Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » AMP, Mobile-First : vers une ère du mobile-roi?

AMP, Mobile-First : vers une ère du mobile-roi?

Article invité rédigé par Guillaume Reynaert Développeur web spécialisé SEO chez Apresta !
mobile-google

Responsive, pages AMP, mobile-first, etc. Depuis un peu plus de 3 ans, les évolutions et les tendances sur internet se dirigent de plus en plus vers le mobile, qui est aujourd’hui le premier support utilisé pour des recherches, tous domaines confondus. Comment en est-on arrivé là, et surtout quel avenir peut-on attendre pour la navigation web ?

L’arrivée du support mobile sur le net

mobile-2A l’époque simple « téléphone portable » ou « cellulaire », le smartphone n’a pas toujours été un terrain de jeu pour les internautes. Mais l’avancée des technologies a peu à peu donné place au mobile comme nouveau moyen de naviguer sur le web.

Mot de l’année 2013 selon le magazine américain en ligne Mashable, le responsive web design a sans doute été le premier grand pas dans la navigation internet sur support mobile. Il s’agit simplement d’une pratique consistant à adapter l’affichage d’un site web en fonction du device utilisé (smartphone et tablette principalement), par le biais du style en grande partie.

D’abord avantage ergonomique, le responsive est devenu aujourd’hui un véritable critère de référencement et donc une mécanique incontournable du développement web et des pratiques SEO. Mais fallait-il s’arrêter là, considérant que les mobinautes sont devenus une large majorité ? Ce n’est pas l’avis de Google, en tout cas…

Pages AMP, une marque d’indépendance pour le mobile

amp-googleCette dernière année a été un grand tournant pour le smartphone. Initiée par tout un tas de gros pontes des médias et de la technologie dont Google fait évidemment partie, l’initiative des Accelerated Mobile Pages (pages mobiles accélérées pour les non-anglophones) a discrètement fait son apparition dans l’actualité internet, prônant une version light et très rapide des pages web pour une navigation mobile plus confortable, notamment pour la lecture d’articles et des contenus principalement textuels.

La firme de Mountain View en a graduellement fait un porte-étendard de la génération nomade dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Sans être un critère de positionnement en soi, les pages AMP disposent cependant d’une distinction d’affichage dans les SERPs (résultats de recherche). De plus, leur blog pour webmasters a été très enrichis en contenus dédiés aux pages AMP en septembre dernier : aide à la mise en place, conseils, etc…

La mise en application des pages AMP est donc vivement encouragée, d’autant plus dans les domaines d’actualités et de blogging, qui sont clairement l’objectif de l’initiative. Cependant, ce premier pas vers un détachement et une valorisation du mobile s’inscrit dans une lignée d’autres perspectives à venir.

Mobile-first : l’édification d’un trône avant le couronnement ?

Application SEO et webmastersLe concept de mobile-first (en gros, le mobile d’abord) a été imaginé bien avant les pages AMP, en 2011 à vrai dire notamment avec le livre de Luke Wroblewski sobrement intitulé « Mobile First ». Sujet de discussion et d’échange de la première heure, le mobile-first est naturellement devenu au fil des ans une réelle préoccupation.

Google, en chef d’orchestre assumé, a annoncé en début novembre son avancement sur une indexation dédiée mobile. On peut désormais parler de révolution, encore plus en termes de SEO car cela marque tout simplement le début d’une indépendance complète du mobile en ce qui concerne la navigation.

Même si cela n’est pas encore en place, les développeurs et spécialistes SEO sont promptement conviés à se préparer à travailler indépendamment une version desktop (ordinateur) et une version mobile. Ici, le responsive ne suffit plus et il va falloir se mettre en quatre pour satisfaire les besoins de simplicité et de confort des internautes nomades.

Navigation web : grand virage en perspective

virage-webLe fondement-même de l’approche « mobile-first » n’est à l’évidence pas de se limiter à distinguer la version PC de la version mobile, mais bien de donner priorité et indépendance à la navigation sur smartphone, et au confort de ses utilisateurs.

L’initiative de Google est donc une base solide et référentielle, donnée à un avenir du web où l’on va penser un site internet d’abord pour son rendu et son utilisation mobile. Pourquoi cela ? Parce qu’internet est dédié aux internautes et que vous souhaitez offrir à vos visiteurs ce qu’ils viennent quérir. Et si hier un site était conçu pour être consulté dans un siège confortable au bureau ou à la maison, aujourd’hui et encore plus demain le coussin de velours est à réserver aux mobinautes qui vous liront pratiquement tous dans le métro ou en se promenant dans les rues.

Soyez donc prêts à mettre un pied dans le futur et à revoir votre conception d’un site internet !

GD Star Rating
loading...
AMP, Mobile-First : vers une ère du mobile-roi?, 5.0 out of 5 based on 4 ratings

6 réflexions au sujet de « AMP, Mobile-First : vers une ère du mobile-roi? »

  1. Article intéressant, le mobile est clairement devenu un élément clé dans le développent d’un site internet ou dans le SEO ! Surtout depuis que Google à annoncé que le nombre de recherches sur mobiles ont dépassé le nombre de recherches sur desktop !

  2. Bonjour, l’article propose une projection intéressante de l’avenir du web par le mobile.

    En revanche votre phrase “le responsive est devenu aujourd’hui un véritable critère de référencement” me semble dénoter du reste de l’article.

    Pouvez-vous prouver cette affirmation?

  3. L’ΑΜР еst еffесtіvеmеnt unе tесhnοlοgіе еn рlеіn еssοrs іmрοséе раr gοοglе рοur réduіrе sеs rеssοurсеs sеrvеur à grаndе éсhеllе. Ιl еst dοnс lοgіquе qu’іl раssе mаіntеnаnt à un аlgοrіthmе mοbіlе fіrst : nοn раs раrсе qu’іl у а dе рlus еn рlus dе mοbіnаutеs mаіs раrсе quе lе vοlumе dе раgе à сrаwlеr nе сеssе d’аugmеntеr. Сοnсlusіοn, сοntеnt іs kіng & реrfοrmаnсе іs thе quееn.

  4. Bonjour PE,

    Merci pour votre remarque,
    En ce qui concerne le responsive comme critère SEO, cela avait été annoncé par Google sur le blog pour webmasters en début d’année, il y a eu deux principales mises à jour d’algorithmes dites “mobile-friendly”.

  5. Je pense même que le Mobile Only, mis en avant par Google ces derniers temps avec des prévisions 2017 à 70% du trafic web, va prendre le pas petit à petit sur le Responsive. Le Mobile First est plus une façon de concevoir les pages pour mobiles selon moi, dans un esprit plus adaptatif que Responsive. Et en termes de SEO, la double indexation ne cesse de progresser.

  6. Bonjour Guillaume,

    Merci pour votre réponse.
    Il est vrai que j’ai souvent entendu parler d’un certain billet de Google où serait affirmer une telle chose que le responsive est un critère SEO. Sans pour autant jamais l’avoir vu.
    Ce qui me surprend dans cette affirmation, c’est que l’AMP est l’anti-responsive. Au lieu d’avoir un code HTML identique et rempli d’instruction de comportement, là on affiche dynamiquement une autre page avec un autre code extrêmement allégé qui va à l’essentiel.

    Google peut effectivement avoir dit que le responsive est un critère de référencement, mais ce ne serait pas la première fois qu’il nous trompe !
    Et puis la lutte sur le temps de chargement des pages dure depuis toujours, et là on sait que c’est un vrai critère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.