Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Pourquoi mon site subit-il une baisse de trafic ?

Pourquoi mon site subit-il une baisse de trafic ?

Article rédigé par ma collaboratrice en rédaction web, Samantha, Rédac’Pulse

Votre site internet se portait à merveille, mais depuis peu, une baisse brutale de votre trafic vient tout gâcher ? Vous avez le sentiment de ne plus rien maîtriser ? Malheureusement, il faut regarder les choses en face, vos visiteurs ont déserté… Ça arrive. En réalité, un tas de paramètres différents peuvent être à l’origine de cette chute de trafic soudaine. L’important, c’est que le voir à temps et d’agir en conséquence !

Vérifiez les différents canaux d’acquisition

Pour savoir d’où vient cette perte de trafic soudaine, encore faut-il savoir ou chercher. Si l’ensemble de vos canaux d’acquisition sont impactés, ce n’est peut-être pas forcément lié à votre SEO. Dans ce cas, il y a d’autres paramètres à vérifier.

Google Analytics

Êtes-vous sûr que c’est bien votre site qui déraille ? Eh oui, il se peut tout à fait que votre outil d’analyse de trafic soit défectueux. Personne n’est parfait. Un mauvais paramétrage ou une mise à jour en retard peut tout à fait fausser les résultats.

Pour vérifier, vous pouvez utiliser l’outil GA Checker par exemple. Gratuit, il vous permettra de parcourir chacune des pages de votre site pour vérifier le marquage Google Analytics. 

La panne

Peut-être que votre site n’est tout simplement pas accessible à vos visiteurs ? Une panne de serveur, une mise à jour défectueuse et hop ! votre site internet n’est plus disponible. Pour le savoir, ce n’est pas très compliqué, il vous suffit de le consulter pour le constater.

Le piratage

C’est déjà moins rigolo. Non pas que le reste soit une partie de plaisir. Mais quoi qu’il en soit, vous pouvez le détecter très simplement. Rendez-vous sur votre Search Console et vérifiez que ce message n’est pas affiché : “il est possible que ce site ait été piraté”. Si c’est le cas, alors il n’y a plus de doute.

Pour éviter ce genre de désagrément, vous pouvez vous rendre sur Google Alerts et mettre en place un système d’alertes pour détecter les contenus pirates. Mieux vaut prévenir que guérir, n’est-ce pas ?

Le hors-saison

Certaines thématiques sont plus ou moins recherchées selon la période de l’année. Il paraît évident qu’un vendeur de piscines fera moins de CA en hiver qu’en été par exemple. Eh bien, sur le web, c’est pareil. C’est une question de saisonnalité. Alors avant de paniquer, comparer votre trafic à celui de l’année précédente pour la même période.

La situation n’est peut-être pas si dramatique finalement. Vous pouvez notamment vous servir de l’outil Google Trends. Il vous permettra d’analyser si les requêtes dans votre secteur ont effectivement tendance à chuter en ce moment.

La baisse de trafic lié au référencement naturel

Si le canal organique est le seul touché par la baisse de trafic, dans ce cas, elle est très probablement liée à votre SEO. Mais encore une fois, le référencement naturel, c’est large. Plusieurs choses peuvent être l’élément déclencheur de cette baisse de trafic. Alors, voyons ensemble ce que vous devez vérifier.

Suivi de vos positionnements Google

Dans un premier temps, il est primordial de savoir si votre baisse de trafic organique est liée à une perte de visibilité dans les moteurs de recherche. Vous pouvez aussi effectuer ces recherches directement via la Search Console. Pour ce faire, rendez-vous sur “trafic de recherche > Analyse de la recherche > Position > Date > Comparer les plages de dates > Comparer les 28 derniers jours à la période précédente > Requêtes”.

Qui plus est, il sera très important de déterminer si la baisse de visite est globale ou uniquement liée à certains mots-clés. Auquel cas, les actions à mettre en place par la suite seront évidemment différentes.

Ensuite, tout dépend également de votre chute dans le SERP. Si vous êtes désormais référencé sur la seconde page, vous pourrez probablement résoudre le problème facilement notamment avec un contenu retravaillé et du netlinking. En revanche, si la chute est vertigineuse, une analyse plus poussée ne serait pas de refus !

L’indexation du contenu

Les Googlebots ont-ils bien accès à vos contenus ? Si les robots d’indexation ne sont pas autorisés à indexer votre site sur Google, vous pouvez toujours attendre. De la même façon, un mauvais paramétrage peut engendrer un problème technique qui provoque alors un problème d’affichage. Effet boule de neige, comme on dit.

  • vérifiez la configuration du fichier robots.txt dans le menu de la Search Console ;
  • identifier les différents problèmes liés à l’indexation grâce à l’outil “Index Google” (“état de l’indexation”, “ressources bloquées”, URL à supprimer”) ;
  • repérer les erreurs 404 ou erreur serveur dans “erreur d’exploration” ;
  • vérifiez que la version mobile de votre site internet est accessible aux Googlebots ;
  • vérifiez la configuration de votre sitemap ;
  • vérifiez la bonne configuration de vos URL.

Le duplicate content

Il arrive parfois que des sites concurrents reprennent vos contenus et que Google considère qu’ils ont plus d’autorité que vous. Résultat, ils se retrouvent en première page du SERP et vous êtes relayé au second plan. C’est le jeu ma pauve lucette.

Mais avant de crier au complot et d’entamer un bras de fer juridique, vous pouvez tout simplement contacter le webmaster du plagieur ou demander à Google une suppression de contenu. Mais sachez également que le duplicate content peut aussi également provenir de vous-même !

Les sanctions

Google est votre ami tant que vous respectez scrupuleusement ses règles. Au moindre manquement, il n’hésitera pas à vous punir ! Il y a un moyen très simple de savoir si vous subissez une pénalité de Google. Il suffit de vous rendre sur la Search Console, dans l’onglet “actions manuelles”. C’est ici que vous pourrez voir clairement si Google vous a sanctionné. Si c’est le cas, il ne manquera pas de vous mentionner les motifs.

Le négative SEO

Je l’avais très rapidement mentionné dans mon article “Quand faire un audit SEO ?”. Comme son nom l’indique, le négative SEO ne présage rien de bon. Certains concurrents peu scrupuleux peuvent tenter de vous nuire à coup de backlinks pourris vers votre site. En général, vous pourrez vous en rendre compte via les “actions manuelles”.

Si c’est le cas, vous devrez utiliser l’outil de désaveu de backlinks que propose Google. Ainsi, vous pourrez nettoyer votre site web de ces liens de mauvaise qualité.

Google et ses algorithmes

Parfois, il s’agit juste d’un changement d’algorithmes. De nouvelles mises à jour de Google peuvent considérablement impacter votre trafic. Dans ce cas, le meilleur moyen d’éviter toute surprise est de rester proactif et de se tenir au courant des actualités Google.

Quoi qu’il en soit, une baisse de trafic soudaine n’est jamais anodine. Plus vite vous prendrez les choses en mains, mieux ce sera. Il est vrai que certaines manipulations peuvent paraître fastidieuses et très complexes. Dans ce cas, je vous conseille de faire appel à un expert qui vous proposera des actions ciblées, sur-mesure.

GD Star Rating
loading...
Pourquoi mon site subit-il une baisse de trafic ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Une réflexion au sujet de « Pourquoi mon site subit-il une baisse de trafic ? »

  1. Bonjour Samantha, et merci pour cet article !
    J’ajouterai bien 2 précisions, mais qui l’enlève rien à la qualité de l’article :
    -Dans la perte de positionnement : la perte d’un ou plusieurs backlink(s) majeurs peut-être une cause.
    -Lorsque certaines IP sont exclues via GA (ex : celles de l’annonceurs), il y a une perte “visuelle” ou “artifielle” de trafic, alors qu’il n’en ai rien. Moins le site a de trafic, plus l’effet sera visible !
    La mise en jour de plugins et du thème si le site est géré avec un CMS qui peut entrainer des écrasements et des conflits.
    Voilà tout et merci :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.