Vous êtes ici : Miss SEO Girl » SEO » UX writing : les textes de votre interface sont-ils adaptés à l’expérience utilisateur ?

UX writing : les textes de votre interface sont-ils adaptés à l’expérience utilisateur ?

Qui aime atterrir sur une page d’erreur, lire qu’il y a un problème, ou ne pas comprendre le vocabulaire technique sur des fiches-produits ?

Éviter toutes ces frustrations et rendre l’expérience de l’internaute la plus agréable possible, c’est le rôle de l’UX Writer.

Vous connaissiez l’UX design ? Découvrez l’UX writing, ou la microcopie en français. La nouvelle technique d’écriture qui améliore la navigation sur l’interface d’un site ou d’une application. L’idée ? Favoriser les bons mots pour communiquer avec votre visiteur de façon naturelle et simplifiée. Une évidence qui fait encore défaut à une majorité de projet web.

Pourquoi faire du contenu UX ?

Aux côtés d’UX designer, le rédacteur en microcopy donne du pouvoir à des petits bouts de textes judicieusement placés sur vos pages.

Plaire à Google… Encore lui !

L’arrivée des algorithmes Google (et leur obsession pour améliorer l’expérience utilisateur) impose tout web designer et entreprise à revoir leur copie en termes de contenus uniques. Ainsi, comme avec les textes optimisés SEO, la rédaction UX accompagnent les sites récents ou en refontes à booster leur performance via une communication pensée par et écrit pour l’homme. Toujours dans le même but : proposer des contenus responsive, utiles et efficaces afin de garder le visiteur sur le site et réduire le précieux taux de rebond (KPI).

Améliorer son image de marque

Écrire pour le web en micro rédaction est indispensable pour renforcer l’identité d’un site et se différencier des concurrents. Ces paragraphes aux messages simples et amicaux gardent un ton humain et une cohérence avec les valeurs et la voie de l’entreprise.

Ce secret ? C’est l’écriture conversationnelle. Penser l’interface user comme une conversation, consiste à parler à un humain et non à un robot. Ce lien chaleureux entre l’homme et la machine améliore le taux de conversion.

Chez Mailchimp, recevez un “high five” lorsqu’une campagne est envoyée. Cette notification fun et familière transforme la plateforme de messagerie en un collègue avec qui on travaille sur un projet.

Accompagner l’internaute dans sa navigation

Avec cette technique d’écriture, les UX experts rendent les interfaces digitales accessibles et ergonomiques. Grâce à des mots faciles à comprendre pour les utilisateurs, c​ette stratégie de contenu invitent à : interagir, accomplir facilement et rapidement une tâche donnée, entrer dans un parcours, accéder à la bonne information, entrer en relation, télécharger un document, acheter un produit, etc.

Comment rédiger pour le design d’une interface ?

Contacter un rédacteur UX

Depuis quelques années, l’ux writing arrive en France pour proposer une navigation claire et agréable sur les interfaces utilisateur. Via un ensemble de mots judicieusement choisis, le rédacteur web UX compte bien réconcilier la communication entre l’homme et la machine.

Caché au sein d’une agence UX-UI, une agence digitale ou parmi les services d’un rédacteur web freelance, ce créatif maitrise le langage UX et la façon de procéder.

Audit, benchmarks, entretiens, architecture de l’information, storytelling, copywriting, SEO… Selon une charte éditoriale pré-établie, cet expert en mots réalise plusieurs tests avant de sélectionner les contenus écrits qui feront mouche pour coïncider les objectifs de l’entreprise avec ceux des utilisateurs. Idéalement, il coopère aux côtés du designer pour penser et structurer la conception de l’interface idéale.

Les pages à soigner en UX

Lors du Design thinking (conception créative), l’ux writer intervient sur des pages stratégiques. Celles qui guident l’internaute vers une action, où l’on doit expliquer ou décrire un process. On retrouve ces informations sur :

  • les pages et messages d’erreur
  • les pop-ups
  • le panier de commande
  • les landing pages
  • la page de contact et les formulaires d’inscription
  • les boutons et les menus
  • Des titres
  • Des messages de confirmation et notifications
  • Des mots sous les icônes d’une application
  • Des messages pour inciter à l’action
  • Des mots pour l’onboarding d’un nouvel utilisateur sur une application

Michel et augustin sont les rois de l’UX. Leur page d’erreur réussi à transformer tout agacement en un joli rictus.

Séduire avec le bon ton

Sur les endroits cités précédemment, se faire clairement comprendre peut devenir casse-tête. Il faut trouver les bons mots. Ceux qui parlent à tous, ou tout au moins à votre audience. Voici quelques pistes :

  • Créer le persona de votre interface : pour humaniser votre site, attribuez-lui une identité humaine. Selon l’image à renvoyer et l’audience ciblée, quelle personnalité donnerez-vous à votre site ? Plutôt jeune, branché et connecté ? Mature, bien élevé et cultivé ?

Ces caractéristiques déterminent la relation que l’interface aurait avec ses users. Se comporterait-il comme un ami, un conseiller, un banquier, un patron ?

  • Écouter vos prospects parler de vos produits et services est le meilleur moyen de parler le même langage et donc de s’entendre. Durant des conférences, des entretiens, des réponses d’e-mails ou commentaires sur les réseaux sociaux et forums… Notez les expressions et les descriptions employées. Cela aide à prendre du recul sur le jargon technique et d’utiliser leurs propres mots… Plus faciles à comprendre, même s’ils sont moins précis. De même, poser des questions à votre audience, c’est partir à sa rencontre et améliorer vos relations.

Chez Blablacar, les raisons d’une désinscription de compte correspondent exactement aux excuses que vous aviez en tête.

  • Adapter le ton à la situation. Lors d’un bug de navigation ou au remplissage de formulaire, indiquez la solution au lieu de souligner l’erreur.

Par exemple : “le serveur est occupé, revenez demain” ou “cette page ne s’ouvre pas, essayez de passer par ce lien”. “Notre page est en vacances, et vous ? ” + bouton “Trouvez votre destination” (parfait pour un site de voyage).

La méthodologie de la microcopie

Améliorer l’expérience utilisateur consiste à minimiser ces moments de friction et de frustration sur un site. Pour cela, gardez en tête 3 fondamentaux.

Écrire comme on parle

Que diriez-vous naturellement à un ami ? “Exporte PDF” ou “Télécharge le PDF” ?

“Tes logins sont détaillés ici” ou “tes identifiants et mot de passe sont… ” ?

Écrire simplement est parfois difficile lorsque la scolarité nous forme au style soutenu et que la société adopte l’anglicisme. Pourtant, tout message efficace emploie :

  • des paragraphes courts
  • des phrases directes,
  • la voie active,
  • des questions,
  • une explication simple.

En bref, des textes et consignes clairs, concis et utiles. Adaptés aux espaces réduits sur mobile, plus faciles à lire, à comprendre et à retenir.

En cas de doute, faites lire à quelqu’un votre texte et vérifiez si l’énoncé sonne naturel et reste compréhensible par tout le monde.

Décrire la valeur, pas la méthode

Pour réussir son ux writing, vos intentions doivent être centrées sur l’utilisateur. Demandez-vous ce que recherche la personne sur cette interface ? Quelle est l’action qui découle de sa navigation : le visiteur souhaite acheter ? Vendre ? S’informer ?

De cette façon, oubliez les mots façon mode d’emploi et utilisez les mots intentionnels sur les call to action et autres boutons.

Par exemple : préférez, “découvrez nos produits” plutôt que “cliquez ici”

“gérer mes commandes” au lieu d'”ouvrir le tableau de bord”

Bannir le jargon et les acronymes

Fléau des sites web, les mots techniques (pourtant si communs), demeurent impersonnels. Prenons exemple du FAQ. Tout internaute sait ce qu’est une foire aux questions. Mais entre nous, n’est-il pas plus agréable de lire et cliquer sur  “Puis-je vous aider” ?

De cette manière, l’internaute lit tout ce que vous écrivez comme si cela lui est directement adressé.

On ne le répétera jamais assez : les contenus de qualité ont leur place dans les produits digitaux. Et dans l’art de communiquer par écrit, l‘ux writing vaut son pesant d’or sur l’interactivité où chaque mot compte. En intégrant le métier de l’écriture au process d’un design graphique, la micro copie offre une expérience utilisateur unique et une image de marque à l’atmosphère conviviale. Pour un retour impactant, il est primordial de penser au ton et à l’identité de l’UI en posant les mots orientés conversation positive dès sa création.

*Source : UX writing:  guide de la microcopie – Kinneret Yifrah

GD Star Rating
loading...
UX writing : les textes de votre interface sont-ils adaptés à l'expérience utilisateur ?, 2.2 out of 5 based on 5 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.