marketing digital pour consolider mon parcours sur l’aspect digital afin de me réorienter vers des postes en marketing. Car, pour avoir consulté bon nombre d’annonces sur le sujet, c’est un attendu de maintenant toutes les entreprises. Qu’elles soient petites ou grosses.

Racontez-nous les difficultés engendrées par la reconversion professionnelle !

La reconversion professionnelle n’est pas un chemin tranquille, surtout lorsque vous voulez sortir du secteur d’activité dans lequel vous étiez et que vous souhaitez vous orienter vers d’autres horizons. En effet, alors que dans votre précédente activité vous pouvez être considéré comme senior du fait de votre expérience, dans celle que vous briguez vous êtes considéré comme junior. Or, un junior de 51 ans ce n’est pas facile à accepter comme concept dans le monde du travail actuel. Quels que soient les beaux discours politiquement corrects, il est rare que passé un certain âge vous déclenchiez l’enthousiasme chez les recruteurs. Hormis bien sûr s’il s’agit de faire exactement la même chose que ce que vous avez fui.

Quelles étaient vos connaissances en SEO avant les cours ?

Totalement nulles. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai repris ce type de formation pour découvrir l’aspect digital du métier de marketing qui manquait à mon cursus. Et le SEO fait partie des nombreuses choses que j’ai pu découvrir. Car même si je me doutais bien que nos données personnelles étaient utilisées à des fins commerciales je n’avais pas conscience à quel point et surtout de quelle manière.

Pour aller plus loin : Apprendre le SEO par soi-même : par où commencer pour apprendre le référencement naturel ?

Qu’est-ce qui vous a plu ou interpellé dans le SEO ?

La notion de sémantique liée au business. En effet, il a été intéressant de découvrir à quel point les mots pouvaient avoir un poids. Pas seulement en termes de sens, mais également en termes de valeurs. Et ce pour une quantité infinie de débouchés commerciaux.

Que faites-vous depuis la fin de vos études et quelle est la place du SEO dans votre vie depuis ?

J’ai terminé mon cursus au sein du MBADMB par un stage dans un cabinet de conseil en transformation digitale. Lors de celui-ci j’ai pu mettre en application la notion de SEO dans la rédaction d’articles pour procéder à de l’inbound marketing sur le site de l’entreprise à laquelle je collaborais. C’était le meilleur moyen et le moins coûteux de donner de la visibilité grâce à du contenu.

Depuis je suis porteur de projet, avec un camarade de promotion, au sein du plus gros incubateur d’Europe : EuraTechnologies. Et dans le cadre de ce projet bien évidemment, le SEO fera partie de l’aventure. Puisqu’il nous faudra bien communiquer sur Internet, et sur les différents réseaux sociaux, pour développer notre communauté. Le but étant d’informer, puis de former celle-ci pour ensuite pouvoir espérer lui vendre.

Outils de veille

Comment continuez-vous à suivre les évolutions de la discipline ?

En suivant, sur les réseaux sociaux, des publications et des personnes œuvrant dans la discipline telles que Yann Lemort. Bref des professionnels qui sont à même, du fait de leur expertise, de découvrir partiellement les « petits trucs » qui permettent de déjouer la logique des moteurs de recherche.

Que conseillez-vous aux nombreux seniors qui veulent se former au digital et plus particulièrement au SEO ?

Suivre une formation particulièrement adaptée et spécialisée à cette discipline afin d’en découvrir tous les outils. Car ils sont très nombreux. Mais également pour découvrir les différentes phases de la démarche, ainsi que l’état d’esprit à avoir, ou à acquérir pour devenir performant en la matière. S’il y a bien une activité où il faut développer une méthodologie fondée sur un état d’esprit c’est celle-ci.

Quelles sont les qualités indispensables pour être un bon consultant SEO ?

Écoute, analyse, curiosité, culture, patience car c’est un travail de longue haleine. Aussi bien à mettre en place qu’à en retirer les fruits.

Vous reconvertir professionnellement a-t-il été bénéfique à votre accomplissement professionnel ?

Tout à fait. J’avais besoin de redonner du sens à mon activité professionnelle afin de me sentir mieux personnellement. Et le projet dans lequel je me suis engagé rempli ces 2 conditions. J’ai vraiment l’impression de me lever pour quelque chose d’utile le matin. C’est bien là ce qu’il faut réussir à garder avec les années. Il n’y a rien de pire que de faire quelque chose d’alimentaire, ou quelque chose dans lequel vous ne croyez plus, parce que les règles ou les hommes ont changé. Ça a des répercutions aussi bien sur votre vie personnelle que sur votre vie professionnelle.

Comment le SEO a-t-il changé votre vie ? Avez-vous trouvé votre voie ?

Je lis et j’écris maintenant différemment. Car je sais désormais que toute publication digitale est sujette à des règles d’écriture et de lecture qui régissent la forme parfois plus, malheureusement, que le fond. Merci les moteurs de recherche. Mais c’est comme tout, c’est un connaissant un système qu’on le décrypte mieux, qu’on peut l’utiliser à son avantage et que l’on n’en est plus dupe.

Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Tout dépend de ce que l’on considère être une réussite ? En effet, qu’il s’agisse de retrouver du sens à son métier, de s’accomplir personnellement, professionnellement ou de gagner beaucoup d’argent, la solution n’est pas la même. Le tout est probablement d’être en accord avec soi-même et surtout avec les raisons qui ont conduit à cette reconversion professionnelle.

Comment mieux sensibiliser les entreprises aux enjeux du SEO ?

En leur faisant comprendre à quel point les enjeux de communication, dans le domaine digital, sont empreints d’une connaissance et d’un respect de certains critères. Les règles de base sont édictées par les GAFAM. Il faut en avoir conscience et utiliser ces règles du jeu à son avantage. Grâce au SEO il est ainsi possible de défier la logique des moteurs de recherche sans pour autant entrer dans leur business model. C’est un travail de fond d’autant plus payant qu’il peut être sous-traité ou embarqué au sein d’une entreprise par des personnels compétents.

Autre chose pour la fin ? Ce fut un réel plaisir que de croiser la route de Yann Lemort, un personnage haut en couleur.

GD Star Rating
loading...
Interview Arnaud ROBIN, Porteur du Projet SilWorld chez EuraTechnologies, 4.2 out of 5 based on 5 ratings

Une réflexion au sujet de « Interview Arnaud ROBIN, Porteur du Projet SilWorld chez EuraTechnologies »

  1. Quelle belle idée de sujet, parler de la reconversion des séniors dans un domaine assez exclusif ou les “vieux arrivant” n’ont pas souvent leur place. Je vais m’empresser des lire les autres interviews:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.