Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » 5 techniques SEO à fuir comme la peste !

5 techniques SEO à fuir comme la peste !

ludovicArticle invité rédigé par Ludovic Barthélémy, entrepreneur et webmarketeur depuis 2003. Ludovic est l’auteur de nombreuses formations webmarketing en vidéo dont une qui vous montre comment obtenir plus de 50 000 prospects sans dépenser 1€ en publicité.

Ludovic vous présente dans cet article 5 pratiques de référencement naturel que vous deviez fuir comme la peste.

Dans cet article, vous allez voir :

  • les 2 méthodes de référencement souvent conseillées sur les blogs et que je vous conseille d’arrêter tout de suite sous peine de réduire tous vos efforts à néant
  • pourquoi vous devez arrêter de vouloir beaucoup de backlinks si vous désirez enfin obtenir un bon référencement sur Google
  • 3 pratiques de référencement que vous utilisez sûrement tous les jours et qui explique probablement pourquoi votre site ne se positionne pas bien sur Google.

Le référencement naturel et, en particulier sur Google, ne cesse d’évoluer. Que vous soyez un parfait noob en seo ou que vous ayez un niveau intermédiaire, les conseils ci-dessous devraient vous être utiles pour améliorer le positionnement de votre site sur Google.

Attention au guest blogging (articles invités)

guest-blogging-missJ’adore le guest blogging et je publie très souvent des articles invités. C’est un très bon moyen de nouer des liens avec d’autres entrepreneurs et blogueurs, de toucher une nouvelle audience et bien entendue d’améliorer la visibilité de son site ainsi que son référencement sur Google et autres.

Mais faites attention, Matt Cuts, le responsable référencement chez Google est parti en guerre contre la vente de liens et contre les plateformes de mise en relation entre blogueurs à des fins de guest blogging. La plateforme Myguestblog a été officiellement sanctionnée en début d’année et bien d’autres ont suivi depuis.

Voici quelques erreurs à ne pas faire lorsque vous êtes publié en tant qu’invité sur d’autres blogs :

  • dites bien à celui qui vous publie de ne pas débuter l’article avec une phrase qui est le même pour tous les articles comme “article rédigé par” ou “article invité par”. C’est le meilleur moyen de se faire repérer et de se faire mal voir. Il s’agit d’un footprint très facilement reconnaissable par Google et les autres moteurs de recherche
  • Idem pour la fin de l’article
  • Insérez des liens externes dans votre article. Là encore, les moteurs de recherche ne sont pas bêtes. Si votre article ne contient que deux ou 3 liens sortants vers votre propre site, ça ne semble pas très logique. Faites donc en sorte de faire des liens vers des sources de référence qui étayent votre contenu.
  • Faites en sorte de publier vos articles sur des blogs qui se situent dans votre secteur d’activité ou dans un secteur très proche. En gros, ne parlez pas de recettes de cuisine sur un site de Football !
  • Attention à l’abus d’ancres sur-optimisées. Ne mettez pas la même ancre de lien sur tous les liens sortants de l’article vers votre site et variez les ancres en fonction des blogs et du contenu des articles que vous publiez.

Ancres de liens sur-optimisées

netlinkingOn parle souvent de la sur-optimisation des ancres de liens depuis quelques années, et pourtant !

Tous les jours j’en fais le constat que ce soit pour certains de mes partenaires, clients et même sur de très gros sites que je lis quotidiennement.

Les exemples les plus flagrants :

  • les blogueurs débutants/amateurs qui publient leurs super commentaires de lèche botte tous les jours sur le même blog (avec plugin KeywordLuv) en mettant la même ancre dans le pseudo….
  • Les entrepreneurs qui publient 5 vidéos par semaine sur Youtube avec le même titre et la même description (et qui essayent de faire une ancre optimisée dans la description).
  • Les entrepreneurs qui publient des articles invités de qualité mais qui mettent la même ancre, au même endroit, dans la même phrase sur tous les blogs sur lesquels ils publient…

Je ne dis pas que vous ne devez pas optimiser certaines de vos ancres mais faites très attention. Aux yeux de Google, trop d’ancres similaires n’est tout simplement pas naturel. Tout comme le fait de mettre 5 fois le même mot clé dans une phrase de 200 caractères.

Mais alors, on fait comment pour améliorer le référencement naturel de son site ? Quelles ancres mettre ?

Bonne question. Ma première réponse ne va pas vous apporter grand chose : soyez naturel et spontané. En bref, adaptez vos ancres à votre article une fois qu’il est rédigé, pas l’inverse.

Exemples de bonnes ancres pour lesquelles vous ne risquez rien.

  • une url simple comme celle là : miss-seo-girl.com
  • un lien contentant simplement le nom de votre site. Par exemple, vous pouvez retrouvez des conseils de référencement sur MissSeoGirl.

Un bon lien vaut 100 liens pourris !

senuke-exrumerVous venez d’acheter Senuke ou Xrumer, vous avez commandé 10 000 bakclinks sur Fiverr pour 5$ et vous attendez les résultats avec impatience ? Vous risquez d’attendre longtemps…

Désolé de vous décevoir et je ne vais sûrement rien vous apprendre mais en terme de backlinks, la qualité prime sur la quantité. Prenez donc du temps pour rédiger un article complet à grande valeur ajoutée de 2000 mots plutôt que de passer 4 heures à laisser des commentaires de merde sur des blogs qui possèdent un plugin de commentaires dofollow !

Un bon article bien ficelé permettra d’obtenir des liens naturels issus de nombreux sites à forte autorité. Je ne vous dis pas qu’il faut arrêter d’aller chercher du backlink mais de toute façon, si votre site, vos contenus, ne sont pas au niveau, ces liens ne vous seront d’aucune utilité.

Gardez en tête qu’un bon lien est “censé” être naturel et plus l’autorité du site qui le fait est haute, mieux c’est. Google s’adapte. Aujourd’hui, n’importe quel débutant peut générer ou acheter des milliers de backlinks pour moins de 50€. Il suffit de se rendre sur des sites comme Fiverr, Peopleperhour ou d’acheter des outils comme Senuke.

Sur-optimisation des mots clés

keywordsOn le voit encore beaucoup ! En matière de sur-optimisation de mots clés, bien entendue, c’est essentiellement les débutants en référencement qui font cette erreur.

Un pseudo gourou sorti de nulle part leur a dit un jour qu’il fallait avoir une densité de mots clés de 7% pour ranker. On leur a dit aussi que les mots clés devaient être le plus haut possible dans la page. Devinez quoi ? On voit des blogs qui ne publient que des articles ayant tous les même structure, la même taille, la même densité de mot clé et les mots clefs toujours placés au même endroit. Ou comment se tirer une balle dans le pied !!!

Outre ces pratiques de débutants, pour ne pas tomber dans la sur-optimisation, voici quelques règles à respecter :

  • Arrêtez avec les abus de mots clés longues traines. Vous voulez vous prendre une pénalité ? Casez 4 fois un mot clé enfin plutôt une expression de type « Billet d’avion maroc pas cher » et vous serez servi !
  • Rédigez des articles longs. Je le dis souvent mais il vaut mieux avoir un article de 2000 mots par semaine plutôt que 5 articles de 350 mots sans aucune valeur ajoutée. Plus un article est long, plus il a de valeur et plus vous pourrez y injecter votre mot clé. Cela paraîtra naturel. En revanche, caser 15 fois le même mot dans un article de 350 mots ne vous apportera pas grand chose.
  • Ne comptez pas les mots. Encore une fois soyez naturel. Si vous avez bien ciblé le thème de votre article, les mots clés que vous ciblez reviendront naturellement et les mots clés annexes/secondaires aussi.

Un bon profil de liens avec du contenu pauvre

panne-idées-seoLes algorithmes de Google prennent en compte de nombreux facteurs pour le référencement d’un site. Vous pouvez d’ailleurs le constater sur mon article qui présente 100 facteurs pris en compte par Google pour le référencement d’un site, et cette liste n’est pas exhaustive.

Parmi ces facteurs on peut noter :

  • les partages sociaux
  • la taille des articles
  • le temps passé par les internautes sur votre site
  • le taux de rebond

Ce que je veux dire par là est que vous pouvez avoir de bons liens (sûrement générés artificiellement avec un contenu pauvre), si les internautes restent 10 secondes sur votre site, que vous n’avez aucun partage ou encore une seule page vue, c’est mauvais. Regardez le changement dans les résultats de Google ces dernières années. On voit encore de temps en temps des MFA et autres sites générés à la volée, mais, de manière générale, les résultats mettent en avant du contenu qualitatif. Bien que de temps en temps, on se demande ce que fou Google…

Pour conclure, soyez logique, qui voudra vous faire des liens si vous ne proposez rien d’intéressant ?

Arrêtez de croire qu’il à une méthode miracle en référencement. Il y a de bonnes stratégies d’architecture SEO à mettre en place et vous pouvez gagner beaucoup de temps en achetant des noms de domaines expirés. Mais il il n’y a pas de méthodes miracles ou de « secrets », juste de l’expérience et du savoir faire.

Les logiciels qui vous promettent la lune en deux temps trois mouvements, les services de vente de plusieurs dizaines de milliers de backlinks et autres ne feront que vous nuire.

GD Star Rating
loading...
5 techniques SEO à fuir comme la peste ! , 4.7 out of 5 based on 15 ratings

26 réflexions au sujet de « 5 techniques SEO à fuir comme la peste ! »

  1. Ludovic, je suis la première à laisser un petit commentaire.

    Tout d’abord merci pour l’article. Il est intéressant, et même s’il n’apporte rien de nouveau, les choses que tu as énoncées méritent d’être rappelées et doivent être intégrées à une bonne stratégie seo.

    En revanche, comme je te l’ai fait savoir lors de nos échanges de mail, je ne suis pas complètement d’accord avec ton point numéro un, concernant le guest blogging. C’est un sujet qui me tient à cœur, car je pratique cette « technique », si l’on peut appeler ainsi, depuis deux ans maintenant, dès l’ouverture de mon blog.

    Nous sommes d’accord sur le fait que le guest blogging est très intéressant pour lier des relations, échanger, créer des liens bien évidemment (des liens humains, des liens entre les sites), et qu’il doit être utilisé avec intelligence et avec modération (pas comme moi) :)
    En revanche, je ne suis pas d’accord quand tu dis qu’il faut éviter les footprints. Ça peut paraître bizarre, mais, personnellement, je préfère utiliser le type de phrase que tu ne recommandes pas, comme, « Article invité rédigé par ..». D’ailleurs, tous mes articles invités commencent ainsi. Pourquoi ?

    Pour deux raisons simples :
    – Mes lecteurs doivent être mis au courant le plus vite possible qu’il ne s’agit pas d’un article que j’aie rédigé (je suis en totale transparence avec eux et même avec le moteur de recherche)

    – Je n’ai rien à me reprocher, et j’estime avoir le droit d’avoir des invités sur mon propre blog. Il n’y a pas eu de rémunération pour la publication d’article, il n’y a pas eu d’autres types d’échanges… Ça me fait plaisir de t’avoir comme invité et c’est tout. Cet article invité, comme tous les autres présents sur mon blog, ne sont pas issus d’une réflexion ayant comme objectif la manipulation de l’algorithme de Google, ni d’achat de liens. Rien de mal donc à cela !

    Pour conclure, si on commence à cacher des choses (à ne pas utiliser les footprints), c’est qu’on se sent hors la loi et qu’on a quelque chose à se reprocher :)
    Voilà mon avis personnel. Peut-être que j’ai tort. De toute manière, j’ai trouvé intéressant de confronter ces deux opinions. C’est cette richesse qui donne du charme à notre métier !

    Autre article et autres avis sur le guets blogging :
    https://www.miss-seo-girl.com/je-nai-pas-peur-de-mon-guest-blogging-et-vous/

  2. Hello Alexandra

    Avant toute chose, Merci beaucoup pour l’article et surtout pour ta sympathie. Je comprends tout à fait ton point de vue. Je me rends compte que j’ai peut être mal exprimé le mien. Je conseille en fait de ne pas utiliser ces footprints sur les les blogs qui font trop d’articles invités (plus de 50% de leurs contenus). Pour les autres pas de soucis.

    Ensuite, et là je ne parle pas SEO mais conversions, plusieurs tests m’ont montré que j’avais plus de visites ciblées en procédant autrement car les internautes ont tendance à zapper l’intro. Mais c’est peut être uniquement le cas dans notre secteur d’activité.

    Merci encore pour cette publication.

    Ludovic

  3. Bonjour,

    Merci pour ce point de vue que je partage entièrement, sauf sur le point soulevé par Alexandra. Il est important de penser aussi à ce que les humains voient, après tout les récents problèmes de l’agence 1mn30 montrent qu’un humain de chez Google a regardé les choses avant de prendre sa décision.

    J’ajouterais un dernier point, le poids du site où se trouve le lien est aussi important. Aller faire des liens sur des sites inconnus aux yeux de Google même s’ils sont dans le même domaine n’est pas un plus, il vaut mieux bien choisir les sites sur lesquelles on désire être présent, la qualité plutôt que la quantité.

    Après tout dans la vie réelle on choisit aussi les conférences où l’on intervient par la qualité de l’auditoire et des autres conférenciers ! (c’est ce que je viens de faire ;-) )

    Régis – Blackchili.fr

  4. Bonjour,
    Les règles pour le référencement changent en permanence. Ce qui était valable il y a 2 mois est corrompu quelques temps après. Cela devient un vrai métier de référencement. Bonne continuation à vous

  5. Bonjour Régis

    En effet le poids du site est important. Mais avant tout chose je contact des sites qui partagent ma philosophie et dont les propriétaires semblent sympa. Mais tu as tout à fait raisons. D’ailleurs je suis ouvert car j’ai publié sur les 15 blogs que je lis le plus et j’ai bien du mal à en trouver d’autres ;)

    Ludovic

  6. Bonjour Ludovic, merci pour cet article et cette remise à plat. Je m’excuse de sortir quelque peu du sujet principal de l’article mais je suis surpris de cette mention dans votre conclusion, “vous pouvez gagner du temps en achetant des noms de domaines expirés”.
    Je n’utilise plus cette technique pour mes projets professionnels, bien que je compte réaliser quelques tests personnels cet automne.
    Ayant lu sur le sujet dernièrement, il m’a semblé que la réponse n’était pas aussi simple et que les résultats pouvaient varier entre positif ou neutre et, en cas de mauvais choix, totalement préjudiciable.
    Dépendemment finalement, de quelques facteurs comme le temps ou le domaine fut hors-ligne, le profil de lien, son DA, PR, son trustflow, citation flow etc.
    On peut aussi décemment penser que Google à un certain nombre de moyen pour rendre les anciens liens, obsolètes. Il me semble que c’est ce qui est prétendu par la chère webspam team et qui est partiellement ou n’est pas ou pas encore appliqué?

    Quel est votre avis là-dessus? Quel est votre retour d’expérience?
    Merci beaucoup,

  7. Bonjour Vincent,

    Je me substitue à Ludovic pour répondre à cette question :) Effectivement, utiliser des noms de domaines expirés peut s’avérer risqué si le il n’y a pas un retraitement de ces derniers.
    Il faut toujours privilégier:
    – Les domaines ayant récemment expirés
    – dont le trust flow est élevé
    – dont le précédent site était dans la thématique de votre money site.

    Après ayant fait des tests depuis plus d’un an dessus, je vous garantie que la stratégie fonctionne parfaitement sachant que j’ai une méthode qui permet de récupérer une partie du jus de l’ancien site mais que je garde pour une formation :)
    Dans tous les cas et particulièrement dans le mien, c’est une stratégie assez chronophage qui s’avère payante mais que je déconseillerai aux débutants car elle pourrait ramener une pénalité. Après c’est pour moi une bonne méthode pour se construire un profil de Linking décent. Quant à la notion de gain de temps celle-ci est relative. Si vous êtes sur une niche, trouver un ndd expiré va être très chronophage à l’inverse sur des thèmes assez génériques, il n’est pas (trop) compliqué de trouvé de bons ndd.

    Pour conclure: En somme si c’est bien fait (pas de bourrinage), ça marche très bien :)

    J’espère que ma réponse vous satisfera

    Sébastien de marketinghack.fr

  8. J’ai remarqué ces derniers temps que certains site se positionnaient mieux avec peu de BL ce qui confirme ton “Un bon lien vaut 100 liens pourris !”… J’encourage les SEO players à penser à cela ;) Merci pour cet article invité :)

  9. @Regis : “les récents problèmes de l’agence 1mn30 montrent qu’un humain de chez Google a regardé les choses avant de prendre sa décision.” c’est vrai, mais le quality rater est il suffisamment bon pour détecter un lien factice d’un vrai lien ? J’ai le cas d’un site pénalisé ou les liens factices qui sont remontés sont en fait des vrais !!! Je pense que les quality raters ne sont pas suffisamment formés pour savoir ce qu’est un vrai lien d’un lien factice, d’autant que sur des thématiques complexes, ils ne savent parfois même pas de quoi ça parle. ( dans mon cas c’est dans le medical de pointe et les liens sont sur des sites d’autorité ! ).
    Patrice Articles récents..Agence de Référencement AdWords : YateoMy Profile

  10. Il y a encore des sites qui font les erreurs que vous avez précédemment citées. C’est donc très bien d’avoir écrit un article sur ce sujet. Le référencement naturel n’est pas facile à gérer car il y a sur ce secteur d’activités des changements réguliers. Il faut donc suivre la tendance et s’adapter au gré des changements. Les réseaux sociaux sont aussi là pour faire la communication de son site. Il faut être créatif et poster des informations qui attireront l’œil de l’internaute. Par exemple, demandez l’avis des autres internautes sur un sujet ou bien faire un jeu concours. Les idées ne manquent pas.

  11. @Patrice : l’erreur est humaine ;-) Malheureusement c’est le risque, cela dit quand on regarde une page de recherche de Google, elle comporte de moins en moins de résultats, je me demande pourquoi Google se casse autant la tête à vouloir “être” pertinent :-) !

  12. Toutes ces techniques qui sont citées dans cet article ont vraisemblablement été prouvé pour leurs effets néfaste pour le référencement c’est pourquoi ils sont arrivés là. Et ceci n’est pas à contredire. Toutefois, si les avis divergent à ce propos, c’est justement parce que certains ont pourtant trouvé leur bonheur dans certaines techniques. Du coup, je dirai qu’il ne faut surtout pas généraliser les choses.

  13. Il faut garder à l’esprit que si un humain sent la sur-optimisation de mots-clés dans une page, Google la détectera aussi, et même davantage ! Les robots ont une vision globale d’un site, ils connaissent non seulement la densité des mots-clés d’un paragraphe, d’une page mais aussi de tout le site.

  14. Bonjour,

    Je pense aussi que la qualité prime sur la quantité. Notamment pour les backlinks !! Trop de monde pense que balancer 10000 liens d’un coup sur Google va améliorer la visibilité d’un site web. Mais il n’en n’est rien !! Il faut travailler, avec détermination, acharnement et sérieux ! Et faire les choses proprement …
    blog internet Articles récents..L’affiliation : idéale pour démarrer sur le web !My Profile

  15. Bonjour,

    Il n’est pas toujours facile de ne pas suroptimiser un mot clé suivant le sujet abordé. J’ai un site sur les records du monde et il est bien difficile de ne pas répéter cette occurence trop souvent, que ce soit sur un article mais aussi et surtout sur la globalité du site. Google n’a pas l’air de me pénaliser pour ça mais ça pourrait bien arriver.
    Après il y a bien les synonymes mais pour cette expression le tour est vite fait^^
    Sinon merci pour cet article et les autres, c’est la première fois que je commente mais je viens régulièrement à la pêche aux infos ;-)

  16. Article intéressant! Le plus grand problème des sites concerne le netlinking d’où l’importance de ce rappel. La plupart oublie toujours que la qualité des liens prime sur la quantité. Ils pensent toujours que le bon vieux temps n’est pas encore révolu. Grave erreur. C’est ce qui leur vaut ensuite des pénalités.

  17. Pour ma part, en matière de netlinking, le linkbaiting est ce qu’il y a de plus naturel. Proposer des contenus de qualité à forte valeur ajoutée et vous verrez que les lecteurs vont facilement les partager.

  18. Bonjour Alexandra et Ludovic,

    Je rejoins l’analyse de Ludovic sur la plupart des points.
    Concernant les articles invités, je pense comme toi Alexandra, qu’il ne faut pas cacher ni à Google, ni à ses lecteurs, mais rien n’empêche de le présenter de différentes manières, c’est-à-dire de ne pas employer une phrase toute faite pour chaque article invité.

    Je n’ai pas publié beaucoup d’articles invités, mais en général la première phrase est une phrase d’accroche et de présentation de ce que le lecteur va trouver.
    C’est seulement après que j’indique ne pas être l’auteur.

    Ensuite, concernant la longueur des articles, je ne suis pas tout à fait d’accord avec Ludovic ou plutôt, je souhaite apporter une précision.
    En effet, pour moi il n’y a pas de longueur idéale type chiffrée (350, 500, 1000 ou 2000 mots).

    La longueur idéale d’un article est celle qui permet de traiter complètement le sujet abordé et de répondre à sa problématique, mais sans en ajouter inutilement.
    Si vous ne répondez pas aux attentes des lecteurs ou que vous en rajoutez trop, ils s’en iront bien avant la fin de l’article.
    Si vous souhaitez avoir plus de précisions sur mon point de vue complet à ce sujet, je vous invite à lire l’article que j’ai mis en lien de CommentLuv.

    Amicalement,

    Bruno
    BrunoT Articles récents..Quelle est la longueur idéale d’un article?My Profile

  19. Je veux ajouter une petite chose, il ne faut plus basé la stratégie de référencement uniquement sur les articles invités car ça devient très louche.
    Comme on a vu sur l’article les réseaux sociaux sont une source incroyable de visiteurs beaucoup plus que les moteurs pour plus sites, il faut juste un petit effort un début pour avoir les premiers partages après ça commence à rouler tout seul.

  20. Pour ma part, en matière de netlinking, le linkbaiting est ce qu’il y a de plus naturel. Proposer des contenus de qualité à forte valeur ajoutée et vous verrez que les lecteurs vont facilement les partager.

  21. En effet très bon article !! la première partie sur les liens donne beaucoup d’enseignements !!

  22. Premier conseil :
    “dites bien à celui qui vous publie de ne pas débuter l’article avec une phrase qui est le même pour tous les articles comme “article rédigé par” ou “article invité par”. C’est le meilleur moyen de se faire repérer et de se faire mal voir.”

    Que lit-on en tout début de cet article ?
    “Article invité rédigé par Ludovic Barthélémy”

    Poilant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.