Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » L’OAO, plus puissant que le SEO ?

L’OAO, plus puissant que le SEO ?

seo-est-mortJe ne veux pas commencer mon article en criant : le Seo est mort !!!!!!!! :) Pourquoi ? Parce que ce n’est pas vrai et parce que je ne veux pas perdre mon boulot (entre nous, je ne sais pas faire autre chose :) ). Néanmoins, il faut le reconnaître, le SEO connaît une transformation importante : il évolue.

Google endurcit les règles depuis un moment… PandaPenguin, Knowledge Graph, Hummingbird, autant de filtres, nouveautés et de mises à jour de l’algorithme qui rendent le SEO de plus en plus difficile. Positionner un site internet est aujourd’hui long et demande une vraie réflexion en amont et une vraie stratégie de visibilité à long terme.

Et si on arrêtait de penser SEO comme on le fait actuellement ? Et si on remplaçait ce terme par l’OAO ? Ça ne serait pas plus facile et plus adapté à ce que l’on cherche : rendre un site visible sur le web et atteindre les objectifs de l’entreprise ?  Avant de me répondre, vous devez savoir ce que j’entends par OAO bien évidemment… :)

Allez, je vous explique ce concept qui me plaît bien et qui consiste à maximiser votre visibilité en ligne, terme trouvé chez nos confrères anglophones (je n’ai rien inventé :) ) ..

Online Audience Optimization

user-centreOAO : Online Audience Optimization, ou en français : optimisation de l’audience en ligne !

Le concept consiste à s’intéresser à l’utilisateur ! L’utilisateur doit être au centre de toute stratégie de visibilité en ligne, SEO, OAO, UEO ou peu importe ! Pensez à l’utilisateur, rendez l’utilisateur content et accro à votre marque, produits et services, satisfaites-le, fidélisez-le et il sera content !

Google aime quand ses utilisateurs sont contents et va vous remercier pour le travail effectué et les efforts engendrés en classant bien votre site internet. Et la boucle est ainsi bouclée ! Google prend en compte l’expérience utilisateur et la satisfaction de l’internaute dans le classement des sites internet, apportez de l’importance à cet aspect et votre stratégie sera gagnante !

Comment faire de l’OAO ?

En faisant du SEO propre et en ajoutant l’ingrédient principal : l’utilisateur. C’est là la seule différence.

L’internaute va devoir être analysé et tourné dans tous les sens, pour identifier ses besoins, ses attentes, ses habitudes de navigation, ce qui le touche et le sensibilise, ce qui le fait rêver, ce qui le rend indifférent, ce qui lui plaît et déplait  … Il va falloir anticiper la réponse à leurs demandes même avant qu’ils l’expriment ! (eh oui, il faut un peu de magie :) )

Vous l’aurez compris, il faut connaître sa cible sur le bout des doigts ! N’oubliez pas… Vous avez besoin des consommateurs, ils ont besoin de vous pour vos produits et services, et Google a besoin de vous deux pour garder sa part de marché ! Et encore une fois, la boucle est bouclée :) (j’aime bien cette expression)

7 conseils pour la mise en place d’une stratégie OAO

  • Focalisez-vous sur votre marque – plus votre marque est aimée pour ses valeurs, plus les internautes seront attachés et fidèles à celle-ci. N’hésitez pas à parler de la vie de l’entreprise, de l’équipe..  le storytelling est une technique très intéressante pour ça ! Humanisez votre entreprise et impliquez les internautes autant que possible dans son quotidien, cet aspect est vraiment attendu par les consommateurs !
  • Pensez interaction ! Les consommateurs demandent une seule chose : faire partie de la vie de l’entreprise, demandez leur avis, posez leur des questions, laissez-les vous suggérer des choses… Créez des jeux/concours, des sondages, une boîte à idées… laissez-les s’exprimer.. collaborez avec eux.. .
  • Pensez réseaux sociaux - L’OAO consiste aussi à être là où votre cible se trouve, ici, les réseaux sociaux ! Les réseaux sociaux vont vous permettre de rester en contact avec les consommateurs ou les fans de votre marque (de répondre à leurs questions par exemple) et d’être au courant de tout ce qu’ils disent sur vous. Votre e-réputation est très importante ! Elle ne doit pas être négligée au risque d’avoir de mauvaises surprises…  Interagissez avec les internautes et construisez une vraie relation avec eux : ils aiment ça !
  • Pensez contenu : Back to basics, encore ! Google a besoin de contenu pour comprendre votre activité ! Plus vous avez de contenu, plus vous augmentez les chances de ressortir dans les résultats de recherche en fonction bien évidemment des requêtes des internautes ! Mais attention, il vous faut du contenu de qualité, qui plaira à votre cible ! Langage naturel, contenu soigné pour les fautes d’orthographe et grammaire, illustré..  un contenu avec une réelle valeur ajoutée pour l’internaute ! Pensez également inbound marketing !
  • Pensez naturel ! Les mots clés n’ont plus vraiment la même valeur qu’avant, il n’y a pas non plus une densité à respecter.. Hummingbird répond à des requêtes formulées en langage naturel, votre contenu doit également être écrit naturellement ! Ne vous focalisez pas sur un mot clé mais bien sur un bouquet de mots clés, des expressions qui viennent naturellement dans la rédaction …
  • Pensez fidélisation : L’OAO va plus loin que le SEO ! L’objectif du search engine optimization c’est de bien positionner le site sur les mots clés et d’emmener du trafic qualifié sur le site. L’OAO se charge de fidéliser les visiteurs et de les faire revenir sur le site ! En gros, l’OAO intervient là où le SEO s’arrête …
  • Soyez mobile : l’internaute est aujourd’hui pressé et très amoureux de son smartphone … on ne peut plus s’en passer de notre téléphone ! Votre site doit être mobile aussi !

Petite conclusion

oao-seoBon Alexandra, alors c’est quoi ton OAO ?

Je dirais, rien de nouveau ! :)

OAO, SEO ou encore UEO (User Experience Optimisation) ne sont seulement que des techniques utilisées pour atteindre ses objectifs sur le web: il sagit du marketing ! Du marketing online ! Les objectifs sont les mêmes : être visible sur le web,  trouver les internautes, capter leur attention, les fidéliser… et convertir (et par conversion j’entends tout type de finalité : achat, inscription newsletter, appel téléphonique, remplissage de formulaire.. )

En quoi l’Online Audience Optimization est elle une technique différente du SEO ? Elle est différente dans la mesure où l’on ne pense par spider mais, utilisateur ! Le SEO met l’accent sur le moteur de recherche, l’OAO met l’accent sur le client !

Mais Google nous demande depuis toujours de faire du SEO pour l’utilisateur, donc au final l’OAO est une sorte de SEO propre et naturel ?!! L’OAO, une façon moderne de faire du SEO? Des jeux de mots, des abréviations magnifiques … et .. c’est tout :)

GD Star Rating
loading...
L'OAO, plus puissant que le SEO ?, 4.6 out of 5 based on 19 ratings

37 réflexions au sujet de « L’OAO, plus puissant que le SEO ? »

  1. Hello !

    Comme tu le dis si bien pendant tout le long de ton article, OAO, SEO, Référencement et autre restent des mots employés et utilisés par plus ou moins de gens.

    Personnellement, je commence à en avoir un peu marre qu’on débatte là dessus. Ca nous fait perdre du temps, ça ne sert pas à grand chose, et avant de convaincre les milliers de professionnels et clients de mettre consultant OAO ou consultant OC/DC dans leurs têtes, il se sera passé des années.

    Ce que je veux dire, c’est que ce n’est pas tellement l’appellation qui est importante, mais c’est ce qu’on fait, ce qu’on vend, ce que nous montrons.
    Si tu sais pas vendre ton truc, c’est pas l’appellation qui va y changer quelque chose, tout professionnel dans ce milieu a ses méthodes, ses stratégies, etc.

    Certaines appellations vieillissent tout simplement mal avec le temps. Le web évolue, la vie aussi, et SEO ne sera probablement plus rattaché à notre futur métier dans quelques années (puisque nous évoluons encore et toujours vers un profil professionnel inconnu).

    Tu prends SeoMoz par exemple, ça ne me surprendrais pas si on me disais qu’ils ont changé pour Moz simplement car ils se sont rendu compte qu’ils faisaient beaucoup plus que du SEO, genre du marketing, du social, etc.

    Aussi, on pourrait faire une analogie avec les stylos Bic. Beaucoup de gens (je ne sais pas si c’est encore le cas aujourd’hui) utilisaient Bic pour désigner un stylo à bille. Et pourtant, Bic ne fait pas que des stylos. Il aurait dû changer de marque donc ? Je ne sais pas si c’est un bon exemple à 1h du matin (et je m’en excuse par avance si c’est le cas), mais en clair, changer SEO pour OAO, OC/DC ou encore “Coucou, tu veux voir ma visibilité”, c’est pareil pour moi.

    Enfin bref, pour ma part, je m’adapterais à la vie comme à chaque fois. On verra quel sera le mot ou l’abréviation qui ressortira le plus (pourquoi pas sur Google Trend :D) et si c’est Brigade Anti Filtre qui sort, bah ça sera vendu (mais je tuerai son créateur :D).

    Allez, je finis là, j’ai les yeux qui se ferment, trop travaillé pour un dimanche. Merci pour cet article. Tu montres que tu t’en fiches plus ou moins et ça me plait. C’est une approche différente de “il FAUT utiliser ce mot”. Merci Alexandra et à bientôt !

  2. Salut,

    Je ne connaissais pas ce terme d’oao (un de plus qui sert à pas grand chose) mais bon si tu fais un bon seo forcément tu vas retrouver les caractéristiques d’un référencement de qualité (réseaux sociaux, optimisation du site pour le visiteur….), ça m’a plutôt l’air d’être un ptit frère du seo :D

  3. Merci pour cet article très intéressant Alexandra. Personnellement je pense que c’est une profession (le référencement….) qui souffre de non reconnaissance. En d’autres termes, une majeure partie des clients potentiels ne savent pas de quoi est fait ce métier, a quoi cela consiste…. Alors effectivement mettre déjà un ou des mots appropriés aux compétences cela aiderait au positionnement marketing des acteurs. Aujourd’hui le mot “référencement” utilisé de façon marketing par les prestataires comme par les “prospects” ne reflète en rien à la prestation. Cela peut paraitre anodin pour les professionnels mais très utile dans la reconnaissance du métier et de ses prestations.

  4. Très bon article, je suis tout à fait d’accord avec toi, d’autant plus que je découvre que je faisais de l’OAO sans le savoir.
    Hé oui, le référencement pur et dur et moi, ça fait deux. Je pense à l’internaute plutôt qu’aux moteurs de recherche, mais je m’aperçois que cette méthode est de plus en plus payante, surtout dans le e-commerce.
    Pourtant cette nouvelle façon d’aborder les choses a du mal à percer. Les pandas et les pingouins de Google ont traumatisés les référenceurs, qui pensent plus backlinks, balises et optimisation que satisfaction client. On me dit parfois que je pense plus marketing que référencement : je crois surtout qu’aujourd’hui les deux sont indissociables sur le web.

  5. Qu’en est-il de l’audience off-line ? via des applications comme pocket par exemple. Pour le reste j’aime bien ta proposition, mais je préfère toujours ma proposition de UEO :D

  6. Hello Alexandra :) Merci pour cet article réaliste. Le SEO ne doit plus être optimisé comme avant (ce ne sont plus QUE des critères on-page, même s’ils restent importants). Maintenant, il faut l’originalité, l’attractivité, enfin quelque chose qui retient et qui attire les internautes sur le site. On ne peut plus que faire du on-page en SEO … il faut faire de tout, même de la gestion et des audits d’E-réputation de sites web :) Véronique Duong Articles récents..URL #SEO : L’underscore “_” n’est pas un séparateur de motsMy Profile

  7. Bonjour, merci pour ce post Miss-OAO-girl :)
    donc +1 pour votre article et pour le commentaire pertinent de mon voisin de commentaires d’1h du mat ;) et surtout sa phrase “… c’est ce qu’on fait, ce qu’on vend, ce que nous montrons.”

    Après, perso je ne suis pas expert SEO, mais web designer spécialisé dans la Web Performance, mais la phrase “rendre un site visible sur le web et atteindre les objectifs de l’entreprise” est exactement ce que je fais : rendre visible un sites web que je crée avec la seul force du web design (dans sa globalité) associé au référencement naturel +webperf +on ajoute vos 7 conseils OAO qui se font petit à petit, naturellement.

    Je pense qu’il faut prendre en compte aussi la connaissance réelle des termes utilisé et connu par le client. Là actuellement, je ne peux que dire SEO ou référencement naturel (ou plus précisément bon positionnement), pour être compris.

    Aussi, il faut prendre en compte le terme connu par les Gens qui cherchent : un consultant SEO (accessoirement OAO & OC/DC consulting)
    Mais rien ne nous empêche nous de parler de notre métier ou notre prestations par un terme + adapté, puis de le faire connaître.

  8. Yep ;)
    C’est ce qu’on appel: l’Inbound Marketing!

    Placer ses prospect au centre de l’attention et attirer une cible qualifiée en utilisant SEO / E-content / Social Media :)

    Bel article!

    Romain Miraglia | CEO de l’ #AgenceKalipso

  9. En résumer c’set un synonyme technique pour dire SEO et puisque la tendance vire au naturel et pour paraître up to date on va utiliser l OAO ET EN FIN DE COMPTE tous les chemins mènent à Google

  10. D’après ce que je peux comprendre optimisation de l’audience en ligne (OAO) n’est en rien compromettante du SEO. Ce dernier est la loi du tout fort et aucune optimisation n’est possible en dehors des règles de google.

  11. Les méthodes de visibilités sur le net peuvent variées aux gré des idées et des volontés mais la suprématie de google reste à se jour en dehors de toute concurrence. Le SEO a encore de beaux jours devant lui.

  12. Tout cela c’est la faute à Tyrion de la maison Lanister il a tue le roi Joffrey en même temps c’était un méchant black hat il le méritait.

    @Véronique Duong : OnSIte only = 10 pages dans Google = à quoi bon payer un référenceur.
    Faut juste être {malin | intelligent | crapule | pas un bisounours rose, quoique !? | arrêter la weed | commencer par allumer son ordinateur}
    Par contre je suis d’accord SEO < visibilité universelle ou communication en 360°.

    Bref Joffrey est mort vive le roi !

  13. C’est une très grande espérance d’avoir enfin un contre poids aux gros muscles de google. Mais je pense que ça restera pour longtemps une simple espérance.

  14. Je te trouve un peu dur lorsque tu dis au sujet de l’OAO “Elle est différente dans la mesure où l’on ne pense par spider mais utilisateur ” .

    Il faudrait pas passer d’un extrême à l’autre non plus, c’est sur que le SEO, pour rester cohérent, doit prendre en compte l’ensemble des leviers “Inbound Marketing” comme le précise Romain, car c’est le terme qui s’est imposé depuis quelques années maintenant.

    Un nouveau concept sort tous les jours en ce moment: growth hacking, native advertising, OAO ;) Je pense que c’est déja pas évident pour les clients d’appréhender ce qu’est le SEO, alors préciser un peu ce qu’est vraiment le SEO en expliquant que ça s’inscrit dans une stratégie globale OK, mais inventer encore un nouveau concept, peut-être pas, si ?

  15. Ta réflexion, Alexandra, est pleine de bon sens. C’est ce “qu’il fallait penser” ! J’ai mis en place sur un site client une stratégie similaire à ce que tu préconises, invitant les visiteurs à se manifester dans une inter-réaction : commentaires, comparaisons, notations, avis avec une présentation étoilée de chaque participant et le site a fait un bond conséquent dans les serps !

  16. Pour moi c’est déjà une partie du SEO, le ciblage des mots-clés étant la chose la plus importante en référencement …

    Etre N°1 sur des mots qui n’apporte pas de trafic ciblé, le SEO est donc déjà de l’OAS

    Alexandre

  17. Alors faut-il repeindre la cabanne SEO en rose, en bleu ou en jaune à pois violets?
    Et si Miss OAO Girl était le nouveau groupuscule armé (par le verbe et le charme) du courant terroriste visant à décapiter le SEO et dont l’acte fondateur est sûrement le fameux billet de Laurent Bourrely, daté du 28 mars, titré “RIP SEO”?

    Pour la défénse d’Alex, Christophe Chaudey, l’un des premiers commentateurs de l’acte de décès prononcé par la heu… SEO(!) Rock Star proposait comme nom de rechange l’UEO, basé ni plus ni moins sur l’expérience utilisateur, l’UX chère à Alex.

    Oui mais voilà, si l’on veut repeindre la cabanne avec tel ou tel acronyme, ne va-t-on pas enfermer l’OAO, l’UEO ou je ne sais quel OAS, OSS ou SOS, dans son apparence de cabanne à sigle, telle une tribu luttant contre d’autres?

    Ne faut-il pas plutôt se laisser guider par cette fulgurance de Bourrelly, cependant toute aussi poétique que la pensée d’un référenceur ayant une semaine pour refondre un site de 30 000 pages:
    “Finalement, on fait du marketing point barre.”

    Le SEO est tout sauf une cabanne, c’est la discipline qui à l’ére numérique peut rendre visible massivement, mondialement et instantanément une société ou un produit. Je proposais donc modestement le terme de Méta-Marketing, en tant que le SEO, ses balises et théories se sont immiscées dans tous les rouages du marketing de demain (et donc d’aujourd’hui).

    Cela dit, restons puissants (et groupés(eoao) etc. ;-) ) Bises.

  18. Il suffit de penser fidélisation comme vous dites pour tout faire selon de bonnes normes.

  19. Je t’en suis reconaissante pour l’article! Moi qui galère tant dans la recherche de backlinks de qualité pour mon site; à présent je vais essayer d’appliquer ces méthodes pour voir (j’espère bien une réussite dans cette direction).

  20. Ton billet prend tout son sens surtout lorsque l’on travaille sur des sites de niches pour lesquels le contenu unique et de qualité est au cœur de l’optimisation SEO. C’est vrai que pour ma part, j’ai appris à écrire naturellement sans chercher à cibler les mots clés car cela devient vite lourd pour l’utilisateur (bon point pour google ?). Les signaux des réseaux sociaux sont très important et lorsque les visiteurs partagent nos pages, c’est qu’on a bien travaillé et que le contenu est pertinent. Et dernier point pour moi, un site “responsive” fait aussi la différence, surtout lorsque l’on regarde les stats et le nombres de personnes actuellement sur tablette ou smartphone…
    Très bon article! Merci!

  21. Tout à fait d’accord. L’utilisateur du site Internet doit être au cœur de la stratégie de développement menée en amont. Un site bien positionné mais qui n’est pas accueillant visuellement ne sert à rien.

  22. Super article. J’avoue en avoir aussi un peu ras le bol de tous ces articles commençant par le SEO est mort. Puis quand tu creuses tu vois bien que le webmaster du site continue à vouloir optimiser SEO à fond. Mais c’est sur qu’avec tous ces changements en 2014 on peut se demander ce que va être la suite et aussi le boulot pour ce qui bosse directement dans le domaine ;)
    Comme ça a été dit dans les commentaires, personnellement j’écris avant tout pour les lecteurs. Si les gens trouvent l’infos qu’ils veulent je me dis que le SEO suivra.

  23. Que pensez vous a propos de le PBN (Private blog network) c’est une effective strategie ou bien blackhat seo ?

  24. Ce dont tu parles, l’OAO, est certes puissant, mais j’ai du mal à voir en quoi il peut être comparé avec le SEO : l’un sert à la rétention du visiteur, quand l’autre sert à son acquisition. Un éclairage ?

  25. D’accord avec toi! Contrairement à ce que certains “gourous” du web veulent faire croire aux gens, c’est bien le contenu d’un site qui est roi! D’ailleurs le rouleau compresseur Hummingbird de Google va faire le ménage dans les sites faits à la va vite…

  26. Super ton article. Je ne connaissais pas non plus l’OAO. En fait ça consiste à faire non seulement du SEO, mais également à se préocupper de l’expérience utilisateur. De toute façon tout se recoupe puisque sur le long terme google avantage les pages proposant du bon contenu :) Et puis le bounce rate influe sur les serp, et est souvent corrélé à la qualité du site.

  27. Je ne connaissais pas non plus l’OAO mais c’est vrai que ca coule de source. Quand on lance un site web, c’est avant tout pour qu’il plaise à nos lecteurs et que ces derniers reviennent. Donc il ne faut plus penser uniquement Contenu mais Contenu / Interactions.

  28. J’ai toujours pensé que pour une bonne performance sur le long terme il ne faut pas chercher à optimiser à tout prix son classement dans Google à l’instant t. Si l’entièreté de ton business model repose sur un algo de Google, tout peut s’écrouler du jour au lendemain!

  29. Tout à fait d’accord sur le fait que le SEO évolue et l’OAO (notion que je découvre en lisant cet article) est une évolution intéressante qui finalement reprend beaucoup de bons principes de base.

    J’ai tout de même l’impression que Google donne de grands principes qu’il n’applique pas lui-même et que la course aux backlinks reste nécessaire pour assurer une base de visibilité dans les SERPS, ensuite la différence entre 1er et 2ème se fait sur tous les détails. À suivre !

  30. L’algo de google devient plus intelligent que les humains ! ( Heureusement, on ne lui demande que de classer des pages :P )

    Si l’on veut contrer cela il faut simplement agir comme un humain et il nous détectera en tant que tel…

    hypnotoad.jpg :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.