Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Comment définir l’arborescence de votre site Internet ?

Comment définir l’arborescence de votre site Internet ?

Article invité, rédigé par La Fabrique du Net.

L’arborescence d’un site web permet d’organiser efficacement le contenu d’un site, de faciliter la navigation mais aussi d’améliorer l’expérience utilisateur. Elle a donc un rôle majeur à jouer dans votre stratégie SEO.

Réaliser l’arborescence de son propre site web est un exercice difficile car il faut hiérarchiser, faire des choix, et cela peut prendre du temps et susciter de vifs débats entre équipe.

C’est un exercice difficile, mais ô combien important. Sans une navigation bien pensée, un site web, aussi joli soit-il, a peu de chances d’atteindre ses objectifs. Dans cet article, nous allons vous accompagner, étape par étape, dans la création de l’arborescence de votre site web.

Pourquoi bien définir l’arborescence de son site Internet ?

Pour améliorer l’expérience utilisateur

Pour Google, comme pour les autres moteurs de recherche, l’expérience utilisateur est un critère majeur dans le classement d’un site. D’ailleurs, le “nouveau” terme SXO signifie la combinaison de l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) avec le terme “expérience utilisateur”. Afin de mesurer la qualité de l’expérience utilisateur, Google utilise différents logiciels qui évaluent les paramètres essentiels d’un site web sain. Il s’agit notamment de la stabilité et de la vitesse de chargement des pages. Si vous utilisez l’un des meilleurs logiciels pour créer votre site Internet, certains plug-ins peuvent vous aider à améliorer ce type de paramètres.

Pour aider Google à mieux comprendre la structuration du site

Une structure cohérence rendra plus facile l’exploration de votre site par les robots de Google. Les robots de Google sont des programmes d’indexation capables d’explorer des milliers de sites Web en suivant les liens internes et externes. Pour déterminer la relation entre les différentes pages et les niveaux de hiérarchie, les robots servent de guide à Google. Google a tendance à mettre en avant les sites qui permettent de trouver plus facilement la bonne page. Si votre arborescence tient la route, le moteur de recherche comprendra rapidement le fonctionnement de votre site et le contenu qu’il propose. En conséquence, il offrira à ses pages une indexation et un positionnement optimum par rapport à une requête donnée.

Pour optimiser le référencement naturel (SEO)

Comme nous l’avons vu auparavant, lorsque l’arborescence est pensée et que la structure du site est cohérente, les robots de Google auront plus de facilité à visiter votre site et ainsi lui donner une meilleure place dans les résultats de recherche.

De plus, le maillage interne consistant à organiser, de manière hiérarchique, les liens entre les différentes pages de votre site web contribueront grandement à l’optimisation de votre référencement naturel.

Construire l’arborescence de son site internet en 7 étapes

1. Fixez vos objectifs

Avant de commencer la construction de l’arborescence de son site web, il est nécessaire de fixer le ou les objectifs que le site devra remplir. Normalement, vous êtes déjà passé par cette étape lors de la construction initiale de votre site. Mais, il est probable que son objectif primaire ait évolué avec le temps. Analysez les produits/services que vous vendez, les articles que vous écrivez et regardez si le ou les objectifs sont toujours les mêmes qu’au début.

2. Listez tous les contenus du site

Ensuite, vous devez lister l’ensemble des éléments que vous souhaitez inclure sur votre site web. Dans un premier temps, ne pensez pas à vos pages, cela risque de vous ralentir, pensez plutôt à des idées et soyez le plus exhaustif possible. Vous verrez un peu plus tard comment organiser vos idées en pages. Bien sûr, identifier dès le départ le type de contenu principal de votre site peut être très utile. Par exemple, le contenu d’une entreprise industrielle cherchant à promouvoir son activité sur Internet pourrait être répertorié comme suit :

  • Offres & services : Activité générale, Domaine d’expertise 1, Domaine d’expertise 2, Points forts
  • Catalogue : Gamme 1 (3 produits), Gamme 2 (8 produits), Gamme 3 (2 produits)
  • À propos de : Contact, Bureaux, À propos de nous, Mentions légales etc.

3. Trouvez les bons mots-clés

Trouver et collecter des données est une étape essentielle pour définir l’arborescence d’un site web. Ici, on parle des mots-clés, capitaux pour organiser l’ensemble de votre contenu. C’est également le point de départ de toute stratégie de référencement naturel efficace. Pour trouver les bons mots-clés, des outils peuvent être utilisés. Par exemple, Ubersuggest, Ahrefs, Semrush ou MOZ dispose d’un générateur de mots-clés pour effectuer vos recherches.

A lire pour aller plus loin : Keyword Manager et Keyword Magic Tool, SEMrush

Pour utiliser correctement ces outils, pensez à votre thématique et identifiez plusieurs mots-clés. Ajoutez-les dans les outils et attendez les suggestions en rapport avec votre thématique. La plupart du temps, vous aurez même le volume de recherche associé à chaque mot-clé.  Enfin, analysez le contenu de vos concurrents et listez les mots-clés qui reviennent le plus souvent. Cela peut vous donner une bonne base de départ.

A lire pour aller plus loin : La sélection de mots clés de A à Z !

4. Analysez l’arborescence de vos concurrents

L’arborescence de vos concurrents est souvent une mine d’or pour capturer des informations très utiles. Concrètement, le premier intérêt est de s’assurer que vous n’avez pas oublié une idée ou une dimension importante de votre activité lors du listage des contenus. Le deuxième objectif de l’étude de l’arborescence de vos concurrents est de vous donner des idées pour l’organisation des contenus. Chacun de vos concurrents a probablement établi une typologie de produits ou de services qui lui est propre, à vous de les analyser et, pourquoi pas, de s’en inspirer.

Afin d’analyser l’arborescence de vos concurrents, vous devez également être en mesure, là encore, de collecter des données de manière efficace. Évidemment, vous pouvez parcourir le site web et partir du plan du site, mais cela peut prendre beaucoup de temps. En utilisant des outils d’analyse du référencement, vous pourrez collecter la liste complète des pages du site dans un fichier Excel. Par exemple, un outil gratuit comme Screaming Frog est très utile même s’il n’est pas facile à utiliser. Si vous avez un budget pour cette tâche, vous pouvez vous tourner vers des outils comme Ahrefs ou Open Site Explorer (MOZ).

A lire pour aller plus loin : La boite à outils du référenceur web

5. Organisez votre contenu

Le moment est venu de donner vie à votre liste de contenu. Deux grands modes de raisonnement sont possibles. L’approche ascendante consiste à se concentrer sur chaque type de contenu identifié lors de la première étape et, dans un second temps, à combiner les mini-arborescences afin de raisonner de manière globale. Dans certains cas, cette approche n’est pas adaptée car les types de contenus ne sont pas structurants, ou parce que la principale difficulté est d’organiser les contenus d’un même type. L’approche descendante consiste à définir le premier niveau de hiérarchie, puis à descendre lentement, en gardant toujours une vision globale.

Les deux approches ne sont pas incompatibles, au contraire, elles sont très complémentaires. Nous vous conseillons vivement de réfléchir dans les deux sens, et de comparer les arborescences et les typologies auxquelles vous souhaitez aboutir. Un dernier conseil, le bon sens doit être le premier principe dans toutes vos réflexions. Cela peut paraître évident mais, dans la pratique, ce n’est pas toujours le cas, surtout lorsque l’on a la tête dans le guidon. Soyez cohérent et ne mélangez pas tout !

A lire pour aller plus loin : 9 étapes pour des contenus performants

6. Réalisez le schéma de l’arborescence sur papier ou à l’aide d’un logiciel de mind mapping

Bien évidemment, il est possible de formaliser l’arborescence de votre site web sur papier. Cela permet généralement de travailler plus rapidement qu’en utilisant un logiciel, et il est préférable de préparer 3 versions de l’arborescence sur papier que d’en créer une seule très jolie via un logiciel. Une arborescence créée via un logiciel sera plus facile à modifier.

La plupart du temps, les premières réflexions sont écrites sur papier et, une fois que la structure générale de l’arborescence du site est terminée, vient la formalisation via un logiciel. Vous vous demandez sûrement : “quel logiciel utiliser” ? Il n’existe pas de logiciel spécifique pour créer des arborescences web, mais de nombreux outils peuvent être adaptés.

Pour organiser ses idées au début du projet, il existe des logiciels de mind mapping comme Freemind ou MindMeister. Les logiciels de prototypage web comme Balsamiq ou Cacoo permettent également de dessiner des arborescences assez rapidement, même si Microsoft Powerpoint continue de régner en maître dans de nombreuses agences web. Si vous souhaitez créer des arborescences un peu plus complexes, Microsoft Visio est également très utilisé.

7. Confrontez votre nouvelle arborescence à la réalité

Une fois votre arborescence formalisée, il faut la tester et la confronter à la réalité, à savoir vos visiteurs. Il s’agit d’un exercice utile pour améliorer l’arborescence par petites étapes et identifier les liens entre les pages au-delà de la parenté. Une étape quasi-indispensable lorsque vous travaillerez sur le zonage de vos pages. Concrètement, la façon la plus simple de tester votre arborescence est de définir des scénarios et d’identifier la navigation du site Web pour chacun d’eux. Un scénario peut être défini comme suit :

  • Profil du visiteur : Âge, CSP, maturité web
  • Objectif & sensibilité à votre offre : Besoin fort d’un produit, vague intérêt pour le domaine, etc.
  • Canal d’acquisition : Comment est-il/elle arrivé(e) sur votre site ? Référencement naturel ? Campagne de presse ?
  • Landing page : Sur quelle page le visiteur est-il arrivé ? Fiche produit ? Blog ? N’oubliez pas qu’un site bien référencé attire plus de 80% des visiteurs sur les landing pages, qui sont différentes de la page d’accueil.

A lire pour aller plus loin : Les 7 commandements pour une landing page qui convertit

Imaginez le chemin que le visiteur va parcourir sur votre site web pour chaque scénario que vous définissez. Votre arborescence lui permet-elle d’arriver rapidement à la page cible à chaque fois ? Une fois que vous aurez concentré votre réflexion sur les visiteurs, l’étape suivante sera de penser aux robots ! L’arborescence est très importante pour l’indexation de votre site. Assurez-vous que vous avez respecté les règles de base. Vos pages clés se trouvent-elles au premier ou au deuxième niveau hiérarchique ? Vos catégories forment-elles des champs sémantiques cohérents ?

Durant cette phase, n’hésitez surtout pas à tout recommencer. L’arborescence est le squelette de votre site web, vous devez vraiment prendre le temps de préparer un plan de site efficace, que ce soit pour amener les visiteurs d’une page de destination à une page cible ou pour permettre aux moteurs de recherche de comprendre facilement l’ensemble du contenu de votre site web.

GD Star Rating
loading...
Comment définir l’arborescence de votre site Internet ?, 3.8 out of 5 based on 6 ratings

Une réflexion au sujet de « Comment définir l’arborescence de votre site Internet ? »

  1. L’architecture doit parfois s’adapter à l’évolution des usages, mais aussi à l’évolution de vos objectifs.
    Article très intéressant, Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.