Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Interview » Interview Sylvain Richard d’AxeNet

Interview Sylvain Richard d’AxeNet

Aujourd’hui, je vous propose cette interview SEO de Sylvain Richard, dirigeant d’Axenet. L’objectif est d’en connaître un peu plus sur Sylvain, mais également d’avoir son avis sur quelques points SEO : le not provided, l’author rank, l’outil de désaveu de liens, le référencement social.

Merci beaucoup Sylvain d’avoir accepté mon invitation et bonne lecture à tous.

Raconte-nous comment es-tu tombé dans le SEO. Comment as-tu fait pour être aujourd’hui aussi connu dans le monde SEO ?

Pour réussir ? j’ai couché ! :)

Plus sérieusement (mais j’ai l’impression d’avoir raconté cela 100 fois). J’ai commencé à réaliser des petits sites pour moi, ils étaient relatifs à mes passions (la moto entre autres). Et à l’époque, une fois que ma mère et mes amis avaient fait monter le compteur (oui, on mettait encore des compteurs visibles sur les sites) et bien il ne se passait plus rien.

C’était en 98/99, et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à m’intéresser à la visibilité sur les moteurs de recherche. Et puis au fil du temps, j’ai appris, j’ai testé, je me suis pris des raclées, j’ai retesté, et je continue toujours d’ailleurs…

Pour être connu (mais relativisons quand même), j’ai adopté une stratégie classique, faire parler de moi comme quelqu’un qui donne, qui explique, qui raconte ses expériences.J’ai donc lancé le blog AxeNet en juin 2008. J’ai toujours tenté de partager en restant humble, car personne ne détient la vérité dans ce métier. Au fil du temps, mes articles ont plu et la mayonnaise a pris.

Le référencement demande une veille constante. Comment organises-tu ta veille?

Pfiou, pour faire simple, je pense que le référencement n’est pas sujet à de grands changements rapides. Les fondamentaux restent les mêmes, il faut donc relativiser la notion de veille utile. Après, ce sont en effet de multiples petites bricoles, mais surtout le travail acharné qui font la différence.

Alors suivre les comptes Twitter de SEO est forcément une bonne chose, ne serait-ce que pour voir ce qu’ils publient sur leurs blogs. Des listes, il y en a partout, on ne va pas en refaire une.

SEO Camp, SEO campus, SMX..Où pouvons-nous te rencontrer ?

J’aimerai bien pouvoir rencontrer des tas de gens partout, mais je n’ai pas le temps. Je ne fais pas que du SEO, je gère une agence, cela m’oblige malheureusement à faire des choix. Alors pour cette année, ce sera encore au SMX. En général, je suis aussi présent aux soirées du forum Seosphère pour retrouver les copains.

As-tu quelques exemples d’idioties que t’as pu entendre concernant le seo ? Mythes ? Anecdotes rigolotes ?

Houla ! En vrac
– Il ne faut pas faire plus de 2 liens externes dans une page…
– Les EMD sont définitivement morts
– Une page de moins de 150 mots ne peut pas se positionner
– Pouvez-vous référencer mon site, je ferais les textes plus tard…
– Je voudrais être 1er sur le mot « bijoux » dans 2 semaines…

Quels sont tes projets pour cette nouvelle année ?

Arrgh, tu retournes le couteau dans la plaie, des projets j’en ai plein, mais le temps pour les réaliser c’est autre chose. On va dire 3 choses :

  • Refaire enfin le site de l’agence (ça fait 3 ans que c’est dans la todo list)
  • Vous faire une nouvelle formule d’articles sympa et ludique sur le blog AxeNet (l’idée date du SMX 2012, c’est Laurent Bourrely et Daniel Roch qui me l’ont donné sans le savoir, il faut que je m’y mette).
  • Sans doute me lancer dans le e-commerce pour moi-même. Un blog sympa sur les bijoux a déjà été mis en place pour occuper la SERP :) , mais bon, la non plus ce n’est pas gagné en terme de timing.

Quels sont les changements les plus importants pour toi du SEO 2013 ?

previsions-seoJe pense que le côté bourrin aura de moins en moins sa place. Google reste une machine, donc plutôt bête, mais son extraordinaire capacité de calcul rend le croisement de données de plus en plus facile.

Et vu que d’un autre côté on lui donne accès à un nombre grandissant d’informations en utilisant ses services, il devient de plus en plus facile de se faire piéger.

Je crois que lorsque l’on a à travailler sur un site destiné à être durable (la plupart des sites de mes clients sont comme cela), il faudra toujours se poser la question de savoir si une action peut être perçue comme exclusivement spammy, ou bien si elle à une autre justification. En gros, pourrait-on expliquer notre action à Matt Cutts sans trembler.

Je crois que l’on peut toujours optimiser, que l’on, peut toujours aller chercher des liens, mais cela devra être fait avec toujours plus de finesse. Ce sera donc plus long, plus difficile, mais l’imagination peut être une sacrée alliée…

Que penses-tu de l’Outil de désaveu de liens Google : bonne ou mauvaise chose pour le SEO ?

J’espère ne jamais avoir à m’en servir. Je ne sais pas si je raisonne comme un artisan, mais je préfère nettoyer à la main si c’est possible. J’ai tendance à penser que c’est plus durable.

Après, pour celui qui subit une attaque de négative SEO, cela peut être utile, j’ai croisé quelques exemples sur des forums US, je pense qu’ils n’avaient pas vraiment d’autres choix.

La stratégie netlinking après Pinguin : que faut-il faire, que ne faut-il pas faire ?

i-love-bloggingJe ne vois pas les choses sous cet angle. Dans un cas de guest blogging (un peu comme ici même si c’est une interview), si un lien est justifié, s’il permet de mieux comprendre un sujet, s’il est pertinent, il n’y a à mon sens aucune raison d’avoir peur.

Dernièrement, j’interviewais sur le blog AxeNet une référenceuse qui travaille sur la thématique du viagra. Et bien faire (entre autres) un lien vers son site me semble parfaitement naturel, c’était le sujet de l’article.

Je sais que certain ont pris peur face aux déclarations de mister Matt, mais il faut toujours relativiser, si un lien pue le SEO, il ne faut pas le mettre, si un lien est utile au visiteur, je n’hésiterai jamais.

Quelles solutions pour le not provided? Qu’en penses-tu de cette décision de Google?

Pour la solution, je la veux bien si tu l’as :)

Ce que j’en pense ? Que Google est le pire des hypocrites sur ce sujet. En résumé, sous couvert d’une soi-disant protection de l’utilisateur, il te cache les mots-clés en gratuit, mais il est tout à fait d’accord pour te les vendre en SEA (liens payants). Lionel Miraton dit cela plus crument que moi, mais je suis tout à fait d’accord avec sa perception.

Bref, c’est un moyen de plus de lutter contre le SEO et l’optimisation en inventant une belle histoire qui ravira le grand public qui n’y comprend rien. Les gens de Google peuvent alors afficher un beau panache blanc dans les interviews. C’est amusant, quand ils se font prendre par les autorités de protection des données de 6 pays d’Europe, on ne les entend plus…

L’Author Rank : le nouveau Page Rank ? Qu’en penses-tu ? Indispensable pour le SEO?

author-rankHumm… Dire que c’est le nouveau pagerank est à mon avis un raccourci. Je pense plus que c’est une corde de plus à l’arsenal des SEO. D’ailleurs, je trouve que cette idée de Google est plutôt judicieuse et bien ficelée. Un auteur reconnu peut en effet bénéficier d’un plus, quel que soit l’endroit où il publie. C’est à la fois une bonne chose pour lui et pour le site ou il intervient.

Disons que de manière générale, je n’arrive pas à envisager le SEO tout seul. Pour moi c’est un élément d’une stratégie plus vaste. Alors forcément, je trouve plutôt intelligent ce nouveau critère.

Si on transpose cela dans le monde réel, on va dire qu’une université qui a de bons profs qui font des conférences à droite et à gauche va bénéficier de cette notoriété. Cela me paraît juste (ce sont les universités qui les payent), mais cela bénéficie aussi aux profs (ce sont eux qui font le boulot).

Avec l’author rank et les signaux sociaux, qui sont maintenant des critères seo, penses-tu que nous allons vers un « référencement social » ? :)

Je pense que Google n’a pas le choix. Le web est aujourd’hui truffé d’outils sociaux. Si Google passe à côté, il est mort. Il est bien obligé de prendre en compte cette utilisation. D’ailleurs, on voit les efforts déployés pour pousser son propre outil Google plus (qui lui permet de nous piquer encore plus d’infos).

En complément, même si c’est faisable, il est plus compliqué de lancer 100.000 faux comptes Twitter que de créer 100.000 liens. Google peut donc plus facilement faire le tri dans ce qui est spammy.

Je pense depuis longtemps, le « bruit social » fait autour d’un site a une influence. Ne serait-ce que parce qu’à un moment ou un autre, les liens se retrouvent en dofollow sur certains sites. Je crois aussi au pouvoir de la marque ou de l’auteur, du fait de la citation.
Cela peut être indirect, j’ai par exemple constaté qu’un site qui bénéficiait de nombreuses requêtes sur son non (par exemple : AxeNet, Fnac, La redoute, babystock) bénéficiait plutôt d’un meilleur positionnement sur les requêtes plus généralistes (si le résultat est cliqué). Comme si sa notoriété générale impactait sa côte aux yeux de Google.

Et puis encore une fois, il n’y a pas que le SEO pour acquérir du trafic, avoir une présence sociale est donc à mon avis un plus indéniable pour une entreprise.

Quelques préconisations SEO pour 2013 ? Comment vois-tu l’avenir du référencement ?

search-engine-optimisationEncore plus qu’avant, je vois le référencement comme totalement intégré à un environnement plus vaste. Au quotidien, je rêve de voir mes clients me tenir informé lorsqu’ils vont faire une opération de RP, un truc promotionnel, une conférence, un lancement de produit, ou quoi que ce soit qui fait que l’on peut parler d’eux.

Si c’était à chaque fois le cas, je pourrais imaginer de nouvelles solutions pour acquérir des liens sur de nouveaux sites, faire parler d’eux de manière bien plus efficace sur le web et en retour faire gagner de la notoriété et de la popularité à leur site. Mes actions auraient alors une vraie justification, je n’aurais plus à ruser parfois pour obtenir des liens, je pourrais faire un compte rendu à Matt Cutts tous les soirs sans trembler dans mes chaussettes :)

En gros, ils bénéficieraient de mon savoir-faire en référencement, et moi je pourrais m’appuyer sur du réel, du concret, ce serait tellement beau…

Je crois donc que l’avenir du référencement passe par une belle communion entre le marketing, les community manager, les commerciaux, le SEA et Le SEO. Quand une collègue faisait remarquer l’autre jour sur twitter que du retargeting publicitaire l’amenait sur des pages produit ou il n’y avait plus de stock sur une boutique en ligne, je me dis qu’il y a encore du chemin à faire…

Merci Alexandra pour cette interview.
Sylvain Richard – de l’agence AxeNet

Sources photos : “Axenet : Personal Branding” & Images libres de droit, source pixabay.com.

GD Star Rating
loading...
Interview Sylvain Richard d'AxeNet, 4.6 out of 5 based on 17 ratings

29 réflexions au sujet de « Interview Sylvain Richard d’AxeNet »

  1. Si on pouvait réaliser tous nos projets… Meme avec des journées de 48H, ca ne changerait rien, c’est peut être le charme d’un projet, ne pas avoir le temps pour réaliser la plupart d’entre eux ^^

    Il va falloir que j’améliore ma visibilité sur Google+ si je veux ne pas être largué niveau author rank…

    Pour le not provided, Google et Adwords sont 2 entités différentes qui n’ont pas les même technologies, et Google n’a pas pour objectif de se concentrer sur cette nouvelle technologie. (Source Google) Foutage de gueule ? ^^

    J’en profite pour compléter l’article avec la fameuse liste de personnes à suivre : http://www.lereferenceur.fr/blog/qui-lire-et-suivre-pour-une-veille-seo-efficace/
    lereferenceur@améliorer sa visibilité avec un blog Articles récents..Vol d’article et contenu dupliquéMy Profile

  2. Merci pour cet super interview. Je lis le blog d’AxeNet depuis des années et j’adore le ton, mais cette interview me renforce dans mon idée et je suis fier de voir que je pense exactement de la même manière (à tout point de vue, c’est dire). L’approche du référencement faite par AxeNet et Sylvain Richard me semble très pertinente et permettra de durer grâce à des efforts minutieux et sans abus…

    Bravo en tout cas, je suis rassuré de lire des gens comme vous et j’espère que mon livre arrive à transmettre ce même modèle de message.

    Et Alexandra, tu vois que je ne suis pas le seul à penser du “mal” de Google à propos des “not provided”, souviens-toi de nos récents échanges à ce sujet ! :D Mathieu Chartier Articles récents..Interview de Romain Rissoan, spécialiste des réseaux sociaux et du R.O.I. sur le webMy Profile

  3. Toujours sympa ces petites interviews. Je ne suis pas encore certain de pouvoir participer au SMX, mais j’espère qu’on aura l’occasion de se rencontrer un jour Sylvain.
    Je partage ton analyse sur la plupart des points et j’aime beaucoup cette idée d’intégrer (réellement) le SEO à une stratégie plus vaste; l’idée que le SEO ne serait plus tout seul de son côté avec sa connotation parfois border line mais bien au service de la communication générale de l’entreprise.
    Cédric@Communiqués de presse Articles récents..La communication par SMS, un atout pour développer un businessMy Profile

  4. Encore une interview sympathique ! J’aimerais bien moi aussi “faire un compte rendu à Matt Cutts tous les soirs sans trembler dans mes chaussettes :)” mais je crois que c’est vraiment pas simple. Sinon je trouve que le site de l’agence axe-net même si un peu “viellot” niveau design est très efficace.
    Simon@blog d’un expat Articles récents..Hey GROS GOOGLE…My Profile

  5. S’il a une chose que je suis d’accord et que je comprend pas pourquoi les gens pensent cela ! c’est le mythe ” Une page de moins de 150 mots ne peut pas se positionner”. De nombreux sites internet misent sur les photos avec des pages sans une ligne de texte et uniquement des articles avec photos. Et ça marche très bien !

    Sinon ça fait toujours plaisir de voir les avis de grand SEO comme Sylvain Richard d’AxeNet

  6. Ca serait sympa de voir ce que donne les sites de Sylvain sur la moto 10 ans après ;) Comme toujours, beaucoup de pertinence dans ces propos qui finalement laissent à penser que faire du référencement ce n’est ni plus ni moins que faire de la communication et du marketing classique en ajoutant le fait qu’il faut savoir l’expliquer à un algorithme.
    Nico@investissementmalin.fr Articles récents..Investir au Brésil, malin ?My Profile

  7. Aller et un gourou SEO de plus à ton tableau de chasse. Perso, je suis un super fan de sylvain autant pour sa vision du référencement naturel que pour son franc-parler unique et corrosif à souhait. J apprécie d autant plus son côté très humble, il gère grave mais toujours sans se la péter… Ce qui n est malheureusement pas le cas de tous les experts SEO… ;)

  8. Je reste un addict du blog axe-net, j’aime le ton donné et les information partagé. Mais surtout sa vision du SEO, toucher au design du blog d’axe-net risque de perturber plus d’une personne ;) les habitudes ont la vie dure.
    olivier@Agence web et communication Articles récents..Guide des spots Kitesurf & Windsurf MéditerranéeMy Profile

  9. Hello vous deux,

    Très bonne interview, on comprend vite que Sylvain manque de temps pour faire tout ce qu’il voudrait et qu’il a encore des projets à nous sortir !
    En tout cas très bonne vision du Seo avec de bon conseils à prendre en compte.
    Arnaud@table basse Articles récents..Comment nettoyer une table basseMy Profile

  10. En voilà une interview intéressante et agréable à lire !

    En ce qui concerne les idioties en SEO, je pense qu’il faut quand même distinguer différents profils : les débutants qui ne cessent d’apprendre et de corriger leurs erreurs (ça arrive de penser quelques chose et de se rendre compte par la suite qu’on s’est trompé ou que les règles ont changé), et ceux qui se prennent pour les dieux du SEO, hermétiques aux conseils et avis des autres, fonçant droit dans le mur.

    Pour ma part, j’ai depuis peu commencé à rédiger ce qui me passe par la tête sur mon blog en matière de SEO. Je n’apprendrai rien à personne en disant que ce qui était valable hier ne le sera pas forcément demain, par contre, parmi les idioties que Sylvain cite, qui sait, peut-être qu’un jour elles ne seront plus des idioties ;-) !

    Sylvain, dans tes projets, “refaire le site de l’agence”, pourquoi pas mais c’est plutôt efficace comme ça alors pourquoi vouloir changer ? La preuve, ça fait des années que ça traîne alors peut-être qu’il faut le laisser comme ça ;-) !

    A propos du “référencement social”, je suis absolument d’accord quand tu dis “il n’y a pas que le SEO pour acquérir du trafic, avoir une présence sociale est donc à mon avis un plus indéniable pour une entreprise.” et d’ailleurs, sur twitter, au lieu de mettre l’URL d’un site dans la partie “site web”, il vaut mieux la mettre dans la partie “description” en dofollow ;-) (j’apprends rien à personne mais comme quoi, il ne faut pas négliger les réseaux sociaux, outre les tweets, entre autres, il y a toujours du bon à prendre).

    A la question de l’avenir du référencement, je pense qu’il ne cessera de nous surprendre, en bien ou en moins bien, et qu’il faudra toujours rester aux aguets (oui je sais ce n’est pas une nouveauté mais bon, que pouvons-nous répondre d’autre finalement ?) :-) .

  11. @ Olivier
    Le blog changera surement, mais ce n’est pas de lui que je parle, c’est du site.

    @ Cyn
    Bein non, ça ne marche pas comme on voudrait.
    Le site fait gamin, il ne correspond pas à ce que l’on fait ou à ce que l’on sait faire. Il n’est pas non plus en cohérence avec le discours de simplicité que l’on promeut. Il n’est d’ailleurs plus mis à jour depuis des lustres.
    Bref, il est complètement has been et reflète ce qu’était AxeNet il y a 6 ans, mais nous avons changé.

    Du coup, nous ramassons un volume pas croyables de demandes tordues par des gens qui n’ont pas un sou. Il faut donc que nous prenions le taureau par les cornes, aujourd’hui, c’est quasiment exclusivement le blog qui draine les clients intéressants, ceux qui savent qu’on ne se lance pas en e-commerce avec 3000 euros et qu’un travail SEO ne se fait pas avec 300.

    Bref, le site va être très très largement simplifié pour aller à l’essentiel.

  12. @Sylvain : je ne trouve pas du tout que le site est “gamin”. Après, pour les demandes tordues, pas sûr qu’un design change la donne mais bon, un coup de frais ne fait jamais de mal c’est vrai :-) . Hâte de voir le changement !

  13. Excellent article.

    Je suis un fervent lecteur du blog axe net depuis de nombreuses années et Sylvain est toujours aussi passionnant avec son style et son humour.

    Je suis 100% d’accord sur les exemples de mythes cités car ayant fait l’expérience pour plusieurs.

    J’attends de voir aussi le nouveau design (je le trouvais sympa pour ma part : simple et agréable visuellement).

    Merci Alexandra pour cette Interview très intéressante.

    Florian
    Florian@vmi Articles récents..La vmi (ventilation mécanique par insufflation), Qu’est ce que c’est ?My Profile

  14. Encore une fois, c’est une interview très intéressante.

    Merci à toi de l’avoir partagé et à Sylvain d’avoir joué le jeu, d’autant plus qu’il doit très certainement avoir un emploi du temps bien rempli…

    Je le rejoins tout à fait lorsqu’il dit que l’Author Rank est une idée judicieuse et bien ficelée de Google. Après, pour ce qui de son importance, seule l’avenir nous en dira plus. Mais tout laisse croire qu’il devrait à terme jouer un rôle prépondérant, en particulier ce récent retour d’expérience : http://www.yves-weber.net/cas-decole/referencement-seo-author-rank-preuves-de-utilite-un-crash-test-involontaire. Quant au fait que les clients doivent être sensibilisés au SEO et impliqués, c’est également tout à fait vrai. Si les agences doivent oeuvrer en leur faveur, eux doivent se mobiliser pour leur donner les moyens d’atteindre leurs objectifs. C’est donnant-donnant !
    Ben@annuaire e-commerce Articles récents..Des cadeaux pas chers pour toute la famille !My Profile

  15. Dans l’article, tu dis qu’il faut coucher, mais tu ne dis pas avec qui.

    C’est toujours difficile de réaliser tous ses projets perso, parcqu’à moment donné il faut manger aussi.

    Avant que les guest blogging ne soient vraiment atteint, je pense que google ferait d’abord le nettoyage sur les commentaires et forums et autres.

    Le not-provided c’est lorsque tu sonnes chez quelqu’un et qu’il te répond qu’il n’est pas là et qu’il a enlevé son nom de la sonnette et de la boite au lettres. Si tu dis qu’il a gagné au loto, il les remet.

    l’author rank, c’est bien, mais je trouve que c’est bête qu’ils aient pas pensé à en faire un pour les pages entreprises.

    Il manquerais pas un peu de baume ??
    jessyseonoob@Jimi Hendrix style Articles récents..Le contenu c’est comme un solo de guitare d’hendrixMy Profile

  16. @Aurele : On veut des noms ^^
    Mais bon après c’est pareil dans tous les metiers. On ne voit pas ce que dans le monde du web. C’est comme ca.

    @Adam : On ne peut pas tout nettoyer, mais beaucoup conseille de nettoyer le maximum manuellement. Après beaucoup disent que c’est moyen d’utiliser cet outil, mais a ma connaissance il n’y a pas vraiment eu d’études, non ?

  17. @lereferenceur –> ah je suis pas le genre à balancer des noms. Tout le monde le sait…En plus c’est dommage, parce qu’ils n’ont pas besoin de cela à vrai dire…

  18. Cours de philoseophie :)
    Sylvain, tu parles de croisement de données (ce qui occupe une bonne partie de mon cerveau en ce moment), que penses-tu de jouer au même jeu que Google, effectuer toutes ses actions SEO en mode Zorro ? Un proxy pour l’ip, un faux who is … Devenir un SEO “NOT PROVIDED” :) ?
    Evidemment, ça oblige à se passer de certains services de GG …
    Samy@Agence web Articles récents..Rédaction web : quelques erreurs grammaticales courantes à éviter !My Profile

  19. “Sa Vie, son Oeuvre”, avec en prime son Idéal… Alexandra a encore réussi le tour de force de faire exister un character du SEO en dehors, en l’occurrence, de son illustre blog et de son mal-aimé site (par lui seul).
    Et le truc, c’est que cela lui donne la consistance d’un personnage de roman.. au rayon SEO bien sûr, mais pas seulement, avec en plus une dimension psychologique: Sylvain faisant la quête de la vérité recherchée du référenceur qui ne serait autre que le grand prêtre faisant communier les métiers du marketing, de l’informatique et des relations humaines.
    Bref un boulot de moine alliant des missions aussi disparates que la poursuite du story-telling authentique, l’amour du travail acharné de très longue haleine et de vieille veille sans fin, la prescience d’idées révolutionnaires de com telles l’author rank ou la citation mais aussi la lutte contre la mauvaise conscience et l’hypocrisie d’un modèle de gratuité vendu à l’argent par not provided interposé.
    Allez, le référenceur moderne est (pas) né (de la dernière pluie).
    Et même si le chausseur est toujours le plus mal chaussé, le site d’Axe vous mettra toujours au parfum…

  20. Un sujet intéressant qui vient s’ajouter aux précédents! D’accord aussi sur le fait qu’il faut faire connaître la SEO à ceux qui demandent les services d’un pro pour qu’ils puissent au moins avoir une certaine visibilité sur le sujet et qu’ils n’espèrent pas non plus la lune quand ce qu’ils demandent n’est atteignable que sur le long terme.

  21. @ Samy
    Les services de Google, j’essaie de m’en passer de toute façon :-)
    Sinon, si j’étais black hat, je pense que j’appliquerais tout ce que tu évoques.
    Maintenant, la mise en oeuvre n’est pas vraiment simple, du coup, j’ai laissé tomber.
    Je suis juste un peu parano et j’avoue que je vide mes cookies et mon historique du navigateur lorsque je veux me connecté à un service Google par exemple. Pas la peine qu’il voit sur quels sites je suis allé pour faire des échanges de liens :-)

  22. Une interview inintéressante. Le blog axenet est un blog que je fréquente et lis de puis plusieurs années.En tout cas je partage la vision du Seo qui repose sur des actions méticuleuse sans abus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.