Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Comment le Mind Mapping est devenu un outil indispensable dans mon quotidien de responsable de marketing digital !

Comment le Mind Mapping est devenu un outil indispensable dans mon quotidien de responsable de marketing digital !

Article invité rédigé par Boris Rieunier, directeur marketing !

schema-mindmappingLa première fois que j’ai entendu parler de mind mapping je me suis demandé comment on pouvait bien faire autant de bruit autour d’une méthodologie aussi simple (pour ne pas dire simpliste). J’étais loin de me douter que j’allais y venir encore et encore et que cela allait autant impacter mon quotidien et ma façon de travailler.

C’était il y a un an et demi, je devais dessiner les bases d’un service, qui aujourd’hui apporte quotidiennement du lead à plus de 3 000 artisans en France. Pour remettre à plat toute la base de mes campagnes, j’ai utilisé une méthodologie simple, intuitive et terriblement efficace : le mind mapping.

J’ai ainsi commencé à cartographier sur un énorme poster l’ensemble des services fournis par les différents corps de métier. Quelques jours plus tard, les posters s’étaient multipliés et l’équipe entière s’était mobilisée commentant chaque brique et modifiant au passage directement certaines branches. Une fois le mur entièrement recouvert, nous étions prêts à lancer les fondements de la V2 de notre service. Il s’agissait d’une des nombreuses utilisations que j’allais être amené à faire du mind mapping…

Les origines du mind mapping

Je vous promets de ne pas tomber dans la longue leçon d’histoire, mais tout de même il faut le savoir, les cartes mentales ont toujours existé. On en attribue même souvent la paternité à Aristote. Simplement le terme mindmapping ainsi que la forme reconnue aujourd’hui de ces cartes mentales ont été popularisés par Tony Buzan, psychologue anglais dans les années 70.

Cette recherche de méthodologie pour représenter nos idées est donc aussi vieille que notre capacité à penser. Pourquoi ? Simplement parce que les idées et l’information sont nos atouts les plus précieux. C’est particulièrement vrai quand on parle du monde de l’entreprise et plus encore, de marketing !

Papier, Crayon, Cerveau

Le mind mapping est l’outil gratuit le plus simple et le plus puissant que vous rencontrerez. Appelé aussi carte heuristique (pour les amoureux du jargon technique et les consultants) il va nous permettre aussi bien de structurer que de faire émerger des idées et informations. Une façon de réconcilier votre cerveau gauche avec votre cerveau droit.

Pour démarrer, il vous suffit des éléments suivants :

  • Une feuille positionnée dans un format paysage
  • Un crayon (ou plusieurs car un peu de couleur ne fait pas de mal)
  • (S’il n’est pas encore 9h) Du café.

Si vous voulez être hi-tech je vous recommande un freeware très simple d’utilisation : Freemind.

Ensuite on suivra différentes étapes :

  1. Préparer : se mettre dans un environnement propice à la créativité.
  2. Evoquer : commencer par placer le sujet de votre réflexion principal dans une bulle centrale.
  3. Ramifier : parcourir tout ce que ce sujet vous inspire sans aucune limite, on commence toujours par faire une version 0.
  4. Examiner / Laisser Murir : on recherche les redondances, les éléments qui nous semblent peut-être déplacés ou pas assez travaillés. On peut aussi hiérarchiser les informations ou notifier certains détails par la couleur ou des sigles. Parfois on la laisse de côté pour y revenir plus tard.
  5. Réorganiser : On passe sa carte en V1 en réorganisant les différentes branches après l’avoir examinée.

Bien, maintenant que nous sommes prêts, voyons comment cet outil peut nous aider à devenir un meilleur manager et chef de projet dans le marketing digital.

Vous, le Client et le Mind Mapping

Voici un cas pratique issu de mon expérience que je souhaite partager avec vous. Lorsqu’un client arrive et que nous commençons ensemble à travailler sur sa campagne d’acquisition, la première étape pour moi est de bien comprendre son activité. Ce dernier a souvent du mal à ne rien oublier et moi à bien visualiser son activité.

Pour l’accompagner sur cette étape et que nous soyons sûr de dresser une liste exhaustive ainsi que de bien comprendre les activités les plus importantes pour lui (et donc pour moi) nous commençons par dessiner ensemble une carte heuristique. Depuis que j’utilise cette méthode, plus besoin d’aller et retour constants durant la phase de conception et surtout aucun décalage constaté entre la demande et le produit fini !

Première étape, on commence par inscrire le nom de son entreprise bien centré sur un paperboard ou un écran. Pour le bien de cet exemple, disons que le gérant d’une PME en menuiserie soit en face de vous :

jp-menuiserie-exempleEnsuite ce dernier nous déclare qu’il travaille principalement sur trois matériaux, je commence donc par les noter :

activites-menuiseriNotez le côté très visuel. Nous construisons ensemble les bases de sa campagne. Nous passons ensuite chaque matériau en revue pour détailler les différents chantiers qu’il réalise avec sa société :

chantiers-menuiserieNous avons donc un premier jet. Pour être sûr de bien cerner son activité, je vais désormais lui demander si certains types de projets l’intéressent plus que d’autres. Après m’avoir décrit qu’il avait effectivement des préférences, il va m’annoncer qu’il n’accepte pas de se déplacer pour tous les chantiers à la même distance.

Il s’agit d’une information importante que je vais donc noter avec lui sur la carte :

priorites-menuiseriesNous avons donc catégorisé en 1 les chantiers pour lesquels il refuse de se déplacer à plus de 30 km. Enfin, les éléments en verts sont prioritaires pour le client.

Cette étape très rapide m’a permis de découvrir l’activité de mon client menuisier et d’en dresser une cartographie exhaustive. Celle-ci me sera précieuse par la suite pour créer des campagnes d’acquisitions pertinentes et efficaces. De son côté le client est content d’avoir participé et se sent rassuré sur ma maîtrise de son activité.

Je vais pouvoir utiliser cette base par exemple pour construire la campagne Adwords du client. En effet il me suffira de retravailler cette cartographie en une deuxième version qui représentera les landing pages et différents groupes d’annonces que je vais créer. Je sais déjà quelles sont les priorités et comment les configurer. J’ai déjà bien amorcé l’étape clé d’une bonne campagne d’acquisition : la création de sa structure !

Mind mapping et content marketing

Vous commencez sûrement déjà à avoir des idées sur la façon dont vous allez utiliser le mindmapping dans votre quotidien. Je vais cependant vous proposer une autre application commune et cette fois dans le champ du SEO et du content marketing.

Lorsque je lance un site qui nécessite un contenu éditorial complet, je suis généralement certaines étapes clés. Tout d’abord je définis notre ligne éditoriale et en parallèle j’interroge mon responsable SEO sur les mots clés et thématiques incontournables qu’on retrouvera parmi les têtes de pont. J’enchaine ensuite sur la création d’une carte heuristique afin d’explorer l’intégralité des sujets possibles. Le mind mapping représente ici de nombreux intérêts :

  • Je peux travailler en collaboratif (je vous conseille pour ce faire le très bon site mindmeister.com) ;
  • Il s’agit d’un outil puissant en terme de brainstorming et, vous le verrez par vous-même, les idées sortent plus facilement lors qu’on dessine une carte mentale ;
  • Vous avez déjà organisé votre structure de site en silo et votre responsable SEO vous remerciera.

Durant ce brainstorming collaboratif, nous explorons tous les sujets susceptibles de répondre à notre thématique. Après cette étape nous repassons sur chaque branche afin de vérifier que les sujets correspondent bien à la ligne éditoriale que nous avons définie. Enfin le responsable SEO peut récupérer cette carte et optimiser les keywords ainsi que dessiner l’intégralité de son maillage. Notre mapping de contenu est ainsi finalisé !

carte-complete-mindmappingExemple d’une carte réalisée avec mindmeister.com. Certaines de mes cartes dépassent les 500 items et restent très lisibles.

Vous pouvez aussi par la suite :

  • Exporter la carte dans un document Excel
  • Indiquer dans deux colonnes le niveau où se situe le futur article et son numéro de silo afin de créer un ordre de diffusion pour vos articles.
  • Ajouter pour chaque Article par exemple : URL future, Date de publication prévue (plus facile à planifier quand vous avez pu prioriser les articles, cf. étape 2), nom de rédacteur, etc.

Voilà vous avez votre calendrier éditorial. Il ne reste plus qu’à rédiger maintenant !

Cette méthodologie pour la création de contenu m’a permis de diviser par trois mon temps de conception, mais aussi d’améliorer grandement la qualité finale de mon calendrier éditorial. Les articles sont bien plus nombreux, leur enchainement plus cohérent et c’est un superbe outil pour permettre aux différents acteurs de travailler en équipe. Cette méthodologie marche aussi si vous souhaitez simplement organiser vos publications de blog sur les 6 mois à venir par exemple.

Alors, à quand votre première carte ?

Je vous remercie d’avoir lu cet article. Si vous avez apprécié n’hésitez pas à me suivre sur Twitter.

GD Star Rating
loading...
Comment le Mind Mapping est devenu un outil indispensable dans mon quotidien de responsable de marketing digital !, 5.0 out of 5 based on 13 ratings

10 réflexions au sujet de « Comment le Mind Mapping est devenu un outil indispensable dans mon quotidien de responsable de marketing digital ! »

  1. C’est vrai que la plupart des outils de Mind Mapping sont vraiment simples à utiliser et j’ai été étonné de voir à quel point cela facilite la gestion de projet (marketing, SEO ou autre).

    C’est carré, c’est lisible, çà facilite la compréhension et le travail d’équipe : que du bon.

    Je trouve même que çà permet même d’être plus ambitieux dans ses projets. Par exemple :

    - quelqu’un qui se lance dans la mise en place de silos sémantiques sans utiliser de mind mapping va rapidement rencontrer un problème d’organisation de l’information, il perdra du temps et aura une programmation éditoriale limitée à quelques silos et quelques articles.

    - celui qui utilise le mind mapping pourra concevoir des silos très complets, avec une information parfaitement architecturée et une prog éditoriale béton. Le seul problème sera la rédaction de contenu. Comme toujours :-)

  2. Merci pour ce partage d’expérience, j’utilisais déjà le mind mapping mais ce cas d’application est très intéressant. Je vais tester ça rapidement!

  3. Tony Buzan est le pape de la carte mentale et a écrit de très nombreux livres sur et autour du sujet, comme par exemple “Dessine-moi l’intelligence / The Mind Map Book, Radiant Thinking” décrit ici http://destock.me/post/dessine-moi-intelligence

    Tous les articles de vulgarisation que je lis depuis quelques années sur le sujet sont malheureusement trop simplistes, et passent sous silence ce qui a fait le succès de sa vision : la multiplicité de l’expression. En effet, ses mind map réalisées à la main mélangent texte (mots ou phrases entières), couleurs, dessins et organisation de l’espace. Les cartes mentales les plus efficaces selon lui sont celles qui permettent de stimuler nos idées à l’aide de ces différents moyens.

    Aujourd’hui, à cause du format informatique imposé par les logiciels, ces cartes sont uniquement textuelles, dommage, c’est passer à côté d’une grande richesse prouvée il y a près de 50 ans…

  4. Bonjour et Bravo pour cet article !

    Oui le Mind Mapping est un vrai levier pour cette utilisation et bien d’autres. Il permet tout à la fois de fixer une structure solide, et relativement standard (idem approche thésaurus) sur les 2 ou 3 premiers niveaux de branches, et ensuite de découvrir des associations plus improbables, façon longue traîne, pour se différencier. Tout cela permet de mieux visualiser l’arborescence, les silos, les passages de l’un à l’autre, linking interne. Cette appropriation plus “intime” du registre sémantique via la carto visuellle donne aussi plus d’agilité quand il s’agit d’examiner un site concurrent ;-).

    Très pertinent aussi de garder cette base pour de la production de contenu. Par exemple couplée avec une carte qui structure les étapes type storytelling, ou étude de cas. Vraiment judicieux de “voir” l’histoire sur les seuls 1ers niveaux (grands chapitres), sur les 1+2 (s/chapitres) + articulations…, sur les 1+2+3 (exemples)…etc. Cela doit satisfaire toutes les formes d’appétit de lecture, du snack au repas complet ;-).
    Encore merci pour ce témoignage. Au plaisir de poursuivre. Denys.

  5. Le mindmapping est excellent pour tout projet créatif, mais aussi pour se recentrer et aller de l’avant.

    C’est un outil parfait qui permet à la pensée arborescente d’être posée à plat. Pour tous les cerveaux qui partent dans tous les sens, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit :

    Poser ses différentes préoccupations dans diverses “bulles centrales” et décliner en réflexions, solutions, obstacles…

    Vive les mindmaps, longue vie aux mindmaps. :)

  6. Merci beaucoup pour cet article et tous ces exemples, j’avoue que je me suis plusieurs fois lancé dans du mind mapping sans jamais m’en rendre compte.

    Je vais tester rapidement mindmeister qui semble être un outil très intéressant surtout par exemple pour de la schématisation de scénarios CRM ou pour avoir sous la main une arborescence de mes campagnes search.

  7. Ca fait plus d’1 an 1/2 que tu as vu l’utilité du mindmapping, puisque c’est mon outil de prédilection pour construire un cocon sémantique.
    On est allé encore plus loin avec le plugin Bombyx4WP puisque la publication et le maillage sont 100% automatisés, en suivant simplement le plan du mindmap (le contenu est en PJ des nodes)

  8. Ca fait quelques années que j’utilise freeplane (http://freeplane.sourceforge.net/) intensément.
    Je lui trouve 3 intérêts principaux :
    - Le pilotage 100% clavier avec des raccourcis hyper simples. Cerveau -> doigts -> mindmap. Avec un peu d’habitude, c’est bien plus rapide que le crayon.
    - L’export XSLT qui permet de générer automatiquement des docs de travail personnalisés à partir du mindmap. (générer un article html h1/h2/h3/… p directement depuis le mindmap, générer le tableau de suivi de rédaction directement depuis le plan des contenus, etc…)
    - C’est un logiciel java en local. Pas de risque qu’il ferme (comme un site saas) et que mes cartes ne soient plus accessibles du jour au lendemain.

  9. Bonjour Alexandra,
    amusant, car j’avais déjà laissé un commentaire il y a 1 an sur votre article fort pertinent, dédié au Mind Mapping dans vos activités de Marketing Digital. Il se trouve que je viens d’animer un Webinar sur un des aspects du sujet: “Mind Mapping pour le SEO”. Si vous le souhaitez je peux vous faire suivre le support. Avec plaisir, tant j’ai lu d’articles dont vous être auteure depuis plusieurs années ;-). Denys.

  10. Super article!
    Et pour moi plus que jamais d’actualité!
    Je découvre l’idée de la structure en silo, je vais me pencher sur le sujet pour la définition de ma ligne éditoriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.