Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Business et Entrepreneuriat » I Love My Job, et vous ? Ou comment trouver l’épanouissement grâce à un métier passion

I Love My Job, et vous ? Ou comment trouver l’épanouissement grâce à un métier passion


Vous avez sans doute déjà lu, ou entendu dire qu’aimer son job revêt une importance fondamentale pour le niveau d’épanouissement quotidien. Je partage cette opinion. Dans la mesure où nous travaillons en moyenne 40 heures chaque semaine, autant apprécier ce que l’on fait.

Bien entendu, chacun peut s’épanouir autrement que par le biais de son travail. Aimer son emploi, occuper un métier passion n’est en aucun cas obligatoire. Toutefois, si l’idée vous séduit, comment aimer votre job et surtout, comment trouver le métier passion qui vous aidera dans votre mission d’épanouissement ?

Aimer son travail et s’épanouir personnellement

On vante souvent les mérites de la réflexion sur soi et des activités bénévoles ou sportives, pour l’épanouissement personnel. En effet, faire ce que vous aimez ne peut qu’être favorable à l’estime que vous vous portez et donc, à votre épanouissement personnel. Le principe s’applique aussi à l’emploi que vous occupez.

  • Parce qu’il améliore ma qualité de vie

L’argent, le niveau de vie, fait bel et bien partie des facteurs d’épanouissement personnel, peu importe à quel niveau il se place. Il est alors tout à fait possible d’aimer son travail par appât du gain, pour la sécurité et le confort financier qu’un emploi, freelance ou salarié, peut apporter.

  • Car il est stimulant intellectuellement

L’indispensable selon moi : aimer son emploi ou ses missions, par pur plaisir intellectuel. Réfléchir, penser autrement, trouver une solution, se différencier par ses idées et/ou apporter une solution inédite à un client, « y a qu’ça d’vrai » !

  • Parce qu’il booste ma santé mentale et physique

Se sentir utile n’a pas de prix, quel que soit le moyen. Et le travail en est un. Vous voulez vous en convaincre ? Posez la question aux personnes retraitées autour de vous. Bien qu’elles aient suffisamment travaillé et cotisé pour goûter à l’oisiveté, nombreuses sont celles qui choisissent le bénévolat pour retrouver une activité insérée dans la société.

  • Puisqu’il m’apporte des échanges

Freelance ou salarié, en télétravail ou en présentiel, votre travail vous apporte sans aucun doute du lien, bien que sous différentes formes. Avec vos clients, sur les réseaux sociaux, avec les autres freelances, avec vos collègues, en visios ou encore à l’occasion d’événements professionnels partout en France.

Différents éléments qui vous font aimer votre métier

Quand il est question d’épanouissement personnel, il est naturellement question de bien-être : psychique et physique. En botanique, on parle de l’épanouissement d’une fleur lorsque celle-ci s’ouvre pour profiter pleinement de la lumière, de l’oxygène et capter le gaz carbonique dont elle a besoin pour se développer. C’est pareil avec vous. Vous vous épanouissez lorsque vous parvenez à profiter de la vie sous tous ses aspects : y compris quand vous travaillez.

Aligner vos intérêts, vos compétences et vos aspirations

Il y a les métiers que l’on aime (archéologue, océanographe, écrivain, pilote de ligne…), mais qui ne rentrent pas dans notre champ de compétences. Il y a les métiers pour lesquels nous avons suivi des études (et ravi nos parents), mais qui n’évoquent aucune émotion en nous. Et enfin, il y a les métiers que nous aimons et qui « collent » avec notre CV (on y est presque !), mais qui n’offrent pas ou peu de possibilités d’évolution (encore raté).

L’idée même du métier passion est qu’il vous permet d’aligner vos centres d’intérêt et vos compétences, tout en vous offrant des possibilités d’évolutions verticales (vous prenez du grade) ou horizontales (vous vous spécialisez). En termes de développement personnel, l’alignement est la base de l’épanouissement puisqu’il permet d’être – le plus possible – en accord avec soi-même.

Ex : une jeune femme, passionnée de sémantique et un peu geek, avec un Bac L en poche doublé d’une spécialisation en anglais, qui proposerait son expertise en rédaction web, correction et traduction, présenterait un parcours relativement aligné.

Trouver des opportunités de développement professionnel et personnel par le travail

Nous sommes nombreux à passer beaucoup de temps à travailler. Par choix, ou pas. Aussi, vous serez sur la piste de votre métier passion, quand celui-ci vous offrira des occasions de développement à la fois professionnelles et personnelles.

L’idée que l’entreprise (la vôtre ou celle pour laquelle vous travaillez) puisse être un levier de développement professionnel/personnel vous entraîne dans un cercle vertueux. Une meilleure qualité de vie au travail entraîne de meilleures performances (personnelles et pour l’entreprise), lesquelles nous rapprochent du sentiment d’accomplissement et donc, d’épanouissement.

Être reconnu pour la qualité du travail effectué

Si la reconnaissance des autres n’est pas une fin en soi, elle est bénéfique pour le moral et pour la confiance en soi. Pour que votre métier passion vous apporte aussi l’épanouissement, il faut donc que votre travail, puisse – au moins en partie – être apprécié par les autres, qui qu’ils soient : supérieurs, collègues, freelances du même métier et même inconnus.

Un regard, un compliment, une appréciation, un pouce bleu, un cœur rouge ou un commentaire ; bien qu’en les considérant pour ce qu’ils sont (des avis en partie subjectifs) apprenez à les aimer et à les susciter par votre travail.

Comment trouver votre métier passion ?

Arrivé au stade de cet article et peut-être de votre professionnelle, c’est la question que vous vous posez, forcément. Nous allons tâcher d’y répondre et de voir, un peu plus en détail et en ce jour de Saint-Valentin, comment trouver votre métier passion.

Définir objectivement ses intérêts et ses valeurs

Travaillez vos soft skills, autrement dit vos qualités personnelles, ce qui vous fait vibrer, les sujets qui en appellent à vos convictions. Définir vos intérêts en général et les valeurs qui vous sont chères, vous aide à vous aligner avec votre vie et bien sûr, avec votre métier. Pour cela, différents exercices existent, tous basés sur une meilleure connaissance de soi. Pour avancer, commencez par vous poser les questions essentielles.

  • Qu’est-ce qui m’entoure ? De quoi est faite ma vie (procédez d’abord avec ce que vous avez sous les yeux, puis élargissez la vue).
  • À quoi est-ce que j’occupe mon temps ? Qu’est-ce que j’aime vraiment faire ?
  • Qu’est-ce qui me booste au quotidien ? Qu’est-ce qui me donne de l’énergie ? Me fait sourire où me donne envie d’aller de l’avant ? (Ici, décortiquer un souvenir marquant et heureux peut vous aider).
  • Quels sont les sujets qui m’inspirent le plus, tous secteurs confondus ?
  • Quels sont mes objectifs à court et moyen terme ? (Pour vous guider, utilisez par exemple la méthode GROW popularisée par Graham Alexander, Alan Fine et John Whitmore dans les années 1980).
  • Qui sont les personnes que j’admire le plus et pourquoi ? (Elles peuvent être célèbres ou non, présentes dans votre entourage ou non).
Selon le site Welcome To The Jungle, spécialisé dans l’emploi et l’étude de la vie au travail, les soft skills les plus recherchées en 2023 sont l’adaptabilité, la communication conjuguée au virtuel et au distanciel, l’autonomie et la coopération, mais il en existe bien d’autres.

Évaluer ses compétences et ses aspirations

Les compétences techniques d’une personne, ses hard skills, sont plus faciles à identifier que les soft skills, et pour cause. Elles ne relèvent pas d’une estimation ou d’une interprétation, elles sont plus factuelles. Un diplôme, une certification, une expérience en entreprise, un stage… sont, par exemple, des justifications de vos compétences.

Dressez-en une liste exhaustive, et voyez, par exemple, vers quels métiers vos hard skills vous poussent naturellement.

En 2023, selon les données publiées par le site de formations en ligne Edflex, les compétences (hard skills) les plus recherchées sont l’analyse de données, les capacités commerciales, les compétences en matière de relation client, la maîtrise de la comptabilité (crise inflationniste oblige) et les connaissances poussées en programmation.

Prendre du temps pour explorer et se former

Les stages et la formation font partie des clés les plus efficaces pour trouver votre métier passion. En effet, comme pour une nouvelle paire de baskets, pour savoir si vous êtes bien dedans, le mieux est encore de les essayer.

Donc, si l’on vous propose une journée immersive, une semaine découverte, un stage ou si vous découvrez la formation parfaite en lien avec le métier qui vous fait de l’œil, foncez ! Dans le premier cas, vous pourrez expérimenter les choses directement sur le terrain, poser vos questions, rencontrer des professionnels débutants ou plus expérimentés… dans le second, l’offre de formation vous donnera un aperçu détaillé des sujets abordés. De quoi faire le plein d’éléments concrets pour savoir si oui ou non, vous êtes tenté(e).

Apprécier les différentes opportunités de carrière

Les différentes opportunités offertes par un métier sont un autre moyen de trouver plus facilement le job de votre vie. Si les perspectives d’évolutions et les opportunités de réaliser des tâches connexes ou transversales vous intéressent, avant de faire votre choix, intéressez-vous aux évolutions de carrière offertes par le métier visé. Là encore, n’hésitez pas à les mettre en relation avec votre personnalité.

Ikigai ou Human Design, deux méthodes pour se trouver et trouver son métier passion

L’Ikigai, pour trouver sa voie

Le mot Ikigai (いきがい en japonais) évoque une chose pour laquelle on vit. Appliqué au développement personnel, l’Ikigai devient une méthode révélatrice du potentiel de chacun. Transposé en occident, l’Ikigai est encore plus parlant sous forme d’un diagramme de Venn. Pour l’utiliser, réalisez 4 cercles qui reprennent :

  1. tout ce que vous aimez faire dans la vie,
  2. ce pourquoi vous êtes doué, tous vos talents,
  3. vos missions, les services que vous offrez ; ce pourquoi l’on vous paye ou pourquoi l’on pourrait vous payer,
  4. ce dont le monde a besoin selon vous, les causes qui vous tiennent à cœur.

La situation, la vie, la voie ou le métier capable de vous épanouir se trouvent au carrefour de l’ensemble de ces données. L’Ikigai vous tente ? Découvrez-le notamment à travers le livre écrit par Bettina Lemke, Le livre de l’Ikigai — Le secret du bonheur, parut en 2019 aux éditions J’ai Lu.

Human Design et cartographie personnelle

De son côté, le Design Humain (Human Design) ne s’intéresse pas directement à qui vous êtes aujourd’hui, mais plutôt à la personne que vous étiez déjà le jour de votre naissance. D’un point de vue énergétique, cette méthode révèle à qui l’exploite, ses potentiels et ses capacités innés, ses points forts et ses points faibles, le tout condensé dans un excellent outil de connaissance de soi. Pour en savoir plus, faites l’expérience du Human Design pour vous-même.

Après avoir renseigné quelques informations simples (dates, heures et lieu de naissance), vous obtenez ce que le Design Humain appelle un schéma corporel comprenant :

  • votre profil (manifestor, generator, projector ou reflector) et votre stratégie,
  • le type de votre autorité intérieure (émotionnelle, lunaire, sacrale, splénique, de l’égo, du soi ou environnementale).

Ces éléments vous aident à accroître votre connaissance de vous-même, à savoir comment vous pourriez réagir pour être en accord avec la personne que vous êtes et pourquoi vous réagissez de cette façon. Des informations cruciales au moment d’imaginer votre métier passion.

Le Human Design comme l’Ikigai sont des méthodes de développement personnel parmi d’autres. Choisissez celle qui résonne le plus en vous et testez-la. L’idée n’est pas de vous coller une étiquette, mais bien de vous ouvrir les portes de la connaissance de soi. Pour un meilleur alignement de celui ou celle que vous êtes avec le monde qui l’entoure, dont fait intégralement partie la quête du métier passion.

Please wait...

3 réflexions au sujet de « I Love My Job, et vous ? Ou comment trouver l’épanouissement grâce à un métier passion »

  1. Bonjour,

    Je tiens à vous féliciter pour cet article très intéressant et instructif. Vous avez parfaitement décrit les étapes clés pour trouver un métier passionnant et épanouissant. J’ai particulièrement apprécié vos conseils pour identifier ses passions et savoir comment les exploiter professionnellement.

    Je suis sûr que votre article sera très utile pour de nombreuses personnes qui cherchent à s’épanouir dans leur vie professionnelle. Je serais ravi de savoir si vous avez d’autres astuces ou conseils à partager sur ce sujet.

    Encore bravo pour cet excellent travail !

    Cordialement,

  2. Bonjour,

    Je voulais vous féliciter pour cet article inspirant sur la recherche de sa passion professionnelle. J’ai particulièrement apprécié vos conseils pratiques pour identifier ses centres d’intérêt et les transformer en métier épanouissant.

    J’aimerais ajouter que pour trouver sa passion, il est important de rester ouvert d’esprit et de ne pas avoir peur d’explorer de nouveaux domaines. Cela peut parfois mener à des découvertes inattendues et passionnantes.

    Merci pour cet article enrichissant et j’espère avoir l’occasion d’échanger avec vous sur ce sujet passionnant.

    Bien à vous.

  3. Les conseils pratiques, tels que l’Ikigai et le Human Design, offrent des pistes intéressantes pour explorer sa voie. Un guide inspirant pour quiconque recherche l’épanouissement professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.