Vous êtes ici : Miss SEO Girl » E-commerce » Se lancer dans le e-commerce : Lily vous raconte son histoire !

Se lancer dans le e-commerce : Lily vous raconte son histoire !

J’accueille aujourd’hui Lily, une drôle de fille qui n’en est pas vraiment une, c’est plutôt l’égérie du site unvraibijou.com, en fait c’est un avatar qui a pris vie dans l’esprit du futur fondateur d’un site e-commerce, mais en attendant que la boutique ouvre un jour, Lily se lâche sur son blog.

 

Quelques questions sur Lily et son aventure e-commerce…

Qui es-tu Lily ?

Bonjour Alexandra.

Comme tu l’as si bien dit, je suis un avatar, j’ai été créée pour animer une future boutique en ligne de bijoux fantaisie. Mais vu que les futurs associés ont des tas d’autres choses en cours, cette boutique risque de prendre son temps pour ouvrir.

Que devrais-tu apporter au futur projet e-commerce?

Bonne question ! En fait, parmi les deux associés, un est une femme qui va gérer l’achat des collections, et toute la logistique du site (gestion des commandes, livraisons, etc.). L’autre est un homme qui s’occupera bien plus de toute la communication. Et être un homme n’est pas forcément un atout pour les cibles visées qui sont globalement plus féminines.

Dans ce cadre, je serais l’interlocuteur externe pour toutes les actions de com’, que ce soit sur les réseaux sociaux, la presse, le web en général. Les associés n’ont pas prévu de se mettre en avant où que ce soit, même sur la boutique ce sera moi qui répondrais aux clientes.

Depuis un moment déjà, on entend parler de toi. Pourquoi avoir décidé de créer un blog avant le site e-commerce?

Mais dis donc, tu ne poses que des bonnes questions :) Ça, ça va intéresser tes visiteurs.

Tu connais mieux que moi le SEO et tu sais quelle importance Google attache à deux grands principes : L’ancienneté des sites et la thématique du contenu.

Pour ce projet, l’idée a été de préparer l’arrivée de la boutique avec la mise en ligne régulière d’articles très thématisés sur l’univers du bijou. Ce type de pratique permet de faire son trou dans les résultats de Google. La manière dont je m’exprime, la typologie de mes articles me permettent aussi d’obtenir des partages sur les réseaux sociaux, et même des liens naturels.

Toi-même et tes lecteurs savez à quel point ceci est important pour acquérir du trafic.

À ce jour, mon petit blog suit son petit bonhomme de chemin avec 4 à 5000 visites mensuelles. Le jour où la boutique ouvrira, il sera plus aisé de transformer une partie de ces visiteurs en clients plutôt que de partir de zéro.

De quels autres moyens dispose Lily pour faire sa promotion ?

(exemple… réseau de blogs sur le bijou pour de l’échange de lien )

Coquine, tu veux me faire dévoiler tous mes secrets :-)

Je ne te donnerai pas d’exemples précis, mais en effet, 5 blogs connexes ont été créés à l’occasion.

Ils permettent de réaliser des échanges de liens de manière plus discrète que des liens réciproques. Certains d’entre eux commencent même à avoir un trafic non négligeable. La raison tient sans doute au fait qu’ils sont conçus comme de vrais blogs. Ils apportent de vraies informations, la plupart des articles ne sont pas destinés au linking.

Et puis je sévis aussi sur les réseaux sociaux

Quel futur pour le blog une fois que le site va être mis en ligne ?

Le blog continuera à être un gros vecteur de communication. N’oublie pas que je suis le personnage principal de cette aventure (non, je ne me l’a joue pas… enfin pas trop).

Je continuerai donc à publier très régulièrement. Il ne faut pas oublier que c’est aussi un moyen d’échanger, de créer une vraie relation. Et puis cela permet d’avoir un discours qui dépasse la communication commerciale.

Un exemple, dans mon dernier article sur le piercing, mon but est plus de traiter un sujet en profondeur. Un peu comme si on pouvait prendre le temps de discuter avec la vendeuse d’une vraie boutique, mais sans arrière-pensée financière.

Bien évidemment, il y a toujours derrière l’idée de pouvoir toucher de nouveaux visiteurs qui s’ils le souhaitent pourront aussi se laisser tenter dans la boutique.

Je souhaite simplement être une e-commerçante sympathique :-)

Lily est également connue pour sa folie, séduite et encerclée par les internautes, elle a enlevé ses bas. Très bon buzz, quels furent les résultats ? Avec du recul, ce type de buzz mérite-t-il d’exister ?


Rhôôô, mes concepteurs me font faire des trucs, j’te jure !

Ils avaient 2 idées en tête. La première, me permettre d’obtenir plus de fans sur le réseau social Google+. Et pour le coup, ça a marché, j’avais à peine 11 personnes qui me suivaient, j’en ai maintenant 200. D’ailleurs, vous pouvez toujours me rejoindre ici : G+ Lily Rebelle

L’autre idée était d’affirmer cette communication un peu décalée. Car soyons honnête, dans mon créneau, je risque d’avoir une sacrée concurrence. Alors avoir comme égérie une drôle de chipie comme moi pourra permettre de différencier la boutique.

Quelques questions sur le e-commerce …

Quelles sont pour toi les étapes principales d’un projet e-commerce ?

Je dirais :

  • bien étudier son marché et sa concurrence.
  • savoir choisir de bons fournisseurs et de bons produits
  • bien mettre en valeur son offre (avec un site ergonomique et vendeur)
  • s’assurer d’avoir une politique commerciale qui soit incitative, mais en générant de la marge.
  • trouver des moyens de se différencier (surtout sur un marché mature)
  • et travailler sur l’acquisition de trafic…

Quelles erreurs faut-il absolument éviter lors de lancement d’un projet e-commerce?

  • Croire à l’eldorado :-)
    Tout projet e-commerce demande de la préparation et surtout du travail. Le chiffre d’affaires ne tombe pas tout cru, ça se saurait.
  • Oublier Google
    Bien sûr, il faut avant tout penser aux visiteurs, mais ce moteur a acquis une telle présence qu’il est indispensable d’y être bien présent. Nombreux sont les créateurs qui oublient que de ce trafic peut venir une grosse part de la clientèle. Et ça, il faut y penser avant de réaliser son site pour être seo-firendly.
  • Se renfermer sur soi-même
    Nombre de concurrents ne le sont pas tant que ça, leurs gammes, leurs cibles sont parfois différentes. Certains sont prêts à tisser des partenariats, à échanger.
  • Oublier que le client est le plus important.
    Internet a ce défaut de limiter la relation humaine. Et pourtant une bonne part des ventes perdues pourraient être rattrapées en ayant plus d’échanges avec sa clientèle. Un bon e-commerçant doit avoir un sens de l’écoute exacerbé, mais en plus aller chercher le contact, ceci rassure énormément les acheteurs. Les réseaux peuvent être un formidable outil pour cela, mais le téléphone n’est pas mal non plus.

Et bien Lily, merci pour cette intervention. Où peut-on te suivre sur le web ?

C’est moi qui t’embrasse chaleureusement pour m’avoir accueilli Alexandra. Pour me retrouver, c’est simple, vous tapez “Un vrai bijou” dans Google et vous accéderez à mon blog.

À partir de là, vous pourrez aussi me suivre sur Twitter, Liker ma page Facebook, mon compte G+. D’une part vous me ferez extrêmement plaisir et puis quand nous ouvrirons la boutique, les fans seront les premiers à bénéficier d’un petit plus sympathique…

GD Star Rating
loading...
Se lancer dans le e-commerce : Lily vous raconte son histoire !, 4.7 out of 5 based on 6 ratings

14 réflexions au sujet de « Se lancer dans le e-commerce : Lily vous raconte son histoire ! »

  1. Salut alex et S…… Invité mystère pas si mystère que ça …
    Un petit com rapide, bien vu cette histoire, en fait lorsque tu as fait cette proposition sur ton blog, tu as finalement mis à contribution tes lecteurs pour faire une partie du contenu de ton blog … ce qui est je trouve remarquablement bien vue ;-)
    Pour le reste,l’idée de l’avatar est génial, le blog est sympa, les articles aussi à conseiller !
    Amicalement

  2. Ah le fameux buzz des bas, comment ne pas oublier…
    Vraiment intéressant le fait de créer le blog avant la boutique, d’un point de vueo seo c’est très bien réfléchis et me donne des idées.

    Par contre je me pose une question : une fois la boutique créée, tu modifies les articles de ton blog pour faire de liens vers la boutique ?

  3. Ce projet a une vision, ça c’est clair. Maintenant j’attends qu’il passe à la vitesse supérieure.
    Concernant le dernier point sur les erreurs, je rajouterais qu’il faut faire attention à sa réputation car y a moyen de perdre des clients au dernier moment s’il recherche des avis sur la boutique dans un moteur de recherche et qu’ils sont mauvais. Aujourd’hui, le service doit être au top (livraison rapide, pas de surprise dans les frais, …) sinon ça se paye.
    Et Lily a bien raison sur les concurrents qui ne le sont pas. Après pour des sites qui ne sont pas en première page sur des mots-clés de base, autant s’entendre parce que si vous êtes 24è et votre futur partenaire 25è y a rien à perdre là dessus. Et c’est sans compter sur des stratégies différentes au niveau du choix des mots-clés. J’ai fait des échanges de liens sur des blogs officiels et je ne regrette pas même si c’est mieux sur un blog externe.

  4. Merci Franckywilliams

    @ Arnaud
    Certains oui, ils pourront même intégrer des offres produit.

    @ Erwan
    C’est là que le bat blesse, je ne sais pas encore quand on pourra passer à la boutique, mais l’avantage, c’est que le temps joue pour moi.

    Et nous sommes d’accord sur le reste de ton commentaire.

  5. Heu, bravo pour le rappel des étapes principales d’un projet e-commerce, mais il s’agit à l’identique des étapes d’un projet de commerce tout court… Et j’y ajouterai de façon old-school, la quête impérative d’un service comptable réactif et bon marché.
    D’ailleurs même l’exemple d’acquisition de trafic sur G+ avec une nana qui enlève “le bas” ne peut que rappeler Myriam promettant déjà en version 4X3 la même prouesse d’agilité sur les réseaux d’affichage en… 1981 sur 700 panneaux à Paris.
    Par contre le rappel des erreurs respire beaucoup plus l’aventure internet à proprement parler, et notamment le recours obligé de l’empathie du commerçant envers son client, réflexe de survie que le commerce en dur semble avoir oublié depuis des milliards d’octets.

  6. Une stratégie SEO pertinente, discrète et plus important encore, naturelle et gardant l’expérience de l’internaute bien en vue … On croise les doigts pour votre site ;)

  7. Cette idée de blog en premier et de boutique par la suite est formidable, car ceux qui suivent naturellement le blog ont un grand intérêt sur le sujet, à savoir les bijoux fantaisie, donc une fois que la boutique sera opérationnelle, il n’y aura plus qu’à les cueillir comme on dit :) Et puis vu que les concepteurs sont sur d’autres trucs en même temps, cette attente n’a rien de dramatique au contraire.

  8. J’ai vu la conf de l’associé mystère au SMX Paris :). J’ai l’impression qu’il y a 3 modèles d’e-commerce maintenant :
    – le normal/classique : je monte mon site et un stock de produits ; j’essaye de les vendre à l’aide du SEA et du SEO.
    – le “rapide” : je tente de vendre des produits que je n’ai pas encore, juste pour tester le marché à l’aide d’une campagne SEA ; je commande/lance la fabrication si les ventes virtuelles sont au rendez-vous.
    – le “slow” ici présenté : j’assure la promotion de mon site par les leviers SEO ; une fois sa popularité satisfaisante, je propose mes produits.
    C’est ce qui doit fonctionner le mieux à long terme, mais demande du temps et des fonds sans retour en attendant.

    Bon courage, j’attends de lire d’autres articles sur l’évolution du projet.

  9. Merci pour cet article. Je travaille actuellement avec deux e-commerçants et tente de glaner les liens en racontant une “histoire”.
    Pas évident, mais passionnant !
    Petite remarque : le mot “bijou” et le slogan sont difficilement lisibles pour un daltonien (je vois une tâche rosée sur un fond gris).
    Bonne continuation ! :-)

  10. Ah le fameux buzz des bas, comment ne pas oublier…
    Vraiment intéressant le fait de créer le blog avant la boutique, d’un point de vue seo c’est très bien réfléchis et me donne des idées.

    Par contre je me pose une question : une fois la boutique créée, tu modifies les articles de ton blog pour faire de liens vers la boutique ?

  11. haha j’ai adoré cet article ! Ca me conforte dans l’idée que ce blog est vraiment sympa :)
    Ceci dit, humour ou pas, les erreurs à éviter sont tout à fait vraies ! Surtout sur le fait de se renfermer sur soi même. Il ne faut pas avoir honte de ne pas savoir ou de faire des erreurs, et si s’adresser à des experts sur des blogs peut être un peu rebutant (peur de passer pour un débutant), d’autres e-commerçants seront là pour répondre à toutes les questions que l’on peut se poser.
    En tout cas, c’est ma vision personnelle :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.