Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Rédacteurs web, comment trouver et vérifier l’information avant de la partager

Rédacteurs web, comment trouver et vérifier l’information avant de la partager

Article rédigé par ma collaboratrice en rédaction web, Pauline, Rédac’Pulse.

L’essence même du travail du rédacteur web est d’informer. Actualité, technique, produit, culture… la véracité de ses écrits est primordiale. Il en va de sa réputation, de sa crédibilité en tant que professionnel et de la confiance des internautes.

Mais à l’heure de l’information instantanée et des réseaux sociaux, les fake news et autres deep fake pullulent. La vérification factuelle s’impose.

En amont de tout (bon) article publié, des recherches précises et sourcées sont donc à effectuer. Il s’agit aujourd’hui pour les professionnels de la rédaction, d’une véritable nécessité autant que d’un engagement envers les internautes.

Votre moteur de recherche ne sait pas tout

Mais alors, même avec votre culture G étonnante et sans cesse grandissante, comment « écrire vrai » à propos de sujets que vous ne maîtrisez pas ?

À moins d’avoir un domaine d’expertise exclusif, il est fort probable que vos clients finissent par vous demander, ou que vous finissiez par vous lancer le défi, d’écrire au sujet de nouvelles thématiques.

C’est le moment de vous documenter. Faire de la veille, trouver des informations pertinentes et les recouper, ces trois activités vont occuper une grande partie de votre temps en amont de la phase de rédaction.

Pensez d’ailleurs à facturer ce temps de recherche à vos clients, mais ceci est un autre sujet.;)

Quand une question se pose à vous, quel est votre premier réflexe ? Vous ouvrez votre moteur de recherche favori ? Moi aussi.

Pourtant, Google, Lilo, Qwant et les autres ne savent pas tout. Si leurs pages de résultats compilent des milliards de réponses ils n’ont pas que nous pourrions appeler la « science infuse ». Certes, des critères d’indexation entrent en jeu à travers un algorithme complexe utilisé pour le classement des requêtes dans les SERP, mais ils ne suffisent pas à vous assurer de la véracité d’une information.

C’est pourquoi il est fondamental de savoir où et comment effectuer des recherches complémentaires. Encore un peu de patience et je vous dis tout !

Les meilleures sources d’information

Je le dis et le répète, aucune source d’information n’est infaillible ! S’il est essentiel de savoir où chercher, il est indispensable de toujours recouper et vérifier les informations obtenues. Pour cela, j’ai mes habitudes (durement acquises à la faveur de presque 9 années d’activité indépendante en tant que rédactrice web) :

Reportez-vous aux sites officiels et de notoriété

Ils sont nombreux et vous apportent à coup sûr des informations pertinentes et vérifiées ; tous les sites répertoriés en gouv.fr pour les questions administratives, le site legifrance.gouv.fr si vous vous intéressez aux lois, les sites des différentes fédérations françaises pour les sujets liés au sport ou à la culture, ncbi.nlm.nih.gov pour compiler des études scientifiques… la liste est longue.

En dehors des sites officiels, d’autres ont obtenu le rang de site de notoriété grâce à la qualité de leurs contenus. La récurrence de leurs URL’s dans vos résultats de recherches devrait vous aider à les repérer facilement.

Parcourez-les, trouvez l’information à exploiter et n’hésitez pas à les linker. Attention, Wikipédia est (selon moi), l’exception qui confirme la règle ! 😉

Allez à la bibliothèque

Depuis le CDI de votre collège, il n’existe pas de meilleur endroit pour sourcer l’information. La plupart des centres-villes disposent d’une bibliothèque ou d’une médiathèque accessible pour tous moyennent un abonnement annuel généralement abordable.

Vous êtes chanceux si la vôtre est immense, mais même la plus petite bibliothèque recèle des trésors. Pour le savoir, le ministère de la Culture met justement à votre disposition une liste des 16 000 bibliothèques publiques recensées à travers le pays. Trouvez le bon rayon en fonction de votre thématique et laissez-vous guider. Recopiez ou photocopiez les pages intéressantes, puis citez-les dans vos contenus.

Compulsez Google Livre et le catalogue Sudoc

Vous habitez dans une toute petite ville ? Vous ne pouvez pas vous déplacer ? Votre bibliothèque est en travaux ? Découvrez si ce n’est pas déjà fait, Google Livres et le catalogue Sudoc.

L’un comme l’autre, à partir d’une simple recherche, vous donne accès à une mine d’informations immédiate et inestimable.

Google Livre est sans doute le plus pratique puisqu’il permet de lire gratuitement tout ou partie des ouvrages depuis un ordinateur. Cela ne vous dit pas à quelle page vous trouverez l’information, mais c’est un début.

Pour sa part, le catalogue Sudoc est au départ pensé pour les étudiants. Toujours à partir d’une recherche, il vous offre un accès gratuit et direct aux thèses, documents électroniques, périodiques et autres archives sonores publiés qui s’y rapportent. Quant aux livres, Sudoc propose d’obtenir en un clic des informations de type adresse des bibliothèques pour l’emprunter, heures d’ouverture, services disponibles sur place et en ligne ainsi que modalités de contact.

Offrez-vous des livres spécialisés

En tant que rédacteur web vous êtes spécialisé sur un ou deux sujets qui font la base d’un certain nombre de vos contenus ? Je vous conseille alors d’investir dans un ou plusieurs livres d’experts. Ils vous serviront autant de livre de chevet que de bible de travail et vraiment, pourront vous sauver la mise en cas de questions insolubles (et elles sont nombreuses).

N’hésitez pas non plus à vous offrir quelques ouvrages récents traitant de la rédaction web sous tous ses angles. Vous trouverez sans doute votre bonheur parmi ceux-ci :

  1. Bien rédiger pour le Web : Stratégie de contenu pour améliorer son référencement par Isabelle Canivet chez Eyrolles
  2. La boîte à outils Écrire pour le Web par Muriel Gani chez Dunod
  3. Stratégie de contenue-commerce par Alexandra Martin et Eve Démange chez Eyrolles
  4. Storytelling — 2e éd. – Le guide pratique pour raconter efficacement votre marque par Sébastien Durand chez Dunod

Deux sur quatre sont présents dans ma bibliothèque. Lisez-les, étudiez-les et surtout gardez-les à portée de main sur votre bureau. Même après des années d’exercice, ils resteront utiles à votre technique.

Consultez des livres blancs

Quel que soit le domaine, les professionnels et amateurs chevronnés présents en ligne sont de plus en plus nombreux à proposer des livres blancs généralistes ou spécialisés ; cuisine, animaux, petite enfance, bricolage, référencement, hacking… n’hésitez pas à les consulter. Ils regorgent d’expériences vécues, d’astuces et d’anecdotes utiles à votre rédaction.

Bonus : utilisez des outils SEO pour vous guider

Les outils de référencement, de positionnement et de webmarketing en ligne sont nombreux. SEMrush, 1.fr ou Answer the Public, vous guident chacun à leur manière à travers les méandres du cerveau humain en vous offrant une idée générale des recherches des internautes, de ce qui les intéresse et des questions exactes qu’ils se posent.

Utilisez-les pour guider votre rédaction et savoir sous quel angle il est le plus judicieux de traiter votre sujet.

Toujours recouper les sources

À l’heure des hoax et autres rumeurs numériques, il est devenu impensable de publier une information sans recouper ses sources. Pour chaque information, cherchez d’autres sources et voyez si elles sont concordantes jusque dans leurs plus petits détails. Considérez également l’auteur et la date de publication tout en restant vigilant face aux photos et autres vidéos.

À noter que le nombre de partages sur les réseaux sociaux, n’est pas non plus un indicateur de crédibilité.

Ne pas oublier de fournir le travail de rédaction nécessaire

Dans ses publicités, Disney utilise le slogan « La magie pour de vrai ». Pourtant, écrire un bon article n’a rien de magique. Si vous avez déjà tenté l’expérience, alors vous le savez aussi bien que moi. Miss Seo Girl l’explique d’ailleurs très bien dans son contenu-fleuve « Le blogging de A à Z ». Il s’agit avant tout de travail. Mais si vous bénéficiez en plus d’une petite dose de magie, alors la réussite s’offre presque à coup sûr à vous. 😉

Mais revenons-en au contenu rédactionnel. Une fois votre sujet en tête et vos sources en lien, il est selon mon expérience à travailler selon trois axes :

  • Respect des règles d’écriture les plus strictes du français, de l’orthographe, du vocabulaire et de la conjugaison
  • Application des bases SEO indispensables au référencement naturel et à la visibilité du contenu
  • Utilisation de propos et d’informations vérifiés, recoupés et sourcés ou liés à votre propre expérience

C’est uniquement à ce prix et en vous faisant plaisir au moment d’écrire, que vous pourrez réunir les bases nécessaires à un bon article et gagner ou conserver votre crédibilité.

Vous aurez sans doute pensé comme moi aux techniques de rédaction issues du Storytelling. Elles vous permettent, en racontant une histoire vraie ou empreinte d’éléments de vérité, de faire naître une émotion marquante chez l’internaute.

Voilà, je vous ai livré mon point de vue et mes principales ressources en matière de vérification de l’information. Et vous, comment faites-vous ? Avez-vous des astuces pour gagner du temps et être certain de vos arguments ? Si oui, n’hésitez pas à me les partager !

GD Star Rating
loading...
Rédacteurs web, comment trouver et vérifier l’information avant de la partager, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.