Vous êtes ici : Miss SEO Girl » SEO » Comprendre Google E-E-A-T et savoir l’utiliser pour améliorer vos contenus

Comprendre Google E-E-A-T et savoir l’utiliser pour améliorer vos contenus

E-E-A-T (ou double E-A-T)…Encore un nouvel acronyme ? Pas tout à fait car cela fait plus d’un an que ce concept est sorti, sans faire de vagues, en décembre 2022. N’étant pas un facteur de classement pour les sites internet, beaucoup l’ont ignoré. Erreur ! Car si vous comprenez ce concept et l’appliquez à votre stratégie de contenu, vous aurez plus de chance d’être mieux positionné que vos concurrents dans les résultats de recherche. Alors c’est quoi ce E-E-A-T ? A quoi sert-il et comment l’améliorer ? On vous dit tout !

Google : c’est quoi ce concept de E-E-A-T ?

c'est quoi le concept eeat

Chez Google il y a les « robots », les « Google bots ». Ceux sont eux qui scannent les pages de chaque site internet puis les affichent dans les résultats de recherche suite à une requête. Mais ils ne les affichent pas au hasard. Ils vont tenir compte de beaucoup de critères dont la qualité, la fiabilité et la pertinence des contenus. C’est là que les « humains » de Google entrent en jeu. Car oui, il y a bien des humains chez Google. Ce sont les Quality Raters, en français les « évaluateurs de la qualité ». Équipés des Search Quality Essentials – sorte de bible de Google qui détermine selon de nombreux facteurs si un texte est celui qui répond le mieux à une requête précise – ces humains testent les sites et leur donnent un score global (de lowest à highest) qui va déterminer leur positionnement.

Le E-E-A-T est l’un des facteurs pris en compte pour le classement. Et il n’est pas entièrement nouveau car le E-A-T aurait fêté cette année ses 10 ans si Google n’avait pas décidé d’y ajouter un E pour vous compliquer la vie! Voici ce qui se cache derrière cet acronyme made in USA:

  • E (Experience) pour l’expérience, et c’est la petite nouvelle ;
  • E (Expertise) pour l’expertise ;
  • A (Authoritativeness) pour l’autorité ;
  • T (Trust) pour la fiabilité.

Là vous vous dites que c’est assez simple en fait. Il suffit que votre site soit un peu ancien pour montrer à Google que vous avez de l’expérience et que vos produits font autorité dans le domaine pour que votre site soit immédiatement bien classé. Et bien non car il s’agit de l’expérience du créateur du contenu et de sa propre expertise. Quant à l’autorité et la fiabilité, elles s’appliquent à la fois au créateur du contenu (un rédacteur par exemple), au contenu en lui-même (texte, vidéo…) et au site internet. Explications.

E pour Expérience : à vous de prouver vos compétences

Contrairement à ce que beaucoup ont cru, il ne s’agit pas de l’expérience utilisateur, de l’internaute, mais bien de celle de l’auteur du contenu. Si je prends cet article comme exemple, Google (et ses Quality Raters) vont vérifier si en tant que rédactrice web j’ai déjà écrit des textes sur ce sujet, si j’ai une réelle expérience personnelle et solide dans ce domaine (en connaissant les guidelines fournies par Google par exemple).

Si un internaute souhaite voyager en Inde, il se fiera plus à quelqu’un qui y est réellement allé et qui partage son expérience qu’à quelqu’un qui n’y a jamais mis les pieds. Et bien cela s’applique à tous les domaines, et à tous les produits. Prouvez votre expérience personnelle par tous les moyens, ce que vous connaissez et ce que vous avez appris est devenu un critère essentiel pour prouver à Google que vous êtes digne de confiance.

E pour Expertise : démontrez que vous êtes un expert

La différence avec l’expérience peut être mince car là aussi il s’agit de l’expertise de l’auteur. Prenons à nouveau cet article comme exemple. Je suis rédactrice web depuis plus de 13 ans. On peut donc dire que j’ai une certaine expérience en rédaction optimisée et que je pratique régulièrement de la veille sur des sujets qui touchent à mon activité comme le SEO. Mais si demain j’écris un article sur comment changer une courroie de transmission, vous aurez forcément du mal à me croire (et vous aurez raison). Il me faudra faire appel à de vrais experts en mécanique, à des sources fiables (interviews, références, partenariats…) pour que mon contenu soit crédible aux yeux de Google, et bien sûr aux vôtres.

A pour Autorité : soyez reconnu par vos pairs, et au-delà

Être un expert c’est bien. Mais être un expert (ou une marque) citée en exemple, c’est encore mieux. L’autorité, c’est la réputation de votre site, sa crédibilité, son influence sur Google. Pour une marque c’est apparaître en position 0 lorsqu’on tape son nom dans Google. Pour un site e-commerce, un site d’entreprise ou encore un blog, c’est pareil. Mais ça n’est pas toujours facile à atteindre, surtout si vous travaillez dans un secteur concurrentiel. Vous devez travailler votre réputation, votre influence. Si votre site est souvent mentionné notamment sur les réseaux sociaux, s’il possède de nombreux backlinks qualifiés, que vos articles sont souvent réutilisés, alors vous (ou votre site) êtes une vraie figure d’autorité et la position zéro est à votre portée.

T pour confiance : vous devez inspirer confiance

Alors que le fake est partout (deepfake, fake news…), la confiance est de loin le critère le plus important du E-E-A-T qui souhaite mettre en avant l’honnêteté, la transparence, la fiabilité et la justesse des informations fournies. La notion de trust regroupe en effet plusieurs valeurs en une.

En fonction des sites, certains facteurs auront plus de poids que d’autres. Un site marchand doit posséder un système de paiement sécurisé, des avis clients authentiques et un service client facilement joignable. Pour une entreprise locale son site (ou sa fiche Business) doit indiquer une adresse physique et des horaires d’ouverture à jour car c’est ce que les internautes recherchent. Plus vous inspirez confiance, plus Google vous mettra en avant.

Pourquoi le E-E-A-T est si important pour votre référencement naturel (SEO) ?

Pourquoi EEAT pour SEO

C’est vrai, le concept de E-E-A-T n’est pas un facteur de classement que vous pouvez optimiser pour être mieux référencé comme la vitesse de chargement de vos pages, une mauvaise indexation…Mais c’est un des indicateurs utilisé par les Quality Raters de Google pour catégoriser manuellement la qualité des résultats de recherche. Google se servira ensuite de leurs observations pour peaufiner son algorithme, et proposer un classement toujours plus pertinent. Si vous savez en amont ce que veulent les Quality Raters, autant leur donner : « des contenus utiles, fiables et people first » (parole de Google) !

Comme toujours, Google ne vous donnera pas sa recette pour arriver à tous les coups en tête des résultats de recherche, mais vous donne des pistes. C’est un peu comme en cuisine avec un plat dont vous connaissez certains ingrédients (mais pas tous) mais dont les proportions ne sont pas indiquées. Si vous pensez néanmoins que ce plat a plus de chance d’être réussi si vous le faîtes mijoter longtemps à feu doux, autant éviter de le faire griller à feu vif en 10 minutes ! Alors si Google vous dit que le E-E-A-T est important, écoutez-le !

Comment utiliser le concept de E-E-A-T pour améliorer vos contenus ?

Comment utiliser le concept de E-E-A-T pour ameliorer vos contenus

Publiez des contenus de qualité et clairs

La qualité plutôt que la quantité…Ce conseil était déjà valable il y a 10 ans, 15 ans et le sera encore dans 10 ou 15 ans, si internet existe encore. Vos contenus doivent contenir des informations fiables et sourcées. Vos lecteurs (ou vos clients) veulent une réponse claire, adaptée à leur demande et compréhensible. Effectuez des recherches poussées avant de rédiger, expliquez les abréviations que vous utilisez ou s’il y a des termes techniques. Et s’il faut des explications supplémentaires, faites appel à des experts pour vous éclairer, et éclairer vos lecteurs. En terminant votre article, l’internaute doit avoir appris quelque chose.

Soignez aussi à la mise en page (titres, sous-titres, paragraphes). Ne mentez pas au lecteur. Si celui qui vous lit cherche juste des informations sur un produit, renseignez-le mais ne le conduisez pas sur une fiche produit pour acheter alors que ça n’est pas ce qu’il souhaite. Ne rédigez pas des titres pour « appâter » avec des contenus qui ne sont pas cohérents, Google n’aime pas ça (et l’internaute encore moins).

Inspirez confiance en ne cachant rien

Avant d’être un rédacteur ou le propriétaire d’un site vous êtes aussi certainement un internaute. Alors que regardez-vous en premier sur un site ? Qu’est-ce qui vous rassure ? Sans doute une page ou un onglet sur l’entreprise (son histoire, ceux qui la composent, des photos pour savoir à qui vous avez affaire), une adresse physique pour être sûr qu’elle existe vraiment, un moyen de la joindre (téléphone, mail, formulaire de contact), des labels ou des certifications, des liens vers ses réseaux sociaux, des mentions légales claires, des avis clients vérifiés, des liens vers des sites de confiance, une FAQ… ? Alors appliquez à votre site ce que vous cherchez sur les autres sites. Soyez parfaitement transparent.

Favorisez les partenariats

Être un expert reconnu dans son domaine c’est bien. Mais vous n’êtes certainement pas le seul à travailler dans ce secteur d’activités. Alors invitez d’autres experts sur votre site, laissez-les partager leurs expériences, leurs avis. Ils peuvent être complémentaires des vôtres et enrichir votre site. Il peut s’agir d’interviews ou de partenariats comme du guest blogging (publier un article qui a été écrit par un autre expert). Dans ce cas, pensez à faire un lien vers les réseaux sociaux (ou le site) de l’auteur pour montrer à Google qu’il fait aussi autorité dans son domaine en plus d’inspirer confiance au lecteur.

Privilégiez la sécurité

La sécurisation des données est un enjeu majeur. Vous devez rassurez l’internaute à ce sujet en intégrant des pages « Politique de confidentialité », « CGU » (« Conditions Générales d’Utilisation ») ou « CGV » (« Conditions Générales de Vente ») si vous vendez en ligne. Dans ce cas, le processus de paiement doit évidemment être totalement sécurisé.

Utilisation du protocole HTTPS (et pas seulement http), certificat SSL valide sans oublier les mises à jour des plugins de votre site sont également obligatoire si vous souhaitez éviter toute faille de sécurité, et donc rassurer l’internaute.

Faites le ménage dans vos contenus et actualisez-les

Qui n’est jamais tombé sur une fiche produit d’un article qui n’existe plus, ou s’est rendu dans un magasin dont les horaires d’ouverture avaient finalement changé ? Un internaute cherche des informations fiables ET récentes. Vous devez donc régulièrement – cela s’apprécie en fonction de votre secteur d’activités – mettre vos contenus et informations à jour pour ne pas le décevoir. Par exemple, si vous travaillez et publiez des contenus dans le secteur de la construction et du bâtiment, vérifiez que les normes ou DTU que vous pouvez mentionner sont bien les plus récentes.

Pensez aux avis clients

Avant de faire un achat, de faire appel à une entreprise ou de se rendre dans un restaurant, un internaute va toujours regarder les avis clients, lire des articles comparatifs ou visionner des vidéos de tests. Si un client est satisfait, il peut devenir un très bon prescripteur. Google est très sensible aux avis clients, surtout s’ils sont positifs car ils inspirent confiance et prouvent la qualité de vos prestations. Alors pensez à demander à vos clients de laisser un avis sur vos produits ou vos prestations via des plateformes reconnues comme Avis vérifiés ou Trustpilot par exemple, ou directement sur votre fiche d’établissement Google (qui doit évidemment être à jour). Pensez aussi aux réseaux sociaux, interroger vos clients et répondez lorsqu’ils vous envoient des messages. Et ne négligez pas les avis négatifs. Répondez-y le plus justement possible. Cela montrera à Google que la satisfaction client est importante pour vous.

Please wait...

Une réflexion au sujet de « Comprendre Google E-E-A-T et savoir l’utiliser pour améliorer vos contenus »

  1. Merci pour ce récap ! J’imagine que ces facteurs sont actuellement renforcés pour contrer l’invasion de contenus générés uniquement pas l’IA… Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.