Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Rédaction web » Pourquoi faut-il revaloriser le contenu auprès des acteurs du référencement et des clients sceptiques?

Pourquoi faut-il revaloriser le contenu auprès des acteurs du référencement et des clients sceptiques?

Le contenu, un roi transformé en crapaud ! Source – Pixabay !

Malgré la mise à jour Panda de l’algorithme de Google, le contenu rédactionnel dans sa forme professionnelle reste encore sous-estimé par quelques SEO et par de nombreux clients qui considèrent ce métier pourtant intellectuel et central, comme un maillon pauvre de la chaîne de production de leurs sites.

Évidemment, ce sont les tarifs les plus bas de la profession qui donnent le ton et désavouent l’expérience et le professionnalisme de ceux dont le style ne s’arrête pas au respect des consignes… ces questions d’ordre économiques vont de paire avec la perception qualitative des contenus dont la valeur ne dépend malheureusement pas que de la pertinence ou de l’information délivrée, mais, surtout de la quantité fournie dans un délai défini – le SEO étant une évidence pour tous les rédacteurs-.

Pourquoi, dans ce contexte de dévalorisation globale du contenu, est-il important de rendre ses lettres de noblesse à un roi usurpé ?

Savoir repérer un contenu de qualité

Création à la chaîne : la qualité au vestiaire !

Les rédacteurs produisent des contenus destinés à servir les intérêts d’une entreprise sur Internet (présence optimisée sur Google, partages sociaux, liens entrants, conversion, etc). Cependant, un rédacteur à qui on commande des contenus à la chaîne ne pourra en aucun cas fournir un contenu de qualité :

  • Certains rédacteurs écrivent en effet via des process robotisés (logiciels paramétrés pour générer des contenus, pour orienter le SEO…).
  • Pour ceux attachés aux méthodes artisanales, la quantité de textes à fournir enlève toute possibilité d’intégrer des recherches documentaires fiables, d’analyser et de reformuler ces données en une information pertinente pour le lecteur.
  • La qualité d’un contenu ne se résume pas à des chiffres sur un tableau à un temps T, mais se mesure avec des émotions, des intuitions, ou des réactions dont l’impact sur les chiffres s’observe à un temps T+1.

Une question d’interprétations des règles…

S’il apparaît comme une évidence que le contenu qualitatif est depuis quelques années une priorité pour le référencement des sites, l’interprétation de la qualité de ce dernier semble prendre des formes diverses :

  • Rédaction “low-cost” pour un service a minima qui remplit juste le contrat -mots-clés, expressions +/- sémantique-.
  • Offre de mission “qualitative” avec un budget sous-évalué qui participe ainsi à la dévalorisation du contenu réellement disruptif.
  • Collaboration avec des agences pour s’assurer de la qualité de la rédaction.
  • Investir directement dans un ou deux rédacteurs freelances qualifiés pour accompagner le site dans cette vision d’un contenu informatif, pertinent et intéressant pour son audience.
  • ..

… Et de stratégie dans le temps

  • La tête dans le guidon

Une des façons de concevoir la course au référencement est d’attendre des résultats rapides des contenus, de rester sur ses positions, d’éviter le pire plus que d’anticiper l’avenir… bref, de miser sur une production de contenus qui répondent aux exigences des moteurs dans une période courte -quelques mois-.

  • Les yeux vers l’horizon

L’autre conception stratégique inclut le temps de latence nécessaire à toute action, quelles que soient sa cible et sa notoriété. Les médias parlent beaucoup actuellement de l’incapacité du président américain Trump d’intégrer ces périodes d’incubation nécessaires au public, “handicap” sûrement lié à une distorsion chez lui de la valeur qui relie le temps et l’argent…

Bref, il représente l’antithèse d’un dirigeant capable d’offrir à son pays un objectif à long terme et une stratégie idoine pour y parvenir. Résultat : Trump est très visible dans les médias, sa popularité est “malade”, le monde entier se demande jusqu’où Trump va pousser ses excès de familiarité…

Une stratégie sur le long terme permet de fédérer son audience autour d’axes ciblés et de partager avec elle un horizon commun, apaisant et sécurisant.

Ce qui fait la différence : le plaisir du lecteur

À SEO équivalent, la rédaction de qualité pèse son poids

Les rédacteurs web sont désormais bien rodés aux techniques de rédaction SEO -structure, titres, insertion naturelle des mots-clés, etc-. Mais, les compétences de certains s’arrêtent là où commencent l’expertise et la double compétence des autres.

Les autres… ceux dont le travail et les tarifs restent encore obscurs pour beaucoup. Anciens journalistes, auteurs ou encore écrivains publics qui savent depuis toujours raconter, informer ou séduire les lecteurs pour qui ils écrivent, en plus de satisfaire les exigences des robots-crawlers de Google.

Ce sont ces derniers qui assurent -à mes yeux- la fonction “qualité” des sites dans le référencement. Mais pourquoi payer (plus) cher un rédacteur alors qu’un rédacteur SEO fournit des textes déjà convenables ?

Je répondrai à cette question, en vidéo, avec la dernière campagne de publicité de Boursorama :

Un impact qui se paie

Vouloir de la qualité à prix réduit ne sera jamais une stratégie payante sur le long terme, car, même si les rédacteurs qualifiés, affamés, finissent par accepter ces missions, leur éthique et l’estime de leur travail les feront fuir un jour ou l’autre.

Miser éternellement sur les rédacteurs de qualité qui n’ont pas encore pu trouver leur place sur le web, revient à ne parier que sur des chevaux brimés qui ne vous suivront pas jusqu’au bout de la course.

Et, un freelance non brimé mettant ses atouts à votre service vous assure pourtant :

  • Visibilité
  • Fidélisation
  • Conversion
  • Confiance des prospects puis des clients
  • Commentaires
  • Backlink
  • etc

Si vous avez besoin de beurre pour faire un bon gâteau, mais que vous n’avez pas assez d’argent pour acheter votre plaque…

  • Vous n’avez plus qu’à acheter de la margarine ! Mais n’espérez pas convaincre la planète entière de vos talents en pâtisserie…
  • Vous pouvez en demander gentiment à la voisine en lui promettant d’avoir sa part sur le gâteau… il y a des chances pour qu’elle y prenne goût !

Le content marketing : le choix du roi !

Le content marketing : la clé pour sauver le king ! Source : Pixabay !

Le content marketing se présente comme la solution aux problèmes d’interprétation du critère qualitatif intégré aux mises à jour des algorithmes de Google. Plus qu’une nouvelle mode, il définit l’orientation de la stratégie éditoriale d’un site, offre un label confiance pour le rédacteur en cours de mission et pour les lecteurs qui découvrent le site.

Il est “le choix du roi” car il intègre à la fois les contraintes purement SEO et une interprétation plus exigeante de la qualité des contenus, moins nombreux, mais concentrés sur la pertinence, l’information, l’originalité, etc. Un savoureux mélange de webmarketing, SEO, journalisme et rédaction web pour un contenu intelligent et adapté.

En conclusion, je dirais qu’il est temps d’arrêter de penser qu’il suffit qu’un contenu soit bien écrit et SEO-friendly pour attirer des lecteurs assaillis de contenus du même niveau.

Si le contenu est tant sous-estimé, c’est parce qu’il est calculé sur la base horaire des rédacteurs qui produisent à la chaîne – 300 mots de l’heure en moyenne – ! Pour l’avoir exercé, je peux assurer qu’à ce rythme,  tenter d’informer le lecteur est un véritable marathon, la plupart de temps vain de toute reconnaissance, car le commanditaire voit à peine la différence avec un autre texte.

Revaloriser le contenu me paraît être indispensable pour que chaque acteur du référencement soit conscient de l’impact respectif de ces différents contenus et de la charge de travail intellectuel qu’ils impliquent.

GD Star Rating
loading...
Pourquoi faut-il revaloriser le contenu auprès des acteurs du référencement et des clients sceptiques?, 5.0 out of 5 based on 3 ratings
Article publi� Rédaction web, Référencement by Mélina Darcam. Bookmark the permalink.

A propos Mélina Darcam

Toujours partagée entre sciences et lettres, je me suis orientée vers un cursus en journalisme scientifique, qui m'a permis d'affuter ma plume, d'aiguiser mon esprit critique et de comprendre les origines théoriques de la communication. Après dix ans de piges et de boulots complémentaires, je devais admettre ma nature indépendante et lui offrir un statut. J'ai donc créé mon auto-entreprise en 2013, avec un garant : mon premier client ! De la pige à la rédaction Web, je continue d'explorer les facettes inépuisables de l'écriture et du contenu.

3 réflexions au sujet de « Pourquoi faut-il revaloriser le contenu auprès des acteurs du référencement et des clients sceptiques? »

  1. Entièrement d’accord ! Un article uniquement optimisé SEO n’est pas forcément très agréable à lire pour le lecteur et perd son attrait. Je ne suis pas partisante d’avoir un bon référencement à tout prix, surtout si on perd sur la qualité du contenu en contre-partie.

  2. Bonjour Sarah,

    Merci pour ce commentaire. J’en ai profité pour jeter un œil sur ton très chouette blog avant de te répondre. Il est évident que la qualité de tes écrits (dans le fond et dans la forme), la thématique voyage et la façon dont tu la déclines suffisent largement à combler les lecteurs (moi la première).

    Mais, tu écris avec le cœur et la passion… sans arrière-pensée commerciale. Ce n’est pas une critique, au contraire mais, du coup, je nuancerais ton avis en revenant sur l’équilibre SEO/rédaction dont je parle dans l’article, indispensable dans le cadre d’un marketing via le contenu, et donc dans l’approche d’une entreprise…

  3. Merci pour cet article très complet. Il me paraît important que les rédacteurs web agissent tous dans la même direction pour revaloriser les contenus auprès de leurs clients. Ce post aidera certainement beaucoup de pairs, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.