Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Interview » La Succes Story d’Olivier Andrieu

La Succes Story d’Olivier Andrieu

Chers lecteurs, c’est avec plaisir que je vous présente mon invité d’aujourd’hui, l’un des plus connu des référenceurs français, qui est pour moi LA référence dans le monde du SEO : Olivier Andrieu !

Tout d’abord, laissez-moi remercier comme il se doit Olivier !

Olivier, sachez que je vous ai envoyé mon petit mail sur Abondance, sans grand espoir ! Je ne pensais pas avoir une réponse, et dans tous les cas pas une favorable !

Ce n’est pas parce que je doutais de votre gentillesse, mais tout simplement parce que je sais à quel point vous êtes pris par les conférences, les formations, l’écriture web pour votre site et évidemment par vos clients…

Je me disais donc que vous n’avez pas forcément le temps pour la « jeune miss avec son blog rose » :) ! Comme quoi on peut avoir de bonnes surprises parfois !

Alors, Olivier, je vous dis un GRAND MERCI d’avoir accepté mon invitation ! Cela me fait beaucoup plaisir ! Je suis votre plus grande fan : voilà, c’est officiel maintenant ! :)

Olivier : “Ben, de rien, c’était gentiment demandé donc je ne vois pas pourquoi j’aurais refusé – (je t’envoie également un bulletin d’inscription à prix réduit au fan-club :) )”

Une multitude de questions se bousculent dans ma tête et je ne sais pas par quoi commencer ! Je ne vais pas vous demander de vous présenter ! Normalement, mes lecteurs DOIVENT savoir qui vous êtes ! Par contre, je leur conseille tout simplement de relire votre présentation « officielle » !

Voulez-vous ajouter quelque chose …. ?

Olivier : “Non rien de plus à ajouter, mon (notre) métier évolue constamment, comme pour la plupart des personnes qui s’intéressent au SEO, j’imagine, donc il faut perpétuellement s’adapter et inventer de nouvelles voies d’exploration et de compréhension du domaine. C’est le côté passionnant du métier… Et heureusement car sinon je ne l’exercerais pas depuis si longtemps :-)”

L’interview d’Olivier – Journal du Net…

Dans l’interview que vous donnez pour le Journal du Net, vous affirmez : « Depuis un an et demi, je me suis concentré sur le référencement, qui me prend 95 % du temps » … Cela veut dire que vous êtes rentré dans le monde du référencement naturel et de l’internet en 1993 !

Pouvez-vous nous dire comment cette passion pour le SEO vous est telle venue ?

Olivier : “Oula une interview qui ne me rajeunit pas :) (bonjour au passage à Jean-Michel Billaut qui avait été brillamment élu ce jour-là :) ).

minitel-ordinateursEn fait, je vais vous raconter ma vie (bon brièvement, hein…) : au crétacé supérieur de mon existence, j’ai passé plusieurs années dans le monde du Minitel, dont pas mal aux Antilles où il fallait tout défricher au niveau de la télématique, ce qui s’est révélé absolument passionnant.

Puis, de retour en métropole, j’ai fait à partir de 1993 de la veille technologique dans le domaine des télécoms. En gros, je suivais et tentais de détecter les technologies émergentes pour prévenir des organismes (ministères notamment) et grands comptes afin de leur permettre de mieux prendre leurs décisions à long terme. Défrichage encore… Pour l’anecdote, je me souviens avoir vu passer par exemple la technologie ADSL en 1994 et lorsque j’avais demandé à un responsable de France Telecom ce qu’il en pensait, il m’avait répondu : “au vu du prix trop élevé de fabrication des modems ADSL, cette technologie n’a aucun avenir” quand un autre me disait que “jamais on ne dépassera les 9600 bps sur un fil de cuivre”… C’est que j’en ai croisé des visionnaires, moi… ;-)

Bref, en 1993, l’Université Louis Pasteur de Strasbourg m’invite à une démonstration du logiciel Mosaic 1.0 (le premier naviagteur Web, ancêtre des Explorer, Firefox et autres Chrome). Et là, ça a été le coup de foudre : j’ai vraiment trouvé ça génial, malgré les contraintes du Web en 1993 (il venait juste d’être “inventé”). Du coup, j’ai cherché un livre en français sur Internet et le seul qui existait était “Internet pour les Nuls” mais, en gros, il expliquait comment configurer un serveur Unix pour se connecter au réseau. Un bouquin pour administrateur réseau, quoi… Glups, ce n’était pas vraiment ce que j’attendais…

J’ai alors contacté plusieurs éditeurs en leur proposant d’écrire un livre sur le sujet. Tous cherchaient un auteur sur ce sujet, ce qui m’a permis de faire monter les enchères pour les droits d’auteur :). Bref, en 1994 sortait “Internet Guide de connexion” chez Eyrolles, avec une disquette d’une heure de connexion gratuite au réseau : c’était Byzance et Broadway réunis !

Bref, en 1996, je me suis mis à mon compte avec une offre autour du référencement et de la recherche d’informations car les moteurs (AltaVista venait à peine de sortir) m’ont tout de suite passionné : ils sont un carrefour indispensable pour tous les internautes et ils ont la main mise sur la diffusion de l’information mondiale, ce qui représente un pouvoir phénoménal. Il y a quelques générations de cela, c’était celui qui faisait de la rétention d’information qui avait le pouvoir en gardant son pré carré inviolé.

Aujourd’hui, l’information est disponible, ce sont sa diffusion et son traitement qui sont importants. Et les moteurs de recherche sont au cœur de cette diffusion ! De plus, quand on pense qu’une recherche parmi plusieurs dizaines de milliards de pages prend moins d’une demi-seconde, on se dit que, au niveau techno, tout ça est quand même assez fabuleux…

Ce sont toutes ces raisons (et bien d’autres certainement) qui m’ont fait me pencher sur le domaine des moteurs, du référencement naturel et donc ce qu’on appelle maintenant SEO… Bref, défricher, encore et toujours :)

Les études supérieures d’Olivier

J’ai également fait quelques recherches sur vos études supérieures : DEUG A, Maîtrise de Sciences et Techniques Biomédicales, Supelec à Paris, Télématique et Systèmes d’Information en 3ème année, probablement très intéressant, mais pas de signe de formation SEO à proprement dit !

Comment avez-vous fait pour rentrer dans le monde du référencement ? Avez-vous été autodidacte? Comment avez-vous fait pour acquérir les connaissances nécessaires?

Olivier : Voir ma réponse ci-dessus : en 1993, la notion de référencement existait à peine. Elle est née avec les premiers annuaires (Yahoo!) et les premiers moteurs (Webcrawler, Excite, Lycos, Infoseek puis AltaVista fin 1995). Seule solution à cette époque : se former en autodidacte et lire la littérature anglophone, notamment le site Search Engine Watch, dont s’occupait à l’époque Danny Sullivan, qui m’a donné l’idée de créer le site Abondance en 1998.

études-olivier-andrieuMais je n’ai suivi aucune formation “officielle” SEO pour la bonne et simple raison qu’il n’en existait aucune :)

D’ailleurs, si j’avais suivi mon cursus “logique”, je serais aujourd’hui physicien d’hôpital (après ma maitrise de sciences et techniques biomédicales à Marseille) et je gérerais des RMN et autre scanners. Comme quoi, la vie réserve parfois des surprises et des opportunités… Bref, il faut s’adapter et apprendre tous les jours, comme tout bon SEO qui se respecte :) Chaque matin, je me réveille en me disant : “que vais-je apprendre de nouveau aujourd’hui ?”. Et le SEO permet ça. D’où son côté passionnant.

Même si c’est parfois un peu fatigant, surtout quand on veut partir en vacances et que Penguin frappe ce jour-là… :)

Que diriez-vous à ceux qui sont passionnés par les moteurs de recherche, mais n’ont pas la possibilité de suivre une formation spécialisée SEO ?

Olivier : Que l’essentiel est d’être passionné… et un peu taré ;-) car il faut l’être pour faire ce métier. Si quelqu’un est passionné par ce domaine, il trouvera toujours du boulot parce que les postes sont nombreux et les “perles rares”, ben, elles sont rares comme leur nom l’indique… :-)

Mais il faut être curieux, obstiné, ne pas toujours croire ce qu’on lit mais tester, tester, tester ; avoir beaucoup d’humilité, se remettre en question chaque matin, avoir beaucoup de bon sens (important !), etc. Ce ne sont pas des traits de caractères qu’on apprend obligatoirement dans une école ou une université.

Le SEO correspond, selon moi, avant tout à un profil humain plus qu’à un profil de diplôme…

Olivier, l’auteur de plus de 15 livres…

En février 1999, vous sortez votre premier livre orienté web “Créer du trafic sur son site web”, et dans la même année vous ouvrez le site Abondance, site entièrement consacré aux outils de recherche. Aujourd’hui, vous êtes l’auteur d’une quinzaine de livres !

Où trouvez-vous le temps pour tout faire ? Est-ce que le secret réside dans une bonne organisation du planning ? Vous travaillez 7 jours sur 7, 24H sur 24 ? Est-ce peut-être le prix à payer pour devenir La référence ?

Olivier: J’ai dû dépasser la vingtaine de livres aujourd’hui (et je ne compte pas ceux sur Astérix :) ) et je ne me considère pas, loin de là, comme une “référence”. Je suis juste là depuis longtemps, ce qui fait que les gens entendent parler de moi depuis plus de temps que d’autres. J’essaie juste de faire le meilleur travail possible, de la façon la plus honnête possible. C’est déjà beaucoup.

Quant au fait que je fais beaucoup de choses, oui c’est vrai, j’ai un côté “hyper actif” et ma tête bouillonne parfois un peu trop :) Mais j’ai un gros défaut : je ne sais pas dire “non” à un projet qui me semble passionnant :) Alors oui c’est beaucoup d’organisation.

Mais en même temps, je travaille chez moi, en Alsace, sur la route du vin, avec une qualité de vie géniale, sans réunions, sans temps de transport (mon bureau est un ancien garage à tracteur retraité en mode feng shui :-), bon parfois dans l’escalier, ça bouchonne un peu mais ça va…) donc c’est beaucoup plus facile à organiser dans ces conditions. D’autant plus que les longues journées de travail, c’est terminé pour moi. J’ai passé 50 ans et dorénavant, j’arrête le boulot à 17h, voire 18h les grosses journées, pour me consacrer à ma famille et à d’autres passions. Mais avec le temps, je m’organise beaucoup mieux aujourd’hui qu’à une certaine époque. Place aux jeunes :)

Veille SEO

J’imagine que vous dévorez quotidiennement de nombreuses sources d’informations sur internet. Je suis au courant pour le Search Engine Watch. Mais je n’arrive toujours pas à comprendre comment vous faites pour être toujours le premier, ou parmi les premiers, à être au courant des dernières nouveautés et des changements Google, ainsi que des nouvelles techniques de référencement..

Comment organisez-vous votre veille ? Quelles autres sources pouvez-vous dévoiler aux référenceurs ?

Olivier : Mes sources sont multiples : depuis toujours les sources anglophones puis francophones qui sont toujours excellentes, des alertes Google sur des mots clés appropriés, Twitter (essentiel aujourd’hui), Facebook, fils RSS, etc. Plus les tests perso, bien sûr.

Tous les matins, je me lève tôt et je consacre une à deux heures à lire tout ça pour ma veille (donc “ce qui s’est passé la veille” :) ). Ça me permet de me tenir au courant. Et comme j’ai fait ce travail, il est logique d’en faire profiter les autres au travers de l’actu du site Abondance. Mais je n’ai pas de “sources secrètes”, c’est juste du travail quotidien. Il est juste rodé avec les années, mais rien de surnaturel :-)

Quels outils sont pour vous les plus importants pour le référencement ?

“Un cerveau – même en état de fonctionnement moyen comme le mien – et 10 doigts :)”

Olivier : “C’est une boutade mais c’est pourtant vrai ! Ensuite, j’utilise de nombreux outils comme les Google Webmaster Tools et Analytics au quotidien, ou des sites comme Ahrefs ou Majestic SEO. Tout comme Web Developer sur mon navigateur Firefox (je n’aime pas la version pour Chrome). Mais je n’invente rien, ces outils sont bien connus je pense. Ceci dit, il faut rester souvent à l’affut de nouveautés…”

Quels conseils donneriez-vous aux plus jeunes SEO ?

Sylvain Richard (Axe-Net) m’avait déjà posé cette question pour des référenceurs confirmés. Et j’avais répondu : lire et relire cette phrase de Socrate :
“je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien”

scarabé-olivier-andrieuEt à Daniel Roch :
Si tu aimes les vacances… T’es mort, … Petit Scarabée :-))))))

Ces réponses me conviennent bien encore aujourd’hui :)

Que diriez-vous à un référenceur un peu perdu ? Par quoi commencer ? Que faire…

En premier : acquérir de solides connaissances (bon, d’accord, lire un bon livre et suivre une bonne formation :) ) et tester ces connaissances sur des sites persos avant de se lancer dans le grand bain. Rien ne vaut les tests dans ce métier… Après c’est l’état d’esprit qui guide la personne : white hat, black hat, grey hat, tout est question de choix personnel avant tout ;-)

Quel salaire on peut espérer après 20 ans d’expérience ? Bon allez, c’est une blague :)

Je n’ai pas de salaire, je suis gérant d’entreprise unipersonnelle :) Mais c’est clair que si j’avais voulu suivre une vision financière de ma “carrière”, j’aurais eu un autre parcours. Le mien est plutôt celui d’un passionné. Et mon credo a toujours été de diffuser de la meilleure façon possible l’information au plus grand nombre. Pas de gagner des tonnes d’argent. J’en gagne suffisamment pour vivre et ça me suffit. J’ai un expert-comptable (qui est de plus un ami) qui gère ça très bien :)

Comment on se sent après 20 ans d’expériences ? Toujours aussi passionné ? Quel est le secret d’une passion qui dure ?

Je me sens très bien, merci :-)… Je fais beaucoup de sport, ce qui m’aide a avoir une bonne santé :) Et Google fait en sorte que le petit monde du SEO bouge tout le temps et propose plein de nouvelles opportunités de savoir. Bref, je ne m’ennuie pas. Carpe Diem :)
Bon, allez, un petit scoop pour la route : je travaille actuellement sur l’écriture d’un polar… Mais chuuut, j’en ai déjà trop dit :-)

Pourrai-je avoir votre prochain livre dédicacé ? :)

Ben oui mais malheureusement je n’en ai plus… Les exemplaires “auteurs” partent à toute vitesse et il m’en reste en fait un seul… pour ma consommation personnelle :). Mais si j’en reçois d’autres, je t’en mets un de côté !

Photo souvenir :)

Pour le plaisir … j’ai trouvé cette superbe photo !

Elle date un peu, mais ce n’est pas grave !

On peut déjà voir le futur référenceur : )

Source photo : Seostory

Puis-je utiliser cette photo pour le fun ? Merci !

Oui oui bien sûr, c’est sur la plage des Saintes Maries de la mer, et je n’étais pas bien grand mais je grattais déjà pour savoir ce qu’il y avait sous le sable… Un vrai SEO en puissance effectivement :)

Mise à jour de l’interview

Mise à jour de l’interview le 24 avril 2014 avec cette photo prise lors du SeoCampus Paris 2014 ! Je suis trop fière de cette photo ! Merci beaucoup Olivier pour la photo mais également pour nos échanges !!

olivier-andrieu-alexandra

GD Star Rating
loading...
La Succes Story d’Olivier Andrieu, 4.0 out of 5 based on 16 ratings

51 réflexions au sujet de « La Succes Story d’Olivier Andrieu »

  1. Très “Fun” comme article. Différent des interviews que j’ai pu lire tant à la fois sur le fond que sur la forme. Bravo !
    Et de là a penser que O. Andrieu a était le leader de “Bromothymol” ;)

    Quand à Webcrawler, Excite, Lycos, Infoseek et AltaVista, Petite pointe de nostalgie ou en cette période de la préhistoire de l’Internet tout semblait permis !
    LeMoussel Articles récents..Comment scrapper le contenu d’un blog utilisant des templates JavaScriptMy Profile

  2. Encore du mal à comprendre à quoi pouvait servir le #SEO en 1993 mais pourquoi pas, il faut bien des précurseurs dans chaque domaine après tout.

    Pour ma part je connais Olivier Andrieu via son bouquin sur le référencement naturel (le gros livre tout blanc pour les débutants). C’est avec ça que j’ai débuté dans le monde du référencement et aujourd’hui je suis un véritable passionné. Merci à toi ;)

  3. Très bonne interview !! Ca ne rajeunit pas le web tout ça.
    Ca me refait à mes débuts avec internet : la recherche page jaune sur minitel, les offres wanadoo à 10 ou 20h de web par mois, la musique si douce de la connexion du modem, ma première boite mail avec caramail :D

  4. Cette interview montre deux choses importantes pour moi :

    1/ On peut être un sénior dans un secteur où la techno change constamment et rester pertinent, et je trouve cette longévité plutôt rassurante pour les plus jeunes aujourd’hui,

    2/ On peut garder la tête sur les épaules sans vouloir écraser tout le monde et faire son bonhomme de chemin, tout en contribuant comme ici !
    Yann@Omnireso Articles récents..Bati RéseauMy Profile

  5. C’est agréable de lire une itw avec de la simplicité de la part d’un grand nom !
    Sinon il est vrai que ca rajeuni pas certain passage, il y en a eu du chemin depuis le minitel à la venue d’internet, des premieres connexion 56k, des cd offerts avec 5h gratuite de connexion avec M6, d’aol avec la premiere offre illimité qui c’est ensuite planté au passage de l’adsl…
    michel@temples angkor Articles récents..Des Cambodgiennes en pyjamas en pleine journée ?My Profile

  6. Je découvre ce blog en même temps qu’Olivier Andrieu et je ne suis pas déçue. Merci pour cet entretien bien intéressant, qui nous ramène aussi quelques années en arrière (au temps des cds AOL qui inondés mes magazines).
    La philosophie d’Olivier me semble être la mienne : la passion et l’indépendance plutôt que la “carrière”.

  7. Ce qui est encore mieux , c’est que ces livres sont bien écrits et faciles à comprendre. Il ne cherche à se la raconter en truffant de petites phrases techniques qui pourrait perdre le lecteur. J’ai commencé ( il y a longtemps) avec « Créer du trafic sur son site web” et en un peu plus tard la 1er version (elle était en PDF) de “Réussir son référencement Web”. J’ai adoré car j’ai un profil commercial et marketing et pas du tout technique mais je comprenais tout, je faisais des tests par rapport aux conseils et ça marchait !
    Encore Bravo à Olivier !
    HM35 Articles récents..Les coffrets cadeaux victimes de la crise : Happy Time en liquidation judiciaireMy Profile

  8. Excellent article, et l’interview est à l’image du personnage Sympathique et accessible, “pas de grosse tête ni de melons”
    Ah tous ces noms mythiques Lycos etc…

    rappelez vous la pub TV avec le chien
    bref Nostalgie du temps qui passe

  9. Justement LeMoussel, on ne voulait pas une interview “sérieuse” sur une thématique référencement ou sur une question précise du seo, comme il le fait souvent (et lil e fait très bien) ! Son expertise n’est plus à démontrer :)

    Bref, même si Olivier n’a pas l’habitude de répondre à ce type de questions, on a trouvé l’idée sympa tous les deux !

    Contente que tu l’aies remarqué !Et merci pour le “bravo” :) !
    Miss Seo Girl Articles récents..5 critères pour un article bien rédigé pour le webMy Profile

  10. @Lereferenceur

    Bonjour
    Combien de temps me prends une mise à jour ? ben ça dépend surtout des années et de l’info à y rajouter ou à mettre à jour. Je dirais quelques semaines, mais ça bouge beaucoup en fonction des années… Pourquoi cette question ?
    Après il y a les délais “éditeur” (mise en pages, vérification, relecture, impression) : environ un gros mois. Et ensuite c’est dans les bacs :) cdt

  11. @Yann

    Dans son interview pour AxeNET (http://blog.axe-net.fr/olivier-andrieu) Olivier dit ‘Le référencement naturel est une grande école de l’humilité et de la modestie… Où devrait l’être… ;)”

    Olivier c’est la preuve qu’on peut réussir sans, comme tu le dis, “écraser les autres”. Il y a la place pour tout le monde ! La modestie, la simplicité … doivent faire parti de traits de caractère d’un bon référenceur !

    Et pour citer encore une réplique que j’aime : ” « je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien ».
    Miss Seo Girl Articles récents..5 critères pour un article bien rédigé pour le webMy Profile

  12. Y’a un côté triste dans l’histoire. On part d’une bonne époque du net libre pour arriver à un métier passionnant certes, mais parfois stressant.

    Le bref historique d’Olivier m’a beaucoup plu. Je n’aime pas les parcours lisses, et le sien ne l’est pas. J’aime quand ça part dans tous les sens, c’est ça la vie :) D’ailleurs on devrait remplacer les CV par une sorte de “Did list”.

    Bon, sinon je n’ai plus de doutes sur l’audace de la Miss :) Samy@Les Deux Biches Articles récents..Foulard à petites étoiles – 9,50 €My Profile

  13. Super interview de MONSIEUR Andrieu.
    Quel plaisir de voir sa passion toujours aussi intact et de proposer des réponses avec humilité en toute simplicité.
    Merci Miss Seo Girl pour ce partage !

  14. @Michel

    J’étais l’heureuse bénéficiaire d’une offre illimité d’AOL au temps du 56k. A l’époque, mes parents avaient dû prendre une deuxième ligne chez FT pour enfin libérer leur ligne et pouvoir recevoir des coups de fils ;)

  15. Hey Olivier, tu n’as pas changé là (voir les 2 photos). Intéressant de lire ton parcours, ca permet de rester fixe que tout un chacun peut devenir expert dans son domaine à force d’y travailler.

    L’histoire retracée des moteurs de recherche est une belle culture Seo.
    Marquis @ Ecriture web et Optimisation Articles récents..Connaissez-vous ces 4 astuces pour rédiger un bon titre ?My Profile

  16. Excellente interview, aussi intéressante que constructive. Une nouvelle fois, Olivier Andrieu prouve par son parcours que la meilleure école pour devenir référenceur est bel et bien celle du terrain. C’est également très plaisant de constater que malgré les nombreuses sollicitations dont il doit faire l’objet, il reste ouvert et humble. Bref, un grand Monsieur du SEO.
    Je serai tenté de conclure ce petit commentaire en vous souhaitant à tous les deux une bonne continuation dans vos projets respectifs, et en particulier dans la gestion de vos blogs ;-)

  17. très intéressant de se replonger un peu dans les débuts du web et du SEO, cela devait être une sacrée aventure ! J’ai aussi bien aimé le ton de l’interview, les questions sont pertinents et permettent de mieux connaitre Olivier Andrieu. Bien joué Miss !

    La citation “Si tu aimes les vacances… T’es mort, … Petit Scarabée :-))))))” fait sourire mais elle est très vraie.

  18. Bel interview, merci d’avoir pris le temps d’écrire cet article sur une personne que je ne connaissais qu’au travers de son site, twitter ou encore son GROS livre blanc (Mon livre de chevet)

  19. @Olivier Andrieu. Par pure curiosité. ^^

    Je me demandait comment vous faisiez pour gérer tant de projets. Mais apparemment les mises à jour ne demandent pas trop de temps, une fois que le livre est écrit.

    Etant donné que vous parlez que de white, c’est à dire pas de spin, pas de contenu sur des centaines sites de CP, pas de spam, etc… Il n’y a pas forcément beaucoup de mise à jour à faire même avec Pinguin.

    J’ai lu votre livre en même temps que mes cours de SEO, et si je peux me permettre une petite remarque de débutant, j’aurais bien aimé à l’époque un peu plus de contenu sur le suivi du SEO, qui est je pense le plus important. Je ne parle pas de configurer Analytics, il existe de très bon livre là dessus, mais comment gérer son suivi plus en détail. Par exemple création de différents tableau Excel, analyser et en tirer des conclusions, etc…

    PS : J’ai lu la version 2011 et non 2012, mais j’achèterai sans aucun doute la version 2013.

  20. J’aime beaucoup lire les retours d’expériences de personnes ayant été présentes depuis le début, c’est toujours vraiment très enrichissant car elles, elles savent vraiment de quoi elles parlent et Olivier Andrieu en est bien la preuve! Bravo pour ce joli interview :-)

  21. Etant newbie dans le SEO, c’est avec plaisir que j’ai eu à lire cet interview, ce cher Olivier à l’air de bien savoir de quoi il parle, je pense que je vais me mettre à le suivre plus souvent ;)

  22. Comme d’habitude, les interviews d’Olivier Andrieu sont très intéressantes. Il apporte beaucoup au SEO français. Et il cherche des solutions pour avancer alors que d’autres s’apitoient sur leur sort.
    C’est un grand du SEO, et ca doit être un privilège d’avoir droit à une interview de lui sur son blog :)

  23. Contrairement à beaucoup de SEO, il est un des rares à être à la fois discret et extrêmement efficace : des actualités pertinentes, des bouquins très formateurs, et j’en passe… En bref, LE pilier du SEO français.
    yohann@visite virtuelle Articles récents..Les actualités du droneMy Profile

  24. J’a rien contre Olivier Andrieu, qui en soit à su se faire sa petite place dans le monde du SEO à une époque ou très peu s’y intéressait pour autre chose que leurs propres sites internet (webmasters/annonceurs etc). Je dirais même que j’ai un peu de sympathie pour lui dans le sens où il fait ses petits trucs dans son coin et parait sympathique comme gars.

    Depuis cette époque lointaine et révolue, les vrai professionnels du marketing et les vrai hackers se sont emparés du business. Il est resté sagement dans son coin en faisant le plus de veille possible pour ne pas perdre complètement le fil car dépassé de très loin. Il a su exploiter ses acquis anciens dans la politique, avec sa formation à Mulhouse et il a du abandonné les choses sérieuses.

    Je suis très étonné de voir que personne ne dise quoi que ce soit quand on lit qu’il est LA référence en SEO. Ce qui n’est absolument pas le cas. Que ce soit clair, je suis formel : ce n’est pas une référence en aucune sorte dans le SEO.

    J’ai eu affaire à ses conférences et audits malgré moi car à l’époque il était implanté politiquement dans le business et auprès de grands comptes. Aujourd’hui il y a perdu sa place depuis belle lurette, car ceux pour qui le SEO est un levier hautement stratégique son faible savoir n’a aucun intérêt. Je parle d’expérience. A l’époque son travail était contre-productif car il induisait gravement en erreur les clients avec de l’évangélisation bidon (même pas contextualisée). Depuis tout est rentré dans l’ordre, il est retourné à ses ouailles et il a semble-t-il survécu. On peut saluer quand même sa longévité dans le business.

    En résumé, Olivier est une personne sympathique qui n’est en aucun cas une référence et encore moins LA référence. Il a su garder sa place pour initier les débutant aux SEO et c’est plutôt une réussite dans ce sens.

  25. Sacré scoop: apprendre que prof Andrieu écoute du Deep Purple au fond de son garage en Alsace avant de fermer boutique à 18 heures max, ça tue le mythe. Sauf que notre demi-dieu du SEO est avant tout humain: il sait écrire, vulgariser, rendre curieux avant de commettre sa faute ultime: écrire la bible de tout bon boy and SEO girl, “Comment réussir son référencement Web”, pour tous ceux qui ne sont pas prix Nobel de la SERP mais en rêvent jour et nuit (y compris après 18H :-)
    Belle itw

  26. Comment ai-je pu passer à côté de cette itw du Mentor Andrieu? Ah oui, j’étais en “vrai” vacances… J’ai lu par ci et par là que certains avait lu La Bible Blanche. Moi aussi, c’est avec ça que j’ai commencé. Mon maître de stage de l’époque m’avait posé ça sur mon bureau en me disant:
    “Tiens, Tu me lis ça et te me dis ce que t’en ressors”
    Et avec du recul, je lui redis merci car on l’a déjà dis, ce bouquin est LA Bible et c’est celle qui m’a poussé a approfondir dans ce domaine.
    Sinon, j’avais assisté aussi à une intervention à Nantes d’Olivier Andrieu, et ce qui ressort au niveau de l’homme dans cette interview (modestie, humilité…) on la ressent aussi fortement dans ces interventions.

    Bwef, Merci Olivier de nous partager tout ça depuis…

  27. L’expérience d’Olivier est très intéressante à travers cette interview, elle peut également éclairer certaines personnes du domaine dont moi, merci ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.