Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » 7 étapes pour réenchanter votre communication grâce au storytelling

7 étapes pour réenchanter votre communication grâce au storytelling

Article invité rédigé par Alexandre, de Storytelling Master

Comme en témoigne l’avis de ces experts en storytelling, beaucoup de personnes pensent que le storytelling ne se résume qu’à une banale et ennuyeuse histoire d’entreprise située sur une page à propos. Bien heureusement, le storytelling est bien plus que cela !

Les histoires ne sont en réalité que la partie visible de l’iceberg. De la même manière que pour le webmarketing, une stratégie de communication narrative digne de ce nom nécessite de suivre des étapes bien précises pour être véritablement efficace.

La bonne nouvelle, c’est que le storytelling reste à la portée de tous. En effet, en suivant bien les différentes étapes du processus que vous allez découvrir dans cet article, vous serez en mesure de construire assez facilement votre propre stratégie de communication narrative.

Le saviez-vous ? Le storytelling est très loin d’être incompatible avec le SEO, bien au contraire ! Étant donné que le temps de lecture (temps moyen passé sur la page) est un facteur de classement à ne surtout pas négliger en référencement naturel, il n’y a rien de tel qu’une bonne histoire racontée à la bonne personne pour faire en sorte que le lecteur ne puisse plus décrocher de la page. (et donc augmenter ses perfs seo)

Comme le fait si bien Stephen King dans ses nombreux romans à succès, il faut donner envie au lecteur d’aller jusqu’au bout de l’histoire sans toutefois dévoiler trop de détails.

Si vous croyez au storytelling et que vous avez envie de l’appliquer dans votre communication afin de vous différencier, de vous rapprocher de votre audience et de la captiver super efficacement, voici 7 étapes pour réenchanter votre communication grâce au storytelling.

Étape 1 – Connaître votre audience

Faire du storytelling, c’est aussi faire de l’inbound marketing. Avant d’espérer pouvoir attirer les prospects vers soi au lieu d’aller les chercher, il est nécessaire de bien connaître son audience avant de lui adresser un message.

Pourquoi ? Tout simplement parce que nous ne pouvons pas raconter n’importe quelle histoire à n’importe qui.

La première étape de ce processus consiste donc à apprendre à connaître son audience afin d’être en mesure de lui raconter par la suite le bon message.

Pour vous y aider, voici quelques questions à vous poser sur votre audience cible :

  • Est-elle davantage composée de femmes ou d’hommes ?
  • En moyenne, quel âge ont les personnes qui composent votre audience ?
  • Qu’est-ce qui lui le plus peur, quelles sont ses pires craintes ?
  • Quels sont ses centres d’intérêt ou ses passions ?
  • Qu’est-ce qu’elle déteste par-dessus tout et qu’est-ce qu’elle aime le plus ?

Si vous n’apprenez pas à connaître votre audience par cœur, vous risquez de ne pas savoir quelle histoire lui raconter ou pire encore, vous risquez de lui raconter la mauvaise histoire…

Tout comme le jeu de société “Qui Est-Ce ?”, plus vous vous poserez de questions sur votre audience et plus vous en apprendrez sur elle.

Une fois que l’audience est bien définie, bien connue et surtout mieux comprise, il est enfin possible de passer à l’étape 2.

Étape 2 – Trouver votre message central

L’étape 2 de la mise en place d’une stratégie de communication narrative est certainement l’étape la plus importante du processus.

Le storytelling, tout le monde trouve ça cool ou tendance au départ, mais bien souvent, concrètement, nous ne savons pas à quoi cette curieuse approche peut bien nous servir.

Le storytelling est une technique de communication et le principe de la communication consiste à faire passer un message à une audience cible.

Le message central représente en quelque sorte l’âme de votre storytelling. C’est lui qui va rendre votre histoire pertinente, cohérente, utile et surtout remplie de sens.

Le but premier du storytelling est donc de réussir à transmettre du sens !

Pour être captivée et bouleversée par votre communication, votre audience a besoin de retrouver du sens dans vos histoires. Pour leur donner du sens, il est alors nécessaire de définir un message central qui vous ressemble et qui vous représente à merveille.

Par exemple, Sahra, une photographe spécialisée dans les photos de familles et d’enfants pourrait trouver assez facilement son message central. Comment ? En racontant des histoires dont la morale serait de sensibiliser son audience sur la valeur que peut avoir cette ressource si précieuse qu’est le temps. (le temps est très étroitement lié avec la photo)

Cette photographe, dont le but est d’immortaliser les plus beaux souvenirs d’une vie, aurait donc pour message central : faire prendre conscience que le temps passe extrêmement vite et qu’il est judicieux de capturer à jamais les plus beaux moments de sa vie.

Ce message est cohérent, clair, sensé, pertinent, représentatif et parfaitement compatible avec les personnes qui composent son audience.

En effet, l’audience cible de Sahra est principalement composée de mères de famille qui ne disposent que de très peu de temps libre dans la vie quotidienne et qui par conséquent, connaissent très bien la valeur que peut avoir le temps (ainsi que les souvenirs…).

Étape 3 – Choisir un type d’histoire

Si toutes les histoires ne sont pas bonnes à raconter, il en va de même pour les différents types d’histoires. Il existe d’innombrables types d’histoires à raconter… encore faut-il choisir celui qui vous correspond le plus.

Effectivement, certains types d’histoires vont correspondre davantage à une entreprise tandis que d’autres types vont mieux aller avec d’autres business.

Le type d’histoire le plus utilisé et probablement le plus connu de tous est sans doute l’histoire personnelle. Comme son nom l’indique, il s’agit simplement de raconter sa propre histoire en respectant bien sûr les codes de la structure du schéma narratif.

La plateforme de storytelling Kronik raconte par exemple des histoires d’entreprises de type success-stories.

Oussama Ammar, le célèbre entrepreneur et cofondateur de la startup The Family raconte avec brio, dans ses présentations, des histoires de type anecdotes qui sont parfaites pour accompagner les enseignements. (entre autres)

L’étape 3 consiste à trouver le type d’histoire avec lequel vous êtes le plus à l’aise et qui correspond bien à votre façon naturelle de communiquer avec votre audience. (ou de communiquer tout court)

Si vous voulez découvrir quel type d’histoire vous correspond le plus, vous pourrez gagner du temps en vous amusant sur ce test de personnalité ludique et inédit. (vous serez surpris du résultat)

Étape 4 – Définir un objectif

À ce stade, nous pourrions dire que l’étape 4 correspond à la partie la plus orientée “marketing” du processus global.

Il ne faut pas oublier que le but du storytelling est de convaincre une audience cible grâce à des histoires structurées comme des contes et récits.

Convaincre une audience, oui, mais la convaincre de quoi ? C’est précisément la réponse à cette question qui va vous permettre de définir un objectif à votre stratégie de communication narrative.

Dans la majorité des cas, et ce, à juste titre, on préfère utiliser la puissance des histoires pour vendre, mais le storytelling ne se limite pas qu’à cela.

Par exemple, les récits peuvent être aussi exploités pour :

  • Défendre une cause animale / une cause écologique (sensibilisation)
  • Récolter des fonds pour une association
  • Expliquer un service ou un produit qui peut être très difficile à expliquer
  • Transmettre des valeurs afin de rallier des gens à une cause
  • Divertir, faire rire, émerveiller, faire rêver, ect…
  • Faire changer d’opinion sur un sujet donné (comme en politique)

Quel que soit votre objectif, il est important de bien le définir avant d’envisager la création d’une histoire.

En effet, si votre histoire n’est pas parfaitement alignée avec votre message central et avec votre objectif, vous ne pourrez pas espérer obtenir des résultats satisfaisants.

De la même manière que dans le marketing de contenu, si vous ne définissez pas un objectif clair dès le départ, votre ligne éditoriale / votre storytelling risque de partir dans tous les sens ! (et ainsi rendre votre récit aussi impactant qu’un bac à douche)

Étape 5 – Opter pour un média adapté

Vous avez réussi à passer les étapes les plus compliquées de la stratégie de communication narrative ? Fort bien, vous pouvez maintenant passer aux étapes les plus croustillantes !

Si vous avez les moyens, vous pouvez vous faire plaisir en mettant magnifiquement en scène votre histoire en vidéo, comme Casey Neistat.

Vous pouvez également opter pour de splendides vidéos en motion design.

Si vous êtes plus à l’aise à l’oral, le format audio du podcast pourrait très bien vous correspondre. (les podcasts sont parfaits pour jouer sur une ambiance forte)

Si vous êtes non seulement à l’aise à l’oral, mais aussi avec la prise de parole en public, alors pourquoi ne pas tenter une présentation TedX ?

Pour commencer le plus simplement du monde avec le storytelling, vous pouvez également raconter des histoires sous forme d’articles de blog ou dans les pages de votre site.

Par exemple, la bonne histoire racontée à la bonne audience et au bon moment située sur une page de vente peut considérablement augmenter son taux de conversion. (le blogueur André Dubois l’a testé et a réussi à obtenir des résultats très intéressants)

Attention tout de même, car tous les types d’histoires ne sont pas forcément toujours compatibles avec tous les médias.

Choisissez donc un média / format de contenu qui non seulement est dans votre budget, mais qui colle bien avec le type d’histoire que vous avez préalablement sélectionné.

Étape 6 – Écrire votre histoire

Selon les compétences, les capacités et le niveau de créativité des personnes qui souhaitent s’essayer au storytelling, cette étape peut soit représenter une véritable torture mentale soit vraie une partie de plaisir.

Écrire une histoire est à la portée de tous mais ce n’est pas pour autant un exercice facile.

Pour être plus précis : c’est un exercice à la portée de tous, oui, mais à partir du moment où les personnes intéressées sont prêtes à s’investir pleinement dans la démarche et à fournir les bons efforts.

Si votre budget vous le permet et que vous manquez cruellement d’inspiration, il est préférable de passer par un rédacteur ou une rédactrice spécialisée en storytelling pour éviter de trop galérer durant cette étape.

Le storytelling demande non seulement des compétences en écriture, mais aussi en marketing, en communication et en créativité. (c’est plus qu’une technique, c’est un art)

Si en plus de savoir bien écrire, vous maitrisez tout aussi bien le référencement naturel, vous serez capables de “péter le score” sur Google.

Eh oui ! Car vous pourrez non seulement produire du contenu de qualité, mais qui profite en bonus du potentiel attractif que confère les histoires. (sans parler de la dimension émotionnelle qui mériterait à elle seule un article tout entier)

Pour en revenir à l’écriture de l’histoire dans cette 6ème étape, il est important que votre récit soit structuré de sorte à obtenir : (le schéma narratif en version simplifiée)

  • La situation initiale / présentation des personnages (il était une fois…)
  • Un gros conflit / un ennemi (soudain, tout est perdu à cause de…)
  • L’élément de résolution (les personnages sont transformés par le conflit)

Si les films ou les séries que nous regardons au quotidien sont pour la grande majorité structurés avec le schéma narratif, ce n’est pas un hasard…

Étape 7 – Partager votre histoire

Nous gardons toujours le meilleur pour la fin ! Une fois que votre histoire est prête, il est désormais temps de la partager avec le monde entier.

Cette 7ème étape est extrêmement importante, car vous pouvez écrire la meilleure histoire du monde, mais si celle-ci n’obtient pas toute la visibilité qu’elle mérite, alors tout ce travail acharné aura alors été effectué en vain…

Dans cette étape, tous les moyens sont bons pour promouvoir votre chef d’œuvre.

Comme en SEO avec les articles invités, établissez des partenariats avec d’autres sites web de votre thématique pour offrir davantage de visibilité à votre récit.

Si votre budget vous le permet, mettez le paquet en demandant à des influenceurs de diffuser massivement votre histoire.

Il en va de même pour les réseaux sociaux qui au passage, se marient très bien avec les histoires. (bien que le teasing de récit soit plus approprié que la publication de l’histoire au complet, car les réseaux sociaux exigent un contenu consommable rapidement)

L’outil (probablement) le plus puissant pour promouvoir votre histoire est sans doute l’emailing. À condition bien sûr que vous avez déjà une liste email bien remplie…

Partout où vous le pouvez et pourvu que ce soit pertinent, intéressant et bien contextualisé, pensez à promouvoir votre création auprès de personnes qualifiées !

En conclusion

En France, le storytelling reste malheureusement sous-exploité. Ce qui signifie qu’il y a encore de belles et captivantes histoires à raconter dans nos contenus pour tirer notre épingle du jeu.

En misant sur une stratégie de communication narrative, vous allez non seulement réenchantez votre communication, mais vous allez également par la même occasion offrir à votre audience l’expérience utilisateur la plus géniale qui soit. (et digeste !)

Raconter des histoires ne consiste en aucun cas à faire du matraquage publicitaire. De plus, les récits ont la particularité de ne pas irriter les gens comme les messages publicitaires traditionnels peuvent souvent le faire. Les histoires inspirent confiance !

Les histoires se contentent de nous transmettre des messages essentiels qui touchent notre cœur afin de nous marquer à jamais.

Le storytelling, ce n’est pas chercher à raconter des histoires qui ont du sens. C’est le fait même de raconter des histoires qui donne du sens à nos vies…

Quoi de plus efficace pour réenchanter votre communication que d’inspirer confiance à votre audience cible grâce à des histoires chargées de sens ?

GD Star Rating
loading...
7 étapes pour réenchanter votre communication grâce au storytelling, 3.3 out of 5 based on 3 ratings

2 réflexions au sujet de « 7 étapes pour réenchanter votre communication grâce au storytelling »

  1. Je suis rédactrice freelance dans le domaine du marketing. C’est un outil puissant et rester toujours à la pointe des tendances reste un atout dans ce monde.
    Merci d’avoir fourni ces éclaircissements qui sont très nécessaires, en plus c’est très bien détaillé.

  2. Merci beaucoup pour cet article, cela me conforte dans le fait d’avoir choisi le storytelling comme spécialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.