Vous êtes ici : Miss SEO Girl » SEO » Allez-vous survivre à Google SGE en 2024 ?

Allez-vous survivre à Google SGE en 2024 ?

Si comme 93% de la population mondiale vous utilisez Google comme moteur de recherche, sachez que votre quotidien d’internaute va sans doute être bousculé en 2024. Depuis quelques mois Google teste aux Etats-Unis une nouvelle version de son moteur de recherche, Google SGE (Search Generative Experience). Dopé à l’intelligence artificielle générative, ce nouveau Google fournira une toute nouvelle expérience de recherche, beaucoup plus interactive, pertinente et approfondie. Si vous vous dites « Ok, bon ben Google continue sur sa lancée, rien d’exceptionnel », détrompez-vous. Car sur le fond comme sur la forme, tout va (peut-être) changer. Alors oubliez vos habitudes, et suivez-le guide pour découvrir ce que sera peut-être le nouveau Google SGE, ce que cela implique comme changements, notamment en termes de référencement pour votre site internet, et comment anticiper sereinement son arrivée.

Google SGE, qu’est-ce que c’est ?

Dévoilé lors de la Google Keynote (Google I/O 2023) en mai 2023, Google SGE a fait l’effet d’une (petite) bombe. Au centre de ce nouveau moteur, l’IA et ses nombreux modèles de langages (LLMs, MUM, ou PaLM2), capables d’aspirer en temps réel un grand nombre d’informations et d’affiner leurs réponses en tenant compte du contexte pour qu’elles soient le plus personnalisées possibles, et qu’elles répondent parfaitement aux requêtes même si celles-ci sont complexes.

Concrètement, aujourd’hui lorsque vous tapez une recherche dans Google, celui-ci vous propose en retour une liste de sites, (des « résultats de recherche ») y compris si vous faites vos recherches dans « Images » ou « Plans ». Ensuite c’est vous qui cliquez sur l’un ou l’autre des sites proposés pour trouver la réponse à votre requête.

Avec Google SGE, lorsque vous taperez votre demande, Google vous affichera directement une réponse générée par l’IA. Plus besoin de cliquer sur plusieurs liens, la réponse s’affichera directement en haut de la page sans que vous deviez cliquer sur un ou plusieurs sites. Idem pour les requêtes complexes, qui nécessitent parfois de reformuler sa demande pour obtenir une réponse satisfaisante. Avec l’IA et les techniques d’apprentissage automatique, Google est capable de « comprendre » et de tenir compte de chaque élément de votre demande, puis de générer rapidement un résultat. Et comme avec ChatGPT, si la réponse générée ne vous satisfait pas, vous pourrez demander plus de précision car Google SGE ne sera plus simplement un moteur de réponses mais un moteur conversationnel. Et cela fait une énorme différence !

Les nouveautés de Google Search Generative Experience (SGE)

Les snapshots 

Une fois votre demande formulée, c’est Google SGE (et son IA) qui vous répondront directement dans un encart (sur fond coloré) qui s’affichera tout en haut de la page de résultats. C’est un snapshot. Il comportera une réponse textuelle, des visuels, ou des avis clients, ainsi que des liens vers les sites internet qui ont servi à l’IA pour générer sa réponse, Google Expander (un petit widget avec des rectangles, tout en haut à droite). Si on se fie à la présentation de Google en mai 2023, le snapshot mettra également en avant 3 articles dans un carrousel (à droite du texte), les contenus les plus pertinents (aux yeux de Google) lui ayant servi pour « rédiger » sa réponse.

Visuellement, impossible de rater le snapshot.  Et c’est bien l’objectif : vous garder sur Google, et pas ailleurs.

Le mode conversationnel

Sous la réponse textuelle, en bas du pavé coloré du snapshot, vous verrez un bouton « Ask a follow up » (« Poser une question de suivi »). Si vous avez déjà utilisé ChatGPT, vous ne serez pas dépaysé. Avec ce bouton vous pourrez affiner votre recherche, et Google vous proposera une autre réponse qui tiendra compte de celle donnée précédemment. Par exemple, vous avez demandé une recette de quiche lorraine pour 8 personnes. Puis vous souhaitez une quiche sans pâte, Google se « rappellera » que vous cherchiez déjà une recette de quiche lorraine, et ajoutera « sans pâte » sans que vous ayez besoin de taper intégralement une nouvelle requête.

A côté de ce bouton vous en verrez également d’autres qui vous proposeront les questions les plus fréquemment posées par d’autres internautes qui font les mêmes recherches que vous. Comme au cours d’une conversation, les résultats seront affinés, et l’expérience utilisateur plus interactive et intuitive.

Le carrousel

Comme les fiches d’établissement Google, c’est l’élément qui a le plus d’impact visuellement parlant car il propose 3 vignettes avec des photos, à côté du texte généré. Sauf changement – ce qui peut arriver car Google SGE est encore en phase de test – les liens ne seront pas directement visibles, comme c’est le cas aujourd’hui sur une page de résultats. Il faudra cliquer dessus pour y accéder. Mais on devine déjà l’importance de ces vignettes en termes de trafic pour les sites vers lesquels elles renvoient par rapport à ceux qui n’y figureront pas et seront « relégués » sous le snapshot…Pour les SEO et les propriétaires de site, tout l’enjeu va donc être d’y figurer !

Des expériences verticales pour shopping et les recherches locales

Là encore, Google souhaite vous faciliter la recherche, et la vie. Compiler des milliards de pages devient un jeu d’enfant avec l’IA, et les fiches produits se voient offrir un petit lifting proposant au même endroit et pour un même produit des fiches produits détaillées avec des images en provenance de différents vendeurs, les notes des clients, les stocks, les prix…Basées sur le Shopping Graph, ces infos seront actualisées en permanence. Idem pour la recherche locale. Si vous cherchez un restaurant ou un service, Google fournira dans un même espace les informations détaillées des établissements, les photos, les horaires d’ouverture ainsi que les avis clients clairement mis en avant. Si jusque-là vous avez fait l’impasse sur les avis clients ou sur les photos de votre entreprise, aucune chance d’apparaître dans les recherches locales du futur Google SGE !

La liste des nouveautés de Google SGE n’est ni exhaustive, ni définitive. Il faudra attendre la fin du test outre-Atlantique et le déploiement en France pour savoir à quelle sauce Google va vous manger. Mais une chose est sûre, il va falloir anticiper ces changements pour rester visible.

Les conséquences de Google SGE sur le SEO

La première, est la plus évidente, c’est la baisse potentielle de trafic sur votre site. Les réponses générées par l’IA dans les snapshots vont en effet être affichées en position 0, au-dessus de la ligne de flottaison. Cela signe la mort des contenus enrichis (ou « featured snippets ». Très convoités, ils permettent de fournir une réponse rapide à certaines requêtes des internautes. Si votre site figure à cet emplacement, il sera donc à l’avenir décalé vers le bas, dans les résultats organiques, et donc moins visible. Et qui dit moins de visibilité, dit moins de clics…

Cette position dominante des réponses générées par l’IA peut avoir un autre impact sur le volume de recherche pour certains mots clés. En effet les internautes, via les boutons « Ask a follow up » ou « Converse » peuvent ses contenter d’interagir avec l’IA, sans taper d’autres mots clés dans la barre de recherche pour effectuer des recherches supplémentaires. Et si la réponse générée dès la première requête leur convient, s’arrêter là. Être visible dans le carrousel va donc être la quête du Graal, ce qui signifie une concurrence encore plus rude entre les sites dans la mesure où seulement 3 seront visibles dans des vignettes !

Devenu un moteur de réponse « conversationnel », Google ne se contentera plus de mots clés pour apporter des réponses les plus complètes possibles. La recherche par mots clés que l’on connaît va céder la place à la recherche sémantique. Au-delà des termes utilisés pour effectuer une requête, l’IA sera en mesure de comprendre l’intention de recherche, le contexte, et les liens entre les mots tapés. Si vos contenus sont uniquement basés sur 2 ou 3 mots clés, et que le champ sémantique est faible, il y a peu de chance pour que Google SGE les retienne et les mette en avant dans les snapshots…

Comment anticiper la mise en place de Google SGE et rester visible ?

C’est LA question à 1 million d’euros. Dans sa grande mansuétude, Google ne vous donnera pas la réponse, ça serait trop facile. Et comme Google SGE est encore en phase de test, il est difficile de deviner quelle forme finale il adoptera. Voici néanmoins quelques conseils qui pourront peut-être éviter de voir votre trafic s’effondrer lorsque Google SGE débarquera :

  • Créez des contenus de très haute qualité. On ne le répétera jamais assez, le contenu est roi. Et cela sera encore plus vrai dans les mois qui viennent. Google s’appuiera certainement sur son concept d’E-E-A-T (Expérience, Expertise, Autorité, Confiance) pour choisir les sources utilisées par l’IA. Privilégiez des contenus approfondis, complets, uniques et enrichis en backlinks vers des sites d’autorité.
  • Choisissez des mots clés de longue traîne. Plus spécifiques que des mots clés génériques, ils permettent de préciser une recherche. Sur le papier, vous vous dites que cela va attirer moins de visiteurs qu’un mot-clé générique. Mais avec Google SGE les requêtes (et les réponses) seront plus précises. En utilisant d’entrée des mots clés spécifiques, vos contenus répondent plus précisément aux demandes ciblées des internautes, exactement ce que Google SGE veut mettre en avant. Moins concurrentiels, les mots clés de longue traîne permettent d’attirer (et de convertir) des internautes vraiment intéressés par vos contenus.
  • Misez sur des contenus originaux et interactifs. Dans la « vraie vie » lorsque vous posez une question à quelqu’un, sa réponse sera forcément différente – en tout cas sur la forme – que celle de quelqu’un d’autre à qui vous aurez posé la même question. C’est pareil pour Google SGE. Les contenus dupliqués, ou les sites qui ne font que reprendre des contenus d’autres sites, n’auront aucun intérêt pour lui. Privilégiez la fraîcheur, et n’hésitez pas à varier les formats (textes, infographies…).
  • Un style direct plus engageant. La « conversation » est au cœur de l’IA de Google SGE. Et qui dit conversation dit réponse personnalisée. Plutôt qu’un style indirect, adoptez-le « vous » dans vos contenus. Prenons l’exemple d’un internaute qui demande « comment brancher ma box Orange à mon téléviseur ?». Si vous avez rédigé un article qui commence par « vous branchez votre câble… » ou « Commencez par brancher votre câble… », il sera nécessairement plus pertinent qu’un article qui commence par « Pour brancher une box internet… ». En s’adressant directement à l’internaute, vous améliorez son expérience en vous « rapprochant » de lui, comme pendant une vraie conversation. Une expérience beaucoup plus interactive, comme le souhaite Google SGE. Mais attention, la forme ne fera pas tout. Votre contenu doit être vraiment utile !
  • Optimiser vos fiches Google Business Profile, vos informations sur Maps… Le SEO local sera aussi impacté par Google SGE. Un internaute pourra demander en une seule question « Quel est le restaurant végan le plus proche de chez moi qui fait des plats à emporter », et obtenir une réponse claire et unique sans avoir à cliquer sur plusieurs liens pour vérifier. Si vos fiches ou vos informations (adresse, heures d’ouverture…) sur Maps sont fausses, manquantes ou obsolètes, votre établissement ne sera pas mis en évidence dans le snapshot qui ne regroupera que ceux qui semblent les plus pertinents à Google (la version de Google SGE actuellement en test met 5 établissement en avant sur un fond coloré, en haut de la page de résultats, un peu comme le Local Pack existant avec une carte qui indique les emplacements). Les avis clients auront ainsi que les photos aussi leur importance car Google SGE va se servir d’un grand nombre de sources différentes pour mettre en avant un établissement plutôt qu’un autre alors ne les négligez pas !

Et si la solution pour survivre à Google SGE était ailleurs ?

« A quelque chose malheur est bon ». Un (vieux) proverbe qui marche aussi pour l’arrivée prochaine de Google SGE qui obligera tous les sites à proposer des contenus à haute valeur ajoutée s’ils souhaitent être correctement référencés. Et côté internaute, on préfèrera toujours la qualité à la quantité. Qui a envie de consulter plusieurs sites et perdre du temps pour trouver la réponse la plus pertinente à sa question ? Personne. Mais la concurrence sera rude, et même si les résultats organiques ne disparaîtront pas, il n’y aura pas de place pour tout le monde sur le podium présenté dans les snapshots. Alors si malgré vos efforts SEO votre site n’y figure toujours pas, vous pouvez vous tourner vers d’autres sources de trafic. N’oubliez pas les newsletters, les emails ou encore les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, YouTube, LinkedIn, Tik Tok…). Après tout, il n’y a pas que Google dans la vie.

Please wait...

3 réflexions au sujet de « Allez-vous survivre à Google SGE en 2024 ? »

  1. Et bien, cela m’a l’air complexe… Envisagez-vous de faire une formation claire et succincte sur comment appréhender ces changements?

  2. merci pour cette article, tres interessant à méditer ! mais clairement l IA va changer le monde et nous devons nous y préparer ou bien nous serons les perdants..

  3. Ah la SGE.. les théories changent chaque jour.. hâte qu’elle soit vraiment disponible en France pour en juger les vraies conséquences ! Mais j’essaye de prévoir son arrivée au mieux aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.