Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Interview » Interview Eve Demange, rédactrice web

Interview Eve Demange, rédactrice web

Eve_demange1Accueillons aujourd’hui cette jeune femme, motivée, courageuse et passionnée par son métier de rédactrice web  : Eve Demange.. Eve est responsable du blog plume-interactive.

J’ai invité Eve pour faire sa connaissance, mais également pour parler du métier de rédacteur web et des principales évolutions du métier. Eve est très très bavarde, alors je raccourcis mon introduction. Je vous souhaite bon courage : armez-vous de patience. Lire l’interview ça va vous prendre du temps, mais c’est très intéressant, croyez moi :) Bonne lecture !

Questions sur Eve …

Qui est Eve ?

pomme-eveCelle qui a croqué la pomme Ouarf :-D

Eve Demange, conceptrice rédactrice web freelance, enragée des mots depuis l’enfance.

Partage son temps entre sa petite famille (3 garçons quand même, et mon homme), les projets web et l’écriture de romans.

Raconte-nous un peu ton parcours professionnel.

J’ai fait un DESS d’Edition à la Sorbonne Nouvelle après une Maîtrise de Lettres Modernes. Il fallait faire un stage et c’est comme ça que j’ai atterri chez BOL.fr, Bertelsmann On Line. C’était la première librairie en ligne avant Amazon en 1998. Il y avait là une bande de jeunes dingues bouillonnant d’idées nouvelles. J’ai adoré la créativité, le grand vent qui soufflait sur le monde du travail à ce moment-là. Tout semblait possible dans le web, on se sentait à l’avant du bateau.

Comment es-tu tombée dans la rédaction web?

Exactement à ce moment là ! Mes copines du DESS d’Edition raturaient des kilos de lignes derrière des buildings de copies. Parfois elles faisaient des photocopies en attendant de pouvoir toucher un manuscrit. Chez BOL, nos boss avaient 5 ans de plus que nous, on travaillait avec des designers. On inventait des jeux pour attirer les internautes. On écrivait des revues littéraires pour le site web, des newsletters. Je m’éclatais ! L’édition est un monde passionnant. Mais les places sont chères. Il faut être patient pour creuser son trou. Je n’étais pas patiente, je voulais créer, imaginer, inventer :) Et le web, c’est le parfait endroit pour ça.

Qu’est-ce que t’aimes le plus et le moins dans ton métier ?

Ce que j’aime le plus : écrire, la relation avec mes clients, travailler en équipe avec un designer web ou une agence d’ergonomie géniale, ou avec des référenceurs sensibles à la cause éditoriale comme Yann Lemort ou Aurélien Bardon par exemple. J’aime quand ça bouillonne, quand il nous vient cinq idées à la minute ! Une bonne équipe avec des compétences complémentaires et une grande qualité d’écoute, c’est le bonheur.

Ce que j’aime le moins : relancer les mauvais payeurs dont certains organismes qui ont pignon sur rue, la solitude du statut de freelance. Dans les moments de doute, c’est parfois difficile.

Ta plume est toujours interactive ? Bon, je sors :)

Yes, toujours interactive :)

plume-interactiveJ’écris aussi des romans. Celui du moment (ça fait 4 ans quand même) a eu la chance d’obtenir la bourse d’écriture du Centre National du Livre en 2013. J’ai déjà écrit un premier jet de 240 pages et j’ai prévu une deuxième session d’écriture en septembre 2014.

L’écriture de roman m’offre une grande liberté créative et ça nourrit mon travail de conception rédaction web.

Énumère-nous trois choses dont tu es particulièrement fière !

  • Etre présente auprès de mes enfants
  • Travailler pour de belles entreprises comme Nature & Découvertes, avoir participé à la création de FemininBio
  • Enseigner la Stratégie de contenu web à Paris Ouest

Le rédacteur web et son métier..

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes rédacteurs web ?

redaction-webGarder la flamme qui a mené à l’écriture. Aller toujours vers la créativité, l’imagination. Ne pas brader ses services. Un bon texte utilise les mots justes pour décrire une situation correctement analysée. Savoir choisir les mots, ce n’est pas donné à tous et ça demande beaucoup de discipline. Un bon rédacteur web, une bonne rédactrice web, ce n’est pas facile à trouver même si tout le monde pense savoir écrire.

Quelles sont les principales qualités et compétences qu’un rédacteur web doit absolument avoir ?

Principales qualités : être tenace, rigoureux, passionné par son métier, humble, empathique et souriant. Les compétences suivent. Il faut surtout beaucoup travailler pour sortir un bon texte. Mais certains concepteurs rédacteurs web ont vraiment  l’art de la formule, des éclairs de génie.

Quelles sont les principales évolutions du métier de rédacteur web ?

La rédaction a longtemps été la cinquième roue du carrosse web. Le référencement a mis en lumière l’importance de l’écriture et du choix des mots(-clés). Mais en réalité, les moteurs ne font que tenter de reproduire l’intelligence humaine. Nous articulons notre pensée, nos émotions avec le langage. Les mots sont vitaux pour la compréhension de notre monde, pour l’échange. Il a fallu la rigueur mathématique du référencement pour que les business men s’en rendent compte !

A l’ère des outils de publication comme WordPress, les bons rédacteurs web voient leur métier prendre de la valeur. L’identité, la ligne éditoriale, le ton rédactionnel permettent de se démarquer sur un marché où les sites web tendent à se standardiser.

La stratégie de contenu web

Comment mettre en place une bonne stratégie de contenu web ?

rédiger-webOulala ! Je donne un cours de 20h sur ce sujet là à l’université de Paris Ouest et mes étudiants trouvent ça encore trop court. Ca va être compliqué de résumer en quelques lignes. A mon avis, nous parlons de stratégie de contenu web, mais il faudrait plutôt parler de stratégie d’information globale pour l’entreprise.

En ce qui concerne le web, pour mettre en place une bonne stratégie de contenu, il faut prendre son temps, réfléchir aux objectifs du site, à son identité. Ensuite, il faut une bonne équipe et une organisation solide pour réaliser ce que l’on a imaginé.

Quels sont pour toi les facteurs clés de succès pour une stratégie de contenu web réussie ?

Une réflexion poussée en amont, une bonne équipe web gérée par un responsable éditorial éclairé, des dirigeants sensibilisés à l’importance du contenu web dans le succès de leur entreprise sur le web, des tableaux de bord efficaces et suivis

Quelles règles éditoriales faut-il absolument respecter pour plaire aux deux cibles d’un site internet : les lecteurs et les moteurs de recherche ?

Il faut s’adresser d’abord aux lecteurs, les moteurs ne font que les suivre. La première règle éditoriale c’est de se poser les bonnes questions :

  • « Qui sont mes lecteurs et de quelles informations ont-ils besoin ? »
  • « Qui suis-je et comment je traite l’information de manière originale par rapport à mes concurrents ? »
  • « Quels sont les objectifs de mon site et comment le contenu va-t-il les soutenir ? »

Les mises à jour de Google et leurs impacts sur la rédaction web..

google-panda-penguin-hummingbird

Source : dynastictech.com

L’arrivée de PANDA : qu’a-t-elle changé pour la rédaction web ?

Rien, je prônais déjà la création de contenu original et intéressant avant. C’est ça qui est bien avec la pratique SEO chapeau blanc : elle est pérenne ;-)

Comment Hummingbird a changé tes habitudes dans la rédaction web ?

Là par contre, j’ai fait évoluer ma méthodo. Je travaille le contenu non plus autour de mots-clés mais en prenant en compte l’intention des internautes, sur des thématiques fortes pour les requêtes génériques et sur des mots-clés puissants en SEO sur des requêtes d’achat précises.

Avec le Not Provided, le Keywords Tools qui ferme ses portes comment choisir ses mots-clés?

D’après un certain Olivier, auteur d’un best seller que les référenceurs connaissent tous, Google serait en train de réaliser que le « not provided » pose de réels problèmes aux professionnels du web (Ah bon ?). L’entreprise américaine travaillerait sur une nouvelle offre (payante=chère) pour pallier au problème. Ces infos ne sont pas officielles, nous attendons.

Ceci dit, Google Keyword Tool donne déjà beaucoup d’informations utiles. Si on complète avec une analyse de la concurrence et l’analyse des besoins de ses propres internautes/lecteurs, les retours des vendeurs pour un site e-commerce, on a déjà une source d’informations importante et pas mal de grain à moudre.

Rédaction web et référencement

Que penses-tu des techniques style storytelling ou inbound marketing ?

StorytelingJ’adore !

Mais pour moi ce n’est pas nouveau. On raconte des histoires depuis la nuit des temps pour toucher ses interlocuteurs, faire passer des idées ou pour mieux vendre sa sauce. L’inbound marketing pour moi, c’est du linkbaiting. Et le linkbaiting existe depuis les débuts du web. Je fais un lien vers cette page parce que le contenu me plaît, m’intéresse ! En vrai c’est l’essence du web, la toile en anglais.

Comment optimiser le contenu de son site pour améliorer son référencement ?

Embaucher un rédacteur web :)

Quel est pour toi le principal critère ?

Que le lecteur trouve l’info, qu’il ne quitte pas le site mécontent au bout de 0,20 secondes.

Rédaction web et référencement : même métier ? Je voudrais avoir ton avis

Non pour moi, ce n’est pas le même métier mais les deux sont très complémentaires. Nous avons eu cet échange avec Olivier Andrieu aux Journées du contenu web en mars à Lille. Olivier pense que l’on peut être un bon rédacteur et un bon référenceur à la fois, je suis plus sceptique. C’est déjà difficile d’être un rédacteur web,… je veux dire, un vrai bon rédacteur web qui jongle avec les idées, qui savoure les mots avec gourmandise. Si en plus il faut cumuler les compétences techniques d’un référenceur, ça devient franchement compliqué !

Pour moi, un bon référenceur a le nez dans les chiffres, il suit la progression des positions sur les mots-clés, le maillage de liens entrants, la qualité technique du site web et la qualité des textes (balises comprises). Le rédacteur web a le nez dans les mots, l’information, la ligne éditoriale web. Il doit donner envie de lire, être intraitable sur les sources, l’orthographe, l’intelligence de l’analyse, la qualité de l’écriture, le style, le choix des mots. On ne peut pas avoir les yeux partout.

Gilles Ghesquière, fondateur de Nomade et associé de FemininBio, avait la citation parfaite pour ça. Il disait : « chacun son métier et les vaches seront bien gardées ».

Penses-tu que la rédaction web est le principal critère pour un bon référencement ?

Non, il faut que le site soit propre techniquement, que les mots-clés soient bien cernés, que les balises soient bien installées, que le maillage des liens soit bien fait.

L’analyse sémantique, qu’est-ce que c’est et comment cela peut aider le seo ?

L’analyse sémantique permet d’analyser finement le vocabulaire employé par les internautes pour chercher les informations sur les moteurs (externes comme Google  ou internes). C’est un travail préalable à la rédaction web et c’est indispensable si l’on veut travailler de manière efficace.

Comment mettre en place un audit éditorial web et pourquoi ?

Appeler un bon rédacteur web/rédactrice web (qu’on aurait dû embaucher à la base pour éviter de se traîner un mauvais contenu).

Penses-tu qu’une charte éditoriale est obligatoire ?

ligne-editorialeOui je pense que c’est indispensable, même si l’on n’est pas obligé d’écrire 70 pages.

Les grosses chartes éditoriales, personne ne les lit jamais. Ce n’est pas adapté à la vitalité du web. Un site change chaque jour, trop de cadre peut freiner cette énergie.

Mais il est nécessaire d’avoir les idées claires avant de commencer à écrire. 4 pages ça peut suffire à caler l’identité d’un site web, la cible, les objectifs, le projet et l’angle des infos. La difficulté, c’est de prendre le temps de réfléchir, ne pas faire dans l’urgence. Il faut savoir résister à la pression du faire pour mieux travailler ensuite.

Comment rendre son contenu visible sur la toile ?

Proposer de l’information utile, intéressante, drôle, étonnante. Se démarquer par l’originalité de la forme. Communiquer en proposant, sans agresser. Faire preuve de régularité, de sérieux et de rigueur. S’investir dans ses textes, dans le choix des mots. Ca finit toujours par payer.

Peux-tu nous donner quelques astuces pour recycler ses contenus ?

Commencer par faire un inventaire pour y voir plus clair, ensuite récupérer ce qui n’est pas trop périmé et qui peut servir à étoffer un nouveau dossier. Muriel Vandermeulen a une formidable expression pour décrire le principe : « recycler du contenu c’est comme récupérer des vieux restes dans le frigo et préparer un plat-de-la-mort-qui-tue. » Voilà, c’est tout à fait ça :)

Quels outils utilises-tu pour la rédaction web ?

Mon cerveau, mes doigts pour taper sur le clavier ;-) Google Keyword Tool, principalement, Google Analytics.

Que penses-tu de la conclusion : “un texte réalisé par un outil de génération de contenu est plus qualitatif que la rédaction web faite par un rédacteur” suite à la conf de Claude de Loupy – seocampus paris 2014 ?

offresJ’en pense que ça vient d’un commercial qui vendait sa sauce au SEO Camp’us : des textes créés par des ordinateurs et vendus à bas prix.

C’est sans doute possible pour des articles très formatés comme les résultats de match de baseball ou les fiches produits techniques par exemple. Quoique. Les exemples montrés lors de la conférence n’étaient pas parfaitement au point. Les textes présentaient des fautes de syntaxe et des problèmes de sens.

Dès qu’il s’agit de créer, de transmettre, d’informer, d’imaginer, de faire rire ou d’émouvoir dans un texte original, les machines sont larguées. L’intelligence humaine invente en permanence. Elle est vive, mouvante, insaisissable, complexe, désordonnée, joyeuse, piquante ou sombre. Les machines ne savent pas faire ça.

Le jour où la citation de Claude Loupy sera vraie, l’humanité entière aura du souci à se faire. Un bon sujet de roman :)

GD Star Rating
loading...
Interview Eve Demange, rédactrice web , 4.7 out of 5 based on 15 ratings

13 réflexions au sujet de « Interview Eve Demange, rédactrice web »

  1. Jamais senti autant d’emphase à propos du pouvoir des mots au pays du SEO.
    Oui, le storytelling et le linkbaiting sont juste des concepts marketing recyclés ad libitum par des pubards en mal d’imagination (ou de thunes).
    Oui, soyons heureux du fait que Google ait érigé le contenu en valeur refuge.
    Mais par contre une rédactrice allumée aura par définition toute la curiosité nécessaire pour élargir sa palette de spécialités. Alors si, une journaliste web qui a le feu est en puissance une référenceuse étoilée top chef (ce n’est pas quelques balises, liens et lignes de code qui remplaceront le verbe…)

  2. Interview très intéressante. Un point que j’aurais aimé éclaircir c’est le temps de rédaction que prend en moyenne un article de x mots. J’ai toujours le sentiment de me trouver quelque peu lent lorsque je rédige un article entre la recherche, les modifications, les corrections.. Ça peut être embêtant, car c’est aussi à sa productivité que l’on mesure la qualité d’un rédacteur (ou qu’un rédacteur freelance peut vivre de son travail), non ?

  3. Merci Alexandra pour cette occasion unique de saouler tes lecteurs avec l’écriture web :-)

    @Mathieu tout dépend de ce que vous écrivez. Pour un article ou un dossier, mieux vous connaîtrez le sujet, plus vous serez rapide. Bien énervé, on doit pouvoir écrire 4 à 5 bons articles de 1500 signes par jour. Mais les rédacteurs/trices ne sont pas des machines…

    Pour les textes d’une page d’accueil, je passe parfois plusieurs jours sur quelques lignes et la réflexion peut m’occuper même tard le soir…

  4. La rédaction web est le principal critère pour un bon référencement ? Etant pas spécialiste je répondrais Oui sans hésitation, le rédacteur web doit s’adapter aux nouvelles mises à jour de Google et aussi aux exigences des clients ;-) qui préfèrent que le rédacteur ait au moins une bonne connaissance en SEO
    Enfin un petit éclaircissement sur Hummingbird ?

  5. Personnellement je félicite les rédacteur web, car il n’est parfois pas facile de travailler sur des sujets imposés. Je serais effectivement interessé par le temps moyen que prends la rédaction d’un article type de 500 mots, hors recherche. Je pense être beaucoup trop lent !

  6. Article très instructif !
    Pour réagir à ceux qui s’interrogent sur le temps pour écrire un article de 500 mots, je ne pense pas être spécialement lente, pourtant ça me prend quand même une bonne heure… (hors recherche)
    Mais je veille à faire du qualitatif donc je suis exigeante sur mon contenu, ce qui explique peut-être cela. J’aimerais pouvoir être plus rapide !

  7. Interview très intéressante comme d’hab’. Elle met en lumière une chose : web ou print, quand on sait écrire, quand on réfléchit à l’offre éditoriale des sites web et qu’on apporte une plus-value, normalement (je me garde bien d’être trop catégorique), ça apporte un vrai plus en terme de référencement. Faudrait juste que les têtes pensantes du marketing se rendent compte d’une chose : écrire juste ce n’est pas donné à tout le monde, ça s’apprend.

  8. Interview très intéressante sur l’importance du SEO, les stratégies pour augmenter l’audience de nos sites web et surtout l’importance du contenu et la qualité de la rédaction.

  9. Un grand respect pour les rédacteurs web, car il n’est parfois pas évident de travailler sur des sujets imposés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.