Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Opquast, LA certification de qualité web que tout professionnel devrait passer !

Opquast, LA certification de qualité web que tout professionnel devrait passer !

Bonjour les amis, comment allez-vous ? Je reviens aujourd’hui sur le blog pour vous parler d’Opquast Certified (Open Quality Standards), la certification qualité web soutenue et dirigée par Élie Sloïm, président de la société Opquast.

Alors que vous étiez en train de bronzer l’été dernier – sur votre transat en sirotant votre cocktail favori – moi je m’entraînais pour l’examen Opquast, que j’ai passé et réussi fin août. On parle ici de la seule certification certifiante existante en France, qui évalue vos compétences en matière de maîtrise de la qualité en projet web. Suivez-moi, je vous explique tout ce que vous devez savoir sur Opquast Certified, enfin, j’essaye :) … en espérant vous convaincre de la nécessité de passer la certif’ !

Sommaire de l’article :

Le projet Opquast : quelques mots

Élie Sloim, à la tête du projet Opquast

Comme je vous le disais en introduction, le projet Opquast est une initiative d’Élie Sloim. Élie est le président et le fondateur de l’entreprise Opquast, mais pas que… Il est également consultant, auteur, formateur et conférencier.

De plus, Élie a même été pris par la passion des préfaces, il a signé une dizaine de préfaces des livres de nos confrères, que j’apprécie toujours de lire— je vous laisse chercher lesquelles. (Petit toc Élie ? :) private joke, je sors). Sincèrement, entre nous, voir le nom d’Élie sur les couvertures des livres c’est devenu pour moi un gage de qualité, j’achète parfois le livre pour cette simple raison, comme quoi … :)

Cerise sur le gâteau, Élie fait partie du réseau des Experts UX Google (on aime ça nous les référenceurs, non ? :) ). Élie a accepté de répondre à quelques questions pour faire plus ample connaissance. Son interview ne va pas tarder !

Suivre Elie sur Twitter et Linkedin

Opquast, un travail collaboratif

Le projet Opquast – Open Quality Standards – est un projet, un travail collaboratif de longue durée qui a mobilisé et mobilise encore aujourd’hui, un nombre considérable de personnes aux compétences diverses et variées.

Le travail de cette grande équipe se traduit par la mise en place d’un Référentiel de Bonnes Pratiques Qualité particulièrement adaptées pour l’évaluation d’un site web.

Ces 226 bonnes pratiques ont été sélectionnées pour leur aptitude à être : vérifiables, réalistes, consensuelles, valables au niveau international et avec une valeur ajoutée pour l’internaute. L’objectif de la mise en place de ces bonnes pratiques est bien évidemment l’estimation des risques fondamentaux d’un projet web, mais plus encore : mesurer, évaluer et estimer le niveau de qualité, gérer, améliorer et mettre sous contrôle le niveau de qualité et certifier et assurer la qualité du projet.

Opquast a produit ce référentiel qualité web (certes), mais aussi d’autres référentiels sur le SEO, le Web Mobile, l’Open Data, l’Eco-conception, le Webperf (performances) et le Steps (accessibilité).

Opquast propose donc un écosystème global et performant pour viser l’excellence, même si, les bonnes pratiques du référentiel qualité Web se veulent plutôt comme « un socle généraliste permettant de traiter des risques fondamentaux du projet » et les «autres référentiels sont des briques complémentaires ».

Quelques exemples de bonnes pratiques ?

  • Chaque image décorative est dotée d’une alternative textuelle appropriée.
  • Le code source de chaque page débute par une déclaration de type de document dont la syntaxe est conforme à celles recommandées par le W3C.
  • Les contenus publicitaires ou sponsorisés sont identifiés comme tels.
  • La période et les conditions de validité des offres spéciales et promotions sont indiquées
  • Les animations, sons et clignotements peuvent être mis en pause.
  • Le copier-coller est possible dans les champs de formulaire.
  • Le site propose une procédure de réinitialisation du mot de passe.

226 bonnes pratiques comme celles-ci sont incluses dans le référentiel Opquast, il faut donc les connaître, mais aussi – et le plus important – en comprendre les objectifs. Toutes les réponses dans la check-list de référence pour la qualité des sites web, que je vous invite à regarder avec beaucoup d’attention.

VPTCS : un modèle de qualité web

Pour faciliter la compréhension de la qualité web et rendre l’apprentissage accessible au plus grand nombre d’entre nous, Élie et Éric Gateau ont fait en 2001, un travail énorme de synthèse, regroupant dans le modèle VPTCS (pour visibilité, perception, technique, contenus et services) les attentes des utilisateurs finaux et les qualités attendues d’un site web.

Ce modèle fournit une vision transversale de l’ensemble des métiers contribuant à la qualité web et classe les bonnes pratiques par grande famille de critères nécessaires au bon fonctionnement d’un bon service en ligne :

  • Visibilité: Être rencontré par ses utilisateurs potentiels
  • Perception: Être utilisable et correctement perçu par ses utilisateurs
  • Technique: Fonctionner correctement
  • Contenus: Délivrer de l’information de qualité
  • Services: Proposer, accompagner, générer la réalisation de services de qualité.

Les acteurs travaillent main dans la main et peuvent/doivent intervenir à plusieurs étapes du projet pour finalement servir les attentes et l’expérience de l’utilisateur final. On ne parle donc pas forcement Google (zut pour les référenceurs ! :) ), mais on parle Utilisateur, Expérience Utilisateur, Qualité de Service. Transversalité et humain sont les maîtres mots !

La certification Opquast : kézako et comment ça se passe ?

Opquast, la certification des professionnels du web from Opquast on Vimeo.

En quoi consiste cette certification et à qui s’adresse-t-elle ?

La certification Opquast, intitulée « Maîtrise de la qualité en projet web » est une formation en ligne certifiante qui vous propose d’améliorer vos compétences et valoriser votre profil professionnel. C’est une certification payante (180 € TTC avec des remises pour les étudiants et les demandeurs d’emploi), qui vous donne droit à un accès à la plate-forme de formation pendant 3 mois, au téléchargement d’un guide de certification au format PDF et bien évidemment à une session d’examen. C’est une formation à distance donc, de quoi vous laisser gérer les sessions d’entraînement et le passage de l’examen.

La certification s’adresse à tous les professionnels du web. La démarche est transversale encore une fois, chaque acteur d’un projet web peut être concerné. Chef de projet, webmaster, ux designer, ergonome, consultant seo, responsables e-commerce, sont seulement quelques exemples de publics concernés.

Les compétences visées par la certification sont la :

  • maîtrise du vocabulaire et des métiers du projet web,
  • prise en compte des exigences des utilisateurs,
  • maîtrise des bonnes pratiques et surtout leur conception et leur utilisation,
  • prévention des risques de qualité web,
  • validation de la qualité d’un projet web.

La certification Opquast « Maîtrise de la qualité en projet Web » est inscrite à l’Inventaire National des Certifications Professionnelles, cela veut dire qu’elle est reconnue, de quoi faire la différence sur un CV si vous êtes étudiants – ou encore, rassurer vos clients si vous êtes déjà un professionnel aguerri.

La préparation de l’examen

Pour préparer l’examen et mettre toutes les chances de votre côté, je vous invite à :

  • Vous entraîner le plus possible avec la plate-forme de formation Opquast. Dès votre achat vous pouvez accéder à la plateforme e-learning et cela pendant 3 mois. Vous avez des articles à lire, vidéos à regarder et des QCM pour vous entraîner. Je vous conseille de passer vraiment du temps sur cette plateforme, à votre rythme, car même si le but ultime est l’examen, il ne faut pas oublier que l’apprentissage est également important. Vous ne passez pas un examen pour obtenir un score – enfin,j’espère pour vous – vous passez l’examen pour apprendre des nouvelles choses, mettre à jour votre bagage de connaissance et par la même occasion,valider vos acquis. Bien évidemment, faire partie des 4000 certifiés Opquast sera un honneur pour vous :)
  • Refaites les Quizz jusqu’à obtenir un minimum de 70 %. Mais attention, ne refaites pas non plus de dizaines de fois les quizz, vous risquez d’apprendre par cœur les questions/réponses. D’autant plus, que le QCM d’examen est quand même différent, cela pourrait donc vous « embrouiller ».
  • Passer du temps sur chaque bonne pratique du référentiel afin de comprendre la logique, comprendre la raison de son existence et son importance
  • Accorder de l’importance au lexique également. Le lexique est important, car bien maîtriser les concepts, les termes, les abréviations, connaître leur définition et leurs spécificités, vous donnera déjà un bon bagage pour appréhender les bonnes pratiques. Comment apprendre les bonnes pratiques si on n’est pas à l’aise avec les termes qui les constituent ? :)
  • Lire le livre « Qualité web » d’Élie Sloim que je vous présenterai sou peu. Élie dit qu’il n’est pas nécessaire de lire le livre pour préparer l’examen, et je suis d’accord, toutes les bonnes pratiques sont en ligne. En revanche, dans le livre il y a du contenu qui peut vous aider à mieux comprendre la logique et les objectifs Opquast. Je trouve donc que c’est intéressant de passer un peu de temps sur la lecture de ce livre. Aussi, je ne sais pas vous, mais moi je préfère lire les pages d’un livre avec un petit thé que de passer ma journée sur l’écran (vos yeux vous remercieront :) !)

Vous inscrire à la formation Opquast !

L’examen Opquast

L’examen final se fait en ligne, surveillance via skype ou appear.in. 1h30 pour répondre à 125 questions. C’est peu et long à la fois. Peu, car lire, comprendre et répondre à 125 questions (souvent longues et à choix multiples) ça demande du temps, mais se concentrer 1h30 d’affilé ça peut être très long aussi. :)

À noter que vous avez la possibilité pendant l’examen final de marquer des questions sur lesquelles vous voulez revenir plus tard soit parce que vous n‘êtes pas sûr de votre réponse, soit parce que vous n’avez aucune idée de la réponse. :) Ça peut-être donc pratique de répondre, dans un premier temps, à toutes les questions dont on connaît la réponse. La gestion de son temps – et de son stress :) – pendant l’examen peut faire la différence.

À l’issue de l’examen, vous obtenez un score entre 0 et 1000 points (très ressemblant au TOEIC —Test of English for International Communication —si vous connaissez), qui évalue votre degré de maîtrise de la qualité web. Plus le score est bas, plus votre marge de progression est importante :) Plus le score est haut, plus votre profil est dit « expert », preuve de votre maîtrise de la qualité web. Ce score affiché donc sur votre « certificat de compétences Opquast Certified » vous allez être fier et pouvoir le montrer sur un CV, un site, un blog, un book, le mentionner dans un pitch et/ou entretien clients/employeurs et même l’attacher après l’avoir encadré dans votre bureau :) La certification est valable pendant 5 ans.

Voir mon certificat OpquastCertified

Pourquoi ai-je passé cette certification et que m’apporte-t-elle ?

Pourquoi ai-je passé la certification Opquast : mes motivations !

Si vous me connaissez un peu, vous savez que j’aime bien rester à la page :) Je n’hésite donc pas à faire de la veille – obligé dans mon métier -, de me former, de lire – beaucoup lire -, écrire et pourquoi pas de passer des examens. Récemment, j’ai également suivi et passé l’examen de FORMASEO proposée par Olivier Andrieu d’Abondance, ainsi que les Fondamentaux du Marketing Digital proposé par Google pour les pros !

Opquast s’intègre parfaitement dans la continuité de mon chemin d’apprentissage et de remise à niveau. Je suis autodidacte – même si j’ai eu des formations en webmarketing, je me suis spécialisée en SEO par passion – et j’ai souvent besoin de valider mes acquis tout en améliorant mes connaissances dans le digital. La culture générale est importante dans le cadre d’un projet web, alors, m’intéresser à d’autres métiers que le SEO me paraît tout à fait logique et cohérent.

J’ai donc passé cette certification par curiosité au début, tout en souhaitant apprendre de nouvelles choses. La qualité web est primordiale pour moi (et mes clients) et j’essaie toujours de mettre en place des actions profitables pour l’utilisateur. Les bonnes pratiques Opquast je les applique depuis un moment déjà, mais sans « formaliser » la chose. Passer cet examen m’a permis de prendre confiance en moi et de confirmer que mes décisions prises dans le cadre des projets que je gère respectent un référentiel et sont pertinentes (testées et approuvées par des professionnels).

Entre nous, j’étais très curieuse, car la certification n’est pas axée – comme vous l’aurez compris – uniquement sur les bonnes pratiques SEO. Je ne suis pas une spécialiste web, ma spécialité est le référencement naturel, néanmoins j’ai toujours essayé de porter attention à tous les autres métiers.Je suis convaincue que seulement une belle synergie entre les différents aspects (technique, contenu, qualité, accessibilité, ux.) et la collaboration étroite entre les différents acteurs peuvent garantir le succès d’un projet.

Aussi, mon profil technique est réduit, et quelques thématiques sont assez complexes : code, syndication, sécurité et confidentialité, serveur et performances… Mais finalement, il s’agit ici de comprendre les choses, savoir auditer, comprendre les solutions qui s’offrent à nous, comprendre les facteurs bloquants et ensuite c’est aux professionnels possédant les compétences nécessaires (webmasters, intégrateurs, etc.) de mettre en place les solutions.

J’avais besoin de savoir ce que je vaux et le résultat me convient très bien : heureusement :)

Mon score Opquast : 915 points, plutôt satisfaite

Mon objectif dès le départ était d’atteindre les 800points. Élie m’a conseillé de viser les 700points. Une meilleure note serait alors une bonne surprise, mais comme je suis têtue j’ai mis la barre haute. Pourquoi cet objectif de 800 points ? Eh bien, car d’après le référentiel Opquast – même s’il ne s’agit que d’une appréciation tout à fait subjective et donnée à titre d’indication  -, pour un consultant SEO, 800 points, c’est un bon score, et c’est le score qu’il faut. Comme je suis dans le milieu depuis 8 ans déjà (ou un peu plus ? Le temps passe tellement vite :) ) et que je gère de dizaines de projets par an plus avec la casquette de chef de projet, que purement consultant seo, je me suis dit qu’il fallait viser ce score.

Je visais les 800 points et, j’ai obtenu un sore de 915/1000. Ça m’a fait grand plaisir. C’était la preuve pour moi que 1) le travail paye – j’ai travaillé deux semaines pour préparer cet examen (je ne me cache pas) et 2) que j’ai un socle de connaissances web assez important.

Oui, j’aurais voulu plus de points, ça m’aurait flattée l’égo :) ,mais l’objectif personnel a été atteint et j’en suis ravie. 915 points c’est la tranche de scores la plus élevée et équivaut à un niveau expert, alors, que demander de plus ? En visant la perfection, on est au moins sûr d’atteindre l’expertise !

Expert : maîtrise complète des bonnes pratiques et du vocabulaire associé. Niveau de connaissances optimal pour être référent et formateur sur la qualité Web. Dessiner l’avenir d’un internet de qualité,

Métiers : formateur ou référent qualité Web, expert accessibilité, développeur Web senior, intégrateur senior.

Voir le guide des scores Opquast

Que m’apporte la certification ?

Les bénéfices que j’en tire de cette expérience sont plutôt personnels. J’ai validé mes acquis, j’ai appris beaucoup de nouvelles choses, j’ai obtenu un bon score, je suis donc satisfaite de mon parcours, je suis fière. Depuis 8 ans je ne fais que progresser et je pense que je vais apprendre toute ma vie, je suis une éternelle débutante :)

Il est un peu trop tôt pour tirer des bénéfices professionnels, mais j’espère que cette certification rassurera mes clients et les convaincra de me faire plus confiance dans la gestion de projet. Notre métier n’est pas spécialement réglementé ni particulièrement structuré puisqu’il est régi par les décisions des moteurs de recherches, et encore moins codifié par des lois. Pouvoir faire prouver sa maîtrise de compétences web par un organisme officiel, c’est vraiment important pour moi, ça a de la valeur !

Pourquoi je vous conseille de passer la certification ?

Alors, pour que ce soit bien clair, je n’ai pas de royalties d’Opquast :) Mais je suis vraiment enchantée de cette formation et j’estime que chaque professionnel web devrait la passer. L’idée est qu’on puisse tous se comprendre lors d’un projet web global, de parler la même langue, d’utiliser les mêmes codes. :) Le niveau actuel des différents acteurs d’un projet web laisse la place à trop de free-styles, de « je pense que », de « j’ai entendu dire… » et c’est « un peu normal », car tout n’est pas une science exacte. En revanche, il serait bien de pouvoir s’appuyer sur un référentiel officiel. Plus de place à l’amateurisme, à l’approximation, aux idées reçues et aux croyances.

Alors, les avantages de passer la certification sont nombreux pour vous, voici quelques-uns que j’ai déjà évoqués un peu plus haut :

  • Apprendre de nouvelles choses
  • Mieux appréhender les projets web
  • Se donner les moyens d’avoir une vision transversale – essentielle – pour la gestion de projet dans son ensemble
  • Se donner les moyens de comprendre et pouvoir interagir dans une discussion avec différents acteurs d’un projet
  • Rassurer les clients / employeurs
  • Trouver plus facilement un job
  • Adopter une stratégie et des décisions user friendly ! L’utilisateur au centre !
  • Prouver sa maîtrise de compétences web par un organisme officiel et une certification
  • Obtenir un diplôme certifiant et valorisant pour son profil (CV, réseaux sociaux, etc.)

Assez pour vous convaincre ou pas ? Vous allez voir, mais tenez-moi au courant ! :)

****

SI vous avez passé la certification, laissez-moi un petit commentaire et dites-moi pourquoi l’avez vous passée et ce qu’elle vous apporte. SI vous n’avez pas passé encore la certification, dites-moi pourquoi et surtout si je vous ai donné l’envie de passer à l’acte :)

GD Star Rating
loading...
Opquast, LA certification de qualité web que tout professionnel devrait passer !, 4.3 out of 5 based on 6 ratings

2 réflexions au sujet de « Opquast, LA certification de qualité web que tout professionnel devrait passer ! »

  1. Hello Alexandra
    merci pour cet article très détaillé, clair et explicatif. Je débute dans la rédaction web, je suis en train de me former en suivant une formation en plus d’une autre sur le blogging. Ce n’est donc pas encore le moment pour moi de me pencher sur ce type de certification, mon score serait sûrement médiocre, mais je garde en tête et en note (evernote mon ami) la possibilité de passer ces formations en plus, qui j’en suis convaincue, sont un gage de qualité.
    Merci donc pour ce feedback 😉

  2. Bonjour, j’ai pu suivre cette formation et en tant que responsable Marketing dans une entreprise qui vend des box de stockage, Opquast m’a beaucoup aidé et je le conseil à tous ceux qui veulent apprendre de nouvelles choses. Merci à vous pour cette article ☺

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.