Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Rédacteur web : 10 métiers pour vous reconvertir

Rédacteur web : 10 métiers pour vous reconvertir

Article rédigé par ma collaboratrice en rédaction web, Pauline Dewinter, Rédac’Pulse.

Le rédacteur web expert et son acolyte la rédactrice web professionnelle, vous en entendez souvent parler de-ci de-là, mais surtout ici 😊.

En tant que pierre angulaire de toute bonne stratégie en web marketing, cet expert en communication est en effet régulièrement sollicité pour accomplir de nombreuses tâches. Rédaction d’articles de blog, fiches produits, ebook, mais aussi référencement naturel, traduction, charte éditoriale…

Aussi, si le rédacteur web excelle dans la création de contenu texte, le métier représente – en fonction des capacités et des affinités – bien plus que cela.

Peut-être avez-vous mis à profit la période de confinement pour entamer une réflexion sur vous-même et vos projets professionnels ? La période est effectivement charnière pour nombre d’entre nous. Heureusement, il n’est jamais trop tard pour ajouter une corde à votre arc, ou faire valoir vos compétences. D’ailleurs, le saviez-vous ? En tant que spécialiste en rédaction web, de nombreux métiers connexes vous tendent les bras.

Cher rédacteur web, qui es-tu ?

Commençons par un petit tour du propriétaire, car en réalité, le métier de rédacteur web est – pour le grand public – encore méconnu.

À ce propos, peut-être vous a-t-on déjà demandé de décrire votre métier comme si votre interlocuteur avait 5 ans. C’est un exercice auquel je n’ai jamais su correctement me prêter.

En effet, la rédaction web est tellement plus qu’un métier ! Autrement plus riche et épanouissante qu’un simple complément de salaire ! D’autant que sa bonne pratique requiert des années d’exercice.

Dressons donc ensemble un petit portrait-robot du rédacteur web :

  • Âge

Dans leur grande majorité, les rédacteurs web sont des rédactrices web, dont l’âge est compris entre 25 et 45 ans.

  • Parcours

Plutôt diplômé(e)s, spécialement en lettres, langues ou sciences humaines, les rédacteurs(trices) web sont aussi nombreux (ses) à être autodidactes.

  • Statut

Dans la plupart des cas, ce spécialiste des mots exerce en freelance et à temps plein. La création de contenus est donc son activité principale.

  • Revenus

Le revenu du rédacteur web dépend du son tarif (au mot ou horaire) et du volume de travail accompli chaque mois. En moyenne et en tant qu’indépendant, son salaire est estimé entre 20 et 30K chaque année, mais peut être bien supérieur.

Pour aller plus loin : Les qualités humaines qui font du rédacteur web une vraie perle (la vôtre)

Tous les métiers du rédacteur web

Avant toute chose, soyons d’accord : le rédacteur web est un expert des mots et de leur utilisation sur internet. Son cœur de métier est donc la rédaction d’articles de blog, de pages corporate, de livres blancs… et de tous types de contenus textes présents sur un site web. Il n’est ni webmaster, ni intégrateur, ni community manager et encore moins commercial, comme j’ai pu le lire dans certaines petites annonces.

Pourtant, selon ses capacités et ses affinités, cet expert en sémantique peut disposer de plusieurs cordes à son arc.

Rédacteur Web SEO

Référencement seo après avoir écrit son article de blogLe rédacteur web SEO dédie ses contenus au web français ou mondial et livre à ses clients, des textes optimisés pour le référencement naturel.

Il est généralement recruté pour ses capacités – en lien avec celle du référenceur professionnel – à placer un contenu, une page, en bonne place dans les résultats des moteurs de recherche. En plus de compétences rédactionnelles évidentes, le rédacteur web SEO dispose d’un esprit d’analyse souvent précieux.

Son univers numérique ? Un laptop, une cafetière, un éditeur de texte et des fichiers Excel en nombre.

  • Comment le monétiser 💸

À l’instar du rédacteur web, le rédacteur web SEO opère souvent en freelance. Il peut être rattaché à une agence ou à une plateforme, mais aussi trouver et choisir ses clients par lui-même. Cependant, de plus en plus de créations de postes s’opèrent directement en entreprise.

S’il est capable de démontrer la valeur ajoutée de son travail, le rédacteur web SEO peut profiter d’un salaire confortable. Toutefois, comme c’est le cas pour tous les indépendants, sa rémunération reste variable.

À titre d’exemple, pour un coût de 0,10 €/mot et 3 000 mots par jour sur 20 jours ouvrés chaque mois, le revenu est de 6 000 euros avant charge, soit environ 4 500 euros en termes de salaire. Un joli chiffre non ?

Soyons toutefois réalistes, tous les clients ne sont pas en capacité de payer le même prix et vous ne produirez pas chaque jour 3 000 mots prêts à être livrés. Mais bon, le jeu en vaut la chandelle. 😉

A lire pour aller plus loin : Devenir rédacteur web en 2020 : mode d’emploi

Blogueur professionnel

Ici, le rédacteur web travaille plus que jamais pour lui-même. Généralement installé à son compte en tant que freelance ou micro-entrepreneur, il produit des contenus à destination de son propre blog ; article, dossier, tuto, mise à jour, série, « how to », guide… sont autant de supports à sa communication. Le guest blogging fait également partie de ses pratiques favorites.

Son univers numérique ? Un ordinateur souvent portable, un calendrier éditorial et un casque de qualité.

  • Comment le monétiser 💸

Il existe de nombreux moyens de vivre de sa plume à proprement parler. Pour monétiser un blog, pensez notamment à l’affiliation, à la publicité, aux articles sponsorisés, à l’email marketing ou encore à proposer un abonnement à vos lecteurs.

Ici toutefois, le revenu moyen qu’il soit mensuel ou annuel, est assez difficile à déterminer. En effet, la monétisation d’un blog peut prendre du temps et dépend de nombreux aspects. Il est d’ailleurs assez rare qu’il s’agisse de l’unique source de revenus d’un blogueur qui peut alors facilement se tourner vers la rédaction web. La boucle est bouclée.

A lire pour aller plus loin : Le blogging de A à Z : de la science à l’art !

Digital Storyteller

Bien entendu, le rédacteur web peut se spécialiser. C’est notamment le cas du digital storyteller. Rompu à l’exercice du storytelling et imaginatif, il utilise les émotions pour promouvoir une marque, un concept ou un événement.

L’essentiel de son métier consiste donc à raconter des histoires – littéralement story-teller – sous de multiples formats : textes, mais aussi vidéos et surtout interactifs.

À ce titre il est essentiel qu’il excelle dans le maniement de l’écriture pour le web associé à une maitrise irréprochable de la langue.

Son univers numérique ? Un bureau confortable et un chat sur les genoux.

  • Comment le monétiser 💸

La plupart du temps, cet expert en communication digitale exerce en tant qu’indépendant et est donc libre de fixer ses tarifs. Il peut toutefois être embauché par une agence de communication, de web marketing ou de publicité. Dans la mesure où le métier est plutôt récent, les données manquent encore en termes de salaire. Malgré tout, les sites spécialisés en recrutement estiment que la rémunération du storyteller peut évoluer dans une fourchette comprise entre 40 et 65 K par an.

A lire pour aller plus loin : Le storytelling : beaucoup plus que des histoires !

Copywriter

Le copywriting ou conception-rédaction, est la forme la plus percutante de la rédaction web. À ce titre, le rédacteur qui souhaite se spécialiser doit non seulement maitriser les exigences de l’écriture numérique, mais aussi tous les aspects multimédias de la communication digitale. Imaginatif, empathique et réactif, le copywriter doit être capable de travailler sous pression pour répondre dans les plus brefs délais à ses clients. Pour eux, il crée des contenus à forte valeur ajoutée destinés à séduire, convaincre ou vendre.

Son univers numérique ? Son smartphone et un logiciel de visioconférence performant.

  • Comment le monétiser 💸

Là encore, le rédacteur qui souhaite se réorienter peut postuler auprès d’une agence ou travailler à son compte. En moyenne, on estime la rémunération brute d’un débutant à environ 1 800 € mensuels, quand un copywriter senior peut espérer percevoir jusqu’à 5 000 € chaque mois.

A lire pour aller plus loin : Copywriting : quels réels bénéfices pour mon entreprise ?

Chef de projet web

Le rédacteur web peut également se diriger – après quelques années d’expérience – vers un poste de chef de projet. Véritable couteau suisse, cet expert présente à la fois des compétences techniques et des capacités marketing. Création de sites, acquisition de trafic, visibilité, marketing online…

Mais avant tout, le chef de projet doit être capable de manager une équipe ; graphistes, développeurs et bien entendu rédacteurs se coordonnent sous sa houlette.

Son univers numérique ? Un ordinateur de bureau puissant associé à un agenda connecté.

  • Comment le monétiser 💸

Le chef de projet peut exercer en tant qu’indépendant ou en agence, mais on le retrouve majoritairement implanté au sein de grandes entreprises françaises. Salarié et débutant, il perçoit une rémunération supérieure à 2 000 € brut, laquelle peut rapidement évoluer pour atteindre une moyenne de 50 K et plus par an.

Responsable éditorial

Le poste de responsable éditorial peut être envisagé comme une évolution pour le rédacteur web. Au quotidien, celui-ci supervise les différentes publications au sein d’un magazine, d’une agence, pour un e-commerce ou un site internet.

Création, collecte, contrôle et intégration des contenus, maquette et mise en page, définition d’une ligne éditoriale, suivi d’édition et management d’équipe – notamment des rédacteurs web – font également partie de ses attributions.

Son univers numérique ? Les logiciels d’édition numérique et la PAO ou publication assistée par ordinateur.

  • Comment le monétiser 💸

Majoritairement employé en tant que salarié, le responsable éditorial bénéficie d’une rémunération attractive dont la moyenne se situe aux alentours de 4 000 € par mois et peut varier en fonction de ses responsabilités et de son expérience.

Animateur de communauté (CM)

Il arrive fréquemment que les métiers de rédacteur web et de community manager se fondent dans l’esprit des recruteurs. Pour le CM, les principales qualités requises sont la réactivité, la fiabilité et la convivialité.

Et pour cause, cet expert des réseaux sociaux fait le pont entre une marque et ses clients. Il est donc celui qui promeut, oriente et conseille, mais aussi celui qui reçoit les critiques. À ce titre, la diplomatie fait partie de ses plus grands atouts. Au quotidien, il exerce entant que créateur de contenus professionnel, analyste et stratégiste.

Son univers numérique ? Un ordinateur portable connecté à l’ensemble des comptes Twitter, Linkedin, Facebook ou Pinterest gérés.

  • Comment le monétiser 💸

Très souvent, l’animateur de communauté est salarié d’un groupe, d’une marque ou d’une entreprise. Malgré tout, il existe de nombreux CM freelances, lesquels collaborent avec plusieurs sociétés en même temps.

Si la rémunération varie beaucoup en fonction de l’expérience et du statut, les community managers juniors débutent aux environs de 2 000 € par mois.

Correcteur-relecteur

Corrigez votre article de blog après l'avoir écritSi le rédacteur est effectivement, relecteur et correcteur de ses propres contenus, il peut aussi choisir d’exercer ce métier à temps plein. Orthographe, grammaire, syntaxe, typographie, mais aussi cohérence, le correcteur-relecteur est sur tous les fonds.

Parfois, son travail s’accompagne d’une prestation de rewriting (réécriture), mais toujours dans le respect du sens et du format du contenu original.

Son univers numérique ? Tantôt un éditeur de texte accompagné d’un outil de correction en ligne, tantôt des stylos de couleurs et plusieurs dictionnaires.

  • Comment le monétiser 💸

Au départ employés par les maisons d’édition et les organismes de presse, les correcteurs exercent aujourd’hui majoritairement en tant que travailleurs à domicile et sont, à ce titre, prestataires de plusieurs entreprises. En fonction de la tâche, leur rémunération est variable bien que le syndicat de la profession indique un tarif de 15 € net de l’heure.

Traducteur

La traduction de contenus exige de maitriser au moins deux langues à la perfection. En ce sens, ce n’est pas un métier facile d’accès et pourtant, les profils littéraires – comme le rédacteur web – sont nombreux à s’y épanouir.

Polyvalent, le traducteur peut être juridique, audiovisuel, terminologue ou encore littéraire. Cette qualification détermine également en partie, son lieu d’exercice.

Son univers numérique ? Un logiciel de TAO (traduction assistée par ordinateur) optimisé pour son activité.

  • Comment le monétiser 💸

En tant que salariés, les traducteurs sont peu nombreux et souvent associés à un autre poste (comme celui de rédacteur). Il arrive toutefois qu’ils travaillent pour une agence de traduction, mais la plupart du temps ces professionnels du langage exercent en tant qu’indépendants.

À ce titre, leur rémunération peut varier bien qu’elle soit souvent comprise pour un traducteur débutant entre 2 000 et 3 000 € brut chaque mois.

Transcripteur

Toujours rattaché à la sphère communication des métiers du numérique, le métier de transcripteur permet l’accessibilité des documents notamment pour les personnes mal voyantes ou atteintes de troubles dys. À ce titre, il demande une grande agilité ainsi qu’une expertise éprouvée et essentielle notamment en écriture braille ou en audiodescription.

Proches des travailleurs sociaux, le transcripteur exerce en établissements sociaux ou médico-sociaux, mais aussi au sein de tribunaux.

Son univers numérique ? Un logiciel de PAO (programmation assistée par ordinateur) et des outils de compensation.

  • Comment le monétiser 💸

Dans la fonction publique, le transcripteur est un fonctionnaire de catégorie A, son salaire est donc réglementé à 1 600 € brut et peut évoluer jusqu’à près de 3 000 € brut en fin de carrière.

Les formations en rédaction web

Difficile donc, de trouver le métier de rédacteur web ennuyeux ! Avec des compétences multiples et de nombreuses possibilités de spécialisation, d’évolution et de reconversion, ce freelance agile séduit toujours plus d’entrepreneurs en quête de visibilité, de notoriété et de gain de temps.

Aussi, en tant que professionnel de la rédaction web, n’oubliez jamais que vous profitez d’une solide base de connaissances qu’il n’appartient qu’à vous d’enrichir, notamment grâce à la formation.

Les modules en e-learning ne manquent pas et promettent d’être de plus en plus nombreux au fil des mois. Il suffit de taper la requête « formation rédaction web » dans un moteur de recherche pour s’en rendre compte.

Donc, si vous souhaitez devenir rédacteur web, vous perfectionner à la rédaction pour le web ou vous ouvrir à de nouveaux horizons, vous trouverez sans doute un e-learning adapté à votre clavier.

Notez également que des cursus scolaires sont désormais accessibles, de Bac +2 à Bac +5. C’est le cas de la formation Rédacteur/Rédactrice web dispensée par le GRETA, de la licence professionnelle Rédacteur & Référenceur Web dispensée par l’IUT de Mulhouse, ou du DESS et master Web éditorial à suivre sur Poitiers. Vous pouvez également trouver votre bonheur auprès d’une école de communication digitale comme l’EFAP, l’ISCOM ou l’ESC.

Où que vous soyez et quelle que soit votre ambition de carrière ou de reconversion, bon apprentissage !

GD Star Rating
loading...
Rédacteur web : 10 métiers pour vous reconvertir, 4.3 out of 5 based on 7 ratings

8 réflexions au sujet de « Rédacteur web : 10 métiers pour vous reconvertir »

  1. “La plume est plus forte que l’épée” Victor Hugo
    Alors que les gens lisent et écrivent de moins en moins, cette célèbre phrase n’a jamais été aussi importante dans les métiers du web et en général… bravo pour et article.

  2. Article très intéressant qui présentent de nombreux métiers qu’on oublie trop souvent. On peut essentiellement au rédacteur SEO mais en effet il y a pleins de métiers dans la rédaction.

  3. Excellent article et un projet qui a de la gueule;
    Belle idée à prendre, l’idée de ne pas se démotiver et de poursuivre ses efforts n’est pas toujours simple. Il est bon je pense d’échanger avec d’autres entrepreneurs, ça aide à se motiver et à s’entraider aussi. Le site est sympa soit dit en passant.

  4. J’aime à croire en effet, que le métier de créateur de contenu est essentiel.
    C’est pourquoi je pense qu’il est important de persévérer dans son développement, son enrichissement et sa connaissance.

    Merci beaucoup pour vos commentaires. :)

  5. Un article très pertinent qui résume très bien l’univers de la rédaction web.

    En revanche, le copywriting est un métier à part qui demande des compétences en marketing et psychologie qui sont très longues à acquérir. Puis, il faut pouvoir tester encore et encore pour avoir des résultats.

    Merci pour l’article.

  6. Salut,

    Pour ma part j’essaye de profiter de mon temps pour me reconvertir en maman blogueuse. Faudrait que j’essaye de faire du guest blogging un peu :D

  7. Bonjour,
    Le rédacteur web doit également savoir maitriser les bases du référencement naturel (SEO) puisqu’une très grande partie du contenu rédigé pour le web comprend un objectif de positionnement sur les moteurs de recherche.
    Merci pour votre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.