Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Réussir en affiliation : 5 conseils de pro

Réussir en affiliation : 5 conseils de pro

Article invité rédigé par Kevin Bobin

Au cour de cet article, je vais te donner les 5 points à mettre en place pour réussir en affiliation. Cinq points tirés de mon expérience et qui m’ont permis de dépasser les 5000€ mensuel en l’espace de quelques mois.

Et parce qu’on entend souvent tout et son contraire au sujet de l’affiliation, j’ai décidé d’aiguiller celles et ceux qui souhaiteraient se lancer sans trop savoir par où commencer. Et cela vaut aussi pour celles et ceux qui ont déjà franchi le pas sans pour autant obtenir les résultats escomptés.

Réussir en affiliation n’a rien de si compliqué.

A vrai dire la méthode est relativement simple. Il s’agit d’imbriquer un ensemble d’éléments de manières harmonieuses.

Ces éléments sont au nombre de cinq:

  • Un produit qui se vend en affiliation avec des commissions intéressantes (et récurrentes si possible)
  • Une audience qualifiée qui recherche la solution que vous proposez en affiliation
  • Un contenu qui converti les visiteurs de votre site/blog en les faisant cliquer sur vos liens affiliés
  • Un formulaire de capture et une séquence mail pour augmenter ses gains (et pérenniser son business)
  • Un bonus limité dans le temps pour créer de l’urgence et vendre plus et plus rapidement.

Un produit qui se vend

“j’ai pensé à faire la promotion de ce produit car il avait l’air pas mal”

Voici le genre de message que je peux recevoir de certains de mes abonnés. C’est typiquement le genre de réflexion qui t’assure d’aller droit dans le mur. Car dans l’affiliation comme dans le “business” en général, il n’y a rien d’émotionnel, juste des statistiques. Un produit ne se choisit pas au feeling. Un produit se choisit car on s’est assuré qu’il va se vendre et que les commissions générées seront intéressantes.

Comment s’assurer qu’un produit va se vendre? En s’assurant qu’il réponde à plusieurs critères:

  • le produit est présent sur Internet et disponible à l’achat. Cela va de soi !
  • le produit dispose d’un programme d’affiliation. Il arrive que le produit n’en dispose pas. Dans ce cas là 2 possibilités. Soit on passe, soit on contacte la plateforme pour voir s’il est possible de créer un programme.
  • le produit s’achète sur Internet. Il arrive que les internautes fassent des recherches en ligne pour finalement acheter le produit en magasin. Pour s’assurer que le produit s’achète en ligne, il suffit de regarder le nombre d’avis laissés sur ce dernier (notamment sur Amazon).

Il sera également intéressant de s’intéresser au plan de rémunération. Faire la promo d’un sac de billes à 5 euros sur Amazon avec 5% de commissions ne t’amèneras pas très loin (0.25€ par vente).

Au contraire, faire la promotion d’un logiciel comme ClickFunnel est beaucoup plus intéressant avec 40% de commissions récurrentes (tous les mois) de 97 USD, soit 38,80 USD (35€ environ).

Une audience qualifiée

Avoir un bon produit c’est bien. N’avoir personne à qui le vendre ça l’est déjà beaucoup moins. Alors où trouver des personnes prêtes à acheter le produit que vous proposez en affiliation? La meilleure des réponses (aux vues de mon expérience) reste Google en créant un blog et/ou un site de niche (ma spécialité).

Et pour mettre fin au faux débat de “La mort du blogging”… qu’on vienne m’expliquer pourquoi ceux qui ont prêché la fin du blog continuent d’alimenter leur site… A bon entendeur ;-)

A lire chez la Miss : Le blogging de A à Z : de la science à l’art !

Pour mon exemple, je vais prendre le cas des “bâtons de randonné”.

Comment trouver une audience qualifiée prête à souscrire ce produit ? Et bien simplement en analysant les recherches des internautes sur Google et en leur proposant du contenu qualifié répondant à leurs questions.

En faisant une recherche rapide via des logiciels comme Ranlxplorer, Keyword Everywhere ou encore Secockpit on obtient les résultats suivants:

  • baton de marche: 6600 recherches mensuelles (RM)
  • baton de marche télescopique: 480 RM
  • prix baton de marche: 40 RM
  • etc…

En plus d’avoir suffisamment de personnes intéressé sur le sujet, la concurrence dans les premiers résultats de Google est faible. Autrement dit, il sera “facile” de se positionner en 1ere page en alliant un bon référencement et un bon contenu.

Un contenu qui convertit

“J’ai du trafic sur mon site, mais je ne génère pas beaucoup de commissions”

Encore un message qu’il m’arrive de recevoir de la part de mes lecteurs. Et il y a plusieurs raisons à ça.

  • une mauvaise sélection du mot clef sur lequel le site (ou bien l’article) se positionne (sans intention d’achat)
  • une mauvaise sémantique qui empêche Google de savoir sur quel mot clef se positionner.
  • une mauvaise structuration du contenu qui ne donne pas envie au lecteur de cliquer sur les liens affiliés.

Dans notre cas, nous allons nous intéresser aux raisons 1 et 3.

Et pour imager mes propos, je vais prendre l’exemple du psoriasis.

Raison 1

Premier cas de figure, on créé un site (ou rédige un article) sur le mot clef “psoriasis”. Auquel cas, on touchera les personnes qui cherchent à se soigner mais aussi les personnes qui font de simples recherches. Résultats des courses, tout cet amas d’internautes va arriver sur notre site et tous ne seront pas ici en quête d’une solution à leur problème.

Deuxième cas de figure, on vise le mot clef “meilleur traitement psoriasis” ou encore “achat crème psoriasis en ligne”. Autant dire que l’intention d’achat est beaucoup plus forte. Les internautes arrivant sur notre site seront donc plus enclin à acheter une crème proposée en affiliation sur notre site.

Raison 2

Il ne faut pas oublier qu’on est ici pour vendre un produit. Peu importe finalement que ce soit de l’affiliation ou pas. Le but est de convaincre l’internaute que ce produit est fait pour lui. Raison pour laquelle il est important d’agrémenter son article de copyrithing. Et pas besoin d’être un pro de la page de vente pour réussir à augmenter son taux de conversion. Certaines structures simples marchent très bien.

A l’image de la WWHWis:

  • What: de quoi on va parler
  • Why: pourquoi c’est important pour toi
  • How: comment on va procéder
  • What is: comment ta vie va changer après avoir utilisé ce produit.

Bien sûr, il est possible de pousser le bouchon jusqu’à rédiger une page de vente pour chacun de nos articles. Néanmoins, en appliquant la WWHWis, tu te places au dessus du lot.

Un formulaire de capture

“Un petit clic et plus s’en va…” via ton lien affilié et achète le produit… dans 1% des cas.

Pour les 99% restants :

  • une partie ne cliquera jamais sur tes liens…
  • une partie cliquera sur tes liens mais n’achèteront jamais.

Et il y a plusieurs raisons à ça dont:

  • le bébé qui pleure et qui coupe la personne dans son processus d’achat… dommage qu’elle allait vraiment passer à la caisse
  • la crème pour le psoriasis ne convient pas à la personne même si elle est prête à investir dans une méthode…
  • la personne qui aime acheter mais qui n’aima pas qu’on lui vende (on est tous un peu comme ça…)

Une page de capture permet de résoudre en parti le problème 1 et 2. Comment?

En relançant la personne les jours suivants sur l’offre qu’elle était prête à acheter (“ah oui, c’est vrai que j’avais vu cette crème que je voulais tester sur mon psoriasis”) et en proposant une autre différente la semaine suivante à celle qui n’étais pas intéressée par la crème (comme une solution plus naturelle par exemple).

Et puis, en tissant une relation avec tes abonnés e mails par e mails tu construira une confiance qui te permettra de vendre même au plus récalcitrant(e)…

Et voilà comment on peut passer de 1% à 3, 4 voir 5% de conversion sur une offre en affiliation.

Cerise sur le gâteau? En plus d’augmenter tes ventes, tu viens de mettre en place une véritable sauvegarde de ton business en affiliation.

On est jamais à l’abri d’un déclassement de Google dans ses résultats de recherches. Que ce soit à cause d’une mise à jour de son algorithme, ou encore d’un coup de p**e d’un concurrent (comme du négative SEO). Résultat des courses, plus de trafic, plus de ventes… Game Over.

Alors que si tu te construis une audience via ta séquence e mail, tu auras un vivier de prospects à relancer jour après jour en attendant de remonter un site ou une autre source de trafic.

Un bonus limité dans le temps

Cette technique est vieille comme le monde, tout le monde la connait et pourtant très peu la mette en place.

Il y a de ça quelques semaines en arrière, lors du lancement d’une offre spéciale sur Systeme.io j’ai proposé un pack de formations bonus pour toutes celles et ceux qui passeraient pas mon lien. En plus d’avoir fait beaucoup de ventes, j’ai même le retour d’une cliente qui m’a avoué passer par mon lien car j’étais le seul à avoir proposé un bonus….

Le gros avantage d’offrir un bonus, en plus d’augmenter le nombre de tes ventes, va être de pouvoir récupérer le contact de la personne. Car pour récupérer son bonus, on lui demandera bien entendu de remplir un formulaire.

Et des exemples de bonus tu en as beaucoup… Cela peut être un audio, un fichier PDF ou encore une vidéo. Finalement peu importe le canal à partir du moment où la valeur est là.

Par exemple pour ClickFunnel, pourquoi ne pas proposer:

  • une formation gratuite pour maitriser le logiciel
  • un pack de templates déjà créé
  • Etc…

Les possibilités sont larges et ne demandent pas obligatoirement d’y passer des heures. Surtout si tu maitrises déjà le sujet.

Pour conclure

En appliquant au moins l’un de ces 5 points, tu t’assures d’augmenter significativement le nombre de ventes générer et par la même occasion tes commissions. D’ailleurs, je serais curieux de savoir quel(s) point(s) tu souhaites mettre en place, ou éventuellement que tu as déjà testé. Dis-le moi dans les commentaires.

Si tu veux aller plus loin, j’ai réalisé une série de 4 vidéos dans lesquelles je te montre comment créer un petit site automatisé et générer une moyenne (pour ne pas dire un minimum) de 300€ par mois. Méthode qui s’applique aussi très bien au blogging. Clique ici pour y accéder.

Tu peux aussi me retrouver sur ma chaine YouTube

GD Star Rating
loading...
Réussir en affiliation : 5 conseils de pro, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.