Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Comment renforcer son maillage interne

Comment renforcer son maillage interne

Article invité rédigé par Sandrine, en partenariat avec Nicolas. Merci à vous deux pour ce bon travail !

Cet article traite uniquement les bases, un spécialiste pourra apporter une analyse complémentaire adaptée au cas par cas.

Si vous faites une veille active sur le SEO vous n’êtes pas sans savoir qu’un bon référencement passe par un bon maillage interne. Que ce soit au niveau de la structure ou encore des liens entre les pages / catégories, il faut avoir conscience que ce genre de technique demande une réflexion au préalable. En effet, sans cette optimisation On-Site, vous pouvez vite vous retrouver avec des pages non positionnées ou pire encore non indexées. De ce fait, il serait dommage que le robot ne trouve pas son chemin… Attention, il est nécessaire de dire et de redire que l’On-Site ne fait pas tout, l’Off-site renforce aussi le positionnement, mais au moins vous avez entièrement la main sur l’On-Site …

Silo mon beau silo

Dans les techniques avancées du SEO, on entend souvent parler du fameux silo. Mais c’est quoi cette structure silo ? Pas d’inquiétude nous n’allons pas parler de blé ou d’avoine (quoique…). La plupart des sites que nous rencontrons possèdent des catégories parents, des catégories enfants, des catégories petits enfants… bref toute la famille. L’idéal étant que les catégories parents soient la représentation d’une thématique précise. Les catégories enfants et articles se situant à l’intérieur de celle-ci devront donc être exclusivement dans la thématique de la catégorie parent. Un tel découpage est dit « en silo », par analogie au silo utilisé dans l’agriculture, qui se remplit par le haut.

Un site structuré selon ce modèle est donc découpé en plusieurs silos définissant les différentes thématiques du site. Chaque catégorie de 1er niveau étant alimentée par l’index qui règne en maitre. Il est essentiel de retenir que l’introduction d’un nouveau champ sémantique signifie l’intégration d’un nouveau silo. D’autre part et afin de respecter le cloisonnement de chaque silo, il est très important qu’il n’y ait aucune communication entre ces différents univers afin de ne pas réduire ou limiter leur champ d’action qui doit être le plus performant possible. C’est ainsi qu’il faut éviter les liaisons dites « horizontales » entre les différentes thématiques qui peuvent arriver lors des « méga menu » ou encore lors d’une inattention. Le but premier est de respecter les différents silos afin d’éviter un affaiblissement quelconque.

L’objectif de cette structure est donc de permettre à un site d’obtenir un maximum de jus de liens sur l’ensemble de ses pages mais aussi de favoriser le crawl. Enfin il faut savoir que le contexte sémantique devient de plus en plus précis au fur et à mesure que nous nous enfonçons dans un silo.

La profondeur des catégories

Si nous résumons nous avons : nos silos qui sont biens définis, les catégories, sous catégories, sous sous catégories ou encore sous sous sous catégories (rassurez vous, on s’arrête là…) qui sont linkées en amont par la home. Vous conviendrez qu’une catégorie de 3ème ou 4ème niveau est clairement trop profonde.  Dans cette logique il va falloir trouver une solution pour apporter du poids en plus à la petite dernière. Mais comment faire ?

Heureusement, la solution est toute simple : il suffit de créer des pages dites annexes à l’intérieur du silo permettant de linker les catégories de 3ème ou 4ème niveau. Toute la puissance de la technique se situe dans le fait que la page annexe sera insérée dans le silo et donc dans la même thématique.

Vous vous demandez surement pourquoi ne pas linker une catégorie mère ou encore la première catégorie enfant ? La réponse est simple. Bien souvent, nous avons déjà ces pages incluses dans le menu principal. Nous savons après plusieurs tests et notamment celui de Yooda que si Google rencontre 2 liens menant à la même page, celui-ci va prendre en compte le premier et non le deuxième. Alors la tentative de linking sera « mort-née »…

L’exemple de la Fnac

Pour imager le tout, nous allons regarder les pratiques mises en place par la Fnac de ce côté. Si vous êtes du genre minutieux / tieuse ou encore observateur / trice vous avez surement remarqué des pages qui ne sont ni des catégories, ni des produits mais des pages dites « conseils ». Pour celles et ceux qui n’auraient pas vu ou qui ne vont jamais sur le site de la Fnac, voici où on les trouve.

Prenons maintenant une des actus au hasard : Asus Transformer Book T100, un Tablet PC sous Windows 8.1 à moins de 350€.
Nous sommes dans la thématique « informatique et tablettes ». En rouge, vous pouvez distinguer des liens internes vers d’autres catégories de 3ème niveau appartenant à cette thématique. Il est clair que ce genre de liens présents dans du contenu textuel, au sein de la thématique, renforce clairement le poids des catégories linkées, bref du « Label Rouge interne ».
Dans la recherche Google, on peut constater les résultats de la méthode puisque la page PC Convertible vient se classer en 2ème position sur la requête « pc convertibles ».

Pour conclure

Comme nous l’avons vu, renforcer son maillage interne ne demande pas les pouvoirs magiques de Gandalf mais simplement un peu de réflexion. C’est vrai que la Fnac possède un catalogue de milliers, si ce n’est de millions de produits, mais vous pouvez très bien adapter cette technique à une plus petite échelle. Si vous connaissez des sites faisant exactement ce genre d’optimisation, indiquez-les dans les commentaires :)

Enfin il faut savoir que le maillage interne ne se résume pas à cette technique.

GD Star Rating
loading...
Comment renforcer son maillage interne, 4.1 out of 5 based on 18 ratings

59 réflexions au sujet de « Comment renforcer son maillage interne »

  1. Merci pour ce nouvel article qui nous rappelle les fondamentaux. J’ai souvent tendance à négliger le maillage interne de certains de mes sites alors que les résultats d’un bon travail à ce niveau sont assez spectaculaires.

  2. Très intéressant l’article, mais par contre je ne comprend pas pourquoi il ne faut pas faire de liens entre les différents silo. Par exemple si on a un silo qui parle de l’éducation, une page catégorie de ce silo ne pourrait-il pas être lié à un silo sur la littérature.

  3. Ok dans l’ensemble, mais déclarer qu’ “il est très important qu’il n’y ait aucune communication entre ces différents univers afin de ne pas réduire ou limiter leur champ d’action qui doit être le plus performant possible” me fait quelque peu tiquer, de même que limiter “les pages annexes” à des liaisons horizontales de bas niveaux.

    L’important c’est surtout de permettre la communication entre pages susceptibles de contenir des informations complémentaires et dans une même thématique, y compris entre univers différents. Si je reprends le cas de la FNAC, on pourrait très bien faire pointer des livres (univers livre) traitant d’un sujet précis (par exemple “tout sur les disques durs”) vers la catégorie des disques durs (univers informatique). De même, ces pages “annexes” peuvent très bien faire la liaison entre plusieurs univers (ou catégorie si l’on reste dans le même silo) que la segmentation verticale ne permet pas directement.

    Aussi, en étant malin, on peut rendre une page de second niveau (voire plus) plus importante que la page d’accueil au yeux de google, comme par exemple, pour un site e-commerce, une catégorie présentant les produits les plus intéressant en terme de CA. Quoiqu’il en soit, un bon maillage entre des pages possédant un bon contenu peu faire des miracles en terme de positionnement.

  4. Ces conseils peuvent être considérés comme une base car très logiques mais pourtant ils ne sont pas toujours simples à mettre en oeuvre.

    J’ai souvent fini par abandonner face au client qui veut impérativement que toutes ses rubriques et sous-rubriques soient accessibles à partir d’un méga-menu qui s’affiche sur toutes les pages du site.

    Au bout d’un moment, je leur demande de choisir entre ce qu’ils considèrent être pour eux leur vision d’une bonne présentation des produits, et l’effet sur le SEO. Je demande la confirmation de leur choix par mail, et le cas échéant, je ressors le mail 2 ans plus tard…

    Quand je dis cela, je mets ma casquette d’agence qui créer des sites, car lorsque l’on me contacte pour des problèmes SEO, les prospects ont généralement une meilleure écoute car il font face à des problèmes de visibilité et sont plus sensibles aux arguments relatifs au référencement.

  5. Bonsoir !

    Super article qui pose bien les bases et qui se lit bien !
    Merci pour ces précisions sur le maillage interne !

    Thomas

  6. Très bon article sur le maillage interne. En effet, il peut parfois être intéressant de lier des “silos” entre eux, mais l’objectif de l’article est de faire comprendre qu’il faut bien organiser son maillage, donc cela ne me choque pas outre mesure…

    Globalement, les grandes lignes sont rappelées et résument bien le principe du siloing. Maintenant, il ne reste plus qu’à réussir à en faire pour son site, et là, c’est une autre histoire. :D

  7. @Guilloom
    Oui, la méthode peut se révéler très performante si elle est bien maîtrisée
    @olivSEO
    Techniquement tu peux le faire, rien ne t’en empêche, en revanche en faisant cela, tu vas affaiblir le poids sémantique des silos que tu vas lier et ils n’auront plus du tout la même efficacité qu’auparavant.
    @Fred
    L’objectif du cloisonnement des données de chaque silo est de maintenir un champ sémantique bien spécifique. Lier des catégories de silos différents ne peut que contribuer inévitablement à l’affaiblissement de ceux-ci, voir leur destruction et ainsi vous rendez impossible son efficacité et surtout sa performance. Car autant dans une stratégie de netlinking classique, c’est la puissance des liens externes qui vont propulser une page dans les résultats, en revanche dans une stratégie de maillage en silo, c’est toute la puissance du champ sémantique du silo qui va permettre de classer une page dans les meilleures positions.
    @Veronique Duong
    Oui, comme tu le dis, des notions essentielles et utiles.
    @Sylvain
    On constate encore une fois, que la théorie, c’est bien, mais la réalité en est un autre ! Il y a effectivement, comme tu le soulignes, les exigences légitimes du client qui a payé, il y a aussi certainement l’architecture des sites qui n’est pas toujours adaptée à l’application de cette méthode. Sans vouloir généraliser, le mieux n’est-il pas de prévoir ce type de structure dès le départ, au risque d’être trop complexe par la suite surtout si le site est une usine à gaz ? En tout cas merci, Sylvain, de venir enrichir cet article de ton expérience légendaire connue et reconnue !
    @Thomas Cubel
    Merci du compliment sincère et sympathique.

  8. @Mathieu
    Merci, Mathieu, pour ta vision toujours très pertinente et très large sur des sujets de fond comme celui-ci, un apport bénéfique pour tous qui nous permet de prendre du recul et d’avoir une vue plus réaliste et objective à la fois !

  9. Un article bien écrit et qui explique bien les fondamentaux, en effet. Cependant, je rejoins Sylvain sur la mise en pratique lors de la création d’un site web.
    C’est plus facile de convaincre un client qui optimise son site déjà existant… il a une vision plus globale de ce qui compte ou moins. Pour les “primi-clients”, c’est plus souvent : “du texte optimisé SEO avec des liens internes : nan-nan-nan, je veux du menu déroulant, de la liste et de l’image !”.

    Quant à la note sur le siloing, n’étant pas une pure référenceuse, je n’avais absolument pas conscience d’un impact négatif. J’aurai plutôt tendance à faire des liens entre les silos, justement pour renforcer le maillage interne.

  10. Est-ce que cela peut quand même être efficace de placer des liens dans le texte dune page catégorie vers ses sous-catégories enfants alors que ces liens sont déjà présents dans là barre de navigation plus haut dans le code? Seul le 1er lien compte, mais le 2e lien situé dans le texte est réputé plus puissant…?

  11. Encore moi (en réponse)

    Dans l’idée générale je suis d’accord, mais quand vous voulez appuyer certaines pages (ROI oblige), vous pouvez utiliser ponctuellement des liens depuis des silos “externes” pertinents (ce qui, je l’accorde, peut être au détriment d’autres silos : c’est d’ailleurs une technique comme une autre, sacrifier l’un pour booster celui qui rapportera le plus). Si ce sont des pages apportant des informations complémentaires, les pertes éventuelles sont limitées. Et je peux vous garantir que j’ai obtenu de très très bons résultats en fonctionnant ainsi, y compris avec des pages de liaisons (intra-silo de ‘haut niveau” ou inter silo) qui ont capté des tops positions.

  12. Cette histoire de silo a été pensée par Laurent Boureilly, mais je n’ai pas encore trouvé d’explications pour les sites à thématique. Le silo est une très bonne chose pour de gros sites à thématique variable (Fnac, RDC etc.) mais comment faire pour un site très thématique.

  13. Bon article qui rappelle comme précisé en introduction les bases d’un maillage interne réussi. Il est clair que la conception de l’arborescence doit se faire en amont, pour répondre aux besoins tant des utilisateurs que des moteurs de recherche. Cette conciliation pose d’ailleurs souvent problème. On sent à ce sujet tout le vécu de Sylvain ! Quoi qu’il en soit, elle est indispensable. C’est donc une bonne chose de l’avoir de nouveau rappelé ici.

    Je reste toutefois un peu sceptique quant à la réticence de Sandrine et Nicolas à créer des liaisons horizontales entre les catégories, quel que soit leur niveau. D’autant lorsqu’il s’agit de pages annexes telles que des guides d’achat similaires à ceux proposés par la Fnac. Je rejoints ainsi totalement Fred sur ce point. Cela peut être une excellente occasion d’établir une transversalité favorisant à la fois le crawl par les robots et la navigation des visiteurs.

    Si ces guides et leur emplacement dans le site sont pertinents, ils peuvent qui plus est contribuer à la hausse du panier moyen, un peu sur le même principe que le cross-selling, mais évidemment à un degré moindre.

    Pour conclure, je pense qu’il est nécessaire de souligner que le siloing n’est qu’une infime partie des bonnes pratiques à mettre en place pour un maillage interne optimisé. Sans compter que l’exemple de la Fnac n’en est qu’un parmi tant d’autres. Comme toujours en référencement, chaque cas est unique. Il peut de ce fait être intéressant de s’en inspirer mais pas de le copier vulgairement…

  14. Je suis assez d’accord avec le concept de silo qui semble assez logique mais si je devais mettre ça en place sur mon site (Comprendrechoisir) ça serait un énorme bordel à mettre en place ^^

  15. Baptiste se trompe, le siloing n’a pas été pensé par Laurent Bourrelly mais par Bruce Clay à l’origine, sans vouloir faire offense à notre SEO français bien entendu ! Rendons à César ce qui lui appartient…

  16. Très bon article, l’initiative de la Fnac de placer des liens dans des articles est la base de tout maillage. Pour un blog d’actu, il est important de placer des liens vers d’autres articles internes mais aussi, comme Olivier Duffez l’a souligné lors d’une formation, retoucher les articles plus anciens et ajouter du texte et des liens.

  17. @Baptiste
    Effectivement, comme vient de le dire Mathieu, c’est Bruce Clay qui a mis en place cette structure du silo, voir l’article http://www.bruceclay.com/seo/silo.htm
    Si tu n’as qu’une thématique, tu n’auras peut-être qu’un silo à gérer tout simplement, la solution des pages annexes/conseils sera la même que si tu avais plusieurs silos.
    @tShak
    Non, le 2ème lien identique est en Nofollow donc il est non suivi par les robots, voir l’article de Sylvain http://blog.axe-net.fr/ancre-de-lien-nofollow-dofollow-test-seo/
    @Garin Maxime
    Il est clair que cette méthode nécessite une certaine rigueur et n’est pas à la portée de tous.
    @Benj
    @Marie-Laure
    @Fred
    Vous n’avez pas tors quelque part. Il y a à priori, suivant le site et la problématique, 2 approches différentes à considérer :
    1) Celle consistant à respecter entièrement la structure verticale du silo,
    2) Celle dont le but est de garder la structure verticale mais d’établir en paralèlle quelques liaisons horizontales supplémentaires visant à augmenter le panier et à lier des produits complémentaires de thèmes et de silos différents.
    La meilleure solution préconisée restant bel et bien la première.
    C’est un peu ce que rappelle Philippe Yonnet (alias Cariboo) dans une conversation d’un forum abordant le thème du siloing appliqué aux gros sites : http://www.seosphere.com/forum/index.php?showtopic=12947
    @Adam
    Effectivement il existe des plugins SEO intéressants mais qui ne font pas toujours tout ce que l’on souhaite, heureusement il est possible de les adapter, quand on maîtrise un peu le code, comme le montre cet article http://www.htitipi.com/blog/optimiser-wordpress-seo.html
    @Hugo
    Oui très bonne initiative, avant de s’attaquer au perfectionnement du maillage, mieux vaut d’abord intégrer les bases.

  18. Je partage un avis relativement contraire, lequel vaut tant pour les sites à faibles, qu’à forte volumétrie de contenus :

    a) Pas d’accord sur l’efficacité sur le crawl d’un maillage des contenus dans un silo hermétique*. Faites du crosslinking, en e-commerce, ou en presse, notamment via des tags (issus d’une liste bien contrôlée), dès qu’il y a un intérêt pour l’internaute, vous verrez que votre taux de crawl ne chutera pas !

    * Mais pas contre le siloing en terme d’organisation du contenu, ce qui dans la plupart des CMS, se traduit par une présentation verticale de l’information, mais pas forcément “hermétique”, puisqu’il est souvent souhaitable, voire indispensable, de proposer des points d’entrée d’un type différent ; par exemple, pour un site de bagnoles, siloing sur marque/modèles ; n niveau, et points d’entrée transverses sur le segment, la gamme, etc.

    b) Sceptique sur l’efficacité sur le crawl d’un maillage à base de liens intra-textes. C’est bien pour faire des variations plutôt lexicales, c’est un plus du point de vue “sémantique” (au sens SEO du terme), quoi que parfois limité sur certaine requêtes (concurrentielles) parce qu’en lien interne, mais évitez de bâtir (ne serait-ce qu’une partie de) la structure de votre site sur des liens intra-textes.

    c) Pas d’accord avec l’analyse – peu fiable – qui consiste à lier positionnement sur une requête très peu concurrentielle “pc convertible” (intitle:”pc convertible” : 3600 résultats ; http://goo.gl/MbKHZB, au pluriel 452 résultats), avec la place d’un lien dans le site. Le title fait déjà pour beaucoup dans ce genre de situation, et si on regarde les autres résultats, peu sont aussi optimisés.

    Bonne visibilité à tous !

  19. Oui ce type de technique existe depuis déjà pas mal de temps, mais je ne pense pas qu’on puisse expliquer le très bon positionnement d’une seule page uniquement grâce à ce type de technique. Oui la fnac s’est bien positionné sur ce mot-clé, mais très certainement aussi grâce à l’optimisation de sa page, ainsi que grâce à son maillage de liens externes.

  20. @karnabal
    2 articles intéressants pour, d’une part, mieux comprendre la philosophie du siloing (en anglais, désolée, il n’y a vraiment rien en français)
    http://www.seoboy.com/the-importance-of-using-silos-in-your-seo-strategy/ , et d’autre part, pour mieux comprendre l’impact des problèmes de cross-linking et de micro-theming sur une structure en silo
    http://www.themezoom-neuroeconomics.com/Second_Level_Cross_Linking_-_Website_Silo_Architecture
    http://www.themezoom-neuroeconomics.com/Micro-theming

    Bien au contraire, les liens ont beaucoup plus de valeur et de poids lorsqu’ils sont situés dans un contexte sémantique, cf le livre de Mathieu Chartier “Le guide du référencement web” p265 : “le contexte lexical et thématique du lien a beaucoup d’impact sur sa valorisation. En effet, si un lien sort de nulle part et n’est rattaché à aucun contenu, les robots lui accordent moins de poids que s’il s’était trouvé au sein d’un article traitant du même sujet.”

    Voici une requête plus concurrentielle qui devrait convenir :

    Page conseil => http://www.fnac.com/High-Tech/Casques-audio-Sony-MDR-10RC-et-MDR-10RBT-confortables-et-musicaux/cp22021/w-4?SpaceID=153
    Résultats de recherche => https://www.google.fr/search?site=&source=hp&q=casques+audio&oq=casques+audio&gs_l=hp.3..0l10.885.9977.0.10994.22.11.6.5.5.0.232.1493.1j7j3.11.0….0…1c.1.31.hp..1.21.1523.XOL9PXKZfsU
    On peut bien évidemment en trouver de nombreuses sur le site de la Fnac tellement il est vaste, mais là n’est pas le but non plus. Il s’agissait ici essentiellement d’illustrer la méthode de renforcement du maillage en silo.

    @Marie
    Oui effectivement, cette technique ne date pas d’aujourd’hui, mais le sujet n’est que peu voire jamais abordé, ou bien uniquement dans des articles en anglais. L’optimisation on-site et le netlinking essentiels en référencement ne suffisent malheureusement pas toujours à classer une page dans les meilleurs résultats, surtout sur des requêtes concurrentielles. Et dans ce cas, il est nécessaire d’user d’autres méthodes plus sophistiquées pour y parvenir, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle on retrouve la plupart du temps ce genre de pratique sur des gros sites en concurrence naturelle.

    @Spoutnik16
    Oui c’est un peu ce que l’on voulait montrer à travers cet exemple de la Fnac, assez simple à mettre en pratique.

  21. Cette structure interne me paraît bien plus propre mais je ne suis pas tout à fait convaincu qu’elle renforce le poids seo et qu’elle permette de grimper dans les SERP. Une simple ré-écriture d’url comportant tous les mots clés nécessaire est aussi bien efficace à mon avis.
    Mais je peux me tromper. En tout cas j’ai trouvé cet article intéressant, on se rend bien compte de résultat possible en regardant le site de la fnac.

  22. Assez d’accord avec Karnabal et Marie.
    Fondamentalement, Il n’y a sans doute pas de solution miracle… et, c’est peut-être là le plus gros problème.

  23. Pour ce maillage interne, il existe des plugins sous wordpress, qui automatisent les liens sur certains mots clefs, est ce dangereux ou pas ?

  24. Merci pour cet article qui remet en avant l’un des axes prioritaires du développement SEO.
    Cependant, j’ajouterais que pour mieux comprendre l’état actuel d’un site au niveau structurel et le passage des robots, il faut pouvoir avoir un outil tel qu’un analyseur de log.
    De mon point de vue, ce n’est seulement qu’à ce moment la que l’on peut définir une stratégie de maillage efficace. Ayant bosser sur le cas de JeuxVideo.com avec l’outil Botify, on se rend compte qu’une structure qui nous semblait efficace relevait de grosses lacunes. Je ne peux que vous suggérer de jeter un oeil à Watussi Box…

  25. En gros pour que notre lien avec une belle ancre (en maillage interne), soit pris en compte plutôt que le lien du menu (dans le cadre d’un menu plus simple que celui de la FNAC), il faudrait positionner notre menu à droite ou en bas de page… histoire que les robots passent plutôt par le lien avec la belle ancre plutôt qu’avec le lien du menu…

  26. Pour améliorer le maillage interne, le fait de créer une page “plan du site” au 1er niveau de profondeur pourrait aussi être une bonne idée. Je parle là d’une page décrivant l’architecture du site internet, avec tous les URLS de page ancré sur la thématique de chacune et rangée en mettant en évidence les profondeurs des catégories, sous catégories, sous sous catégories, etc…
    Après je pense qu’il peut aussi être intéressant de relier entre elles toutes les pages du même niveau, cela créerait donc une architecture en pyramide qui permettrait de liés assez simplement les pages entre elles.
    Le maillage internet est vraiment un sujet fascinant, il faut réfléchir à beaucoup d’éventualité, personnellement je me base beaucoup sur mon maillage interne pour réfléchir à la mise en place de liens externes aussi.
    Vous m’avez lancé sur le sujet, j’ai envie d’écrire sans m’arrêter ahaha, bon je vais m’arrêter là!
    Merci beaucoup de partager tes réflexions avec nous!

  27. Très bon article sur un des points les plus sensible du SEO. Simple de compréhension, le maillage interne des liens n’est pas toujours si simple a mettre en place. En effet le propriétaire du site n’est pas toujours sensibilisé a l’organisation et l’architecture de son site, le webmaster peut être tenté de construire au plus vite tout en oubliant l’importance du maillage et de la sémantique utilisée à l’intérieur du site.

  28. @Jacques
    Merci pour votre intérêt. Sans vouloir vous offenser, si le référencement pouvait être aussi simple qu’une réécriture d’URL, nous n’aurions plus de soucis pour se classer dans les meilleures positions !
    Personnellement, je ne connais pas d’autres meilleures techniques que celle détaillée dans l’article. Peut-être existe-t-il d’autres subtilités à découvrir, sans doute sur les gros sites qui ont une certaine expérience et beaucoup d’experts seo ? Des recherches à poursuivre …
    @Yura
    Toujours utile un cas pratique ;)
    @Sophie
    Voir ma réponse pour @Karnabal
    @Mric
    Oui j’ai vu cela, c’est le plugin WordPress silo qui d’après les avis de certains utilisateurs a l’air de donner des résultats plutôt satisfaisants. Voici les liens que j’ai trouvés (en anglais, si vous trouvez des liens en français, je suis intéressée !) :
    http://jaaffiliates.hubpages.com/hub/Wordpress-Silo-Plugin-Review-Shock-Results
    http://www.warriorforum.com/warrior-special-offers-forum/833019-video-search-engine-optimization-silo-plugin-instant-video-search-engine-optimization-silo-websites.html

  29. @Sandrine

    Merci pour les sources, mais cela est loin de remettre en question le retour d’expérience que je partage ici. Je ne dis pas que le siloing ne présente pas d’avantage, je dis simplement qu’il ne répond pas à toutes les problématiques du référencement, et qu’il convient de pondérer son usage.

    Je réagissais notamment à ça : “L’objectif de cette structure est donc de permettre à un site d’obtenir un maximum de jus de liens sur l’ensemble de ses pages mais aussi de favoriser le crawl.” Et je peux dire que je n’ai jamais vu d’augmentation de crawl via la mise en place de silos hermétiques.

    Même chose, quand tu cites Mathieu Chartier ; le propos cité est sans doute bon pour la “sémantique” (au sens SEO du terme), mais pour le crawl, jamais observé. J’ai travaillé quelques années pour une agence leader en Europe sur les sites à forte volumétrie de contenus, et malgré l’application régulière de techniques de brouillage de liens, il n’a jamais été question de rendre un silo hermétique, ni de bâtir une structure sur des blocs de liens intra-textes. Au mieux, pour pousser du jus de lien (PR, “sémantique”…).

    Mathieu dit notamment dans les commentaires qu’il ne voit pas d’inconvénient à lier des silos entre eux. Notre propos n’est pas aussi radical que le tien.

    “on retrouve la plupart du temps ce genre de pratique sur des gros sites en concurrence naturelle”

    C’est faux. Même pas sur le site de la Fnac. Après, on voit même souvent de grosses bêtises structurelles sur des “gros” sites, donc je me montrerai plus prudent à ta place. ;) Si tu vas sur le site de la Fnac, tu t’apercevras qu’il n’y a aucun siloing au sens strict du terme. Je te concède volontiers que j’aurais peut-être dû commencer par là. :) Sur ce site un crawler passe facilement d’un “silo” à l’autre, déjà pour la simple et bonne raison que le navigation principale est parfaitement accessible, plus des liens de bon sens, comme pointant vers des pages d’accessoires de téléphonie, alors qu’on est sur une page présentant principalement des téléphones.

    Enfin, ou encore, pour la requête plus concurrentielle à laquelle tu fais références, désolé, mais ça ne suffit pas à établir une relation de cause à effet. Bien des sites se positionnent sur des requêtes au moins aussi concurrentielles, et sans utiliser le siloing, ce qui suffit à démontrer que ce “test” est largement biaisé.

  30. @Mathieu d’Edendiam
    Il est clair que l’impact n’est pas le même suivant que l’on ait un site de 20 pages ou de 100 pages. Il est préférable d’avoir de bons outils pour schématiser une architecture un peu complexe.
    @Freddy
    C’est tout à fait çà, sauf qu’avoir un menu tout en bas de la page, ce n’est pas terrible pour l’expérience utilisateur !
    @Benji
    Je pense que la page “plan de site” est surtout utilisée pour l’indexation des pages, elle permet aussi d’aider l’utilisateur. Après delà à améliorer le maillage, je ne sais pas. Le sujet est passionnant, la mise en place d’un maillage, même pour une seule page demande beaucoup de réflexion : choix des liens internes, choix des liens externes, choix des ancres, contenus textuels, le tout avec naturel. Je pense qu’il reste beaucoup de choses à élucider mais il faut du temps pour cela … Merci en tout cas.
    @Athenaimmo
    Tout est dit, la différence entre la théorie et le terrain, là est le problème et lorsqu’il faut refaire tout le maillage d’un site, il faut bien s’accrocher et monter une organisation en béton pour ne pas se planter c’est clair !
    @Karnabal
    Bon je crois qu’il va falloir enterrer la hache de guerre car je crois qu’on a vraiment atteint la limite maximum des commentaires ? Désolée si nous n’avons pas réussi à te convaincre avec notre article, sache que nous l’avons fait validé par 5 experts du référencement avant de le diffuser ! On sent que tu as une longue expérience derrière toi, tu as travaillé pour de grosses sociétés c’est çà ?

  31. @Sandrine
    Les commentaires semblent ouverts pour en discuter, ce n’est pas faire la guerre que d’exprimer un désaccord. Quand on ne m’attaque pas, je suis un vrai “pacifiste”, et là, je ne me sens nullement attaqué. Quant à la validation par 5 “experts”, il serait aussi simple d’en trouver autant qui désavouent l’efficacité des silos hermétiques, la fiabilité du test, ou le fait que la Fnac fait du siloing selon la manière exposée dans cet article.

    “On sent que tu as une longue expérience derrière toi, tu as travaillé pour de grosses sociétés c’est çà ?”

    J’ai travaillé pour des sociétés qui possèdent des sites à volumétrie importante de contenu, que ce soit des PME ou des groupes (e-commerce, presse, institutionnels, forums…), mais je ne suis pas encore à la retraite ! lol Mais bref, tout cela n’est pas bien important ; tu me permettras d’espérer qu’on compte ici plus sur la qualité des arguments, que sur les références, puisque comme je le disais plus tôt, même sur des “gros sites”, on trouve de grosses bêtises. Et ce n’est pas toujours la faute de celui qui gère la visibilité, le contexte n’étant pas toujours favorable à la mise en oeuvre des meilleures optimisations. Par conséquent, l’exercice qui consiste à dire qu’une pratique est recommandable parce qu’on l’identifie sur un site dont la marque est connue, est particulièrement périlleux.

    Ce que je n’ai pas compris, c’est pourquoi tu n’as pas vérifié que la Fnac ne faisait pas de liens d’un silo à un autre. Pourquoi une telle économie ?

  32. Bonsoir,

    @Sandrine, quand tu dis “Il est préférable d’avoir de bons outils pour schématiser une architecture un peu complexe.”, tu utilises quoi comme softs?
    2eme question : comme tu prends l’exemple de la FNAC, tu pourrais nous schématiser au moins 1 silo pour illustrer tout ça de manière plus…visuelle?

    @baptiste , sur des sites qui n’ont pas beaucoup de pages ça me parait compliqué de mettre ça en place…

    @karnabal, c’est super intéressant ce que tu dis, ça mériterait que tu fasses un article aussi.
    Jeromeweb@blog Articles récents..Comment twitter de manière efficace?My Profile

  33. J’ai toujours eu un peu de mal avec le maillage interne donc ce genre de billet me permets d’y voir un peu plus clair. Il y a une chose que j’aimerais savoir à ce sujet, est-il préjudiciable d’avoir sur sa home plusieurs images (logo, bannières…) qui pointant justement vers elle ? Comment est ce interprété par google ?

  34. @Jeromeweb
    Le meilleur outil pour améliorer l’architecture et le maillage interne est selon moi Botify, d’ailleurs je n’en connais pas d’autres traitant l’architecture interne, je n’ai pas encore eu le temps de l’utiliser malheureusement (plus de détails http://www.laurentbourrelly.com/blog/1180.php). Après il existe d’autres outils mais ils gèrent à la fois globalement maillage interne et externe et du coup on ne voit plus vraiment l’architecture on-site : cognitiveSeo et Gephi http://www.htitipi.com/blog/explorations-visuelles-reseaux.html.
    Oui il faudrait certainement des schémas supplémentaires pour expliquer plus clairement la structure silo, probablement réécrire un article car c’est un sujet passionnant mais en même temps très controversé et suscitant la polémique !
    @karnabal
    @Jeromeweb a raison, pourquoi ne pas écrire un article sur ce sujet et expliquer ta vision sur la structure en silo des sites, quelles sont les méthodes qui existent, leur préconisation, comment les appliquer concrètement …
    @Aurelien
    Tu veux parler du logo cliquable ? C’est très bon pour l’expérience utilisateur, en revanche pour le référencement, c’est moins bon car c’est un lien qui pointe sur lui-même, et même si l’impact est négligeable, il n’est pas optimum non plus. Tu pourras d’ailleurs remarquer que les référenceurs ne mettent pas ce lien ( visibilite-referencement , abondance , referencement-naturel-white-hat)

  35. @Jeromeweb
    C’est super gentil ce que tu dis, ça mériterait que… je te fasse un backlink.

    C’est fait.

    @Sandrin (skhou I guess)
    Pourquoi le ferais-je ? :) Je pointe du doigt plusieurs “bêtises” contenues dans ce billet, et cela n’en nécessite pas un autre, les commentaires suffisent amplement. Faire un bon billet prends du temps, et aussi du recul ; pour l’heure, c’est surtout le temps qui me manque. Je préfère de loin ne rien publier, que de propager des “bêtises”. [Onsenfoutdetavie: ON] Il y a une semaine, j’ai refusé la publication d’un (très) long billet en guest blogging par une de mes rédactrices ; bien dans l’esprit, mais trop d’inexactitudes dans celui-ci.[Onsenfoutdetavie : /OFF] Je ne découvre pas aujourd’hui que tout le monde n’a pas forcément cette rigueur. Mais comme on dit, chacun voit midi à sa porte. Je me réserve simplement le droit de faire valoir la critique.

    “Le meilleur outil pour améliorer l’architecture et le maillage interne est selon moi Botify”

    Tu parles du “meilleur” outil (Botify), mais tu n’en connais pas d’autres ; un peu bizarre de prétendre qu’il s’agit donc du meilleur. N’aurais-tu pas dû te contenter de parler du “seul” outil, à ta connaissance, plutôt que du meilleur ?

    Bon, il n’y a pas que les outils d’analyses de logs pour “améliorer une structure”, même s’il faut rappeler (pour les noobs) que ce n’est pas l’outil qui l’améliore, mais plutôt l’analyse qu’il peut aider à réaliser. Tu peux déjà te servir d’un crawler (souvent couplé à de l’analyse de logs, pour aller plus loin, mais l’analyse de log n’est pas la condition sine qua non). Ensuite, tu peux faire de l’analyse de logs avec quelques lignes de commande, ou un outil “générique” de monitoring de logs.

    Il y a d’autres solutions du même type que Botify. Il y a par exemple, la Watussi Box de Jean-Benoît : http://box.watussi.fr Et il existe toujours l’Apobox (@iProspect, ex Aposition), dont Watussi Box et Botify sont (culturellement) un peu les héritiers, étant donné que ce sont des anciens d’Aposition qui ont développé ces solutions. Enfin, il y a aussi des solutions développées in house dans l’e-commerce et la presse.

    “C’est ainsi qu’il faut éviter les liaisons dites « horizontales » entre les différentes thématiques qui peuvent arriver lors des « méga menu » ou encore lors d’une inattention.”

    Je regrette un peu que tu aies éludé ma question : “pourquoi tu n’as pas vérifié que la Fnac ne faisait pas de liens d’un silo à un autre. Pourquoi une telle économie ?”

    Peut-être accepteras-tu de reconnaître que la Fnac n’applique pas ce type de siloing, et d’en faire mention dans ton billet ?

  36. Merci pour ta réponse Sandrin, je viens d’ailleurs de remarquer une chose sur mon wordpress c’est que quand je vais dans mes articles, le titre h1 est en permalink, pas terrible… Aurais tu une suggestion pour enlever ce permalink ? Merci.

  37. Bonjour,
    Encore une fois je me suis régalé à lire vos conseils.
    Cependant il me reste une petite question : Concernant la création d’une page (pour ma part en CMS) dans le but d’optimiser le maillage interne sur des ancres, est-il dangereux de se servir de ces pages uniquement pour la création de lien (même si le contenu à pour but d’être intéressant) ?
    Quelle sont les limites ?
    (J’ai mis en lien une de mes pages dont je fais les test)

    Encore merci pour cet article!

  38. Cette tâche ne me semble pas si simple surtout qu’on est en train de manipuler un site qu’on n’a pas développé avec ses propres mains. Il faut commencer par comprendre l’architecture pour pouvoir y apporter des modifications.
    Marie@comparer les banques Articles récents..classement banque
    My Profile

  39. Les pages conseils sont surtout utiles pour les internautes. Depuis la mise en chantier de notre V2, en 2011, j’ai voulu intégrer ce concept, pour plusieurs raisons
    - toutes les entreprises n’ont pas forcément “encore” de site web et doivent êtres présentes sur le web
    - les “bons conseils” sont toujours utiles avant d’engager une démarche d’achat de produit, de prestation etc.

    Bon, certes, les vrais pages de conseils, claires, concises et utiles ne sont pas présentes a 100%. Sur http://toutsavoir.annuairefrancais.fr , le pro qui remplis sa page reste libre de l’image qu’il donne par la rédaction de son contenu …

    Il n’y a pas que le SEO, mais l’effet “marketing” et l’utile pour l’internaute, sans parler des 5 millions de visiteurs que nous avons eut cette année. Même si au départ, ces visiteurs viennent essentiellement des moteurs de recherche, à la recherche d’une liste sur une thématique, ceux-ci ont une certaine tendance a fouiller dans les propositions adwords (adsense) et la liste de conseils.

    En terme de “jus” et de SEO, j’ai voulu être très prudent en 2011 et limité tous les débordements possibles : pas de lien dans les textes, pas de pub sur ces pages conseils (c’est du pur conseil, sans déranger le visiteur), et aucune référence a ses propres produits, marque. On joue le jeu a fond, sinon, la page n’est pas validée.

    Quel est l’impact? Cela dépend de beaucoup de choses, mais dans un secteur concurrentiel comme les ventes de piscines, si je prends le dernier conseil posté ( http://toutsavoir.annuairefrancais.fr/piscine-commerce/les-avantages-d-une-piscine-en-kit-3149561.html ) , si l’article n’est pas top positionné sur son titre dans Google, j’ai pu remarquer une remontée dans les SERP de l’entreprise “Piscine du Nord” sur les requêtes “vente de piscine à Lille” ou “vente abri de piscine à Lille” . La page conseil, théoriquement optimisée, pointe sur la page individuelle (qui donc reçoit un bon jus), elle même en haut de page pointe en dur vers les 5 menus. Prenez par exemple “sécurité”, et tapez ensuite dans google “sécurité piscine lille” … vous verrez l’effet SEO, bien qu’au départ, ce n’est pas le but, mais celui d’aiguiller l’internaute a un endroit précis bien documenté …

    En conclusion, pour tout le monde, avoir des pages conseils sur son site ou en externe, c’est un plus avant tout pour les internautes, avec l’effet SEO en plus.

  40. Cela vaut il le coup de refondre son site pour pouvoir y incorporer un maillage interne plus poussé, ou le rapport travail/retour n’est il pas assez important ?

  41. Bonjour et merci pour cet article qui rappelle certaines bases et qui me permet d’entrevoir de nouvelles possibilités.

    Qu’entends tu/vous par « 20 pages « puissantes » » sur pinterest ? Tu parle des profils ? Pages catégories ? Autre ?

    Merci pour la clarification

  42. Bonjour,
    Merci pour cet article. Le silo est en effet une technique très rentable pour les sites web ayant des catégories très diversifiés (du type la Fnac pour reprendre votre exemple) mais pour des site web moins “gros” ou avec moins de thèmes je ne suis pas sur du bénéfice..

  43. Bonjour,

    Quand j’ai commencé mon blog, je n’y connaissais pas grand chose au web et j’ai progressé petit à petit … concernant le maillage interne et plus particulièrement l’architecture des catégories, c’est Daniel Roch qui m’a donné le déclic dans une interview (episode 60 sur vivredesonblog, je vous le conseil).

    Il expliquait en gros que par son expérience, les amateurs ne pensent pas à l’architecture de leur blog et créent des catégories et des mots clés en pagaille ! C’est évidemment très mauvais pour les causes mentionnées ci-dessus mais également pour le duplicate content avec Google…

    Du coup j’ai tout revu et cela m’a conduit à une refonte complète de mon blog pour que justement le maillage interne soit optimisé :-)
    A bientôt et merci pour les conseils.

  44. Bonjour..
    Une question de débutant !
    Lorsque l’on relie un nouvel article avec d’autres plus anciens, doit-on relier également ce ou ces anciens articles vers lui ou ce n’est pas nécessaire, surtout d’un point de vue référencement ?

  45. Hello,

    loin d’être expert j’essaye de garder mes vieux articles à jour car d’une part Google repasse sur les articles modifiés (et donc potentiellement modifie le positionnement). De plus je pense que ça ne peut-être que bénéfique pour le maillage interne de faire un lien supplémentaire vers son article plus récent.

    A+

  46. Bonjour,

    Merci pour cet article qui alimente la réflexion quand à la réorganisation de mon site internet.

    Est-ce que ce serait judicieux de créer un méga menu pour toutes les rubriques dans la page d’accueil et uniquement pour la rubrique sélectionnée lorsqu’on a commencé à naviguer ?

    Ça permettrait d’éviter de faire des liens d’une catégorie vers une autre depuis le menu, mais est-ce que ça ne serait pas problématique pour l’utilisateur ?

    Merci

    Vincent

  47. Bonjour,

    Nous prévoyons de faire une refonte, et nous avons des questions sur le maillage de notre site.

    Certains de nos produits peuvent se retrouver par 2 voir 3 chemins différents.
    Par exemple pour des chaussures VTT Shimano. Nous pouvons passer soit par :
    - VTT / Équipement / Chaussures
    - Équipement / Chaussures / VTT
    - Marque / Shimano / Chaussures

    2 solutions s’offrent à nous :

    Soit on créé des chemins bien différents en implémentant les produits dedans
    Soit on fait une seule page (chaussures) avec la mise en place de filtres en fonction de leur chemin.

    La 2ème pourrait être pratique mais est ce que Google accorde autant d’importance à des URLS contenant des variables filtres qu’à des urls fixes avec une page différente à chaque fois.

    Merci beaucoup

  48. Je pense que ton postulat de départ n’est pas bon. Je te recommande d’organiser plutôt tes produits selon des catégories disjointes (un produit ne peut pas se retrouver dans plus d’une catégorie), ce qui limitera le taux de recouvrement des produits découverts lors du crawl des bots des moteurs de recherche. Cela va également simplifier la navigation pour tes utilisateurs. Cela ne t’empêche pas de donner judicieusement accès aux contenus depuis les pages que tu auras identifiées préalablement comme pouvant accueillir des facettes utiles.

    Par exemple (j’ai limité la réécriture pour faciliter la compréhension du principe) :

    vtt/equipement/chaussures

    Filtres Marque, Genre… dispo à chaque niveau de répertoire, ce qui donne ça :

    vtt?marque=shimano
    vtt/equipement?marque=shimano
    vtt/equipement/chaussures?marque=shimano

    vtt?param=femme&shimano
    vtt/equipement?param=femme&shimano
    vtt/equipement/chaussures?param=femme&shimano

    Globalement, la structure du site, soit le principal chemin de crawl, et la navigation principale, s’organisent selon des catégories disjointes (les URLs en rendent compte), et toute caractéristique étant de nature transverse, est à traiter comme une facette.

  49. Salut karnabal et merci.

    Est ce que les filtres sont pris en compte de la même manière qu’une page fixe par les robots de Google ?
    Par exemple : vtt/equipement?marque=shimano a autant de poids qu’une page vtt/equipement/chaussures-shimano.fr ?

    Car dans le menu principal, nous sommes obligés de mettre VTT – Route – Équipement par exemple et quelques produits comme les gants ou les chaussures doivent se trouver dans les 2, un peu à la manière de Probikeshop.

  50. Oui, mais attention lorsque tu multiplies les filtres, il faut que tu détermines une forme canonique (marque=a&genre=femme vs ?genre=femme&marque=a), et que ce soit la seule forme d’URL représentée sur ton site (évite Rel canonical, sinon tu crées de la dépense de crawl + autres problèmes éventuels).

    “Car dans le menu principal, nous sommes obligés de mettre VTT – Route – Équipement par exemple et quelques produits comme les gants ou les chaussures doivent se trouver dans les 2, un peu à la manière de Probikeshop.”

    Sans développement spécifique, tu pourrais parfaitement avoir une page /chaussures. Mais si tu veux donner des possibilités de filtres sur cette page, il te faudra, dans ce cas, gérer la duplication de contenus :
    /chaussures?sport=vtt&genre=femme
    vs
    /chaussures?genre=femme&sport=vtt

    Par ailleurs, afin d’éviter de multiplier les pages de navigation, pour un même nombre de produits, et donc, causer de la dépense de crawl, il faut couper la navigation (pagination) au-delà de ta page /chaussures, si tant est que les produits de cette “catégorie” sont tous accessibles par un autre chemin.

    Il est possible d’ouvrir plus d’un chemin vers un produit, mais cela demande un minimum de monitoring afin de maîtriser le crawl des outils de recherche.

    Si tu ne te fais pas accompagner par quelqu’un qui s’y connait, ça risque par contre d’être compliqué à réaliser. Maintenant, si ta boutique possède quelques centaines de références, c’est moins grave, et tu peux t’en passer dans une certaine mesure.

  51. Salut,

    La siloisation ainsi que l’optimisation de la navigation pour les moteurs sont les 2 premières étapes à mettre en oeuvre lorsqu’on décide d’optimiser son maillage interne.

    Il existe également d’autres phases plus complexes mais qui peuvent s’avérer très bénéfiques sur des gros sites.

    On peut notamment créer des blocs de liens contextuels pour booster les pages à potentiels. Ca fonctionne super bien ;-)

  52. Bonjour,

    Et merci ce bel article. J’aimerais être bien sûr d’avoir compris. Cela ne sert à rien de faire des liens internes dans un contenu qui pointent vers une catégorie ou une sous catégorie (déjà présente dans le menu) ?

    Merci

  53. Hello et désolé de “dépoussiérer” cet article. Google peut-il considérer le linking interne comme de la sur-optimisation ? J’ai mis en place sur mon site, un plugin qui permet de faire des liens internes automatiquement avec des ancres dans le contenu. Le problème, c’est que j’ai peur que ce soit trop. Faut-il mieux les mettre en “no follow” ? Bonne soirée !

  54. Pour la réponse du dessus, ça dépend de la quantité par page et par quantité de mot à mon avis. Mais le maillage sur le texte est vraiment très bon. Autant le faire à la main, ça sera plus naturel, aura plus d’intérêt pour l’utilisateur..

    J’ai une question, a partir du moment où on a un blog avec des widget du type : derniers commentaires, les articles récents, des archives, ls catégories, donc sur toutes les pages. Comment peut-on optimiser le blog en question avec son maillage interne pour booster ses positions? Le silo est clairement pas envisageable vu qu’il ne peut pas être étanche, mais du coup on fait comment?

    Merci pour votre aide!

  55. Bonjour,
    Je souhaiterais juste savoir quels liens internes pointent vers chacune de mes pages (e-boutique) mais sans avoir à renseigner de mot clé particulier.
    Ces outils le permettent ils ?
    Sinon que me conseillez vous ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.