Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Seo 2008 VS Seo 2014, quelles différences ?

Seo 2008 VS Seo 2014, quelles différences ?

Avec Panda, Penguin, Colibri et toutes les autres mises à jour de Google, le SEO change petit à petit. Notre métier de référenceur évolue également. Ce qui était valable encore en 2008 (l’année où j’ai gouté au SEO), n’est plus d’actualité aujourd’hui, ou alors l’est, mais beaucoup moins.

Même si le but final reste le même : avoir un site optimisé pour le référencement naturel et obtenir une belle visibilité dans les pages de résultats des moteurs de recherche, les moyens pour y parvenir ont légèrement changé.new-seo-old

Je vous propose aujourd’hui un petit article qui reprend quelques différences que j’ai pu observer entre le SEO des années 2008 et celui d’aujourd’hui !

Besoin d’une méthodologie efficace

metho-seo-missPour un bon référencement, il faut travailler chaque page de son site. Par travailler j’entends optimisations on-page (structuration de contenu, optimisations des médias, …) mais également optimisations off-page (création de liens, présence sur les réseaux sociaux..)…

Il y a quelque temps je vous proposais une petite méthodologie seo. Loin d’être exhaustive ou encore parfaite, cette méthodologie vous permet d’optimiser au mieux vos pages.

Avant ou encore aujourd’hui, les règles restent les mêmes : vous devez avoir une méthodologie qui tient la route, une méthodologie efficace, qui vous permettra de faire les choses au bon moment et de ne rien oublier. Vous devez également suivre en temps réel les résultats de vos optimisations et adapter votre stratégie pour atteindre vos objectifs.

Keywords VS Sémantique

keywords-seoAvant de débuter toute stratégie de référencement, il faut réaliser une étude pour trouver les bons mots clés. Pour moi, cette étape est indispensable même en 2014 ! Les mots sont à la base de l’algorithme de Google, on ne peut donc pas faire l’impasse sur ce choix stratégique de mots clés.

Ce qui a changé en revanche c’est la façon d’utiliser ces mots. Je m’explique. Avant, on faisait notre recherche de mots clés et, par page on choisissez une expression qu’on mettait dans chaque zone chaude : le title de la page, les Hn, les ALT, les URLS .. et surtout dans la balise meta keywords. Cette même expression, on l’utilisait à de nombreuses reprises dans le contenu de la page, on la mettait en strong… pour arriver à avoir une densité de mots clés exagérée et une page presque suroptimisée.

Aujourd’hui il faut être beaucoup plus fin que ça. Certes, ces zones chaudes doivent être optimisées (sauf la balise meta keywords qui n’est pas prise en compte pour le seo), mais, la densité de mots clés ne doit pas être une préoccupation, des synonymes, termes similaires et termes du même champ lexical doivent entourer l’expression clé… Il faut donc voir plus loin qu’une expression clé, il faut penser « sémantique », pensez au sens des mots. Il faut également utiliser des expressions en langage naturel ou encore des expressions de longue traine. C’est Colibri (HummingBird) qui va être content. :)

Contenu SEO VS User Contenu

content-seoLes moteurs de recherche sont des obsédés textuels. On lit souvent cette phrase sur la toile et ce n’est pas faux. Le contenu est l’un des trois piliers d’un bon référencement, avec le socle technique et la popularité (netlinking & social).

En 2008, ou encore aujourd’hui en 2014, un site internet a besoin de contenu pour pouvoir percer les pages de résultats. Là où les règles ont changés c’est dans l’approche.

Avant, on faisait du contenu pour faire du contenu. L’objectif était de donner à manger aux moteurs de recherche. La qualité, la valeur ajoutée, la pertinence étaient secondaires.

Aujourd’hui la qualité prime sur la quantité : c’est PANDA qui impose les règles. Aujourd’hui il faut créer des contenus non pas pour les moteurs de recherche mais pour les internautes. Les contenus doivent être riches, uniques et intéressants, ils doivent apporter une réponse, une information utile à l’internaute. L’user devient alors la cible principale de nos contenus au détriment des moteurs de recherche.

Spammy backlinks VS Backlinks de qualité

netlinking-seoAutres que les mots, on retrouve à la base de l’algorithme des moteurs de recherches, les liens.

Les backlinks sont aussi importants en 2014 qu’ils étaient en 2008. Ce qui a changé sur cet aspect netlinking, c’est encore une fois l’approche.

L’échange de liens par exemple ne marche plus comme avant. Chaque demande d’échange de liens doit être personnalisée et doit s’inscrire dans une stratégie globale. Le lien doit avoir du sens, doit être contextualité… Ce qui a changé encore, c’est les sources de netlinking. Par exemple, les annuaires et les sites de communiqués de presse qui étaient largement convoitées en 2008, sont beaucoup moins attirants aujourd’hui. Avec Penguin, Google a changé la façon de faire du netlinking. Cette stratégie doit être beaucoup plus réfléchie et travaillée qu’avant. Encore une fois, il va falloir être fin et subtile dans son approche.

Il y a quelque temps, j’ai répondu à cette question : Est-il possible d’avoir un bon référencement simplement en ayant un bon contenu ? , en ignorant donc les liens, et la réponse est plutôt mitigée. Je vous laisse lire l’article si cela vous intéresse.

Ranking VS ROI

business-modelSi en 2008 on regardait uniquement le positionnement pour juger de la qualité des optimisations seo réalisées sur un site internet, je pense qu’aujourd’hui il est nécessaire d’élargir le champ aux ROI (retours sur investissements), aux leads.

  • Votre site internet doit convertir. Par conversion on entend téléchargement d’un PDF, mail envoyé, demande de catalogue, demande de devis…
  • Votre site internet doit fidéliser. Votre cible est-elle fidèle à la marque, au site ? Revient-elle souvent sur votre site ?
  • Votre site doit inciter …inciter à la recommandation via les commentaires, les avis ..

Regardez les autres critères que le simple positionnement (Idées de critères qualitatifs : les visites, le taux de rebond, les pages vues, le temps passé sur le site, l’e-réputation, les partages sur les réseaux sociaux, la fidélité des internautes …).

User VS moteur

coeurCe qui a changé entre 2008 et aujourd’hui … c’est la façon de penser.

Avant, toutes nos décisions étaient prises dans le sens du moteur de recherche. On pensait aux moteurs de recherches et on oubliait l’internaute.

Aujourd’hui la tendance est inversée. On pense d’abord à l’utilisateur et ensuite aux moteurs. L’expérience utilisateur est un critère de ranking pour le moteur de recherche. Si vous satisfaites l’internaute, Google appréciera et vous récompensera avec un bon positionnement. Je sais, c’est subjectif et concrètement on ne sait pas exactement comment procéder. Dites-vous juste que Google a le même objectif que vous : offrir une belle expérience utilisateur. Et si vous le faites, à votre échelle, vous facilitez la tâche du moteur. Ce dernier ne peut que vous encourager à aller dans ce sens.

Vos contenus, vos opérations marketing, vos optimisations seo, doivent être pensés utilisateur, le reste suivra naturellement.  L’internaute doit être au centre de toute stratégie web !

Quantité VS Qualité

satisfactionAutre tendance qui s’inscrit dans une logique cohérente avec l’objectif du moteur de recherche : celle d‘offrir des pages de résultats pertinentes à ses utilisateurs, c’est d’opter pour la qualité.

Avant, on faisait de la quantité : des contenus à la va-vite, des liens en masse… Maintenant cette façon de travailler ne fonctionne plus … il faut prendre son temps, réfléchir, faire de la QUALITÉ ! Chaque article doit être qualitatif (même si c’est subjectif, donnez le meilleur de vous-mêmes), chaque lien doit être pertinent…

Gardez à l’esprit : la qualité prime sur la quantité !

Petite conclusion

Voilà les quelques changements que j’ai pu constater dans le temps. Maintenant à vous de jouer :)

Prenez soin de vos stratégies, réfléchissez à vos décisions, mettez vous en question… et soyez fière de vos actes ! Si vous n’avez rien à vous reprocher et si vous pouvez argumenter chaque optimisation, vous n’avez rien à craindre !

L’infographie qui m’a inspirée pour cet article : www.quicksprout.com.

GD Star Rating
loading...
Seo 2008 VS Seo 2014, quelles différences ?, 5.0 out of 5 based on 9 ratings

14 réflexions au sujet de « Seo 2008 VS Seo 2014, quelles différences ? »

  1. Excellent article qui montre parfaitement le nouveau visage du SEO ! Lors du Web Summit, une personne travaillant chez Google, a déclaré qu’il fallait avant tout optimiser l’expérience utilisateur avant de penser optimisation. On retrouve exactement la même philosophie dans ton article, où il s’agit avant tout de penser “utilisateur” !

  2. Moi aussi j’ai commencé le référencement vers 2008-2009, du coup je te rejoins sur tous ces points. :) C’est très bien de pouvoir prendre du recul et de synthétiser un peu tout ce qui s’est passé, comment ça évolue, où l’on va… Donc merci pour cet article !
    En fait je dois avouer que c’est très positif pour nous, en tant que rédacteurs web et référenceurs qui visent la qualité depuis toutes ces années : enfin la qualité prime sur la quantité, et enfin l’utilisateur soit au centre des optimisations !

  3. heu Ranking vs ROI … je pense qu’ils pensaient quand même ROI nn ? Sinon ça sert a rien d’être premier sur des requêtes non rentable (à par sur mangeur de cigogne mais ça c’est autre chose ^^)
    Et c’était plus simple à maîtriser vu qu’il n’y avait pas encore le “not provided”.
    Mais c’est vrai qu’a l’époque y’avait pas mal d’entreprises qui n’y connaissaient rien au web/seo et qui se faisaient arnaquer en se faisant vendre de la visibilité (votre publicité à été affiché 10 millions de fois bravo ! ! ! ou votre site à un trafic de 2000 personnes par jour, mais ils n’achètent pas ^^) au lieu de performance. Maintenant en générale elles s’y connaissent un peu mieux et ciblent la performance (conversion).

  4. Bonjour,

    J’ai lu avec attention votre article mais force est de constater qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire. Prenons (par exemple) la requête hyper concurrentielle “pneu”. Si on analyse rapidement la stratégie des sites leaders, on s’aperçoit qu’il y a encore beaucoup de BL bourrins, spam de forum, commentaires, articles sponsorisés sur-optimisés etc etc. Cela dure depuis des années et cela ne semble pas déranger notre ami Google !

    Cela est également vrai sur ma thématique, les sites leaders utilisent des techniques qui sont normalement pénalisées par Google comme le fait d’acheter des liens (avec des ancres sur le mot clé exact) sur des home page de sites, le fait de faire des fermes de liens etc etc.

    Bref, c’est dommage car quand on respecte les règles du jeu on a un peu l’impression de ne pas être récompensé pour ses efforts :-(

  5. Article très intéressant, comme à ton habitude.

    Sur internet, les paramètres évoluent rapidement et la force d’un référenceur est sa capacité d’adaptation (le rédacteur web aussi d’ailleurs !).
    Maintenant, je rejoins Tux sur le fait que les personnes qui respectent les règles imposées par Google aient du mal à monter dans les classements. Je le constate aussi avec mes clients. C’est une vraie bataille et les sites qui ont « triché » restent dans les premières places sans être vraiment inquiétés. Le sentiment d’injustice est assez violent :/
    Le SEO reste toutefois une merveilleuse aventure et j’avoue que j’adore suivre mes clients, les accompagner et mesurer avec eux l’évolution des positions.

    En même temps, et ce, malgré quelques coups d’éclat pour rappeler qui est le chef, Google ne peut pas « trop » pénaliser les géants même s’ils ne respectent pas vraiment les règles. Google reste une entreprise qui se rémunère sur les publicités alors il doit quand même limiter les pénalités…
    À nous, « petits » de lui montrer qu’on peut être grand. Mais honnêtement, avec du temps, de la patience, et une bonne équipe référenceur-rédacteur, c’est possible (j’ai des preuves haha).

    Bon courage à tous pour votre SEO :)

  6. Dans le web depuis plus de 10 ans, j’ai effectivement constaté une évolution qui, pour moi, est très intéressante. Je suis rédactrice web et ce métier est bien plus passionnant aujourd’hui qu’il y a quelques années. Auparavant, on nous demandait une densité de mots-clés à vomir, des termes avec des fautes parce que Google n’analysait pas les requêtes comme il le fait aujourd’hui, etc. Ecrire pour le lecteur est bien plus intéressant pour nous que d’écrire pour Google, même si on y pense toujours un peu, malgré tout. Si, à une certaine époque, j’ai détesté le Panda pour le désordre qu’il avait mis dans la boîte où je bossais, je peux dire aujourd’hui qu’il a largement contribué à améliorer les conditions de travail du rédacteur. Panda est mon ami ;-)

  7. Bonjour,

    Merci pour ce petit retour en arrière, en 2008, je ne savais même pas ce que le mot SEO signifiait, j’avais déjà quelques sites et j’en faisait la promotion sur des supports vidéos envoyés sur youtube et dailymotion.

    C’était une méthode très éloignée de ce que je fait maintenant mais, j’ai toujours accès à mes comptes ce qui me permet d’avoir des pages avec des jolie PR.

    Cordialement
    Jimmy

  8. Seulement 6 années et tellement de choses ont bougé ! Avec de tels changement on comprend pourquoi la veille fait partie intégrante de ce métier.

  9. Comme quoi l’évolution sur internet va très très vite… Bonne nouvelle que la qualité soit mieux récompensée que la quantité, ce n’est cependant pas encore intégré chez tous les webmasters… :(

    L’avantage à cela est qu’un petit site aura toujours sa chance d’être bien placé s’il propose un contenu de qualité comparé à d’autres sites qui sont parfois associés à de grosses sociétés. Cela n’est pas toujours évident mais le travail paie et c’est la meilleures des choses ;)

  10. Très bon article, très intéressant sur l’évolution des moteurs de recherche.
    Enfin la prime à la qualité et donc à l’utilisateur et sa recherche : quand le SEO rejoint l’ergonomie ;-)

  11. Bonjour,

    Je comprends cet article dans l’idée mais je le trouve un petit peu caricatural. On ne peut pas dire qu’en 2008 les seuls stratégie de lien étaient spammy et qu’on pouvais faire ce que l’on veux, google n’était pas si stupide même en ce temps là, la qualité des liens, leur insertion dans un contexte thématique pertinent était déjà valorisé. A l’inverse on ne peut pas dire qu’aujourd’hui les annuaires, les échange de liens etc.. ne marchent plus, d’ailleurs les black hat ont toujours la vie belle. Aujourd’hui comme hier, on évitaient de préconiser des campagne de linkbuilding spammy à une marque qui à de la notoriété, cela ne veux pas dire que ces techniques n’étaient pas efficace, ni qu’elle ne le sont toujours pas.

    Disons que moi je ne crois pas à une révolution du seo comparé à avant. Google avance toujours dans le même sens, et les SEO s’y adapte mais toutes les stratégie d’hier marchent aujourd’hui à condition de s’y adapté. En lisant certains articles parfois j’ai l’impression que le terme de “qualité” vient d’être inventé par les moteurs. Le spamco ca marchent très bien, les annuaires ça marche toujours aussi, etc… Mais en black hat et c’était le cas hier aussi, on savait déjà que ce type de liens était moins important mais on mise sur la quantité hier comme aujourd’hui.

  12. Je suis tout à fait d’accord avec cet article..j’etais chef de projet réferencement il y a 3 ans, j’ai changé de métier…et là en remettant le nez dedans je remarque toutes ces évolutions assez spéctaculaires…ma mentalité a aussi changé, je me dit que si mon contenu est de qualité, le reste suivra, je fais moins attention a la densité du mot clés dans le contenu par exemple, c’est fou !

    En tout cas merci pour cet article ;)

  13. C’est vrai que le domaine du SEO a beaucoup évolué ! On se préoccupe davantage de l’internaute et plus seulement de créer du contenu pour se référencer. Une bonne évolution !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.