Vous êtes ici : Miss SEO Girl » SEO » Comment choisir les pages prioritaires à optimiser pour son SEO ?

Comment choisir les pages prioritaires à optimiser pour son SEO ?

Article invité, proposé par Arnaud Gautier, lavoieduseo.

Choisir les pages prioritaires à optimiser pour son SEO

En SEO, toutes les pages ne se valent pas. Certains de vos contenus sont classés loin dans les résultats de recherche ? Pas d’inquiétude, c’est tout à fait normal.

Focalisez-vous plutôt sur les contenus de votre site web à forts potentiels. C’est ceux-là qui feront décoller vos conversions et vos ventes.

Comment les repérer ? Quelles actions mettre en place sur ces pages ? Je vous détaille tout ça dans cet article.

Pourquoi optimiser les pages de votre site ?

Pourquoi optimiser les pages de votre site

Il faut savoir qu’un contenu n’est pas figé, notamment un article de blog. Quand vous publiez un contenu, beaucoup de personnes ont tendance à attendre que les positions arrivent toutes seules du premier coup, comme par magie.

En réalité, la rédaction et la publication d’un contenu ne sont qu’une première étape d’un long chemin avant d’entrevoir des résultats.

À l’exception des SERP très nichées et très peu concurrentielles, vous devrez certainement vous y prendre à deux fois pour que votre contenu arrive en top 5.

L’intention de recherche évolue, c’est tout à fait légitime de peaufiner votre contenu pour mieux répondre à l’intention actuelle.

La concurrence évolue également, il est toujours judicieux de regarder occasionnellement si les sites devant vous ont ajouté des choses dans leur contenu.

Pour ne pas être devancé par vos concurrents, il faut donc modifier votre contenu pour mieux répondre à la demande des internautes. Lorsque je parle de modification, je ne parle pas forcément d’ajouter du texte. Vous pouvez très bien en supprimer et améliorer vos positions dans les moteurs de recherche.

Quels sont les critères à analyser pour choisir ses pages à optimiser ?

Pour commencer, si vous souhaitez analyser correctement vos statistiques, je vous conseille d’installer Google Analytics et Google Search Console. Je vais beaucoup m’appuyer sur ces 2 outils par la suite. Ensuite, nous allons analyser vos pages actuelles sous plusieurs angles pour déterminer celles que vous devrez traiter rapidement.

Nous irons à l’essentiel en nous focalisant sur les statistiques vraiment importantes pour votre site. Nul besoin de s’attarder sur l’optimisation d’un millième de seconde du temps de chargement de vos pages.

Certains font ça et s’entêtent sur ces détails inutiles et ils perdent plus de temps qu’autre chose.

Vous souhaitez des ventes sur votre site donc il va falloir s’attaquer aux vraies forces de votre site avec des actions à forts impacts.

Les pages à fort taux de conversion

Ici, on va se focaliser sur les pages qui apportent le plus de conversions et non sur les meilleures positions sur Google.

Si vous possédez un site e-commerce, vous connaissez certainement les produits ou les catégories de produits qui ont le plus de succès.

Pour un site vitrine, je vais prendre le cas d’une newsletter ou le téléchargement d’un e-book, comme c’est souvent le cas.

Avec des outils de tracking comme Google Analytics, vous pouvez paramétrer des objectifs pour suivre l’activité de vos pages et le comportement de vos utilisateurs.

Vous pouvez visualiser le pourcentage de personnes qui font une action sur votre page, comme cliquer sur un formulaire ou le remplir avec leurs coordonnées.

Exemple : pour le téléchargement d’un e-book sur un site vitrine, vous pouvez paramétrer l’objectif “Destination” en indiquant l’URL de fin où vous les remerciez d’avoir téléchargé votre cadeau. Chaque personne qui consultera votre page et téléchargera votre e-book sera comptabilisée dans les statistiques de Google Analytics.

Je vous invite à consulter ce tuto de Google qui vous explique la marche à suivre pour paramétrer les différents types d’objectifs.

Une fois que vos objectifs sont paramétrés, analysez les pages qui obtiennent le meilleur pourcentage de réussite, c’est-à-dire que le plus fort taux de conversion (le ratio entre le nombre d’actions faites et le nombre de vue de votre page).

Ce sont ces pages que vous devrez améliorer pour augmenter davantage vos conversions.

Des positions qui stagnent entre 6 et 10

Si vous constatez que certaines de vos pages ont atteint un plafond de verre et que cela dure depuis plusieurs mois, des optimisations sont à prévoir.

Dans une SERP un minimum concurrentiel, le contenu joue un rôle important dans l’attribution des places par Google. Essayer de proposer un angle différent dans votre contenu car Google n’aime pas trop le réchauffé.

Mais ce n’est pas tout. Les backlinks restent un élément essentiel pour truster le top 3. Souvent, c’est un manque de liens entrants de qualité qui font que votre page reste à la même position.

Un moyen simple de voir votre nombre de backlinks et ceux de vos concurrents, est de télécharger l’extension Chrome SEO Quake.

Voici un exemple sur la requête : “Comment s’occuper d’un bonsaï ?”

Des chiffres apparaissent dans les résultats, une fois que vous avez téléchargé l’extension. Regardons attentivement la rubrique “L” à gauche car cela correspond aux backlinks qui pointent uniquement vers la page affichée.

Vous pouvez déjà comparer le nombre de liens entrants sur votre page par rapport aux sites qui sont devant vous.

La quantité est une chose, mais avoir des liens de bonne qualité est obligatoire. Si vous n’obtenez que des liens de spams, vous ne pourrez jamais passer devant vos concurrents, même si vous en avez un plus grand nombre.

Pour obtenir des backlinks de très bonne qualité, vous pouvez par exemple contacter les gros sites de votre thématique et leur proposer d’écrire un article pour eux. C’est important que vos liens entrants correspondent au même domaine que le vôtre.

Une page à fort taux de clics mais hors du top 5

En théorie, le site classé en première position va avoir un taux de clics plus important que le deuxième et ceux qui suivent. Cependant, il n’est pas rare de constater un taux de clics plus important pour des positions 4 ou 5 que pour le premier du classement.

Comment expliquer ce phénomène ?

Ce sont les balises title et meta-description qui ne sont pas correctement optimisées. C’est un manque à gagner énorme pour le site classé en première position.

C’est souvent le cas pour les balises title tronquées, sur lesquelles vous voyez trois petits points. La balise a été coupée, car trop longue.

Les internautes ont horreur de ne pas pouvoir lire la balise entièrement. Comme ils n’ont pas le temps, ils vont cliquer sur un autre lien.

Remarque : Si une page a un taux de clics inférieur à 1% avec au moins 1000 impressions, c’est que vos balises doivent être revues.

Il faut les modifier en mettant des balises title qui incitent au clics en mettant des termes vendeurs.

Allez dans votre Google Search Console et cliquez à gauche sur l’onglet “Performances”. Vous avez sur votre écran une interface qui ressemble à ça.

Vous pouvez appliquer un filtre par rapport aux positions et aux taux de clics. Nous allons nous intéresser aux pages qui ont le taux de clics les plus importants. Pour ce faire, cliquez sur la petite flèche à côté de l’onglet “CTR”. Vous obtenez le classement de vos pages par ordre décroissant, du plus fort taux de clics au plus faible.

L’inconvénient dans la GSC, c’est que l’on ne peut pas appliquer deux filtres en même temps, sinon ça efface le premier. Mais nous allons quand même nous débrouiller.

Une fois le filtre précédent activé, il faut regarder en priorité les positions en orange, classées entre 5 et 10. Ce sont des positions moyennes calculées sur la durée que vous avez indiquée. Par défaut, je vous conseille de mettre au moins sur les 3 derniers mois pour avoir davantage de données.

Un taux de clics intéressant, donc > à 1%, mais avec une position moyenne qui stagne entre 5 et 10, signifie qu’il y a un travail d’optimisation on page à effectuer.

Vos balises sont bien optimisées car le taux de clics est bon, mais le contenu de la page et/ou la partie netlinking l’est moins.

Il faut donc travailler la sémantique du contenu, votre maillage interne pour que votre page ait davantage de puissance, optimiser vos images et augmenter votre score d’optimisation SEO avec un outil comme YourTextGuru. Vous devez agir sur tous ces points pour espérer gratter les positions qui vous manquent.

Les mots-clés peu concurrentiels

Dans votre stratégie SEO, il est toujours conseillé de viser en priorité des requêtes très peu concurrentielles, même si elles ont un volume de recherche plus faible. Vous aurez plus de facilité à obtenir du trafic et des bonnes positions sur Google.

Surtout si votre site est jeune, disons moins d’un an, il est judicieux de passer plus de temps à optimiser ces requêtes que de viser des gros mots-clés inaccessibles.

Sur Semrush, qui est le meilleur outil existant pour sa recherche de mots-clés, priorisez des requêtes avec KD (Keyword Difficulty) inférieur à 10.

Ensuite, une fois que vous aurez des bons résultats avec ces mots-clés, vous pourrez vous attaquer à des requêtes un peu plus coriaces.

Les pages comparatives de produits

Les pages comparatives de produits sont souvent intégrées dans la section blog d’un site web. Ces articles sont en réalité des aimants à clients, si vous les rédigez correctement.

Sur votre site web, toutes les pages ne vont pas performer. Il faut donc maximiser vos efforts vers les quelques contenus qui vont vous ramener du trafic et des ventes. Pensez à la loi de Pareto, le fameux 80/20. Nous sommes parfaitement dans cet état d’esprit.

Le but de ces pages est de comparer votre solution avec celle de vos concurrents et d’expliquer pourquoi la vôtre est meilleure.

Si vous êtes très bien positionné dans les résultats de recherche, vous allez marquer des points par rapport à vos concurrents.

Voici ce que je vous conseille de faire :

  • Renforcer le maillage interne de cette page en faisant pointer des liens issus de pages connexes vers celle-ci ;
  • Réaliser un netlinking meilleur que vos concurrents sur ce mot-clé en utilisant SEO Quake, que je vous ai évoqué un peu plus haut.

Exemple : vous vendez une solution de logiciel de comptabilité pour les indépendants. Vous rédigez un article sous forme de comparatif en expliquant votre solution ainsi que celles de vos 3 principaux concurrents. Ce genre d’article est en général assez long, mais le jeu en vaut la chandelle.

Autre possibilité, si vous avez le temps et l’argent, vous pouvez même réaliser un cocon sémantique, en ayant comme page mère, cette page comparative.

Pour rappel, un cocon sémantique consiste à booster le classement d’une page stratégique du site (souvent concurrentielle et très recherchée tous les mois), en créant des pages filles d’un sujet proche, qui vont faire des liens vers cette page mère.

Je vous renvoie sur cet article expliquant l’intérêt et le fonctionnement du cocon sémantique.

En résumé, les pages à optimiser pour votre SEO

Vous l’aurez compris, il est conseillé de vous focaliser sur les pages de votre site susceptibles de vous apporter des ventes.

En SEO, toutes les pages n’ont pas la même importance. Certains articles de blog ne vont pas forcément ranker très haut dans les moteurs de recherche, mais ils vont servir à booster la popularité de pages plus importantes avec un maillage interne efficace.

Avec des outils de tracking efficaces comme Google Analytics et Google Search Console, vous prendrez les bonnes décisions et vous connaîtrez les pages à prioriser.

Pour un site vitrine, focalisez-vous sur les pages récoltant le plus de conversions à une newsletter ou un lead magnet, surtout si elles ne sont pas très bien classées sur Google. En faisant grimper ces pages-là plus haut dans la SERP, votre taux de conversion risque d’augmenter.

Si vous avez un site e-commerce, regardez attentivement les catégories de votre site qui se vendent le plus ainsi que vos produits phares. Dans un premier temps, je vous conseille plutôt d’optimiser vos pages catégories, car si un produit est fortement demandé, il risque d’être en rupture de stock à un moment donné. Essayez d’ajouter du texte sur ces catégories pour que Google comprenne bien votre contenu et faites pointer des liens d’autres pages vers celles-ci. Aussi, optimisez bien vos balises title et méta-description pour augmenter votre taux de clics.

Enfin, analysez régulièrement l’évolution de vos actions car le référencement naturel est une affaire de test, jusqu’à temps que l’on trouve la bonne formule gagnante.

Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.