Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Le knowledge Graph de Google …

Le knowledge Graph de Google …

Suite au manque de commentaires sur l’article d’Antoine, et à vos demandes spécifiques d’avoir plus d’éclaircissements sur le sujet, j’ai décidé de rédiger un petit article, pour vous expliquer le concept du Knowledge Graph comme moi je le vois.

L’article d’Antoine est bien, et comme en plus j’ai eu la chance d’assister à la conférence de Sylvain, moi j’ai tout compris :) , mais parait-il que ce n’est pas aussi évident pour vous. Je vais essayer maintenant de vous retranscrire ce que j’ai compris de l’article d’Antoine et ce que j’ai retenu de la conférence. J’espère que cela va être plus clair pour tout le monde :)

Bonne lecture ! Je suis ouverte à tous vos avis, surtout n’hésitez pas à me dire si c’est plus clair (ou pas) pour vous !

Le knowledge Graph : qu’est-ce que c’est ?

Comme nous le savons, Google, avec ses changements d’algorithme, ses filtres, les outils qu’il met à disposition des webmasters, essaye de se positionner (et y arrive très bien) comme le moteur de recherche le plus pertinent. L’objectif de Google et de satisfaire ses utilisateurs, qui sont au centre de toute stratégie pensée par le moteur de recherche.

Toujours dans cette même optique, Google a lancé en mai 2012 un nouvel outil appelé Knowledge Graph.

C’est ni plus ni moins qu’une énorme base de données. Cette base de données, Google l’exploite et crée des relations entre les mots clefs afin de proposer des réponses encore plus pertinentes à ses utilisateurs.

D’après la déclaration de Google , je cite : «A ce jour, il contient plus de 500 millions d’entités, ainsi que plus de 3.5 milliards de faits et de relations entre ces différents objets ». Il s’agirait de plus de 500 millions d’objets (entités) dont Google se sert pour réaliser ces relations entre les mots clefs.

Le KG est basé sur l’approche ontologique, nous dit Sylvain lors de sa conférence. C’est un modèle de structuration des données où:

  • un objet de base est une entité
  • un attribut est une caractéristique de l’objet
  • une relation est un lien entre plusieurs objets
  • une classe est un ensemble d’entités

En gros, Google analyse sa base de données, et essaye de structurer et de classifier les informations selon leurs points communs, leurs caractéristiques et les relations (liens) possibles entre les « entités ».

Les avantages annoncés par Google:

  • Supprimer l’ambiguïté des résultats (exemple : jaguar. Pour un simple moteur de recherche, c’est seulement un mot. Pour le knowledge graph, « modèle intelligent » le mot pourra signifier un animal, mais aussi bien une marque de voiture). Le KG comprend, je cite : « les entités du monde réel, ainsi que les relations qui les lient les unes aux autres. Un basculement des mots aux entités. », le knowledge graph donne du sens à vos recherches.
  • Trouver des informations pertinentes sans naviguer sur les autres sites internet (Google à la réponse à tout)
  • Obtenir un bon résumé pour votre recherche
  • Aller plus loin dans votre recherche, par la curiosité attirée par les informations du Knowledge Graph

Le Knowledge Graph s’applique pour le moment aux monuments célèbres (Tour Eiffel, Taj Mahal), célébrités, lieux géographiques, films et musique, oeuvres d’art. Les sources d’informations sur lesquelles Google se base : Wikipedia, Freebase, CIA World Factbook

Un exemple concret du knowledge graph

Ne critiquez pas, mais je suis fan d’Angelina Jolie :) et donc je vais l’utiliser pour vous expliquer mes propos. Je tape dans Google « Angelina Jolie ».

Voilà, à droite des résultats naturels, Google nous sort « un encart », son « knowledge graph » qui comprend :

  • Une description trouvée sur wikipedia, ainsi que quelques informations sur mon “entité” « Angelina Jolie »: sa date de naissance, sa taille, le prénom de ses enfants, sa famille (parents et frères et sœurs)…
  • Ensuite on a une vue rapide sur sa filmographie. L’outil knowledge graph va savoir qu’Angélina Jolie incarne Mrs Smith dans le film : Mr. et Mrs. Smith, donc il conclut qu’Angélina est actrice dans le film. Google lie les entités selon la relation entre le nom – le métier – et le film.
  • Les recherches associées. Bien évidemment Brad Pitt et Jennifer Anniston, parce qu’Angélina est l’épouse de Brad, ex-époux de Jennifer …

Antoine a essayé de démontrer cette « relation », que Google fait en analysant ses données, avec l’exemple de Kristen Stewart Kirsten Dunst, actrice dans Spiderman.

En fait, comme dit plus haut, Google va établir des liens entre les entités et va diversifier ces réponses pour toucher une plus grande cible. On a en fait l’impression que Google comprend notre recherche. Le moteur de recherche semble doté d’une intelligence artificielle !

Comment en tirer profit du Knowledge Graph?

Eh bien, je n’en sais rien :). Je vous donne quelques pistes pour essayer d’apparaître dans cette « réponse intelligente » mais ce sont mes propres idées. Nous n’avons pas assez de retour pour pouvoir affirmer quelque chose de concret. Il faudrait peut-être :

  • Créer une fiche wikipedia
  • Soigner l’optimisation de vos images
  • Diversifier vos mots clefs
  • Soigner les données structurées
  • Soigner sa page Google + et Google Maps?

Bref, attendons de voir l’évolution. En tout cas, je suis sure que Google ne va pas arrêter de nous surprendre.

Maintenant, dites-moi, est ce plus clair pour vous ou toujours pas ? :) J’ai l’impression d’avoir dit exactement la même chose qu’Antoine :)

Image libre de droit, source pixabay.com

GD Star Rating
loading...
Le knowledge Graph de Google ..., 4.4 out of 5 based on 11 ratings

23 réflexions au sujet de « Le knowledge Graph de Google … »

  1. Mon but n’est pas du tout de critiquer l’article d’Antoine (d’ailleurs je n’avais même pas remarqué que ce n’était pas toi qui l’avait écrit) mais c’est beaucoup plus clair ! Merci de prendre en compte les commentaires et d’avoir apporté quelques éclaircissements à l’article !
    Lionel@cfd Articles récents..Markets.com: Avis de Broker CFDMy Profile

  2. Je rigole car je vais en parler dans un cours de Master à l’université de Poitiers demain et j’évoque en fait tout ce que tu dis dans ton article, ça me rassure, je me sens pas totalement à côté de la plaque comme ça.

    En revanche, j’espère sincèrement que Wikipédia ne sera pas la seule “source” à l’avenir, car les autres critères complètent mais tout part quasiment toujours de ce site. Le comble, c’est même que Google est en train de “tuer” un peu Wikipédia avec son Knowledge Graph, et pourtant il se sert de lui pour sa propre base d’objets… ^^

  3. Pour les films, il pourrait se servir de IMDB il me semble ?

    Enfin, c’est risqué maintenant d’offrir toutes ces info a Google, ce sont de vrais vampires !

  4. Je ne suis pas sûr de savoir quelle est la pertinence de ce KG, surtout si il annonce que Kristen Stewart a joué dans Spiderman!!! Je peux tellement pas la saquer cette actrice que j’aurai remarqué si elle jouait dans Spiderman…

  5. Salut,
    Je pense qu’on en est qu’à la première étape du Knowledge Graph et connaissant Google, à mon avis il va vite le faire évoluer et très certainement pour aller dans son sens. Moi je suis assez mitigé, est-ce bien ou n’est-ce pas bien de disposer de ce genre d’infos directement dans les serps?

  6. Merci pour ton article :)
    moi par contre j’ai une question, pourquoi Google affiche parfois son KG et d’autres pas?

  7. Merci pour les explications du KG, mais quelque soit la logique sur laquelle se base, GG, on trouvera toujours une faiblesse et l’exploiter pour se positionner sur les meilleurs pages des résultats des recherche.

  8. Merci Alexandra (je veux toujours t’appeler Angélique je sais pas pourquoi :D ?)
    Très bon article, je n’ai pas lu celui de Antoine, alors je ne parle que du tiens là. Tu nous dévoiles des informations intéressantes par ici, seulement en ce qui concerne l’apparition via le KG de Google, ce sera pour le moment une chose impossible pour un site web ou un blog ordinaire, puisque comme tu viens de dire la chose est encore dans ses débuts et ne prend en compte que : les monuments célèbres, célébrités, lieux géographiques, films, musique et oeuvres d’art.

  9. @Arnaud Tu as raison Arnaud, c’est moi qui décorne :) Je savais pertinemment que c’est Kristen Dunst et pas Kristen Stewart … Je ne sais pas pourquoi j’ai marqué ça ! Peut-être à cause de la ressemblance du prénom ..

  10. Bon ben moi je ne comprends pas pourquoi, grâce à cet immense progrès qu’est le KG, on ne parle pas de Marie-Paule Belle en recherche associée d’Angelina Jolie…
    Je plaisante mais ça pourrait illustrer le gros complexe de Google moteur de recherche qui voudrait aussi se faire aussi gros qu’un moteur de résultats, intelligents de surcroît!
    Mais là c’est le plus vieux débat du monde, de l’humain contre la machine, de l’algo contre l’égo. Pour l’instant nous en sommes à un système fumeux d’entités qui peut être vu vulgairement comme un grand jeu de points communs façon puzzle universel ou plus sérieusement comme un agrégateur de flux RSS de sites de connaissances de tous horizons, de Wiki aux services secrets.
    Intelligent travail, encore trop… artificiel. Mais personne ne fait mieux.
    Merci tout plein, Angelinalexandra…

    PS: je réfléchis pour la boîte de jeu et le guest :-)

  11. Merci pour cette article sur le KG de Google. J ai particulièrement apprécié les explications sur la manière de classer le contenu pour Google a travers les objets, les relations, etc.

    Bon par contre, personnellement,je ai trouvé que les deux articles étaient aussi compréhensibles. Le premier était simplement un peu plus technique et ne rentrait pas dans les détails, c est tout.

  12. C’est carrément plus clair là. En revanche comme tu dis, il n’est pas évident de saisir les moyens de tirer parti de knowledge Graph, à mon avis il va falloir du temps pour que Google affine cette technique et pour que les référenceurs comprennent comment se positionner en conséquence.
    Juan@Livre de Mariage Articles récents..Photographe de MariageMy Profile

  13. Je pense que cet outil est capable de générer un très fort trafic. Sinon, je suis tout à fait d’accord avec Juan sur le fait que Google affinera avec le temps cette technique. Merci et bonne continuation.

  14. J’ai lu plusieurs articles qui disait que Google Knowledge entre dans une stratégie de “captation” (j’invente le mot) des utilisateurs. En somme, il souhaite garder la masse impressionnante de trafic sur son site plutôt que de l’envoyer sur les sites. Je pense que cela diminue le nombre de visiteurs de Wikipédia (à verifier).
    Ca fonctionne bien pour la météo aussi, vous pouvez essayer !
    rap game Articles récents..XXL Freshmen 2013 Cypher: EP 2My Profile

  15. Merci pour les explications du KG , je suis tombée par hasard sur cet article ! C’est exactement ce qu’il me fallait ;) Vraiment au top !

  16. Ma prof de référencement m’en avait parlé de cela, mais pour être franc, elle n’avait pas été très claire. Pour le coup, c’est bien plus net.
    Super article, j’ai découvert votre blog il n’y a pas longtemps et franchement pour le moment pas déçu.
    Ça m’aide vraiment pour mes travaux futurs^^

  17. Google arrive à retracer toutes les sources possibles sur un sujet apparaissant sur le net, ce qui explique que plus le sujet est abordé par des articles et des conversations (comme pour Angelina Jolie), plus les liens sont établis dans le Google Graph.

  18. Bonjour à tous,
    Bon article. J’aimerais rebondir sur knowledge graph :)
    A priori on peut utiliser des métadonnées pour modifier les attributs du knowledge graph. Comme le logo, les données de contacts (on peut mettre plusieurs contacts) et spécifier les réseaux sociaux sur lesquels on est présent. Mais je ne pense pas que ce paramétrage soit encore d’actualité. En tous cas, je (n’ai pas la chance d’avoir un knowledge graph sur la requête Google Elog Web alors que j’ai un sitelink. Pour avoir la chance d’avoir un espace knowledge il doit falloir un minimum de notoriété. J’en profite pour vous proposer un annuaire web gratuit avec modération en moins de 72H (vous pouvez backlinker n’importe quelle page web même du Google +): http://www.eboost.fr

  19. Salut à toi Alex, selon moi, un bon contenu actuellement est bien évidemment une solution à un problème pour le lecteur. Un contenu est optimisé selon les fondamentaux, ça c’est selon moi une simple optimisation pour que Google puisse LIRE notre page, pas la positionner. Donc juste l’indexer, en quelques sortes. C’est faux, bien sur, mais cela te permet de comprendre que Google ne positionne pas un article selon les fondamentaux uniquement (title, description, hn, image alt, , microdonnées, et j’en passe les meilleurs). Enfin, plutôt pour faire comprendre cela aux débutants ;-)

    Google actuellement, en 2016, positionne nos pages selon les TERMES, les mots en quelques sortes. Moi, je vois une page correctement optimisée (pour les lecteurs et pour Google) comme au centre un MOT CLÉ et autour une séries de termes / mots qui s’éloignent de plus en plus pour avoir un vocabulaire de plus en plus enrichis. Une magnifique page de roman, si tu veux, expliquant quelque chose. C’est une page de ce type qui pourrait être positionnée si le reste suit. Et c’est là qu’intervient le Knowledge Graph !

    Et ensuite, mis à part les termes qui sont le plus importants dans une page, il y a les commentaires qui impacts vraiment beaucoup le positionnement d’une page, mais également les partages sur les réseaux sociaux et le temps passé sur la page (taux de rebond).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.