Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Google responsable de l’appauvrissement des blogs

Google responsable de l’appauvrissement des blogs

bloggingBonjour à tous. J’espère que vous avez passé un bon weekend. De mon côté, repos et encore repos.

Je vous propose de commencer cette semaine avec un article invité rédigé par Maxime. Mais qui est Maxime ? Un petit monsieur, retraité, qui aime le 2.0 et s’intéresse de près au SEO. Maxime est déjà passé sur le blog avec un article invité Et si les SEO manipulaient Google ? et le compte rendu de la formation WordPress organisée en partenariat avec Daniel Roch.

Pour cet article, Maxime vous propose une réflexion sur les commentaires. En effet, il a constaté qu’il y a une forte diminution de commentaires sur les blog, et ceci à cause de …. Google. Qu’en pensez vous ? Mythe ou réalité ?

Première idée : dans la plupart des métiers, les commentaires de blogs apportent un plus aux internautes.

commentaires

Bien entendu je parle ici de blogs passion, de money sites et non de sites plus ou moins « artificiels » créés uniquement pour faire ranker les money-sites.

Je suis personnellement présent sur des sites agricoles et de jardinage. Ceci s’explique facilement, je suis ingénieur agronome et j’ai toujours travaillé dans l’agriculture. Depuis ma retraite je m’intéresse beaucoup au SEO. Enfin, pour des raisons « étonnantes » je me suis un peu intéressé aux sites de nail-art !

Dans les blogs jardinage les commentaires sont d’une très grande richesse. Sans ennuyer les lecteurs du blog d’Alexandra, peu adeptes du jardinage, je vous donne 2 exemples.

La biodiversité est un sujet très vaste et, à mon avis, pas encore très bien exploré.  Quand un jardinier écrit un article sur ce sujet, les commentaires permettent des échanges, présentent  des avis très divergents et néanmoins très riches. La diminution du nombre de commentaires est donc une grande perte, sinon une catastrophe (ok, j’exagère)

Deuxième exemple : les engrais verts au jardin. J’ai personnellement un avis, un peu spécifique, sur le sujet. J’aimerai écrire un article bien documenté présentant  mon point de vue. Ceci n’a d’intérêt que si les commentaires sont très nombreux pour faire avancer le schmilblick !

Je ne possède pas de site orienté SEO. J’écris donc, très  occasionnellement, des articles SEO sur les blogs d’Alexandra et de Sylvain. Dans ces cas, mon objectif n’est jamais de récupérer des liens (thèmes très différents de mon domaine d’activité), mais de confronter mon point de vue, d’obtenir des avis divergents pour éclairer ma réflexion. Si les commentaires deviennent beaucoup moins nombreux, je suis déçu. Mon « enrichissement » intellectuel sera beaucoup plus réduit !

Dans le cas du nail art (et il doit y avoir d’autres métiers « identiques ») les commentaires n’ont, à mon avis pas la même importance. En règle générale c’est : magnifique, bravo, je vais essayer de faire aussi bien, etc… Ces commentaires ne sont pas, en général, spammy. Ils n’apportent pas d’infos supplémentaires aux lecteurs, mais ils apportent une grande satisfaction à la blogueuse. Dans ce type de domaine, je pense que la diminution du nombre de commentaires n’est pas problématique.

Deuxième idée : le nombre de commentaires de blogs diminue.

baissesJ’ai réalisé quelques études statistiques sur de nombreux blogs. J’ai comparé le nombre moyen de commentaires 2013 et 2014, parfois les baisses sont impressionnantes.

J’ai tracé quelques droites de moindre carré, pour des blogs à publication régulière,  la pente des droites est, là aussi, très parlante.

Cette analyse n’est pas complète et mériterait d’être approfondie.

Le blog a pu modifier ses méthodes : contenus différents, contenus moins intéressants, possibilité de pose de liens différente, etc…

Le nombre de commentaires n’est pas un indicateur suffisant. L’analyse détaillée des commentaires serait utile, la disparition de commentaires uniquement spammy (bravo pour l’article, je plussoie) existe dans certains cas, la longueur totale des commentaires est un critère supplémentaire et pourrait s’avérer efficace, etc…

Le constat me parait néanmoins évident : Il y a moins de commentaires et c’est dommage pour nous, mais je pense que c’est aussi dommage pour Google !

Troisième idée : le nombre de commentaires de blogs diminue à cause de Google.

devilGoogle ne sait manifestement pas gérer le spam et de ce fait multiplie les « commandements » pour faire peur !

Les commentateurs « normaux » ont, bien sûr, beaucoup plus peur des foudres de Google que les black-hat. Ils décident (ont décidé) de commenter beaucoup moins.

En jardinage en particulier s’étaient créés des groupes informels de blogueurs qui lisaient chacun les articles des autres pour AVANCER. On retrouvait souvent des commentaires provenant des mêmes personnes sur certains blogs. Ces personnes devenaient progressivement amies. Mais apparemment Google n’aime pas les amis ! Ces échanges étaient à mon avis de plus en plus riches, n’en déplaise à Google.

Je pense vraiment que les consignes de Google diminuent le nombre et la qualité des commentaires et appauvrissent progressivement le web.

Quatrième idée : comment obtenir un  vrai échange productif ?

echangesJe pense que les spécialistes du SEO savent trouver des solutions pour multiplier ces échanges, encore que ?

Par contre l’internaute lambda, possédant un petit blog a peur. Il commente moins. Quelle solution trouver ?

Publications sur les réseaux sociaux

J’aime beaucoup Twitter et j’y passe actuellement plus de temps que sur Google. Je considère néanmoins que cet outil n’est pas adapté aux réflexions de fond.

Je ne pense pas non  plus que Facebook soit l’outil idéal.

Les réseaux sociaux « professionnels » tels Viadéo ou Linkedin, sont à coup sûr plus adaptés, malheureusement on y trouve peu d’agriculteurs et de jardiniers. Les groupes existants sont peu suivis et la fréquence des publications est faible.

Création de carnavals d’articles

Je suis accroc à ce type de publications. Sans avoir vraiment étudié le problème, j’ai l’impression que cette « technique » est en perte de vitesse. Je suppose de nouveau que c’est du fait de Google qui n’aimerait pas ! Et pourtant !

J’ai ainsi suggéré à Laurent Bourrelly de lancer un carnaval d’articles sur le cocon sémantique. Ce sujet est complexe.  Je suis loin d’avoir tout compris ! J’aimerai pouvoir lire 20 articles différents, écrits par 20 experts différents, sur cette thématique. Quand j’entends une fois une « messe », je ne comprends pas toujours, avec 20 messes différentes, avec 20 officiants différents, je pense que j’en saurai plus. Laurent, si tu passes par ici, dis-moi si cette idée est farfelue !

Ceci étant dit, les commentaires de blogs permettent plus d’échanges que le carnaval d’articles qui présente 20 points de vue différents, postés les uns à côté des autres, mais parfois sans réels échanges.

Publication de livres blancs

Cette technique me parait utile et efficace, en particulier, si le livre blanc contient de nombreux témoignages. Si le livre blanc provient d’une seule source, nous sommes de nouveau éloignés des échanges « productifs » que je souhaite.

Ma petite conclusion

conclusionJe ne peux pas, à mon grand regret, participer cette année au SEO Camp. J’aurai aimé présenter ce point de vue aux membres de Google présents à cette manifestation. Mais mon poids aurait de toute façon été faible, aussi, si Olivier Andrieu lit cet article, s’il ne le trouve pas « à côté de la plaque » je souhaiterai qu’il pose la question à Google. Olivier, je sais que (en tant que premier référenceur de France) tu as une bonne écoute chez le Dieu Google!

Comme je l’ai dit, j’écris cet article, pour savoir si je suis le seul à penser ainsi. J’aimerai avoir des idées alternatives pour travailler des sujets de fonds. Donc, commentez !

Enfin, prouvez-moi que je déconne, que je n’ai rien compris, démontrez qu’un article (celui-ci en l’occurrence) peut avoir des dizaines voire des centaines de commentaires !

GD Star Rating
loading...
Google responsable de l'appauvrissement des blogs, 4.4 out of 5 based on 19 ratings

35 réflexions au sujet de « Google responsable de l’appauvrissement des blogs »

  1. Hello,

    Une remarque au sujet de la diminution de nombre de commentaires présents sur les sites : Je n’ai pas réalisé d”études, ni de statistiques mais les quelques grands blogs (en nombre de visiteurs) que je suis depuis plusieurs années ont tous subi une perte de commentaire assez importante. Certains blogs, dans le domaine technologique voient même apparaitre rarement des commentaires maintenant. Il ne faut pas oublier que nombreux sont les propriétaires de blogs qui ont supprimés les champs site pour éviter des pénalités et là on remarque quels sont les blogs spammés ou fréquentés par des chasseurs de liens… dans certains domaines comme les blogs SEO, il y a eu de grandes pertes de commentaires. Finalement, ce n’est peut être pas plus mal, …

  2. Bonjou Maxime.

    Tu as raison.
    Pour mon petit retour personnel (et le partage qui t’es si cher):

    J’ai noté un premier niveau de baisse dans les commentaires du blog Axenet quand j’ai limité les possibilités de spam en n’autorisant que les liens vers des comptes sociaux. C’était devenu une vraie foire aux liens chez moi.
    J’ai donc perdu pas mal de “spammeurs” mais leurs commentaires n’étaient pas forcément spammy. Ils se donnaient la peine de lire et de commenter intelligement.

    Je constate une autre tendance forte, c’est le remplacement des commentaires par des partages sociaux. J’ai vu croitre ceux ci de manière incroyable ces 12 derniers mois.

    Ce que l’on peut repprocher c’est qu’un simple partage ne permet pas d’échanges de points de vue. On y perd donc clairement en richesse d’information.

  3. Je ne pense pas que Google soit responsable de la diminution de com dans les blogs, c’est plutôt le fait des médias sociaux comme Twitter qui a vampirisé les débats, on lit un truc et on le publie sur notre TL, il est vrai qu’on a arrête la pêche aux liens dans les coms à cause de GG,( mais aussi des spammeurs c’est eux les vrais responsables), beaucoup de seo sont passés en mode underground et ne veulent plus débattre en public à cause là de Google. Aujourd’hui plus rien d’intéressant sur l’algo de Google à part les màj animales.

  4. En fait, le problème avec les commentaires ne vient pas selon moi de Google mais bel et bien de la blogosphère en elle-même. La majorité des utilisateurs qu’ils soient simples lecteurs ou blogueurs n’a que très peu de connaissance concernant le SEO. Ils connaissent le terme car le sujet est de plus en plus abordé sur les blogs mais pas les tenants et aboutissants. On peut donc difficilement, hors de la sphère web accusé Google qui peut être éventuellement un frein …

    Il faut surtout s’interroger sur les attentes des blogueurs : ils veulent que leurs billets soient commentés et que la contribution qui y est fait pas le lecteur de passage ou non apportent quelques choses au débat, des informations complémentaires, un retour d’expérience, un compliment ou pose des questions. De ce fait, c’est la qualité qui est visé plutôt que de simples commentaires où il est dit : “Génial ton billet, merci !”, “J’adore, c’est génial !” etc. La plupart des lecteurs de blogs étant eux-même blogueurs, ce niveau d’exigence se répercute sur leurs comportements, au moment de commenter.

    Ainsi, la plupart du temps les lecteurs hésitent à poster un commentaire de peur qu’ils soient inutiles ou surfaits. Certains, ne trouvent pas le mots ou alors ne voient pas ce qu’ils pourraient ajouter aux billets qu’ils viennent de lire ! C’est comme ça que l’on se retrouve avec des “Like”, des RT’s et des partages, sans retour !

    Aucune communication (ou presque) n’opère entre le blogueur et ses lecteurs, l’échange ne s’effectue pas malgré que les deux parties soient motivées pour faire cela !

    Je pense qu’il va falloir opérer un changement dans nos manières de rédiger nos billets (peut-être) ou encore que l’on casse ces barrières que progressivement l’on a mis en place, de peur d’être jugé par les autres.

  5. C’est très clair. Les gens commentent moins. Je pense que la connaissance en SEO joue pas mal sur les publics cibles. J’ai certains sites web qui ont vu leur nombre de commentaires augmenter fort (même si nofollow) alors que d’autres plongaient (même si dofollow). Et les ancres spammy sont globalement moins nombreuses de mon côté.
    Christophe BENOIT Articles récents..Possible d’être bien référencé sans liens ?My Profile

  6. Il y a peut être un autre point que je n’ai pas lu dans les commentaires :
    peut-être que l’on ne commente pas moins, mais que l’on commente sur + de sites, et donc avec une fréquence moins élevée sur chacun des sites que l’on suit assidument. (vous me suivez ?).

    Et comme on suit de plus en plus de sites (parce que c’est facile avec un agrégateur de flux RSS ou un twitter bien en place), on ne commente plus partout car c’est trop chronophage (?) ou simplement parce que comme on suit un grand nombre de sites, on y retourne moins régulièrement, donc on sait qu’on ne pourra pas débattre s’il y a une réponse à notre commentaire. (A quoi bon débattre, si les acteurs du débat ne passent qu’une fois par semaine ou par mois sur le site pour alimenter le débat ?).

    Là encore, ce n’est que mon expérience personnelle, pas d’étude ou de chiffre, mais je crois qu’on ne commente pas moins au global, on commente seulement sur quelques sites parmi les dizaines ou centaines que l’on suit régulièrement.

  7. @ Christophe
    Çà n’explique pas la baisse de commentaires sur les blogs dont parle Maxime, en l’occurrence des blogs qui n’ont pas du tout le SEO comme sujet.

  8. @Christophe M, la perte de commentaires spammy ce n’est pas effectivement grave. Pour ma part, sur des sites non SEO, je constate des diminutions importantes du nombre d’échanges « vrais », utiles ; je trouve cela très regrettable.

    @Sylvain, merci pour ton commentaire. Je constate aussi un transfert vers les réseaux sociaux mais pour moi c’est une perte énorme. Sur twitter on peut faire émerger un sujet, c’est bien, mais comment présenter des méthodes alternatives d’utilisation des engrais verts sur twitter ? Ce n’est pas, à mon avis le rôle des réseaux sociaux, sauf peut-être des réseaux plus professionnels comme linkedin ou viadéo. Malheureusement mon « public » les jardiniers n’y sont pas présents.

    @refschool mon sujet ne concernait pas l’échange dans le domaine SEO. De très nombreux articles ont été publiés sur la question : faut-il échanger ses astuces ou pas ? Dans le domaine du SEO l’échange peut se révéler négatif. Dans des domaines comme le jardinage quand on présente une astuce ce ne peut jamais être négatif. C’est là, à mon avis, que google pense trop aux SEO et met des contraintes qui appauvrissent le web en général.

    @Véronique des commentaires du type « je plussoie » m’énervent beaucoup, tu as raison. Pour ma part je recherche de vrais échanges et malheureusement, je trouve qu’à cause de google ces échanges sont moins riches.

    @Christophe B, je répète mon sujet concerne les commentaires sur des sujets non SEO. La plupart des internautes (non SEO) ont entendu parler de la ménagerie google et hésite de ce fait à commenter. J’aimerai bien savoir ce que les spécialistes SEO disent à leurs clients : commentez ou commentez peu, voire le moins possible ? J’aimerai aussi avoir le point de vue des spécialistes SEO sur cette question : Si les échanges ne se font plus via les commentaires, quelles autres solutions proposez-vous ?
    Maxime

  9. Je ne comprends pas bien, on perd des commentaires parce que c’est mal de spammer ? Est-ce une si grande perte de perdre du spamco ?

    De la même manière, je ne comprends pas pourquoi un commentaire de quelqu’un qui dit “j’adore ce que vous faîtes” aurait moins de poids qu’un autre qui disserte. Il faut alors se demander à quoi sert le commentaire : joindre un éditeur à son lectorat et créer une communauté, ou se restreindre à un basic “User Generated Content” ?

    Le commentaire est pour moi avant tout un lien social, surtout pour un blog, n’est-ce pas fait pour cela ? Une réaction “je plussoie”, reste une réaction.

    Mon avis sur la diminution des commentaires sur le blog est plutôt hors SEO, mais globale par rapport à la manière dont un lecteur accède à un contenu.
    Lorsqu’on a juste un agrégateur pour accéder au blog, l’espace d’expression du lecteur pour générer l’interaction et créer du lien avec l’éditeur passe par la zone de commentaire.

    Maintenant les espaces d’expressions se sont multipliés : les agrégateurs comme Hellocoton permettent de commenter directement sur le fil, les commentaires se font sur le partage de l’URL sur la page Facebook plutôt que sur le blog, les gens préfèrent tweeter avec un commentaire, ou envoyer un tweet directement à l’auteur pour débattre avec lui sur les réseaux sociaux. C’est parfois plus rapide, et ils ont le sentiment peut-être que cela est plus direct, que l’éditeur est plus accessible de cette manière. Ou alors ils comment simplement sur le support via lequel ils ont découvert le blog.

  10. Comme refschool, je pense que les vrais responsables sont les spammeurs. Cela m’étonne d’ailleurs qu’on ne le dise pas plus dans les commentaires. L’angle de rédaction de l’article met Google en cause. Mais si on y réfléchit, Google réagit face aux pratiques “indésirables” du web, pour garder une certaine qualité dans les sites qu’il propose aux internautes. On peut aimer ou détester Google, le fait est que ce sont des années de pratiques de grey ou de black hat qui polluent littéralement le web. Malheureusement, lorsque Google sanctionne, il y a des sites très “propres” qui peuvent être impactés dans le tas.

    Je pense que les autres responsables, en plus des spammeurs, ce sont aussi les propriétaires de sites plus ou moins formés au référencement, ainsi que certains SEO, qui prennent trop au pied de la lettre les recommandations de Google. Oui c’est Google qui mène la danse, mais on peut aussi garder son libre arbitre et se poser la question : est-ce que le fait de laisser la possibilité de poster des commentaires apporte de la valeur ajoutée ou non ? Au lieu de se dire strictement “Google n’aime pas les commentaires, je les supprime”.

    Il y a aussi la modération : ça peut être très chronophage, mais chaque webmaster a le choix de valider ou non les commentaires qu’on lui soumet. Peut-être que certains ont préféré supprimer tous les commentaires lorsque Google s’est prononcé sur la question, car ils ne souhaitent pas passer des heures à faire de la modération.

    Beaucoup de facteurs peuvent expliquer le fait qu’il y a moins de commentaires. Pour moi, écrire un commentaire c’est comme remplir un formulaire : faut que ça soit rapide et simple (de la part du site… là je rédige un truc super long mais c’est moi qui l’ai décidé, le site ne m’a rien imposé). Donc j’ai envie de remplir le moins de champs possibles, et les sites sur lesquels il faut s’enregistrer, faire ceci et cela, ne me donnent pas envie de commenter. Quand je vois ça, cela m’énerve et je ferme l’onglet.

  11. Salut Maxime,

    Je ne connais pas le concept du carnaval, mais j’ai déjà expérimenté la publication à plusieurs. Pourquoi pas relancer l’idée car c’était sympa.

    Sur le plan des commentaires, je ne trouve pas que ça soit un moyen très pratique d’entretenir une discussion, mais je n’ai pas de meilleure solution.
    Perso, je préfère papoter de vive voix.

    Au rang des raisons de la baisse des commentaires, j’ajoute Twitter (en tout cas pour la communauté SEO). Au lieu de poser un commentaire, on marque son approbation avec un RT, +1, etc.
    Il arrive aussi de commenter le billet sur Twitter.

    Cela dit, j’avoue que la baisse des commentaires n’est pas pour me déplaire. Quand il y en a trop, c’est un vrai travail et je n’ai tout simplement pas la possibilité de répondre à chacun.
    Puis c’est clair que Google a foutu une sacrée secousse dans le spirit.
    Après, je comprends que ça soit dommage pour d’autres personnes et d’autres thématiques.

  12. Bonjour à tous,

    Cet article m’a fortement interpellé car je m’aperçois effectivement, tout comme vous, de la baisse du nombre de commentaires mais pour travailler avec des blogueurs et blogueuses je ne suis pas sûr que leurs lecteurs et lectrices soient très SEO informés.

    Je pense que la raison provient plutôt d’une tendance générale, nous sommes des consommateurs de contenu et non des acteurs (je dis nous car je suis le premier à le faire). Le travail de veille est pour moi primordial et je pousse les équipes à lire beaucoup d’articles et je m’applique la même gloutonnerie de contenu mais il est vrai que la proportion de contenu “lu” et de contenu “lu et commenté” doit avoir un rapport de 1 à 100. Et pourtant comme beaucoup, il est arrivé de très nombreuses fois que je me dise que la lecture des commentaires d’un billet était mille fois plus intéressante que le billet en lui même.

    Ce mode de consommation va d’ailleurs très bien avec votre analyse sur la fin des commentaires “spammy” car nous sommes consommateurs et si l’on veut que son audience devienne actrice, il faut lui offrir quelque chose (à l’époque un spot de backlink).

    Je suis sûr que si @axenet offre une nuit d’amour gratuite (autour du SEO bien sûr ;) ) au meilleur commentaire de l’un de ses dernier article, il va battre le record de commentaires…
    Avoir un blog, c’est déjà prendre le temps de transmettre une passion, une expertise ou une réflexion mais pour avoir de l’interaction il faut aller encore plus loin. Si je faisais le parallèle avec l’e-commerce je dirais que l’article est la fiche produit et que le commentaire est la validation du panier.

    Pour finir mon commentaire peut-être un peu décousu je m’en excuse, je suis plusieurs chaines YouTube populaires et là, par contre, le nombre de commentaires de vidéos est très important. L’explication peut être double : sur certaines chaines, on est dans la fanitude mais peut-être que “l’effort” pour regarder une vidéo étant moins grand que la lecture d”un article de fond, il reste plus d’énergie / de temps/ d’envie / et de cerveau disponible pour la rédaction de commentaires.
    Sur cette dernière partie j’avoue je suis moins serein sur la logique…

    Content d’avoir pour une fois avoir mis de l’eau au moulin et merci pour cet article qui permet de prendre de la hauteur sur sa propre consommation…

  13. Il mes semble aussi que on a plus un public de consommateurs que par le passé. Les gens ne cherchent plus nécessairement le débat sur les blogs. Les réseaux sociaux on déplacé le débat. les forum de discutions vivent le même phénomène d’érosion des participants.

  14. Je suis absolument d’accord avec toi Maxime. Travaillant depuis peu dans l’univers du SEO, je me suis moi même confronté à ce problème. Je me pose souvent la question avant de faire un commentaire, si je ne vais pas me faire pourrir par Google car le blog sur lequel j’ai posté mon point de vue à un thème qui diverge de celui de mon site. Pourtant j’ai le droit d’avoir un avis aussi et de le donner. En plus, je fais toujours attention à poster un commentaire construit histoire d’amener une plus-value à la discussion.

    Je pense que cette baisse est dû effectivement aux filtres Google mais également à tout un ensemble de facteurs comme j’ai pu le voir dans les commentaires. Après savoir la part de responsabilité de chacun est moins évident. Le constat est pourtant là, on y perd en discussion et les échanges que l’on peut avoir sur un forum ou dans les commentaires d’un blog ne peuvent êtres comparés à ceux que l’on a sur les réseaux sociaux que je trouve plus brouillons.

  15. Article qui est un super echo au billet “de l’appauvrissement d’internet” sur le blog du promoteur internet. J’ajouterai une autre raison aux commentaires précédents : les commentateurs ont de plus en plus peur des représailles et donc ne prennent plus de risques, même pour meurs propres sites. D’où l’usage des comptes sociaux comme “fusibles”.

  16. Je pense, comme beaucoup, que ce coup-ci on ne peut pas vraiment incriminer Google. Les discussions et les partages sur Internet ont glissé des forums aux blogx, puis des blogs aux réseaux sociaux.
    Cela dit, le commentaire n’est pas mort ( la preuve) il est peut être juste un peu plus qualifié. Sur le blog UGAL on a oté le champ site Web. On a beaucoup moins de commentaires spam, mais les commentaires sont du coup plus pertinants.

  17. Merci à tous pour vos commentaires, pour le moment assez nombreux ! Et pertinents.

    @David, c’est vrai que le nombre de sites et de blogs augmente. S’il est vrai que l’on commente autant, c’est positif mais je ne le pense pas.

    @Uty, je l’ai dit, dans certains métiers un commentaire type bravo, super article, je plussoie est sympathique mais moi en tant que lecteur cela ne m’apporte rien. Je ne recherche pas (pas toujours) un lien social mais un commentaire qui fasse avancer la réflexion.

    @Mélina, l’origine du problème, ok, ce sont les spammeurs. Mon idée est que Google devrait trouver des méthodes plus efficaces pour régler le problème des spams et ne pas faire peur aux internautes qui décident de moins commentés par trouille de la ménagerie ! Je pense qu’il est en général plus facile, techniquement, de commenter aujourd’hui que hier.

    @Laurent, merci pour ta réponse. Je suis d’avance très heureux que tu envisages de passer au breton pour le festival des vieilles charrues ! Je rêve d’un carnaval d’articles ou une 20aine de tes « potes » ferait chacun un article sur TON cocon sémantique (avec des exemples de réussite). Des échanges directs, de vive voix c’est le must mais pas toujours possible. Dans certaines thématiques, comme tu le dis les commentaires apportaient un vrai plus.

    @Thomas, j’espère que Sylvain va lire ton commentaire.

    @tilto, nous sommes de plus en plus consommateurs, ok. Mon point de vue, les réseaux sociaux permettent de donner son avis mais pas « d’étayer », d’expliquer, de présenter des infos complémentaires ou contradictoires.

    @agence web Marseille, @Yann, nous sommes totalement d’accord, mais j’attends vos propositions.

    @Mathilde, moi aussi j’aime les réseaux sociaux et en particulier twitter, mais les échanges sont plutôt du genre fast-food que gastronomie ! Et je suis trop « vieux » pour être un pro des fast-foods ! Je préfère le low-food.

    Maxime

  18. Je ne suis pas spécialiste du SEO mais blogueuse et cet article m’interpelle.

    J’ai peu de commentaires sur mon blog, la plupart étant d’autres blogueuses de la même sphère que moi, qui commentent probablement pour se faire un lien (je pense plus pour essayer d’attirer des lecteurs que se faire des backlinks pour Google).
    Je ne suis pas sûre qu’une majorité de blogueurs ont en tête que les liens via commentaires peuvent être mal vus par Google et leur apporter une pénalité. Et quid de tous les lecteurs qui n’ont pas de blog, et qui, chez moi en tout cas, ont des commentaires bien plus intéressants généralement que les blogueurs ?

    Si on veut vraiment commenter et qu’on a peur pour son référencement alors on ne rentre pas l’adresse de son blog non ?
    Personnellement, je commente peu les blogs, parce que je n’ai rien à dire de particulièrement intéressant, ni de question à poser généralement. Si j’estime pouvoir faire avancer le débat, ou que quelque chose m’interpelle vraiment dans l’article, alors je commente.

    Généralement, les échanges que j’ai avec d’autres blogueurs (sur le thème de mon blog ou sur le blogging par exemple) passent par des groupes Facebook, qui remplacent beaucoup les forums.

    Si il y a réellement une perte des commentaires type “oh j’adore” + lien, est-ce vraiment un appauvrissement du web…?

    Une question plus pratique (je vous l’ai dit, je ne suis pas spécialiste mais juste intéressée par le SEO) : et si les liens des commentaires sont en nofollow, ça ne compte pas donc ne pénalise pas, si ?

  19. Les raisons évoquées dans tous ces commentaires peuvent être valables, bien que difficilement vérifiables. Quelque chose de certain cependant est la progression importante de l’utilisation de tablettes et smartphones, qui rend la rédaction de commentaires délicate. Quel pourcentage de lecteurs desktop ont les sites de jardinage et de manucure ? Les tutoriaux vidéo ne sont-ils pas maintenant préférés à partir de téléphone s et ipads ?

  20. Quelque chose m’interpelle dans ce que tu dis…

    Si les gens ne commentent réellement plus par peur des foudre des foudre de google, ils peuvent commenter sans inclure de liens. S’il ne le font pas, cela signifie que ces personnes là ne voit pas l’intérêt de commenter sans une retomber SEO positive.
    A cela, je dirais donc que même si ce que tu dis est vrai, Google n’est pas responsable d’une baisse des commentaires, il est responsable d’une hausse des commentaires à instant T.

  21. Oui c’est vrai, si on a peur d’être pénalisé on ne remplit pas le champ “site” et c’est tout. Après ça vaut surtout pour les SEO, si le nombre de commentaires baisse pour des blogs complètement étrangers au thème du SEO, c’est forcément pour d’autres raisons.

    Vos commentaires sont très intéressants : réseaux sociaux, utilisation des tablettes et mobiles, etc.

    Et c’est vrai aussi que l’on va plus avoir envie de lire que lire + commenter. Commenter c’est un “effort”. Donc faut vraiment que ça vaille le coup. Je ne commente presque jamais sur des blogs, et là, l’article m’a interpelée, j’avais envie de m’ajouter à la discussion. Le nombre de commentaires dépend aussi pas mal, je pense, de l’angle de rédaction de l’article : il est plutôt provocateur, marrant, plan plan ? Et de l’habileté du rédacteur à interpeler le lecteur à la fin. Si on pond son truc pour dire ce qu’on a à dire et qu’on ne cherche pas plus loin, il y aura surement moins de commentaires. Et même si on trouve l’article génial, c’est pas pour autant qu’on va mettre un commentaire.

    Finalement, s’il y a moins de commentaires spammy, c’est peut-être l’inverse de l’appauvrissement du web : un nettoyage ? Moins de commentaires mais plus qualifiés, comme vous l’avez souligné. De toute façon les chiffres tous seul ne veulent rien dire, il faut voir la qualité qui va avec. C’est comme pour le nombre de visites d’un site : ça sert à rien d’en avoir des tonnes si elles ne sont pas qualifiées.

  22. Merci à Alexandra d’avoir publié mon article et merci à tous pour vos commentaires.

    Je vais tenter une conclusion :

    1 : Le nombre de commentaires diminue, vous êtes tous d’accord !

    2 : Une partie des commentaires apportaient une réelle plus-value aux articles.

    3 : Les échanges se font plus sur les réseaux sociaux et moins sur les blogs. Pour moi ce ne sont pas les mêmes types d’échange. Sur les réseaux sociaux les échanges sont immédiats, courts, donnent une opinion en général non (ou peu) explicitée. On gagne en spontanéité, on perd en profondeur

    4 : La diminution des commentaires spammy ne dérange personne ; normal.

    5 : Certains commentaires rédigés uniquement pour obtenir un backlink étaient néanmoins « percutants » et leur disparition est regrettable.

    6 : Certains blogueurs commentent moins pour 3 raisons. Ils échangent sur les réseaux sociaux, moins dangereux, ils ne veulent pas consacrer du temps pour une action qui ne leur apporte rien (pas de backlinks), ils craignent les foudres de Google. Cette dernière raison n’est pas obligatoirement réelle mais pourquoi se casser la tête pour ne rien gagner et éventuellement être pénalisé.

    7 : Je ne pense pas que, de manière générale, on arrête de commenter par peur d’être critiqué. Ce point était déjà valable « avant ». Il n’est pas exclu que ce point intervienne dans des métiers, un peu agressifs, comme le SEO (moi je vis dans le monde merveilleux du jardinage !!!). Certains commentent moins, toujours en SEO, par peur de donner (et donc de « griller ») son savoir-faire.

    8 : Google n’est pas directement responsable de la baisse des commentaires, c’est vrai. Par contre à mon avis Google pourrait vraiment trouver d’autres méthodes pour bloquer les spammeurs et ne pas lutter contre les commentaires et ainsi appauvrir le web.

    9 : Ma déception, vous avez commenté, expliqué mais vous n’avez guère proposé d’alternative pour échanger sur des sujets de fonds.

    Bon week-end
    Maxime

  23. @Maxime : Ce résumé occulte complètement une grande partie de la blogosphère pour la réduire à une portion congrue de blogueurs ayant déjà un bon socle de connaissances, en terme de de SEO et SMO. Or, plus des 3/4 de la communauté de blogueurs n’y connait rien … le problème ne se trouve donc pas uniquement dans la manière que Google gère les commentaires spammy (Sujet qui ne parle qu’à une minorité d'”initié”) mais surtout aux nouveaux comportements des internautes.

    C’est en orientant notre raisonnement vers l’humain que l’on aura de véritable solution à apporter à l’ensemble des blogueurs et non une minorité !

    En bref, au diable Google dans le cadre des commentaires ! Ce n’est qu’un détail et si l’on se préoccupe de cela avant la qualité de nos contribution, alors on passe vraiment à côté de l’intérêt même du blogging.

    En ce qui concerne mon blog, l’essentiel des échanges que j’ai avec mes lecteurs s’effectuent par email. C’est vraiment là que se passe l’essentiel de la vie de mon blog en fait. ^^ C’est juste un autre canal de discussion qui résulte peut être du fait qu’ils n’ont pas envie d’être jugé ou souhaite avoir un autre espace d’échange que mon blog … plus simple à gérer, au quotidien que de revenir sans cesse sur l’article pour répondre !

  24. @Véronique,
    Ta conclusion, c’est exactement ce que je regrette.
    On passe des échanges riches et multiples à un échange one to one. Cela diminue beaucoup les interactions et appauvrit, à mon avis, les blogs.
    Maxime

  25. @Maxime : Je le vois autrement, par contre car en général, les échanges que je peux avoir par mail ont des retombées sur mon blog et pour mes lecteurs. Puisque cela se transforme en partenariat, en projet commun sympa ou alors j’en ressors une ou plusieurs idées. Du coup, le débat et les échanges se font mais un peu plus tard.

  26. En meme temps si on avait pas trop fait les foufou en seo et essayer de tricher avec l’ago google on aurait pas eu tous ces problèmes de no follow panda/pingouin.
    Après ce qui est cool c’est que ça l’a forcer a faire monter la qualité des sites web.
    Ensuite pour ce qui est des échanges qui baissent (hors seo) ca vient peut être d’une évolution digitale humaine (on a moins le temps, plus de site/reseau sociaux a voir, on a plus facilement et directement l’info qu’on cherche sur les forums …)
    ma ptite réflexion perso.
    En tout cas merci pour l’article géniale top je plussoie je vais essayer d’en faire un aussi xdey

  27. J’ai mis en place des commentaires par google plus sur mon blog et ça n’a jamais décollé.

    Venez commenter, me spammer bordel, mais venez !!!!

    voila j’ai fait ma pleureuse ;-)

    Preuve est de constater que les commentaires n’ont pas disparu ici, comme on le fait sur les réseaux sociaux

  28. Mdr moi aussi j’ai cette même impression venez nombreux me retrouver sur mon blog je vous jure c’est un vrai couteau Suisse y’en a pour tout le monde haha !

  29. Semaine après semaine, je me rends compte que Google s’acharne sur les blogs et les “petits”. Aujourd’hui, un référencement performant n’est possible que pour ceux qui paient, qui peuvent se permettre l’achat de liens sponsorisés, etc. C’est décevant !

  30. Je viens de découvrir votre blog ! Très intéressant avec des articles pertinents!

  31. Bonjour
    Je travaille beaucoup autours des blogs et forums pour construire une stratégie SEO. Je prends soin de lire tous les articles et d’y placer des articles pertinents. L’idée est de travailler gagnant gagnant en fait. Nous avons besoin des blogs !

  32. Au travers de cet article j’ai du mal à comprendre en quoi Google est responsable de la perte de commentaires de qualité ? On y parle plus de la conséquence mais pas vraiment des mécanismes qui induisent ce phénomène !

    Par contre travaillant avec des blogueuses modes j’ai pu constater une autre tendance : la rémunération systématique : Avant on pouvait envoyer un produit et la blogueuse en parlait si elle voulait gratuitement en fait même si elle gardait le produit.
    Désormais elles ont toutes des bannières d’affiliation et si vous regardez bien elles ne parlent en général que des marques et boutiques qui les payent !!!

    Ceci étant la conséquence de la chasse au liens “sponsorisés” de Google qui a eu un effet tout à fait inverse de mon point de vue.

  33. Besoin de résumer….. beaucoup de chose sont été dites, et pas mal, selon mon expérience, assez erronées….
    1) Il est possible de trouver (encore aujourd’hui) de véritables niches en termes de thématiques SEO. En effet, entre les nouvelles tendances, et celles abandonnées, il reste beaucoup à faire, et des places sont à prendre tous les jours.
    2) Atteindre les sommets des moteurs majeurs, n’est plus une affaire ni de do-follow, et autres commentaires appropriés et / ou porteurs. C’est une affaire de création de contenus attractifs avant tout.
    3) Les blogs sont aujourd’hui le fer de lance du SEO professionnel. (même à titre annexe). Ils sont appréciés des bots et moteurs, et s’ils sont convenablement et périodiquement aliments, ils cartonnent plus ou moins vite selon les thématiques et la concurrence en face.

  34. Personnellement j’ai laissé la possibilité de poster des commentaires mais je les valides manuellement pour leurs publications. Pour le moment, la majorité des commentaires supprimés sont des spams dans une langue étrangère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.