Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » 3 piliers cruciaux pour gagner avec votre marketing de contenu

3 piliers cruciaux pour gagner avec votre marketing de contenu

Article invité rédigé par Théo Rossi, créateur de Blogging Enchanteur !piliers-marketing
Vous connaissez Bill Gates ? Bien sûr que oui. À moins d’être un ermite qui vit au fin fond de la forêt, tout le monde sait qui est l’homme le plus riche du monde.

Mais saviez-vous que c’était Bill Gates qui avait popularisé l’une des expressions les plus en vogue du moment ? Je suis sûr que vous avez déjà lu cette expression au moins 10 fois sur Internet . L’expression dont je vous parle, là voici : … « Le contenu est roi. »

Si je vous parle de ça, c’est parce qu’il y a quelques années, un des hommes les plus brillants du monde (et accessoirement le plus riche de la planète) a fait une prédiction sur le futur.  Devinez quoi ? Il a eu tout juste. Le futur, c’est aujourd’hui. Et aujourd’hui, le monde utilise le contenu sous la forme du « marketing de contenu ».

C’est simple : 95% des acteurs du monde économique s’en servent. Les blogueurs publient du contenu, les agences publient du contenu, les petites entreprises publient du contenu … Même des groupes géants comme Coca Cola ou Lego publient du contenu.

Mais il y a un problème (ou plutôt un énorme paradoxe) : tout le monde publie du contenu, mais personne ne sait ce qu’est un bon contenu.bill-gates

Alors j’ai une question pour vous : est-ce que vous savez ce qu’est un bon contenu ? Est-ce que vous connaissez les éléments qui rendent un contenu remarquable ?

Attention, je ne parle pas d’un contenu banal qui ne vous apporte rien si vous le publiez. Je parle d’un contenu si bon qu’il en devient puissant. Le type de contenu qui permet d’attirer trafic, inscrits et ventes sur votre site.

Si vous voulez en savoir plus sur ce contenu précis, alors cet article va vous intéresser. Pourquoi ? Car j’analyse dedans les 3 piliers qui font la différence entre un bon contenu et un contenu médiocre. Et je vous les révèle.  Ça commence maintenant …

Premier pilier : Un contenu qui transmet de la valeur

valeurs-humaines

Je sais, ça parait évident. Mais franchement, un rappel n’a jamais tué personne. D’autant plus qu’un contenu qui transmet de la valeur, c’est la base.

Si votre contenu n’apporte pas de valeur à vos lecteurs, n’appuyez pas sur le bouton « Publier »  de votre WordPress… Vous perdez votre temps.

À la place, faites un effort pour créer une superbe pièce de contenu qui plaira à vos lecteurs, qui attirera l’attention des influenceurs de votre thématique et qui fera grimper votre crédibilité (et votre autorité) en flèche.

Le problème ? Produire ce genre de contenu est difficile. Laissez-moi vous faciliter la tâche en vous donnant les 4 caractéristiques d’un contenu qui apporte de la valeur.

1) Orientez-le vers vos lecteurs

C’est bête, mais il y a des centaines (et des centaines) de blogueurs qui oublient ce principe. Vous ne devez pas publier du contenu que vous trouvez intéressant, mais du contenu qui intéresse vos lecteurs. C’est une différence cruciale.

Lorsque vous produisez du contenu, ayez toujours en tête vos lecteurs :

  • Quels sont leurs problèmes ?
  • Quels sont les sujets qui les intéressent ?
  • Quels sont les sujets qu’ils veulent vous voir aborder ?

Écrivez sur ça. Et rien d’autre. Du moment que vous écrivez du contenu qui est orienté vers vos lecteurs, vous êtes sur la bonne voie.

la-voie-content-marketing

2) Rendez-le utile

Qu’est-ce qu’un contenu utile ? Simple : un contenu qui résout les problèmes de vos lecteurs. Vos lecteurs ont des problèmes. Ne les ignorez pas. Au contraire, traitez leurs problèmes en détail dans vos articles.

Voyez-vous comme une professeur qui diffuse son savoir à ses élèves. Si vous agissez comme cela et que vous faites progresser vos lecteurs, ils reviendront sans cesse sur votre blog pour dévorer vos contenus. Car vous les aidez. Et ça, ça n’a pas de prix.

3) Rendez-le actionnable

C’est la caractéristique qui différencie un contenu « Mouais » d’un contenu « Wow, c’est génial ! Qui a écrit ça ? »

Écoutez : on trouve de toute en terme de contenu sur le web aujourd’hui. Alors le meilleur moyen pour vous de vous différencier et de faire bonne impression, c’est de créer du contenu actionnable.

Ils existent des tonnes d’articles creux qui n’apprennent rien. Si vous prenez le contrepied et que vous publiez des articles pratiques qui aident véritablement vos lecteurs, vous allez sortir du lot.

C’est d’ailleurs pour cette raison que mon article invité sur Social Media Pro intitulé « 21 titres puissants pour décupler vos partages sur les réseaux sociaux » fut aussi apprécié : parce que je l’ai rendu actionnable.

Au lieu de faire une discussion générale sur les titres, j’ai donné 21 formules prêtes à l’emploi. J’ai rendu l’article actionnable, et il a été partagé plus de 340 fois pour cela.

4) Faites en sorte qu’il soit long

mots-cles-articles

L’époque des articles de 1000 mots bâclés est révolue. Si vous produisez ce type de contenu aujourd’hui, vous perdez votre temps (et vous ferez détruire par la concurrence).

À la place, produisez du contenu complet. Écrivez des articles de 2000 mots (et même plus).

Si vous le faites, vous allez vite vous placer en haut de la chaine alimentaire des blogueurs. Je m’explique :

  • Le contenu long vous confère de l’autorité : en publiant du contenu riche, vous démontrez que vous maitrisiez votre sujet. Vous passez pour un expert
  • Le contenu long vous apporte les bonnes faveurs de Google : Google aime les longs articles et sera sympa avec vous si vous en produisez (vous le voyez avec ce graphique, tous les articles en première position dépassent les 2000 mots)
  • Le contenu long vous rend crédible : quoi de mieux qu’un contenu détaillé, complet et illustré pour devenir la référence de votre thématique

Bref, vous l’aurez compris, le contenu long est une pilule magique à 3 effets bénéfiques. Ne vous en privez pas.

Maintenant que vous connaissez le premier pilier d’un bon contenu, il est temps de passer au deuxième. Allons-y …

Deuxième pilier : Un contenu optimisé de façon efficace

Avouez-le : ça serait bête de mettre autant d’effort dans votre stratégie de contenu pour ne rien en tirer au final. Car c’est bien beau de donner de la valeur, mais si vous ne récoltez pas les fruits de votre travail, ça n’a aucun sens. C’est pour cela que vous devez optimiser efficacement vos articles.

Pas besoin de réaliser des bidouillages SEO compliqués, une simple optimisation on-page fera l’affaire.

Donc, lorsque vous avez fini d’écrire votre article le plus complet, faites en sorte :

  • D’avoir votre mot-clé principal dans votre URL …
  • Dans votre titre …
  • De structurer votre article correctement : balise H1, H2, mettre un attribut « ALT » à vos images …
  • De rédiger une méta-description qui accroche l’attention et qui donne envie de cliquer …
  • De faire des liens vers les contenus publiés sur votre propre blog pour améliorer la structure de votre site et donner plus d’autorité à vos anciens articles …

Vous voyez ? Ce n’est pas sorcier.

Et si votre article respecte le premier contenu (à savoir un contenu qui apporte de la valeur) Google se fera un plaisir de vous placer en première position si vous appliquez les petites optimisations que je viens de vous donner.

Du moins c’est ce que j’aimerais vous dire … Car si c’était aussi simple, ça se saurait.

Pour que votre article soit bien classé, il faut certes qu’il soit optimisé, mais il faut surtout des liens. C’est ce qui va montrer à Google que votre article est de qualité, car les gens vous font confiance en pointant vers votre contenu.

Maintenant, la question à 1 million d’euros … Comment avoir des liens ?

comment-obtenir-des-backlinks

C’est simple : vous allez contacter les blogueurs de votre thématique et leur demander poliment.

Si votre contenu respecte le premier pilier, les personnes que vous contacteront ne vous snoberont pas. Au contraire, elles seront ravies de faire un lien vers votre article s’il apporte une réelle valeur.

Il y a juste une chose à prendre en compte : vous ne devez pas contacter un blagueur avec un banal « Salut ça va ? Dis, tu peux faire un lien vers cet article stp ? Merci » … Ce genre de message rate à tout les coups.

Si vous voulez obtenir un backlink de la part d’un gros blogueur, utilisez plutôt le script suivant :

Salut (nom du blogueur),

J’espère que tout va bien pour toi. J’ai beaucoup aimé ton dernier article sur (sujet de l’article). Surtout le point où tu parles de (point de l’article que vous avez apprécié), j’ai trouvé ça super !

Je voulais te prévenir que j’ai fini de rédiger un article qui traite du même sujet. Je te mets le lien juste ici : (lien de votre article).

Je pense que ce que je dis (précisez) pourrait compléter à merveille le passage où tu parles de (point de l’article que vous pourrez compléter avec votre article).

Serais-tu d’accord pour faire un lien de ce passage vers mon post ? Qu’en penses-tu ?

En tout cas merci pour le travail de qualité que tu fournis sur ton blog, continues comme ça !

En te souhaitant une excellente journée,
(Signature)

Récapitulons :

  • Vous savez que les optimisations on-page sont importantes pour que Google détecte plus facilement votre article
  • Et vous savez que vous avez besoin de jus (c’est-à-dire de backlinks) pour que votre article décolle dans les positons du moteur de recherche, et commence vraiment à drainer du trafic

Ce que vous ne savez peut être pas, c’est qu’il y a des d’autres détails (qui ne sont pas liés au SEO cette fois-ci) tout aussi importants, et dont vous devez vous occuper. Car sinon, tout ce boulot pour créer un article qualitatif et le faire remonter dans le classement Google n’aura servi à rien.

Voyons ensemble ces détails :

  • Votre titre : c’est simple, si votre titre n’est pas attirant, personne ne cliquera sur votre article. Et tous les efforts que vous aurez faits seront réduits à néant. Pour éviter ça, jetez un oeil à ces 21 formules de titres prêtes à l’emploi. Vous n’allez plus qu’à remplir les blancs, et le tour est joué
  • Votre appel à l’action : ça serait bête de créer une superbe pièce de contenu pour n’avoir aucune conversion au final n’est-ce pas ? C’est pour cette raison que vous devez disposer d’un appel à l’action puissant. À la fin de votre article, indiquez clairement à vos lecteurs la prochaine action que vous voulez qu’ils prennent : inscription à votre mailing list, prise de rendez-vous, téléchargement de livre blanc, réponse à un sondage …
  • Votre plugin de partage : si vous offrez un bon article à vos lecteurs, ces derniers seront ravis de le partager sur les réseaux sociaux. Alors, ne vous tirez pas une balle dans le pied : profitez d’un extra de trafic en ayant un bon plugin de partage
  • Votre promotion : si tout ce que vous faites après avoir fini d’écrire votre article est de le publier sur votre site, sachez que votre post est déjà à moitié mort. Pour lui offrir une espérance de vie plus longue (et ainsi toucher plus de personnes), vous devez le promouvoir : sur vos réseaux sociaux, auprès de votre liste d’inscrits, et même auprès des autres blogueurs influents de votre thématique. Demandez-leur un partage votre contenu est exceptionnel

Ok, vous connaissez maintenant les deux piliers. Il ne vous en reste plus qu’un à découvrir, et devinez qui ? J’ai gardé le meilleur pour la fin.  Car ce troisième pilier est le plus important de tous.

Troisième pilier : Un contenu plaisant

sortir-du-lotPas besoin d’avoir la plume de Victor Hugo ou les capacités de publier un succès français comme Guillaume Musso. Ce dont je vous parle ici, c’est d’un contenu simple, bien rédigé et surtout plaisant à lire.

Je vais vous donner quelques astuces pour y arriver :

1) Rendez-le personnel

Un contenu plaisant possède une personnalité : on sait qui l’a écrit dès qu’on commence à lire les premières phrases. Les meilleurs blogueurs ne cachent pas leur personnalité : au contraire, ils la mettent avant. Et si vous êtes malin, vous remarquerez que cette personnalité inonde leur contenu en étant partout présente.

Pourquoi font-ils ça ? Car quand vous montrez un peu de vous, vous devenez tout de suite plus humain. Et ça devient beaucoup plus facile à vos lecteurs d’accrocher à votre contenu.

Si voulez écrire du contenu plaisant, racontez une histoire ou deux. Mettez de l’humour. Choisissez des mots décalés, que personne n’utilise. Plus vous paraitrez réel, plus vous sortirez du lot.

2) Écrivez-le comme une conversation

Les meilleurs articles sont ceux qu’on lit comme un dialogue. Comme si l’on avait une conversation en temps réel avec le blogueur qui écrivait l’article et qu’il était en face de nous.

N’ayez pas peur, discutez avec vos lecteurs : posez-leur des questions, répondez-y, écrivez comme vous parlez … Tout cela rendra votre contenu bien plus agréable (et facile) à lire.

3) Rendez-le engageant

Personne ne veut lire un article écrit comme une page Wikipédia. Sérieusement, allez lire cet article sur la garde royale française et dites-moi si vous avez envie de le lire jusqu’au bout (et si vous en avez envie, je ne vois pas d’autres options à « Vous êtes un extraterrestre »).

Alors pour éviter d’écrire un article aussi barbant que celui-ci, rendez votre article engageant. Mettez de l’émotion dedans, livrez-vous, parlez des erreurs que vous avez pu faire. Inspirez vos lecteurs : faites les pleurer, faites les rire …

Si vous arrivez à injecter un peu d’émotion dans vos articles, vos lecteurs deviendront accros à votre contenu.

La vérité sur le contenu plaisant

Rendre votre contenu plaisant est certainement le plus important des trois piliers.

Donner de la valeur dans votre contenu est simple. Et optimiser votre contenu de façon correcte demande juste de suivre une feuille de route. Mais pour ce qui est de rendre votre contenu plaisant ? C’est bien plus délicat. Il n’y a pas de formule magique pour y parvenir (et c’est bien dommage, car si votre contenu est agréable à lire, vous avez un avantage écrasant sur la concurrence).

C’est justement parce que rendre votre contenu plaisant est le pilier le plus important, mais aussi le plus difficile à mettre en place que j’ai créé un guide gratuit sur le sujet. Rien que pour vous.  Pour vous aider.

Son nom : « 10 Secrets Pour Des Articles Lus, Partagé Et Commentés. »

Si vous voulez :

  • Apprendre comment rendre vos articles plaisants …
  • Enchanter vos lecteurs …
  • Et savoir comment construire le plus important pilier qui soutient un bon contenu (et comment le rendre le plus solide possible) …

Cliquez ici pour télécharger votre guide gratuit immédiatement.

P.S : Si le guide vous fait envie, vous devriez vous dépêcher. Je dis ça parce que je ne suis pas sûr de le laisser disponible encore très longtemps (du moins gratuitement).

GD Star Rating
a WordPress rating system
3 piliers cruciaux pour gagner avec votre marketing de contenu, 5.0 out of 5 based on 7 ratings

6 réflexions au sujet de « 3 piliers cruciaux pour gagner avec votre marketing de contenu »

  1. Rien à dire c’est une démonstration très propre. La forme de l’article correspond entièrement à son contenu:
    - 2000 mot ok
    - actionnable ok
    - optimisé ok
    - appel à action ok
    - guest blogging pour faire découvrir mon site OK
    C’est beau, c’est propre, c’est pro !
    La plus grande difficulté de mon point de vu est de rentabilisé le temps passé à écrire des articles de ce calibre, en SEO il faut misé sur le long terme mais pour les débutant je pense qu’il est préférable de monté doucement en puissance avec des articles un peu plus court (il vaut mieux commencer avec un blog contenant 20 articles de 500 mot que deux de 4000)

    PS petite faute de frappe sur: “vous ne devez pas contacter un blagueur avec un banal « Salut ça va”

  2. On parle souvent de qualité de contenu sans vraiment savoir ce que cela signifie réellement. Cet article résume bien la manière dont les professionnels réalisent des contenus pertinents pour les internautes et conformes aux contraintes de référencement pour les moteurs de recherche.

  3. Merci pour votre commentaire ! J’essaie de toujours prêcher ce j’applique. Je pense que les gens aiment ce sentiment d’honnêteté, notamment dans cette thématique du webmarketing où l’on trouve de tout …

    Comme vous le dites, le SEO se joue sur le long terme. Je préfère accroitre ma visibilité en pratiquant les articles invités complets et de qualité (du moins j’essaie) plutôt que de publier des articles optimisés à la chaine perso. Mais après, chacun sa stratégie ! :)

    Et puis ça dépend aussi de la thématique dans laquelle on se trouve.

    Merci pour ce commentaire en tout cas (et oups la faute d’inattention)

  4. Bonjour à tous,
    cet article relate exactement le type de contenu qu’il faut écrire pour qu’il soit optimisé, cependant il manque deux petites choses qui sont les mots clés secondaires et les mots clés lexicaux, concernant le nombre de mot il y a une étude qui à été réalisée aux USA et n’est pas du même avis, elle préconise un article de 1050 mots. Je suis du même avis que Baka, pour un débutant il serait mieux de monter en puissance tranquillement et de faire des contenus de 1000 mots. D’autant plus que si le blogueur n’est pas qualifié en optimisation il est possible que ça puisse se retourner contre lui, enfin ce n’est que mon avis. Encore bravo pour votre article qui est très complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.