Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Les animateurs des Ateliers SEO prennent la parole

Les animateurs des Ateliers SEO prennent la parole

formations-seo-redac-webBonjour les amis. La semaine dernière je vous présentez les Ateliers SEO lancés par l’association SEO Camp sur Paris.

L’objectif énoncé “faire découvrir aux novices les grands principes du référencement naturel et aux plus confirmés d’approfondir leurs connaissances sur des techniques et des pratiques précises.

Super initiative, que je ne peux que soutenir. Pour cela, j’ai choisi d’interviewer les animateurs des ateliers pour faire connaissance et rentrer un peu plus dans les détails de chaque atelier. Découvrez-les vite et inscrivez-vous, c’est une super opportunité ! :)

Stéphanie Rivier, formatrice chez Mes Ateliers SEO

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

stephanie-rivierStéphanie Rivier, je suis la fondatrice de la papeterie en ligne Mille et Une Feuilles, que j’ai lancé en 2006 après une formation d’intégrateur e-commerce.

Rapidement, j’apprends à maitriser et optimiser le SEO de ma boutique qui devient première en référencement sur son secteur.

Après différentes formations pour confirmer mes acquis en webmarketing, je deviens, en 2011, formatrice en techniques SEO, stratégie web et médias sociaux et propose Mes Ateliers SEO sur Paris avec pour leitmotiv « Du concret, du sur-mesure, de la technique ET de l’humain. »

Quel atelier animerez-vous et quel est son objectif ?

J’ai choisi d’animer l’atelier “Débuter avec le référencement naturel” le 7 novembre. C’est une introduction au SEO. Il sera ludique, concret et pratique ! Il a pour objectif de faire découvrir aux novices à quoi sert le SEO et comment le mettre en pratique

S’il y a avait une chose à retenir de votre atelier, ça serait…. ?

Que le SEO n’est pas qu’une recherche de mots clés ! Et qu’avec un peu de bon sens, de la technique, une stratégie mots clés et l’envie de rédiger un contenu original, unique et de qualité, vous obtiendrez un positionnement optimal sur les moteurs de recherches.

L’UX, un nouveau critère du SEO ? Comment en tirer profit ?

Oui, je suis même convaincue que l’UX – l’expérience utilisateur – est le 4ème pilier du SEO ! Car aujourd’hui les techniques SEO ne sont plus dictées par les moteurs de recherches, mais par les utilisateurs eux mêmes !

Prenons, par exemple, 3 critères indispensables au SEO qui améliorent avant tout l’expérience utilisateur :

La vitesse de chargement des pages

  • Pour le SEO, la vitesse de chargement trop lente a un impact direct sur le nombre total de pages indexées. Google considère qu’un site trop lent n’est pas pertinent.
  • Pour l’UX, il est évident qu’un internaute ne reste pas sur un site dont les pages sont longues à charger (pages qui mettent plus de 4 secondes à apparaître en moyenne).

Le maillage interne

  • Pour le SEO, le maillage interne était auparavant mise en place pour que les moteurs de recherche accède plus rapidement à l’ensemble des liens sur le site
  • Pour l’UX, ce maillage doit apporter une vraie réponse à l’internaute. On fait donc désormais du lien utile et si cette liaison est pertinente et cohérente, elle sert l’utilisateur.

La qualité des contenus

  • « Content Is King », disait Google !
  • Pour l’UX, le contenu doit apporter une valeur ajoutée à l’internaute, c’est-à-dire être unique, riche, agréable à lire, et inciter au partage! Orthographe irréprochable, syntaxe impeccable, richesse et profondeur des contenus sont autant d’armes pour contribuer à la qualité de l’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur fait donc partie intégrante du SEO. Car structurer des contenus de qualité dans des pages accessibles rapidement et lier ces dernières à d’autres pages de façon cohérente, ce n’est que du bons sens ! Qui finalement participent à satisfaire l’utilisateur, mais aussi les moteurs de recherches qui aiment les utilisateurs satisfaits !

Nils Talibart, consultant SEO freelance

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Portrait 2.0J’ai commencé très tôt à créer des sites web et à les mettre en ligne. En 2004, quand j’avais 15 ans, j’ai fini par créer un site que je gère toujours aujourd’hui : Stade Rennais Online, un site indépendant d’information sur le club de football que je supporte, le Stade rennais. C’est comme cela que j’en suis venu à m’intéresser au SEO, et le site pèse aujourd’hui 7 millions de visites par an.

J’ai ensuite commencé à travailler comme indépendant à partir de 2012, en parallèle de ma dernière année d’études. L’entreprise dans laquelle j’étais en stage pour du référencement / webmarketing souhaitait en effet continuer à travailler avec moi à l’issue de ce stage. A peu près au même moment, j’ai eu une demande d’un autre client qui me connaissait par mon site sur le Stade rennais.

En 2013, une fois mes études terminées (j’ai fait une école de commerce, l’ESC Grenoble), je me suis lancé à temps plein en tant que freelance, sur mon activité de conseil en SEO. J’ai depuis eu l’occasion de travailler avec des clients variés (grands comptes, PME, startup, agences), sur des problématiques tout aussi diverses.

Sur internet, on peut me retrouver sur mon site www.nilstalibart.fr et sur Twitter @nilstalibart.

 Quel atelier animerez-vous et quel est son objectif ?

J’animerai l’atelier sur “Comprendre le fonctionnement d’un moteur de recherche”, dont le nom est je crois assez parlant le 16 novembre ! L’objectif est de comprendre, dans les grandes lignes, les bases du fonctionnement d’un moteur de recherche, avec bien sûr un focus plus précis sur Google.

Comprendre comment fonctionne un moteur de recherche est indispensable quand on fait du SEO. On ne peut pas faire du référencement si l’on ne connait pas un minimum les grandes étapes du fonctionnement d’un moteur : l’exploration, l’indexation, le classement. De même, il est important de comprendre comment Google évalue la pertinence d’un contenu par rapport à une requête, et comment il évalue la popularité d’une page et/ou d’un site.

S’il y a avait une chose à retenir de votre atelier, ça serait…. ?

Je suis parfois étonné du nombre de personnes qui font du référencement sans avoir un minimum de bases techniques. Comprendre comment fonctionne un moteur de recherche fait partie de ce socle technique indispensable à tout référenceur.

On dit d’ailleurs que le référencement, c’est un triptyque Technique / Contenu / Popularité. Et la technique est bien le premier volet de ce triptyque ! Parfois, des optimisations techniques peuvent avoir un impact important sur la performance SEO d’un site. Je pense notamment à tout ce qui concerne l’optimisation du “crawl budget”. Googlebot, quand il explore un site, dispose d’un quota de ressources limité, qu’il s’agit d’optimiser en ne lui présentant que les pages utiles du site. Mais, pour bien comprendre tout cela, il est nécessaire d’avoir au préalable un minimum de notions sur le fonctionnement d’un moteur de recherche.

C’est ce que je vais essayer d’expliquer de la manière la plus simple et la plus compréhensible possible lors de l’atelier.

Comment fonctionne un moteur de recherche et qu’est ce que cela implique pour le SEO ?

Quelques lignes ne me suffiraient pas pour expliquer le fonctionnement d’un moteur de recherche. Cependant, je conseille à toutes les personnes qui font du SEO – si ce n’est pas déjà fait – d’aller lire l’article de 1998 de présentation de Google par ses deux cofondateurs : http://infolab.stanford.edu/~backrub/google.html.

Bien sûr, l’infrastructure de Google a bien évolué depuis. Toutefois, cet article reste encore pour moi une lecture indispensable quand on fait du SEO. Larry Page et Sergey Brin y expliquent comment ils comptent alors améliorer la pertinence des résultats fournis par les moteurs de recherche de l’époque (spoiler : en prenant en compte les liens, à la fois par la structure des liens et par les ancres de liens).

Le modèle du PageRank, dont on peut penser qu’il est toujours un critère de l’algorithme, est également expliqué, ainsi que la philosophie qu’il y a derrière : la théorie du surfeur aléatoire. Tous ces noms peuvent paraître bien complexes, mais le principe derrière est facilement compréhensible. Surtout, je le redis : ce sont des notions à connaître impérativement pour tout SEO !

 Mehdi Colin, éditeur de sites web et SEO

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

mehdi-colinMoi c’est Mehdi =). J’ai appris à développer des sites internet en autodidacte pendant mon adolescence.

Pendant longtemps, le SEO n’a été qu’un intérêt personnel, je suis concepteur informatique de formation sur des projets web.

Depuis maintenant quelques années, je me suis spécialisé dans le SEO pour atterrir consultant SEO en agence après un passage chez l’annonceur.

Vous pouvez me retrouver sur mon compte twitter : @Mitsufr ou sur mon site internet : www.mitseo.net.

Quel atelier animerez-vous et quel est son objectif ?

J’anime l’atelier « Atelier SEO #3 : HTML/CSS : Les bases indispensables appliquées au SEO » qui se tiendra le 23 novembre.

Le but de cet atelier est d’initier au html/css, comprendre le code qui se cache derrière les pages que l’on voit au travers de son navigateur et s’intéresser spécifiquement aux zones chaudes d’une page html en termes SEO.

S’il y a avait une chose à retenir de votre atelier, ça serait…. ?

L’idée principale de ce type d’atelier dans un cursus SEO serait : Apprendre à regarder un site avec les yeux d’un spider.

Quels éléments HTML sont les plus importants pour le SEO ?

Ce n’est pas si évident, en réalité il existe de nombreux éléments-clés dans un code html qui ne sont pas sur des dimensions comparables (indexation/maillage/mise en exergue du contenu).

Je m’explique : à quoi bon se soucier du title d’une page si celle-ci n’est pas indexable et vice et versa ?

Néanmoins, pour répondre tout de même quelque chose. Toute problématiques d’indexation mises de côté, je dirais pour le positionnement, title/hn/liens. Pour le CTR meta description et autres rich snippets. Évidemment je mets volontairement le contenu propre de côté puisque je traite uniquement du code qui le structure.

Véronique Duong, spécialiste SEO Baidu

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

speedwell-autoveilleJe m’appelle Véronique Duong, je suis ingénieure linguiste informaticienne de formation. Je possède un Master 2 en Traitement Automatique des Langues (ou T.A.L., une filière des Sciences du Langage), et je suis certifiée CESEO, Expert Référencement, certificat délivré par le SEO Camp depuis 2014.

Le SEO, j’en fait depuis 2010, soit 6 ans. J’y ai goûté lors d’un stage où … on m’a demandé d’insérer des mots-clés dans des textes pour optimiser des contenus textuels. A l’époque, j’étais très intriguée par toutes les astuces qui permettent de positionner un sire dans les résultats des moteurs de recherche, et j’ai voulu continuer dans le SEO pour découvrir cette discipline amusante et passionnante ! Et je ne m’en lasse pas maintenant :)

J’ai un site qui se nomme AUTOVEILLE (http://autoveille.free.fr), et je tiens 5 blogs (haha), mais le plus connu de tous, c’est bien http://autoveille.info où je parle surtout de SEO maintenant. Mais on y trouve aussi des sujets sur le SMO, la veille, le TAL, etc.

Depuis 4 ans, je me suis spécialisée sur Baidu, le moteur de recherche chinois, et lui aussi, il est très énigmatique … tantôt il ressemble à Google, tantôt il fait quelque chose d’hyper innovant. Je suis actuellement en train d’écrire un livre sur le SEO chinois.

Sinon, je donne des conférences sur le SEO dans différents événements, je participe à des tables rondes, et j’adore rencontrer les gens du milieu !

Quel atelier animerez-vous et quel est son objectif ?

Je vais donner un atelier sur la réalisation d’une étude de mots-clés le 30 novembre. Avec les stagiaires, on va voir comment on choisit les termes pertinents pour son site. Cette étape est primordiale pour réussir la suite des autres phases en SEO éditorial / sémantique.

Il faut lui accorder le plus de temps possible et d’attention. Mon idée est que les stagiaires repartent avec les savoirs-faire pour créer une étude de mots-clés, et l’étude de leur propre site. Je prévois aussi des petites questions de contrôle de connaissance tout au long de l’atelier, et au moins 1h30 de pratique et de réalisation ! :)

S’il y a avait une chose à retenir de votre atelier, ça serait…. ?

Il faut surtout retenir que la sélection des mots-clés ne se fait pas qu’avec les volumes de recherche, mais avec la pertinence des termes, de la terminologie globale du site, et de la concurrence et de la difficulté de certaines chaînes de caractères.

En outre, pour moi, les mots doivent transmettre le message et l’image que la marque veut donner. La communication d’un site commence par le bon choix des expressions clés qui va la former, la définir.

Comment trouver les mots clés alors que le Planificateur de Mots Clés d’Adwords ne donne plus des chiffres exacts ?

Il faudrait que les SEO se rapprochent le plus possible des SEA (spécialistes en liens sponsorisés Google). Sans campagne SEA active, il est difficile d’avoir les volumes de recherche précis des mots-clés maintenant. Autrement, dans l’agence dans laquelle je travaille, on a trouvé un moyen pour continuer à avoir les volumes précis. Si vous voulez en savoir plus sur moi et les activités, vous pouvez me suivre sur Twitter : @veroduong ou sur Linkedin “Véronique Duong”.

Programme et inscription sur : https://www.seo-camp.org/evenements/categorie/ateliers-seo/

GD Star Rating
loading...
Les animateurs des Ateliers SEO prennent la parole , 5.0 out of 5 based on 4 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.