Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Référencement » Interview Stéphane Briot – auteur de “Bien utiliser son blog” éditions Eyrolles

Interview Stéphane Briot – auteur de “Bien utiliser son blog” éditions Eyrolles

Salut les jeunes et les moins jeunes 😊

Me voilà de retour avec une interview cette fois-ci. J’accueille cette semaine Stéphane Briot, l’auteur de « Bien Utiliser Son Blog », sorti aux éditions Eyrolles. Je vous ai présenté le livre en début de semaine, j’ai trouvé tout à fait sympathique et logique de poursuivre le dialogue avec l’auteur. 😊

J’ai posé 3 types de questions à Stéphane, des questions personnelles – bon, il ne s’attarde pas trop là-dessus 😉 – des questions concernant son expérience en tant qu’auteur et bien évidemment des questions sur le blogging. Bonne lecture !

Ps : Cette année je me suis lancée comme défi de lire 10 livres. « Bien Utiliser Son Blog » que j’ai lu et présenté cette semaine  c’est mon premier livre de l’année. Vais-je tenir le rythme ? Et vous, quelles résolutions, quels défis pour cette année ? :)

Retrouvez Stéphane sur son blog et sur Twitter @4h18

Questions sur Stéphane, L’homme :)

Qui es-tu ?

Je suis moi. Et crois-moi, c’est un boulot à temps plein !! Je suis passionné, gourmand, curieux, intègre, franc (ce qui me joue des tours, mais tant pis, j’assume). Je suis comme tout le monde et en même temps, très différent. Un type normal.

Raconte-nous ton parcours professionnel

Chaotique, c’est le mot. En même temps, nous sommes nombreux dans ce cas. Je n’ai jamais su ce que je voulais faire. À 17 ans, je détestais l’informatique. À 27 ans, c’est devenu mon métier, par passion. Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis.

À 33 ans, j’ai eu envie d’être. d’Être Moi (poke @CamilleGillet). Alors, avec le concours de ma femme, je le suis devenu. Et je continue de me découvrir.

Énumère-nous trois choses dont tu es particulièrement fier !

Mon parcours, ma Femme, ma Fille.

Questions sur Stéphane Briot, l’auteur

Auteur de « Bien utiliser son blog » aux éditions Eyrolles : comment es-tu arrivé à rédiger un livre ?

L’éditeur est venu me chercher sur le Salon des Entrepreneurs en 2016. Je n’avais ni prévu, ni envie d’écrire un livre sur le blogging. À mon sens, tout est déjà en ligne, et plus encore aujourd’hui (même les pires conneries sur le sujet sont encore en ligne et bien visibles).

Je l’ai fait, par pure “utilité”. Je me disais que cela pourrait m’être utile pour avoir accès à des conférences, et ce fut le cas. Je donne de plus en plus de conférences, et là, oui, je m’éclate vraiment.

Que t’as apporté et t’apporte cette expérience d’auteur ?

En tant que tel, rien. Quand tu passes des heures à écrire pour un blog, écrire un livre, bon, ce n’est pas un exploit. Le truc, c’est de structurer un peu plus et faire en sorte que ton ouvrage ne soit passé de mode dans les 6 mois qui suivent sa sortie. Raison pour laquelle je n’ai pas creusé plus avant certains sujets.

As-tu connu le syndrome de la page blanche ?

Jamais. Enfin, pas de mémoire. J’ai toujours un truc à dire. Je passe beaucoup de temps à observer, de fait, j’ai toujours un petit quelque chose à écrire.

Si tu devais faire une autocritique du livre, ça serait … ?

J’aurai aimé approfondir la relation entre le blogueur et son blog. Cependant, là, on serait plus parti dans le développement personnel. C’est le sujet que je vais traiter fort en 2018.

Questions #Blogging

Tu parles souvent de passion et engagement, quels autres atouts nécessaires pour tenir un blog ? ?

Le courage d’être soi. Si t’as pas le courage d’être toi, pas la peine. Tu vas faire du mièvre, de la merde, t’emmerder et emmerder le monde. C’est bon, dans le domaine du chiant, on a déjà un max de contenus sur la toile. Merci de vous épargner et de nous épargner.

Qu’est-ce que te parait le plus compliqué finalement dans une aventure blogging ?

Être soi. Et ne pas copier connement ce que font d’autres. On s’en fou des copies. On veut du “VOUS”.

Parle-nous du syndrome de l’imposteur.

Ah ce fameux syndrome. En gros : ne pas se sentir légitime dans ce que l’on fait. Ce qui a deux conséquences :

La première, c’est bien de se remettre en question et de ne pas se prendre pour le Dieu.

La deuxième, si a vous empêche d’avancer, à quoi ça sert ? Rien de bon.

Vous ne serez jamais parfait (je vous raconte comment je galère pour rester au niveau de perfectitude qui est le mien), acceptez-le, et faites votre job, point.

En trois étapes, comment être visible avec son blog sur les réseaux sociaux ?

De nous jours, facile : Bullshit, bullshit et encore bullshit. Pas de quoi.

Le storytelling : à la portée de tous les blogueurs ?

Oui, nous avons toutes et tous une histoire à raconter. Et n’allez pas croire que les gens s’en foutent, au contraire ! Ils raffolent des histoires.

Tu évoques dans ton livre la notion de « lead nurturing », peux-tu en dire plus à ce propos ?

En gros : filer à “bouffer” à vos lecteurs. Débrouillez-vous pour leur filer quelque chose d’utile, de drôle, quelque chose qui les fassent réfléchir.

De même pour la notion de « lead magnet » : objectifs, intérêts, stratégies ?

J’suis mal à l’aise avec ce truc. J’en parle dans le bouquin, parce que cela fait partie des grandes techniques de captation d’email. En gros, on fait un ebook, et on l’échange contre l’email d’un visiteur pour ensuite le bastonner d’email de vente.

Le but est de jouer sur la recevabilité : je t’ai filé un super truc gratos, à ton tour de faire un geste.

Souvent; l’ebook est un condensé de trucs déjà connu, donc, c’est de la merde en barre. Et parfois, on tombe sur un bon contenu. C’est la loterie.

En revanche, derrière, c’est cousu de fil de blanc : tu te chopes tout un tas de mails à la con pour des produits miracles en tous genres. Une plaie.

Le Seo et le contenu, le duo gagnant pour un blog ?

Ce fut le cas. Ca l’est moins, je pense. Attention, je ne dis pas qu’il faut oublier le SEO. Je dis que ce n’est pas la seule solution.

Le but est d’être visible. Alors, à vous de choisir : blog, vlog, réseaux sociaux, conférences… Un mix de tout cela ? À vous de tester.

Pour finir, quels conseils donnerais-tu aux nouveaux blogueurs ?

Quel est ton message ?

Qu’as-tu à dire ?

La même chose que les autres ? Ne perds pas ton temps. Tais-toi ! TU vas économiser ton temps, ton argent.

Tu as un truc à dire, une expérience à partager ? Tu as envie de te lancer, non pas parce que c’est la mode ou qu’un abruti t’y pousses ? Alors fonce ! Prends les gamelles et les victoires, et avance. Tu finiras par trouver ta place.

GD Star Rating
loading...
Interview Stéphane Briot - auteur de "Bien utiliser son blog" éditions Eyrolles, 4.8 out of 5 based on 4 ratings

5 réflexions au sujet de « Interview Stéphane Briot – auteur de “Bien utiliser son blog” éditions Eyrolles »

  1. Merci pour cette recommandation, je me lance aussi dans le blogging et j’avoue que le syndrome de la page page arrive assez souvent mais quand on parle d’un sujet qui nous plaît, on arrive à contourner le manque d’inspiration. Il faut aussi avoir un nature curieuse pour toujours trouver les astuces ou les bon conseils qui pourront nous démarquer des autres pour des sujets plus communs. Tout un art ! :)

  2. Merci pour cette article, niveau production de contenu as tu une idée de ce que Stéphane arrive à produire par semaine. (c’est pour me faire une idée de ce qu’un pro attaché à la qualité arrive à produire)

  3. J’adore la réponse comment être visible avec son blog sur les réseaux sociaux ?
    – Bullshit, Bullshit, Bullshit.
    Tellement drôle, mais tellement vrai également…

  4. @Pierre : tout dépend de la semaine, de l’envie, etc…
    Au plus “fort” je peux produire un contenu par jour.
    Au plus “faible”, un par mois.
    Et à vrai dire, je n’ai jamais attaché d’importance au rythme de publication.
    Ce qui m’a toujours intéressé, c’est ce que j’ai à dire, pourquoi, et créer un lien avec mes lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.