Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Pourquoi faut-il optimiser vos pages catégories ?

Pourquoi faut-il optimiser vos pages catégories ?

kristof-seo-3Article invité rédigé par Kristof Maret, consultant en référencement naturel chez Référencement PME à Montréal.

Situées un niveau sous la racine du site, les catégories constituent des axes de soutien aux thématiques de votre blogue au même titre que vos pages mères.

Mais parce qu’elles sont faciles et rapides à créer et qu’elles se nourrissent seules, le commun des webmestres ne se soucie pas de leur optimisation… quand ils n’ignorent tout simplement pas qu’on peut en maîtriser le contenu sans difficulté et en faire des pages puissantes.

Pourquoi faut-il travailler spécifiquement ces contenus?

  • Parce que ce sont des pages essentielles dans l’architecture d’un blogue,
  • Parce que ce sont les seules pages dont le contenu évolue au fil des publications, et qu’elles s’autoalimentent en « contenu frais »
  • Parce que si vous avez bien travaillé la structure sémantique de votre site Web, elles portent leurs propres requêtes… parfois mêmes des expressions génériques !

seo-on-page

Quel on page possible sur cette archive?

La « page catégorie » pèsera lourd dans un site Web si son contenu est à 95 % original. Or les webmestres disposent de nombreux paramètres pour leur donner une autonomie capable de les sortir de leur fonction de « pages agrégatives » faites de copier-coller.

1) Présenter les catégories d’articles avec une introduction originale.

categories-seoOn remarque dans la majorité des blogues que les catégories ne présentent pas d’introduction propre. Les articles s’entassent brutalement dans la page, le plus récent prenant la première position.

On peut faire beaucoup mieux et rédiger une introduction de présentation de la thématique développée à travers les articles. Cette introduction d’un paragraphe ou deux se positionnera avant l’agrégation et sera éventuellement mise en valeur avec un peu de CSS.

Cette intro pourra détailler la raison d’être de la catégorie, évoquer les sujets à venir ou mettre de l’emphase vers certains papiers déjà rédigés. Evolutive, elle ne sera pas nécessairement longue.

Pratique –> dans l’interface WP d’une catégorie, cela se passe dans le champ de saisie « introduction d’archive »

2) Agréger un contenu différent de celui de votre article

agregation-contenu-uniquePar défaut, une page catégorie se monte seule, à la volée, en agrégeant le plus souvent une image réduite et en lui adjoignant les X premiers mots de chaque article concerné.

Cet affichage sans travail va éventuellement interrompre une phase pour répondre à la configuration de X. Au mieux, une balise more aura été posée pour éviter cela et délimiter le contenu affiché.

Il n’empêche que ce texte de présentation de chaque article est un copier-coller et qu’il sera plus puissant de rédiger une intro originale rédigée de façon accrocheuse pour inciter à sa lecture.

Ce sera une sorte de chapô dont la teneur en vocabulaire penchera du côté de la requête recherchée par la page catégorie plutôt que l’article lui-même.

La différence normalement est ténue, mais pensez-y, au bout de 7 à 10 articles, cette page contient tranquillement ses 1500 mots qui vont se renouveler au fil du temps et des parutions.

Pratique –> dans WP c’est l’extrait qu’il faut remplir, si ce champ n’apparaît pas dans votre interface, activez-le dans   « option de l’écran » ou faite-le activer par votre webmestre/programmeur.

Dans un E-commerce, les descriptions courtes font le même travail.

À ce propos, pourquoi limiter la page catégorie à 10 articles ? 10 articles qui se retrouvent, à terme, réunis sous des URL différentes !

Pourquoi ne pas pousser à 30, 50 articles ? Avec la mode des one pages et de l’Ajax qui recharge les pages à mesure de la demande, afficher une plus grande quantité d’articles ne manque pas de sens.

3) Les titres agrégés et le linking interne (maillage)

LinkbuildingLes pages catégories agrègent aussi par défaut les titres d’article et posent un hyperlien vers le papier à consulter. Cela constitue un excellent maillage vertical de type « silo », initié par l’existence même de la catégorie.

Quand le site est codé en HTML 5, je laisse passer le fait que les titres soient le plus souvent en <H1>.

Sinon je les reclasse en <h2>… beaucoup plus logique à mon sens. Naturellement la H1 sera définie dans l’archive

Maillage interne

Les pages catégories doivent être maillées dans une logique verticale et sémantique, vérifiez ce point à l’édition de chaque nouveau papier et rétro maillez les articles précédents pour refermer/renforcer la cohérence sémantique du groupe d’articles.

Par acquit de conscience, selon la règle qui dit qu’une URL ne devrait être pointée qu’une fois par page, je recommande de poser la balise nofollow sur le lien bouton ou le lien texte « lire l’article » qui vient s’ajouter immanquablement en fin de présentation (incontournable sur le plan ergonomique / navigation)

Balises SEO

htmlLes balises <title> et méta description de ce type de page sont les grandes oubliées de nombreux blogues.

Quand elles ne sont pas vides, elles sont souvent gratifiées des deux lignes configurées par défaut dans l’admin du site ou le script SEO implémenté, quel gâchis!

Elles ont pourtant la même importance que les balises d’une page ou d’un article, leur contenu devrait donc être ciselé avant d’être mis en pâture aux moteurs de recherche.

Un article ne devrait pas être associé à plus de 2 catégories

Multiplier les catégories c’est reprendre du contenu dupliqué, c’est publier le même article sous des URL différentes, et même si la canonique est bien sur l’original, il n’est pas nécessaire de multiplier les pages pauvres.

Ne créez de nouvelles catégories qu’à mesure des besoins, de façon planifiée et si elles sont vraiment nécessaires, éviter trop de similarité, il ne faut pas qu’elles rentrent en concurrence avec celles existantes. Éventuellement, pensez « sous catégories »

Et les pages « Tag »?

question-teassingVous pouvez relire cet article et remplacer « page catégorie » par « page Tag ou page mots-clés »

Cette fonction typique des WP et autre CMS est à mon avis une folie douce, et je l’exclus de l’optimisation de 95 % des sites de mes clients en les désindexant.

Les abus de tags multiplient les contenus inutiles, redondants et les pages agrégatives pauvres qui ne valorisent aucunement le site. Il n’y a que l’ergonomie de la navigation, l’expérience utilisateur qui puisse justifier l’utilisation des tags, mais encore une fois en les désindexant.

Images libres de droit, source pixabay.

GD Star Rating
loading...
Pourquoi faut-il optimiser vos pages catégories ?, 4.9 out of 5 based on 13 ratings

16 réflexions au sujet de « Pourquoi faut-il optimiser vos pages catégories ? »

  1. Ça fait vraiment plaisir de lire ça.
    J’ai du dire la même chose dans plusieurs articles, mais il faut toujours rabâcher sinon ça ne rentre pas.
    Bravo Kristof

  2. Même appréciation que Sylvain même si je n’ai jamais eu à le répèter, vu que je n’ai pas de blog.
    J’ajouterais à cet article qu’en considérant cette hiérarchie de thématiques en arbre, avec une structure de pages avec fil d’ariane, liant les thématiques soeures, et indiquant les filles, on obtient la structure de maillage en silo telle que préconisée pour le Cocon sémantique de je ne sais plus trop qui ( ;) ), et c’est donc une excellente manière de le caser sans que ça soit trop artificiel pour la navigation.

    Par contre, sous wordpress, trois choses:
    – tous les thèmes n’exploitent pas la description des catégories, il faut y faire attention en choisissant un thème (ou l’ajuster).
    – les permaliens menant à un article ne sont pas multiples suivant les catégories auxquelles on l’accroche. Il n’ y a jamais qu’une seule url, c’est même le principe du permalien, mais il faut par contre un peu de travail pour faire que le chemin canonique qui mène à l’article soit composé comme on le souhaite.
    – du coup, rien n’empêche d’accrocher les articles à autant de catégories qu’on veut (en évitant que tout soit dans tout pour éviter que tout se ressemble) et on peut même coder un peu pour que chaque article présente plusieurs fils d’ariane correspondant aux divers chemins permettant d’y accéder. C’est inhabituel, mais bon thématiquement (SEO), parfaitement balisable en terme de métadonnées car conforme aux normes, et les facettes sont bien interprétées par google (même s’il ne retient qu’un seul des chemins d’accès).

  3. Comme le précise Sylvain l’article est très bien rédigé. Personnellement, hormis pour l’aspect vendeur d’une page, je n’avais pas vue l’intérêt des chapôs dans le dynamisme des pages. Avec quelques années de retard à rattraper, un petit partage d’expériences est utile.
    Merci

  4. Effectivement article trés intéressant et je vais de suite appliquer ces conseils merci et bravo kristof !

  5. Tout a fait d’accord avec vous, surtout quand il s’agit d’un site ecommerce. Les catégories sont très très importantes, et si nous faisons un bon effort pour les optimiser, le site peut gagner des emplacements importantes en premières pages de google. Pour mon cas, plus de 80% du trafic de Google est généré via les catégories.

    Merci

  6. Merci pour cet article c’est vrai que les catégories sont essentiel pour un site web mais généralement ca pèse pas 95% quand même au niveau du référencement ca change rien si on lie un article à une catégorie ou non.. ce qui est le plus important c’est le contenu de cet article

  7. Heureux de vous lire, il est vrai que ces pages ne sont jamais assez travaillées et il est parfois compliqué de faire comprendre à un client qu’elles n’ont pas moins d’importance que les autres pages.

    Concernant la partie Tag, je reste plus sceptique. Même s’il peut être dangereux de les laisser entre de mauvaises mains, elles peuvent être très utiles dans le cas du lancement d’un nouveau site (le seo peut être plus rapide que sur des page classiques).

  8. Bien d’accord, ces pages sont souvent les grandes oubliées .
    En revanche, moins d’accord avec le nofolllow en bas d’article, mais bon, ça n’engage que moi.
    ++

  9. N’étant pas une grande habituée de WP, je pensais que les pages catégories étaient des pages uniquement gérées par le CMS et qu’on ne pouvait rien y faire, que ça se remplissait tout seul!

    Bon du coup je vais regarder si je peux faire ce que vous dites, c’est vrai que si on peut optimiser des pages importantes comme celles là, qui on en plus beaucoup de contenu, c’est important et on ne va pas s’en priver!

    Merci du tuyau!

  10. Merci pour cet article Kristof.
    Il est vrai que les pages catégories sont trop souvent oubliées malgré leur importance SEO.
    D’un autre côté, nous allons de plus en plus vers des pages au design épuré et sans fioriture. Pour un site e-commerce qui privilégia souvent la visibilité des produits et l’ergonomie, il peut être difficile d’apposer trop de texte au-dessus des liens vers les fiches produits. Il faut donc trouver le juste milieu pour harmoniser : ergonomie, design et SEO : ce qui n’est pas toujours simple ;)

  11. Merci pour l’article. Je me demandais suite à cela : est-on obligé de créer des catégories pour que notre stratégie de SILO d’un site (non marchand) fonctionne au mieux?
    Merci de votre réponse.

  12. Merci pour cet article utile. Sous wordpress, il est préférable que les permaliens soient: %postname%, sinon risque de duplicate effectivement.

  13. Les pages catégories, surtout dans le cadre d’une boutique en ligne, ne doivent pas être négligées car elles sont d’importantes portes d’entrées.

  14. Très juste ;-)
    Les catégories se créent tellement rapidement et facilement que nombreux sont ceux qui oublient qu’elles restent des pages au même titre que d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.