Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Quel est mon plan d’actions dans le cas d’une pénalité de Google ?

Quel est mon plan d’actions dans le cas d’une pénalité de Google ?

google-penaliteArticle rédigé par CHAN Jonathan : Chef de Projet SEO chez iProspect et Monsieur Référencement Internet.

Depuis le début de l’année, la sphère du SEO s’agite sur l’affaire Buzzea et les pratiques de l’achat de liens.  En effet, à partir de ce tweet du tout-puissant Matt Cutts, la plate-forme Buzzea mettant en relation les blogueurs et les annonceurs (terme plus correct) a fermé ses portes. Nous n’allons pas en revenir à l’affaire, mais de nombreux annonceurs et blogueurs (beaucoup issus de la mode) ont été pénalisés.

Today we’re taking action on a French link network that violates our quality guidelines (Buzzea).
— Matt Cutts (@mattcutts) 29 Janvier 2014

Comme vous le savez, les pénalités de notre cher moteur de recherche peuvent faire très mal au site concerné. Beaucoup de sites ont vu leur trafic SEO chuter de moitié pour non-respect des guidelines de Google.

Dans le cas d’un message d’alerte de Google, quel plan d’action faut-il adopter ?

message-alereteAprès s’être bien énervé par ce message vous avertissant d’une pénalité, il faut se dire que la sanction est bel et bien présente et qu’il faut agir pour rétablit la situation en établissant un plan d’action pour lever la pénalité.

Avant tout, un état des lieux est nécessaire pour savoir quelles sont les priorités :

Quel est le type de pénalité auquel je suis confronté ?

Avant toute chose,  il faut savoir que les moteurs de recherche deviennent de plus en plus complexes et qu’il existe différents types de pénalités, il arrive que Google affiche un message d’alerte avec le principal problème, mais il arrive dans certains cas qu’aucune alerte ne soit affichée, mais que vous observiez une perte graduelle de votre trafic issu du référencement naturel.

En résumé, nous avons affaire à des pénalités qui peuvent varier selon les différentes situations. Dans ce cas, quels sont les critères qui peuvent engendrer des pénalités ?

Nous allons lister les principales mises à jour de l’algorithme de Google.

google-pandaTout d’abord Google Panda qui va pénaliser les sites ayant une mauvaise expérience utilisateur, par exemple :

  • Temps de chargement des pages.
  • Taux de rebond élevé.
  • Taux de clics faibles dans les résultats de recherche.
  • Temps de visites.
  • Erreurs sur le site (404, urls doublons via paramètres…).
  • Publicité trop importante.
  • Contenu dupliqué, cloaking

Comme un animal n’est pas suffisant pour faire disparaître les mauvaises pratiques, Google a également sorti Pingouin qui cherche à limiter les abus des webmasters sur des techniques spammantes :

google-penguin

  •  Volumétrie des liens (énormément de liens à partir d’un site référent)
  • Qualité des ancres des liens.
  • Proportion des liens sur la marque.
  • Répartition des liens entre les différentes ancres.
  • Nature des liens: texte, images, social et follow/nofollow.
  • Origine des liens: nombre de sites référents différents, IP.
  • Diversité des sites référents
  • Liens artificiels crées à partir de sites automatiques

Et enfin, toute forme d’acquisition de lien non naturel ne respectant pas les guidelines de Google :

buzzea

  • Achat ou vente de liens pour améliorer le classement PageRank.
  • Échange de liens excessifs ou pages partenaires utilisées exclusivement à des fins d’échange de liens.
  • Vastes campagnes de marketing à partir d’articles avec un texte d’ancrage riches en mots-clés optimisés.

Comme vous le constatez, il y’a énormément de choses à respecter. Néanmoins, rassurez-vous puisque Google ne risque pas de vous sanctionner parce que vous avez essayé d’acquérir un lien non naturellement à partir d’une inscription d’un annuaire, il va plutôt chercher à sanctionner les cas les plus spammants, plus vous dépassez la ligne rouge plus vous risquez d’être pénalisé.

Quel plan d’action pour dépénaliser mon site ?

Une fois, le ou les types de pénalité détectées, alors au travail pour effectuer les ajustements et modifications nécessaires pour son site.

Dans le cas des critères sur l’expérience utilisateur (Panda)

Il faudra régler les problèmes on-site en analysant les facteurs les plus gênants que l’on peut rencontrer si on se met à la place du visiteur. Par exemple : Si votre page met 10 secondes à se charger, le problème est vite identifié.

Dans le cas d’un problème de liens (Pingouin)

Il faudra si nécessaire procéder à un nettoyage de liens les plus spammants.

Un état de lieux à partir des outils d’analyse de liens tels que Majestic SEO ou Ahrefs ou bien l’interface de Google Webmaster Tools permet de voir un résumé rapide du profil de liens.

L’état de lieux des liens vous permettra de voir quels sont les facteurs qui sont spammants et qui peuvent paraître sur-optimisé par rapport à un profil naturel de liens.

Par exemple : Si il y’a énormément d’ancres optimisées (plus de 30%) à partir des mots-clés stratégiques beaucoup requêtés par les internautes par rapport aux nombres de liens, marque alors il sera important diluer le nombre de ce profil de liens pour être plus naturel.

Un autre plan d’action est d’observer la provenance de vos sources référents par rapport à l’adresse l’IP, on peut imaginer à première vue que si deux sites ayant une adresse différente peut être un facteur positif pour le référencement de votre site, mais beaucoup de webmasters contournent le problème en créant un réseau de sites différents, c’est dans ce but que les moteurs de recherche prennent en compte l’adresse IP et peut dévaluer dans le cas où beaucoup de sites sont issus de la même IP ou subnet (plage d’IP).

meme-ipFigure 1 : Attention aux sites ayant les mêmes IPs

Dans le cas d’un achat de liens sur la plate-forme de liens type Buzzea.

Au lieu de désavouer directement les liens, il faudrait d’abord contacter les blogueurs pour leur demander de passer les liens incriminés en nofollow, en effet nous n’avons pas intérêt à supprimer ces liens qui peuvent toujours apporter de la pertinence à votre site et peuvent engendrer du trafic qualifié, car la majorité des blogueurs donnent des avis qui peuvent être plus ou moins pertinents (enfin  c’est vrai que si le lien est acheté alors la pertinence redescend).

D’ailleurs il faudra s’interroger dans le cas des sites ayant vendu des liens sur Buzzea avec d’autres sites internet, mais n’ayant pas fait de réel partenariat avec la vôtre même s’ils ont fait un ou plusieurs liens sur votre site, faut-il également contacter ce type de site ?

Est-ce que Google est assez intelligent pour comprendre que vous n’avez pas acheté de liens avec ce blog ou met-il les œufs dans le même panier ?

Dans le doute, l’idéal de trouver la liste des sites ayant vendu des liens sur Buzzea et également de les contacter pour passer ses liens en nofollow. Un travail de fond est nécessaire pour savoir les différents sites ayant vendu des liens sur Buzzea, le commande site:siteweb.com « buzzea » peut être une petite astuce pour détecter ce type de site.

Désavouer les liens

Enfin, après avoir réglé les différents critères pouvant être à sujet de pénalités et contacter les sites pour les liens les plus spammants afin d’effacer ce message d’alerte.

Si vous possédez encore des liens spammants et que vous n’obtenez pas de réponse de la part des webmasters alors il sera nécessaire de lister l’ensemble des liens spammants et utiliser l’outil de désaveu des liens de Google.

desavouer-liensFigure 2 : L’outil de désaveu des liens est à utiliser en dernier recours

Bien évidemment, il s’agit d’un outil à utiliser dans les cas les plus problématiques.

On passe tous les liens incriminés des sites n’ayant pas effectué les corrections, mais aussi les liens les plus spammants et les moins pertinents à votre site dans l’outil de désaveu de liens de Google.

Ma position est de prouver sa bonne foi auprès de Google en enlevant une bonne quantité de liens jugés suspects à leurs yeux et attendre quelques jours pour que la pénalité s’enlève. Une fois les liens désavoués, il faudra faire une demande de reconsidération de la pénalité à partir de l’envoi d’un message sur Google.

Soyez précis sur le message en détaillant les liens supprimés.

Si par malheur, la pénalité n’est toujours pas levée alors il faudra faire à nouveau à tri et votre site pendant ce temps-là reste pénalisé, c’est pour cette raison qu’il ne faut pas rater la première étape et de désavouer un bon nombre de liens.

Une fois, la pénalité terminée le trafic reprendra progressivement, mais je pense qu’il faudra se tenir à l’écart un petit moment vu qu’on a déjà été fiché.

La suite est suivant les pénalités, de générer à nouveau un bon profil de liens naturels, par exemple en générant du contenu pertinent à partir des articles de blog pertinents (technique de linkbaiting) comme le fait notre chère Alexandra, en résumé à l’avenir, il faudra être plus propre, car l’étau se resserre.

J’espère que j’ai pu vous aider pour les différents facteurs de sortie de dépénalisation, si vous avez d’autres précautions à prendre venez en discuter dans la partie commentaires.

GD Star Rating
loading...
Quel est mon plan d’actions dans le cas d’une pénalité de Google ? , 4.2 out of 5 based on 14 ratings

23 réflexions au sujet de « Quel est mon plan d’actions dans le cas d’une pénalité de Google ? »

  1. C’est dommage parce qu’une fois de plus dans un article “invité” on reste sur sa fin.
    Les listings des facteurs de pénalités pour Pengouin et Panda sont tellement imprécis que ça ne veut rien dire de concret.

    Je ne parle même pas du plan d’action suite à une pénalité Panda : “Il faudra régler les problèmes on-site en analysant les facteurs les plus gênants que l’on peut rencontrer si on se met à la place du visiteur. Par exemple : Si votre page met 10 secondes à se charger, le problème est vite identifié.”
    Mon boucher du coin peut être referenceur là vu le niveau!

  2. Hi Jonathan Chan, à mon tour de te lire et de partager ton article avec grand plaisir, alors je te préviens à l’avance (en vue des remerciements :D) çà va être au minimum sur 5 réseaux différents ! Très bon article in-Depth très synthétique, compréhensible par tous, une synthèse vraiment utile ! Je partage tout à fait ton avis sur le désaveu de liens, en ce sens qu’il ne faut pas se précipiter sur cet outil et désavouer en masse comme beaucoup ont tendance à le faire. J’ai eu une société qui l’a fait et qui ne comprenait pas pourquoi son site avait subi une perte de positionnement importante. La raison était pourtant évidente, il faut vraiment passer par le nofollow d’abord et éviter de désavouer tous les liens en même temps afin de conserver ses positions, c’est vraiment impératif !

  3. Merci pour cet article.

    Je partage également cet avis sur le désaveu auprès de Google. Montrez patte blanche est certainement le meilleur moyen de retirer la pénalité tout en, comme le dit Sandrine, ne pas le faire en masse pour ne pas perdre des positions.

    Est-ce que tu penses que la profondeur des pages (du type supérieur à 5) est également un élément important pour Google ?

  4. Merci pour cet article et les conseils qu’il donne sur les leviers de sortie de pénalité dans Google. En parallèle de ces leviers, l’ajout de contenu “de qualité” ne peut jamais faire de mal.

  5. Là où je suis un peu déçu c’est par rapport au titre: “mon” plan d’action. Je m’attendais à quelque chose d’original ou d’efficace avec retour d’expérience. J’ai plutôt l’impression de lire une synthèse rapide de ce que j’ai déjà lu de nombreuses fois, mais cela donnera une idée aux néophytes qui viennent de passer la page 1 a la page 3 sans comprendre pourquoi :).
    Quand tu dis “si par malheur” la pénalité n’est pas levée, il vaudrait mieux dire si par bonheur, vu le taux de réussite.
    Ce qu’il est important de préciser aussi, c’est que ce n’est pas parce que l’on sort d’une pénalité, même avec un message de Google confirmant que la pénalité est levée, que les ranking reviennent comme avant…

  6. Au risque de paraître un peu franc, cet article n’apporte malheureusement rien de nouveau… En fait, j’attends le moment où quelqu’un nous fera un vrai partage d’expérience sur la récupération de son SEO sur une pénalité automatique bien vicieuse…

    Dans ce cas là, les réponses sont loin d’être aussi évidentes et il y a de multiples possibilités : je rédige moi-même un cas sur le sujet et il sera en ligne lorsque la solution sera trouvée à 100% :)

  7. Bonjour,

    Voilà de très bonnes pistes pour commencer à chercher d’autant que les solutions comme link detox sont hors de prix !
    Utilises-tu un outil précis pour obtenir les ip de toute une liste de domaines ? Car à part au moyen d’un script je n’en ai pas trouvé qui proposent autre chose qu’un check 1 par 1. J’ai essayé avec différent crawler tels que screaming frog ou link examiner, mais niet :(

  8. @Marc : MajesticSEO avec une extraction des domaines référents donnent des différents IPs et Subnets. Après on peut utiliser un tableau croisé dynamique pour voir les IPs semblables les plus nombreuses, cela facilite le travail cependant une fois le filtre appliqué, il faudrait voir les domaines référents les moins pertinents 1 par 1 (thématique, PR, TrustFlow, origine du lien…) pour les juger. (travail de fourmi).

    @Ismael : Pour la profondeur des pages, il s’agit d’un des nombreux éléments qu’il ne faut pas négliger sur son site. Plus ta page est difficile à atteindre, plus la transmission de la popularité à partir de la page d’accueil sera difficile. L’idéal est de ne pas avoir une profondeur qui dépasse 3. Je t’invite quand même à contrôler les différents paramètres de la bonne transmission de popularité entre les différents pages de ton site. (Notez le PR, TrustFlow, CitationFlow de la page d’accueil puis celle du N+1, N+2 et si il y’a une grosse différence alors que la page profonde est stratégique alors pensez à réduire la profondeur de la page).

  9. C’est très intéressant comme méthodologie, en cas de pénalité de la part de Google, il faut être très rigoureux pour ne pas oublié le moindre détail! Ils ne nous aident vraiment pas à détecter le problème lorsque l’on est pénalisé, en même temps, si cela nous arrive, c’est forcément que nous l’avons cherché (sauf dans le cas d’une tentative de NSEO vers son site)! Tes articles sont toujours aussi pertinents, j’aime beaucoup. Merci pour tes explications, à bientôt!

  10. Je rejoins les autres commentateurs dans le sens où je reste un peu sur ma faim. Pour être véritablement complet, il aurait fallu lister les différents types de pénalité et leur associer le plan d’action correspondant pour les lever. Mais ceci aurait nécessité la rédaction d’un dossier conséquent. C’est pourquoi il aurait peut-être été préférable de se contenter des principales pénalités…

    Par ailleurs, il faut rectifier certains points, à commencer par le temps de chargement. Il n’est pas rare de voir certains sites profiter d’une excellente visibilité dans les moteurs alors qu’il est élevé, voir parfois très élevé ! Attention donc à ne pas généraliser. La plupart du temps, lorsqu’une sanction est infligée à un site, c’est parce qu’il combine plusieurs mauvaises pratiques. Elle n’est rarement le fruit d’une seule, d’autant sur la dimension “on-site”.

  11. “L’afffaire” Buzzea est surtout là pour rappeler que certaines pratiques dépassaient les bornes du raisonnable.
    Pour le reste, je suis assez d’accord avec Polynet. Les pénalités me semblent aussi plus le fait de différents points défaillants que d’un facteur unique.

  12. J’ai le sentiment qu’il existe tellement de pénalités différentes… Moi même j’ai été touché sur mon blog principal (Cree1site) d’une perte de PR immédiate.

    Mon action ? Un passage complet du site en Nofollow => une demande de ré exam => une seconde après refus => un rétablissement du PR par Google => une turlute de Matt !

    Mais ma sanction n’était pas si vicieuse…

  13. Bonjour
    L’article est sympa mais, comme souvent, il ne fait pas la distinction entre pénalité manuelle et algorithmique (si j’ai bien lu). Or, le traitement peut être très différent dans les deux cas. Et notamment le retour à la normale qui est plus balisé dans le cas d’une pénalité manuelle, et beaucoup plus “aléatoire” ou mal maîtrisé pour les pénalités algorithmiques.
    Mais merci quand même, c’est un bon récapitulatif.
    A+++
    olivier

  14. Au fait, je n’ai absolument jamais vu un site pénalisé (au sens de “punition” type Panda ou même autrement) parce que le temps de chargement de ses pages était mauvais. En revanche, le crawl sera clairement impacté (et les visites des internautes aussi :-) )

  15. Je pense qu’effectivement le réseau Buzzea a été pénalisé car son réseau était facilement identifiable (l’annonceur buzzea ajoutait sur la page un script qui a ensuite été réutilisé par google pour identifier tout le réseau du site). Bref, je pense tout de même qu’il y a une certaine volonté de google, par l’intermédiaire de la voie de matt cutts, de répandre de fausses informations. 99.9% des liens sur le net sont factices de toute façon.

  16. Bonjour,
    Personnellement je fais plus la différence entre pénalité manuelle et pénalité automatique, que pénalité penguin ou panda. Mais merci pour le partage de cet article très complet ;)

  17. Merci pour cet excellent article. J’ai fait le choix depuis longtemps d’un référencement naturel mais la logique de Google concernant les pénalités me laisse dubitative. Certains sites arrivent en tête de positionnement avec un maigre contenu quand d’autres rament. Je garde ton article précieusement en espérant ne jamais avoir affaire à Panda ou Pinguin !

  18. Pour avoir sortie plusieurs sites de panda je confirme le plan d’action. Par contre pour le manchot c’est beaucoup plus dure de ce prononcer. Je pense qu’en plus du nettoyage au karcher il faut aussi chopper quelques liens bien trusté.

  19. Moi je connais la formule la plus simple et la moins coûteuse pour le client, changer de nom de domaine. Malheureusement pour les clients l’humain s’accroche à se qu’il possède et je ne veux pas lâcher le mauvais. Avant certains margoulin vendais de la première page maintenant ils vendent du nettoyage de liens.

  20. Merci beaucoup pour toutes les informations ! J’espère ne jamais être pénalisé avec mon site car le travail paraît quand même long pour que tout redevienne normal. Bref, dès moment un grand nettoyage s’impose et une nouvelle soumission du site à GWT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.