Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Le Search eXperience Optimization (SXO) est-il l’avenir du SEO ?

Le Search eXperience Optimization (SXO) est-il l’avenir du SEO ?

Article invité rédigé par Matthieu Verne, ReferenSEO.

Le Search eXperience Optimization (SXO) est un sujet qui défraie la chronique depuis quelques mois. On en parle comme le successeur du Search Engine Optimization (SEO).

Mais quelle est la définition du SXO? Quelles sont les différences entre le SEO et le SXO ? Comment passer au SXO sur son site ?

Les réponses à ces questions sont dans cet article.

Qu’est-ce que le Search eXperience Optimization ?

Le Search eXperience Optimization (SXO), Optimisation de l’Expérience de Recherche, en français, est l’ensemble des techniques mises en place pour optimiser l’expérience utilisateur sur un site web, depuis la recherche jusqu’à la conversion.

En d’autres termes, c’est une stratégie qui consiste à attirer les internautes sur son site web, à les convertir et à les fidéliser grâce à une très bonne expérience utilisateur.

En effet, dès qu’on veut mieux référencer son site web pour améliorer son positionnement parmi les résultats des moteurs de recherche, on :

  • trouve des mots-clés ayant un trafic important grâce aux outils de recherche ;
  • rédige du contenu de qualité autour de ces mots-clés ;
  • optimise le site sur le plan technique ;
  • établit des partenariats ;
  • fait une campagne de netlinking ;

Toutes ces actions sont de nature à rendre le site visible pour les robots des moteurs de recherche. Mais en réalité, on n’écrit pas pour les robots, et les robots ne convertissent pas. Ce ne sont pas eux qui font des achats de services ou de produits ou s’abonnent à des newsletters.

Ce sont plutôt des humains qui sont derrière leurs écrans de téléphone, de tablette ou d’ordinateur. Et c’est ce détail important que le Search eXperience Optimization apporte dans le domaine du référencement directement en relation avec les évolutions de l’algorithme de Google.

Il ne s’agit plus uniquement de générer un nombre élevé de clics, mais plutôt de faire des ventes pour optimiser son Retour sur Investissement (ROI). Le SXO est une révolution qui replace les humains au cœur du référencement naturel.

Quelles sont les différences entre le SEO et le SXO ?

Le SXO est en réalité une combinaison entre le SEO et l’expérience utilisateur (UX). Il offre une vision plus large sur les techniques utilisées dans le référencement naturel des sites web. En plus des critères de base tels que la qualité du contenu, l’architecture et la notoriété du site, le SXO intègre :

  • des pages de destination fluides ;
  • les performances du site : le temps de chargement, l’optimisation pour la navigation sur mobile ;
  • la navigation facile ;
  • une présentation graphique agréable.

Voici 3 éléments qui vous permettront d’évaluer la qualité de l’expérience utilisateur de votre site :

  • le taux de rebond : s’il est élevé, cela signifie que les internautes se rendent sur votre site, mais ils trouvent qu’il n’est pas assez pertinent pour la requête qu’ils ont formulée ;
  • le taux de clics sur vos liens SERP : si les internautes cliquent peu sur vos liens alors que vous êtes bien positionné, cela signifie que vos métadonnées et votre titre sont peu attrayants ;
  • le taux de conversion : c’est le pourcentage de visiteurs qui se transforment en clients ou en abonnés. S’il est faible, cela voudrait dire que votre contenu et vos pages ne sont pas assez optimisés pour les utilisateurs.

Vous pourriez également demander à un professionnel de vous faire l’audit de votre site. Il vous fournira des données plus avancées pour vous permettre d’avoir une vue globale.

Comment passer au Search eXperience Optimization ?

Pour passer au Search eXperience Optimization, il faut :

Penser aux utilisateurs

C’est à eux que votre site web est destiné. Faites donc un brainstorming de leurs besoins et élaborez du contenu qui répond réellement à leurs questions. Veillez surtout à utiliser les mêmes termes qu’eux (et non ceux que vous pensez qu’ils utilisent) sur votre site.

Prenez toutes les dispositions nécessaires pour que votre contenu puisse être consulté sur tablette, sur smartphone comme sur ordinateur. Le responsive design est un must pour le Search eXperience Optimization.

Faites de l’A/B testing pour vos appels à l’action, vos visuels, vos formulaires, etc. Retenez uniquement ceux qui sont appréciés par les utilisateurs. Rappelez-vous que c’est eux que vous essayez d’atteindre. Alors, vous devez utiliser ce qui leur convient le mieux.

Dans la pratique, voici quelques actions à mener également :

  • enlevez tous les éléments superflus qui compliquent la navigation sur votre site,
  • utilisez les gros caractères pour faciliter la lecture,
  • réduisez au maximum le besoin d’écrire pour remplir les formulaires sur smartphone,
  • intégrez des fonctionnalités comme Google Maps à la version mobile de votre site,
  • veillez aussi bien à la qualité qu’à la quantité de vos contenus ;
  • réduire le temps de chargement de vos pages

Réduire le temps de chargement de vos pages

Tout le monde est pressé sur le net. Si donc vous désirez que vos pages soient consultées, il faut absolument qu’elles chargent vite.

Une étude de Pingdom a démontré que près de 25% des internautes ferment une page lorsque le temps de chargement est supérieur à 4 secondes. 53% d’entre eux partent lorsqu’il dépasse 7 secondes.

Pour éviter de perdre du trafic, des abonnés et de probables clients, vous devez donc réduire au maximum le temps de chargement de vos pages. Pour y arriver :

  • optimisez vos images pour le SEO en réduisant leur taille,
  • choisissez un hébergeur performant,
  • utilisez un thème fluide,
  • allégez votre code.

Vous pourriez également transformer votre site en format AMP pour augmenter sa vitesse de chargement ;

Utiliser des vidéos, des illustrations et des photos

  • les vidéos, les illustrations et les photos rendent les sites web plus agréables et plus riches. Elles sont plus frappantes que le contenu textuel et permettent de mieux passer un message. N’hésitez donc pas à les insérer sur votre site, mais veillez à les positionner correctement ;

Utiliser des données structurées

  • utiliser des données structurées : les contacts de votre entreprise, vos offres d’emploi, votre adresse, votre personnel, etc. sont des données qui enrichissent votre site web. Ils participent à l’amélioration du Search eXperience Optimization, car les visiteurs trouveront les informations qu’ils recherchent. De plus, Google pourra les afficher s’il les trouve pertinents.

Voilà, vous l’auriez sûrement compris, le Search eXperience Optimization (SEO) est effectivement l’avenir du Search Engine Optimization (SEO). Si vous avez des questions ou préoccupations, merci de les partager en commentaires.

GD Star Rating
loading...
Le Search eXperience Optimization (SXO) est-il l'avenir du SEO ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating

2 réflexions au sujet de « Le Search eXperience Optimization (SXO) est-il l’avenir du SEO ? »

  1. Merci pour cet article. Pour moi, le SXO est plutôt parallèle avec le SEO puisqu’à la vérité, aucun des critères de SXO n’est réellement pris en compte de façon notable par les algorithmes de Google.

    Le SXO, c’est plutôt une somme de bonnes pratiques pour rendre le visiteur heureux et améliorer le taux de conversion, etc. C’est donc essentiel. En revanche, ses connexions avec le SEO sont très, très lointaines, à mon sens.

    Ceci dit, les deux sont essentiels. Ils sont juste décorrélés.

  2. Je me posais un peu la question de comment Google pouvait quantifier/valoriser le bonheur d’un utilisateur hormis temps passé et taux de rebond.

    Mais le bon sens a toujours raison : des simples, rapides et répondants à la question ;) donc oui focaliser sur le SXO me semble la continuité du SEO.

    On verra dans les mois à venir

    En tout cas je pensais bien écrire un p’tit article sur SEO/SXO :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.