Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Comment j’ai sorti mon client de Penguin – retour d’expérience !

Comment j’ai sorti mon client de Penguin – retour d’expérience !

google-penguinMehdi, fondateur d’Optimiz.me, solution de référencement pour les débutants, vous propose aujourd’hui un retour d’expérience.

L’un de ses clients a été pénalisé par Google Penguin.
Voici la stratégie qu’il a mise en place, sa méthodologie et les résultats obtenus.

Et vous, avez-vous souffert d’une pénalité Penguin ? Quelle a été votre stratégie pour en sortir ?

Le contexte

Mon client est un fabricant et distributeur de fenêtres PVC, stores, vérandas et pergolas.

Longtemps, le travail de référencement sur ce client (avant que son cas ne soit soumis à ma réflexion), s’est résumé à des inscriptions en annuaires, avec optimisation des ancres de liens sur les mots-clés ciblés (fenêtres PVC Lyon et Pergola Lyon).

A cette époque, les positions occupées par le site sur les mots-clés suivis par le client (en ce qui concerne la vente de fenêtres) étaient plutôt bonnes.

avant-penguinLe 4 octobre 2013, Google lance une  mise à jour de Google Penguin. Les effets sur le positionnement sont désastreux.

apres-penguinLe client accuse le coup, et consulte son prestataire (son agence de création de site, qui n’est pas spécialiste du SEO) pour comprendre ce qui est en train de se passer. N’ayant  jamais été au courant de ce qui était pratiqué pour atteindre les belles positions jusque-là obtenues; ne comprend pas comment une telle catastrophe a pu arriver.

Entre temps, le trafic organique mesuré sur le site (qui oscillait entre 400 et 600/visiteurs par jour) baisse brutalement pendant 2 mois, mais finit par se stabiliser aux alentours de 200 à 250 visiteurs/jour en novembre-décembre-janvier.

L’agence web, qui ne sait pas quoi faire, prend contact avec nous pour que nous intervenions en sous-traitance auprès de ce client. Notre intervention débute au mois de février. En tant qu’agence de référencement, nous intervenons souvent en appuis de sociétés spécialisées dans la communication et le développement de sites web. Nous diagnostiquons immédiatement une sanction Penguin, et prenons le parti d’accompagner l’agence directement auprès du client pour lui expliquer ce qui se passe et lui proposer une stratégie.

La stratégie mise en place

Comme nous ne savons pas quand le filtre Penguin sera remis à jour par Google, nous proposons d’agir en 3 temps :

  • Récupérer du trafic en développant la longue traine. Pour cela, nous créons de nouvelles pages et augmentons le volume des pages existantes. Notre rédactrice rédige des pages de 1000 mots, comprenant un champ lexical le plus varié possible, afin de parler d’avantage à Hummingbird qu’à Google Penguin.
  • Supprimer les liens ayant des ancres trop optimisées. Comme nous ne disposons pas de tous les identifiants ayant été utilisés pour les inscriptions en annuaires, certains étant très anciens, nous établissons un tableau de suivi sous la forme suivante.

tableau-suivi

  • Obtenir de nouveaux liens sur des sites internet de confiance, avec des ancres dés optimisées mais tout de même descriptives.

Les effets de cette stratégie ne tardent pas à venir : dès le mois de mars, le trafic repart à la hausse. Après l’été, il revient égal ce qu’il était avant la sanction Penguin. Pourtant, celle-ci n’est toujours pas levée…

En octobre, la mise à jour Penguin arrive enfin. On croise les doigts, prie les dieux Google d’épargner notre client… Et c’est la libération ! Côté positions, du jour au lendemain, le site est de retour en première page sur les mots-clés ciblés :

apres-strategie-seo Le relationnel avec le client

Certes, les positons ne sont pas encore revenues à la normale d’avant Penguin, mais nous devons faire preuve de patience avant de les récupérer toutes. Le client commence à peine à comprendre que l’essentiel  est surtout de mesurer la longue traine et l’évolution du taux de conversion dans Analytics. Les mots clés en question n’ont pas de statistiques phénomènes en termes d’apport de trafic sur l’outil de planification de mots-clés, mais ils sont significatifs dans la tête du client. Nous nous y attachons surtout pour lui permettre d’avoir confiance en sa marque et en notre capacité à l’accompagner sur le référencement de son site web. Référencement et psychologie étant intimement liés, nous avons besoin de positionner certains mots clés, même peu significatifs en termes de trafic, afin que le client ait confiance en nos actions. Même si, de notre côté, nous nous attachons surtout à générer d’avantage de trafic de longue traine et à faire augmenter le taux de conversion sur le site.

Si, en octobre, le client a sauté de joie en voyant que ses positions étaient de retour, je me souviens qu’en septembre il commençait à s’impatienter sérieusement car, même si nous avions déjà récupéré le trafic de l’avant Penguin, il ne voyait pas ses mots-clés « chéris » se positionner en première page. Après lui avoir réexpliqué le principe de Penguin, et le fait d’être condamné à attendre la mise à jour du filtre, un événement cocasse s’est produit : par une sorte de réflexe rationnel impromptu, le client nous a mis au défi en nous disant : « Ok, Penguin c’est une spécificité de Google… Donc normalement, si je tape les mots-clés tels que « fenêtre PVC Lyon » sur Bing ou Yahoo, je sois apparaître en première page ? » Surpris, nous avons répondu que oui, en toute logique, le travail SEO effectué sur le site était aussi valable pour Bing et Yahoo ; et qu’en l’absence de filtre le site devait certainement se positionner très correctement. Heureusement, le test réalisé en live avec le client a confirmé cette intuition, et nous a permis de conserver toute sa confiance.

Bilan de notre stratégie

Mais revenons à l’aspect technique. Le profil de liens en octobre 2014 est évidemment bien plus propre que ce qu’il était 1 an auparavant.  Le nom de marque, qui représentait 10% des ancres en 2013, représente désormais 40% des ancres de liens. Les autres ancres descriptives sont plus variées et ne contiennent plus systématiquement le mot « fenêtre PVC lyon ».

L’activité de netlinking qui a consisté à supprimer autant de liens que nous en avons créés (afin de ne pas dégrader la notoriété globale du domaine) donne le profil suivant sur AHREF :

profil-netlinkingEn octobre, le trafic Google continue  d’augmenter pour finir à un score que le site n’avait jamais obtenu en 4 ans d’existence.

analytics-statsEt après ?

Maintenant que cette étape est franchie, nous allons pouvoir poursuivre le travail sur la longue traine : créer de nouveaux articles sur le blog, qui permettront notamment d’améliorer le linking interne et de faire un peu de linkbaiting.

Bref, que du bonheur au pays des référenceurs. :)

GD Star Rating
loading...
Comment j’ai sorti mon client de Penguin - retour d’expérience !, 4.7 out of 5 based on 19 ratings

31 réflexions au sujet de « Comment j’ai sorti mon client de Penguin – retour d’expérience ! »

  1. Coucou,
    il manque un “i” dans le premier paragraphe, quand il est question “Optimz.me” ;-)
    Bonne continuation et merci pour le temps passé à partager tes connaissances!

  2. Je vois qu’on constate exactement la même chose ;-) le travail s’effectue en effet en 3 temps :
    – 1 temps on-site grâce a la rédaction de nouveaux contenus,
    – 2 temps off-site avec la demande de suppression des mauvais liens
    – 3 temps la recherche de nouveaux backlinks en provenance de sites a forte autorité.

    Merci pour ton retour Mehdi !

  3. Excellent article, qui mets du baume au coeur, et qui rejoint un peu mon “luv” ci dessous, les clients sont impatients ! Il faut qu’ils comprennent que le référencement propre ça prends du temps, et qu’une erreur ou un abus est puni et qu’il va le payer très très cher ! Pour ma part j’ai eu 2 sorties de penguin quand la mise à jour est survenue ( dont une “massive” si on peu dire, puisque l’entreprise avait mis la moitié de ses employés au chomage technique, et la ils ont retrouvés le sourire ! ).
    Patrice Krysztofiak Articles récents..Laissez nous le temps de travailler !My Profile

  4. j’avais utilisé la même stratégie pour l’un de mes sites et j’ai réussis à enlever la sanction après 2 mois. j’ai même gagné 50% de plus de trafic sauf que 4 mois après j’ai eu le même problème et j’ai perdu 90 % de mon trafic sachant que durant cette période j’ai pas créer de nouveau backlink pour mon site.

  5. Bonne stratégie de sortie de penguin et même plus, vu que la méthode consiste à repartir sur un nouveau linking tout beau, tout propre. Sur la sortie de penguin en elle-même, d’après Julien jimenez, le filtre n’agirait que sur les ancres suroptimisées. Pour ma part, j’ai pu difficilement le vérifier car lorsqu’on supprime des liens, on supprime des liens, pas uniquement des ancres et si la source du lien est pourrie, je m’amuse pas à modifier l’ancre, je supprime tout.

    Un test intéréssant serait de modifier uniquement les ancres même si la source est un annuaire ou autres sites de mauvaise qualité. Enfin bon, encore faut-il que ce soit possible et on va pas se servir des clients en tant que cobayes ;)

  6. Salut :)

    Ce qui est surtout bon, c’est de voir que Penguin n’est pas une fatalité…
    Après, faut aussi voir le bon coté des choses : c’est un algo qui génère de nouveaux clients pour une agence SEO. C’est un peu moche pour les pauvres clients (et potentiellement dramatique pour les entreprises qui dépendent des SERP), mais en référencement, faut pas non faire n’importe quoi…

  7. C’est vrai qu’ayant connu cette joie et cette satisfaction de sortir un client d’une pénalité Google, on est très satisfait pour le client qui explose de joie. D’un seul coup on réalise que tout le travail fourni a été le bon même si c’est vrai il faut patienter et rester dans l’expectative jusqu’à la mise à jour de l’ Algo.
    Bravo pour la stratégie des 1000 mots.Surement un très lourd travail.

  8. @Serge Esteves ici il est dit que chaque lien supprimé est remplacé par un autre. Cela permet d’éviter une 2e chute pour le site en question.

  9. Sacré article qui sent le vécu, le désaveu en série et la fenêtre en PVC qui résiste à tout et même à Bigard.
    Sauf que plus fort que ça, reste toujours la belle et longue traîne…

  10. C’est toujours délicat la relation avec le client d’une agence lorsque ce dernier a été pénalisé. La patience n’est pas toujours une qualité quand on sait que le chiffre d’affaire d’une entreprise est en baisse à cause de cela. En attendant de remonter, concentrez-vous sur d’autres leviers marketing, il n’y a pas que le SEO dans la vie. Si vous êtes dépendants des SERPs, dans ce cas, soyez très rigoureux et ne faites pas n’importe quoi. Les mises à jours de Google peuvent vous être fatales.
    Stéphane Articles récents..Classement Google : 8 raisons qui peuvent vous faire perdre des positionsMy Profile

  11. Chaque cas est particulier, mais après une stratégie de nettoyage, on peut tirer des lignes directrices, selon-vous le nom de marque, en footer sitewide entrant est-il à garder ou supprimer depuis pingouin

  12. Un bel exemple de cas pré, pendant, et post pingouin… Stratégie très intéressante pour lever une pénalité liée à Pingouin. J’imagine que dans ce cas il s’agit d’une pénalité algorithmique et non manuelle. J’aurai opté pour ce même type de stratégie tout en montant un autres site sur un nouveau NDD. Parce que d’expérience, je crois… et il me semble qu’il est long, difficile et fastidieux de récupérer les Top positions acquises pré pingouin… Parfois plus même, que de les retrouver avec un nouveau NDD… Et entre 1er et 5ème, tu en conviendras, il peut y avoir le triple en volume de trafic… :( Bel exemple à suivre en tout cas lorsque que l’on a pas le choix de muter vers un autre NDD…

  13. Et finalement, sait-on d’où provenaient les liens qui ont fait tant de mal à ce client ? Ou plus exactement, par qui ont-ils été créés ?
    La question mérite en effet d’être posée car visiblement, ils ne sont pas du ressort de l’agence qui a développé le site. Pourtant, il s’agissait en partie d’annuaires…
    Par ailleurs, au delà de la difficulté à sortir un site de Penguin une nouvelle fois exposée ici, je m’interroge cette fois sur le rôle de cette fameuse agence, aussi douée soit-elle pour la création graphique et le développement. Même si elle n’est pas spécialiste du SEO, elle aurait effectivement du être capable d’identifier le problème avant qu’il ne prenne tant d’ampleur…

  14. Classique. Juste une question : il n’a pas envoyé de fichier de désaveu apparemment. Pourquoi ? je fais également du delinking pour un client, j’ai retiré la plupart des liens, compte faire une relance sur ceux qui ne m’ont pas répondu et pour ceux pour qui je n’ai pas réussi à faire supprimer les liens je comptais les désavouer.
    Est ce que ça depends du linking ? du genre s’il y a encore 2 ou 3 sites importants nous pénalisant ou s’il y a bc de liens liens qu’on a pas pu faire supprimer alors un fichier de désaveu est utile mais s’il ne reste qu’une 10aine de liens alors pas besoin de faire de fichier de désaveu.

  15. Bien joué !
    Ha… les clients…
    Toujours pareil.
    Merci pour ce retour d’expérience qui me conforte dans l’espoir de sortir un de mes sites de cette misère !

  16. BJ Mehdi !

    ça mérite un top 5 “Client pénalisé typique” :
    5/ Il n’est pas au courant des techniques utilisées pour référencer son site.
    4/ On ne l’a pas prévenu des risques.
    3/ Il se demande bien qui peut être l’auteur des liens (certainement un concurrent jaloux).
    2/ Il insiste pour que le site soit remis d’aplomb d’ici 2 semaines pour ses journées “portes ouvertes”.
    1/ Dommage qu’il manque un zéro à son budget.

  17. Merci pour les commentaires sympa !
    @EB : En fait le client n’avait jamais eu la chance, jusqu’ici, qu’on lui explique les principes du SEO. Par contre budget suffisant pour mettre en place un travail sérieux
    @Boris K : les fichiers de désavoeu n’ont pas d’incidence en cas de pénalité algorithmique Penguin : ils ne sont utiles que pour discuter avec un googler dans le cadre d’une pénalité manuelle.
    @benjamin : en fait l’agence de création de site faisait du SEO “à l’ancienne” car cela a fonctionné plutôt bien pendant des années, du moins du point de vue du positionnement du site sur la liste de mots clés qui intéresse le client. Même si le trafic n’était pas fantastique, le client se voyait en 1ère page et même dans les 3 premiers sur les 10 mots clés qui l’intéressaient, donc il ne se posait pas de question. Mais cela n’était obtenu qu’avec l’optimisation des ancres de liens issus d’annuaires…
    @patrick : pour penguin, pas de soucis pour les liens dont l’ancre est le nom de la marque. par contre une pénalité manuelle est tjs possible si ces liens proviennent de sites de qualité douteuse, ou d’un réseau de lien lié aux achats ou aux échanges massifs. Le fait d’avoir de nbeux liens en footer, même sur le nom de marque, peut être mal vu q’il n’y a pas de raison pour qu’ils existent…
    @khaled : cette chute de 90% ne peut pas être liée à Penguin car le filtre n’agit qu’une fois tous les 6 à 14 mois. Il s’agit donc probablement d’une pénalisation manuelle; As tu vérifié les webmaster tools? Un message doit s’y trouver…. Si pas de message, il faut s’interroger sur les sources de trafic: peut être qu’un seul mot clé ou structure de mot clé apportait un très gros volume de trafic. Dans ce cas il faut travailler la longue train en rédigeant des pages….

  18. Beau retour d’expérience Mehdi, merci ! En revanche, vous parlez d’un linking avec des ancres non optimisés pour votre client et à côté de ça vous faites un beau lien vers votre site sur l’ancre optimisée “netlinking” dans un article en guest ? Ce n’est pas un peu risqué tout ça ? ^^

  19. @vincent : Justement : L’objectif de Google avec Penguin est de semer la terreur au point de faire oublier que l’ancre du lien est encore l’élément SEO le plus puissant et de très loin…. Si tu regardes le profil de lien d’Optimiz.me, tu verras qu’il n’y a aucune autre ancre “netlinking”. Donc aucun risque coté Penguin. Côté pénalité manuelle, un Googler va toujours regarder un ensemble de choses:
    . Qualité du site qui propose le guest blogging… Ici je crois que je n’ai rien à craindre
    . Justification plausible de la publication : celle-ci a-t-elle uniquement pour but de caler un lien ou a-t-elle eu un impact auprès de lecteurs rééls… Au vu du nombre de commentaires, et de l’activité que l’article a généré sur les réseaux sociaux, a priori aucun risque.
    . Pourcentage de liens issus de sites “crades” et annuaires pointant vers mon domaine : 0 pour ma part
    Bref, ce qu’il faut regarder, c’est le profil de lien global et non un lien optimisé en particulier.
    Ne pas céder à la terreur de oogle, c’ets aussi se faire plaisir avec un belle ancre optimisée de temps e temps… D’ailleurs, c’est même expliqué dans le guide de démarrage édité par … Google. Page 16 de ce doc: http://static.googleusercontent.com/media/www.google.fr/fr/fr/intl/fr/webmasters/docs/search-engine-optimization-starter-guide-fr.pdf
    n réalité, sans les ancres de liens, Google ne serait pas aussi pertinent… Il faut donc lui en livrer en quantité raisonnable. Du “gagnant-gagnant” en quelque sorte…

  20. Oui ce genre de pénalité est désastreuse pour un site. Une autre technique consiste tout simplement à créer encore plus de liens pour bien diluer les liens déjà existants, c’est une technique qui fonctionne bien aussi.

  21. J’ai l’expérience d’un client dans le secteur industriel dont l’ancienne agence l’avait plombé. Les mots-clés les plus faciles stagnaient en 3e page. Plutôt que d’attendre une levée de pénalité, on a pris le luxe de changer le nom de domaine, sans rediriger. Le nouveau domaine a dépassé ses anciennes positions en 1 mois, et avec 5 mois d’existence est en 1ère page des mots-clés faciles, en 2e des plus concurrentiels. Le secteur étant peu concurrentiel, ça doit expliquer les performances (sans doute pas reproductible dans la mode ou l’informatique).

  22. J’ai rarement trouvé un article aussi clair sur Penguin.
    Avec en plus, une expérience concrète et concluante.
    Merci

  23. Le plus dur est certainement de gagner la confiance du client : patientez, ça va finir par marcher est simple à dire mais pas forcément bien vécu côté client même si ce dernier a compris le but de la démarche et les contraintes de timing imposées par les moteurs. Lorsqu’il s’agit de CA, les décisions sont souvent influencées par des facteurs autres que le simple bon sens…

  24. Bonjour à tous,

    Je suis moi même (avec mon équipe) spécialisé depuis bientôt 4 ans dans l’artisanat et le dépannage d’urgence sur Lyon et le 69 avec de grosses positions tenues tant bien que mal (sans rentrer dans le détail) et j’ai également un site (un peu obsolète et pas pote des mobiles du tout ;)) qui rank en premier sur “fenêtre Grenoble” notamment (sans faire grand grand-chose d’ailleurs sur cette dernière).

    Et c’est vrai que le trafic Google quotidien dont vous parlez dans cet article avant ou après Pinguin me parait très important au vu des stats des sites que je gère et qui rankent sur des expressions au moins aussi voir plus concurrentielles que celles dont vous parlez (même si le script analytics n’est pas forcement installé sur chaque page).

    Sinon à part ça merci pour le partage d’expériences, de stratégies et la qualité de vos articles Alexandra.

    @Mehdi (d’optimiz.me) Seriez-vous disponible courant mai pour un call ? je pourrais éventuellement avoir besoin de vos services en marque blanche pour certains de mes clients si cela vous intéresse bien sûr ;).

  25. Depuis 2 ans google indiquant à tout le monde qui voulait l’entendre que la marque serait un élément déterminant sur du long terme. Les bourrins sont à ce jour dans les choux – il faut etre fin dans l’analyse de ces méthodes et dans la facon de mettre en avant le linking qui demande de plus en plus de onnaissance.

  26. Il est vrai qu’une fois un site internet pris dans les mailles du filet de Penguin, en sortir peut être très dur, surtout quand on voit la fréquence de mise à jour de l’algorithme en question. En tout cas, excellent retour de ta part Alexandra. :)

  27. Belle histoire! Au moins ça a porté ces fruits. Même question d au dessus, penguoin est il vraiment en temps réel maintenant?

    Je pense que mon site est victime d une pénalité pengouin suite à des référenceurs peu scrupuleux, Quel est le plus urgent à faire?
    Vous avez utiliser le fichier de disallow a google pour obtenir ce resultat ou pas du tout??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.