Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Google Mobile-Friendly : un avant et un après 21 avril 2015 ?

Google Mobile-Friendly : un avant et un après 21 avril 2015 ?

Label-Google-Mobile-FriendlyDepuis 2002, l’expression « 21 avril » souligne — dans le monde politique – le risque d’une élimination.

Elle fait référence à ce dimanche d’élection présidentielle où le parti de gauche a disparu des écrans radars pour laisser place à Jean-Marie Le Pen (FN) au second tour…

Aujourd’hui, son effet peut s’étendre au-delà du champ politique puisque cette année, le 21 avril renvoie, dans le monde du web, au terrible « Mobilegeddon », la mise à jour Google Mobile – Friendly…

Du séisme annoncé à la secousse observée

Google-Mobile-Friendly-Mobilegeddon

Le premier bilan post Google Mobile Friendly

Annoncée le 26 février dernier dans un billet du « Webmaster Central Blog », la nouvelle mise à jour Google Mobile Friendly a fait frémir les professionnels du web : développeurs et référenceurs se sont alors tournés vers leurs clients pour préparer au mieux cette bascule, prévue pour le 21 avril 2015.

Un changement qui, selon le géant américain, touchait « toute requête mobile dans le monde quelle que soit la langue [et aurait] un impact significatif sur nos résultats de recherche »…

Aujourd’hui — plus d’un mois après son arrivée —, les premières mesures de son impact sont diffusées : globalement, les résultats sont modérés. Même si certains sites de belle notoriété ont pris un beau malus, à l’image du site Premiere.fr qui a perdu un quart de sa visibilité mobile en l’espace de quelques jours.

A contrario, certains sites, pourtant incompatibles avec les mobiles – n’ont pas été touché par la nouvelle mise à jour : c’est le cas du dictionnaire en ligne larousse.fr ou de la référence santé sur internet, doctissimo.fr.

Le raz de marée évité

Si la nouvelle mise à jour de Google a longtemps été crainte, son effet reste assez modéré : il n’y aura visiblement pas d’avant et d’après 21 avril 2015, à l’exception naturellement des quelques sites malchanceux, comme cités ci-dessus…

Cependant, chaque modification de l’algorithme – quel que soit son degré d’impact — engendre bien souvent de nouvelles pratiques SEO à court et à moyen terme… Et le Google Mobile Friendly n’échappera pas à cette règle !

Si Google s’est ainsi penché sur la question du trafic mobile, il est d’usage pour les professionnels du web de regarder dans la même direction que le moteur de recherche…

Pourquoi faut-il tenir compte du « Google Mobile Friendly » ?

Google-Mobile-Friendly

L’hégémonie de Google

Google représente aujourd’hui 95 % des parts du marché en France et 90 % dans le monde. Avec une telle présence, il est en mesure de dicter ses propres lois. Souvenez-vous de l’arrivée de Google Penguin : en quelques mois, ce nouveau filtre a mis au rebut nombre de techniques SEO pour en promouvoir d’autres. Et ses effets sont toujours aussi virulents aujourd’hui…

Alors si Google a décidé de prendre en compte la montée du trafic mobile pour améliorer son expérience utilisateur, tous les professionnels du web sont invités à intégrer ces données dans leur travail…

L’intérêt du mobile

Cela fait plusieurs années que Google pointe du doigt la question du mobile. Dans son livre « Mobile Play Book », il précisait déjà ces chiffres :

  • 94 % des utilisateurs de Smartphone recherchent des informations de proximité
  • 51 % se rendent dans un magasin
  • 48 % contactent par téléphone un magasin
  • 29 % effectuent un achat rapidement en magasin

Un trafic qui ne cesse d’augmenter au fil des mois : entre décembre 2008 et mars 2015, le trafic desktop est passé de 100 % à un peu moins de 70 % tandis que celui du mobile, sur la même période, est passé de 0 % à un peu plus de 30 %

mobile-global-stats

(Source : http://www.journaldunet.com/solutions/seo-referencement/importance-de-la-mise-a-jour-mobile-friendly-de-google-du-21-avril.shtml)

Autrement dit, si aujourd’hui, votre site n’est pas optimisé pour le mobile et qu’il ne semble pas immédiatement sanctionné par le Google Mobile Friendly, il est tout de même vivement recommandé de vous mettre à jour pour éviter de chuter inexorablement dans les résultats et perdre la visibilité indispensable à toute croissance.

Quels sont les critères retenus de la mise à jour pour obtenir le label ?

À l’image des autres mises à jour, Google Mobile Friendly est destiné à améliorer l’expérience utilisateur des résultats du moteur de recherche. Cette quête ultime vers laquelle Google oriente toutes ses démarches afin que ses précieux internautes profitent d’un gain de temps et de pertinence dans leur requête.

Cette nouvelle mise à jour est plus particulièrement tournée vers le référencement naturel des sites qui répondent aux nouveaux usages mobiles…

Les critères de la mise à jour

Depuis le 21 avril 2015, il est préconisé de disposer d’un site « responsive design » — un format qui permet au contenu de s’adapter à la taille de l’écran utilisé. Parallèlement, Google Mobile Friendly définit 4 autres critères clés à observer :

  • Absence de logiciels peu utilisés sur les appareils mobiles, comme Flash.
  • Texte lisible sans zoomer.
  • Contenu adapté à la taille de l’écran, de sorte que les internautes n’ont pas besoin de faire défiler la page horizontalement ni de zoomer.
  • Liens suffisamment éloignés les uns des autres pour pouvoir cliquer dessus facilement.

(Source Google : http://googlewebmastercentral-fr.blogspot.fr/2014/11/internautes-mobiles-pages-adaptees-mobile.html)

À noter que si le critère de la vitesse de chargement ne figure pas encore sur cette liste, il risque d’être intégré rapidement à la mise à jour…

L’obtention du label « Mobile-friendly »

Avec le respect de ces consignes, il est possible d’obtenir une distinction qui valorisera les pages concernées dans les résultats du moteur de recherche. À noter que le label ne s’appliquera pas à l’ensemble du site, mais seulement à la page distinguée.

Cette valorisation sera effective en temps réel : autrement dit, le label sera accordé immédiatement après la lecture de la page par les robots du Google.

Etes-vous « GOOGLE MOBILE-FRIENDLY » ?

Heureusement, la mise à jour Google Mobile Friendly n’a pas débarqué sans une panoplie d’outils web gratuits, destinés à favoriser la bascule. Grâce à eux, il est extrêmement facile de savoir si votre site est aux « normes » ou pas…

Les outils gratuits de test et d’aide

compatibilite-mobile-testL’outil de test Google est disponible ici : pour l’utiliser, il suffit de renseigner son adresse URL. Après quelques secondes, il détermine si votre page est optimisée et si elle est « labellisable ». Dans la négative, il fournit les données à travailler.

Si vous avez besoin d’aide, Google a mis à votre disposition une documentation, destinée à satisfaire tous les publics, y compris les non-techniciens. Elle vous expliquera, par exemple, comment opérer la bascule entre un site WordPress et un site WordPress Mobile Friendly : il suffit de suivre sagement les différentes étapes décrites !

Le géant américain a également mis en place de nouveaux indicateurs sur Google Webmaster Tools : dans « Trafic de recherche », dans la section « Ergonomie mobile », vous pourrez obtenir la liste des problèmes liés à l’ergonomie (« Éléments tactiles trop proches », « fenêtre d’affichage non configurée », « petite taille de police », etc.) À noter qu’il suffit de cliquer sur l’erreur pour découvrir quelles sont les pages concernées par ce souci.

Enfin, sur « PageSpeed Insights », il est possible de travailler la rapidité d’affichage, un critère qui, s’il n’est pas étudié aujourd’hui, le sera probablement demain…

Il ne vous reste plus qu’à tester votre site !

Cet article vous a été proposé par Andréa, d’Eskimoz.

GD Star Rating
loading...
Google Mobile-Friendly : un avant et un après 21 avril 2015 ?, 4.5 out of 5 based on 15 ratings

10 réflexions au sujet de « Google Mobile-Friendly : un avant et un après 21 avril 2015 ? »

  1. Je crois que cette MAJ touche pas mal d’éditeurs de sites, les versions mobiles manquantes doivent êtres toutes en constructions accélérés en ce moment :) Comment avez-vous configuré la votre ? (soit responsive, soit version à part type mobile.miss-seo-girl.com, soit application carrément, il n’y a que ces trois types je crois?!)

  2. Au delà du trafic via mobile qui ne cesse de croitre le point noir sur lequel faut bosser voir trouvez des alternatives reste la conversion mobile beaucoup moins forte que sur desktop …une hausse de trafic certes mais une hausse de CA pas forcement à la hauteur …

  3. Je rebondis sur ce que tu soutiens Samuel. Je ne suis pas d’accord, certains domaines disposent d’un taux de conversion plus élevé sur mobile que sur Deskop. Les requêtes locales notamment !

  4. Certes la mise à jour Google sur la compatibilité mobile n’a pas eu d’énormes impacts, cependant le responsive est désormais indispensable à l’ère où la majorité des internautes se connectent sur Internet avec leurs portables !

  5. Merci pour cet article complet et bien écrit.. depuis l’évolution de l algorithme de Google je n’ai pas constaté de changement dans les SERP.
    Les utilisateurs des mobiles est un marché qu’il ne faut absolument pas négliger.

  6. @Doud
    Bien-sur suis d’accord avec toi, mais sur des thématiques ou le local n’est pas un enjeu il y a quand même bien plus de grains de sable qui freinent la conversion sur mobile que sur Desktop …Une appli liée à un e-commerce à ce niveau sera sans doute bien plus puissante qu’un site aujourd’hui

  7. Merci pour ce billet super complet. Comme beaucoup de SEO, je n’ai pas constaté de changements majeurs. Dans tous les cas, il est de l’intérêt de toutes les entreprises de posséder un site compatible avec les mobiles sous peine de voir les internautes quitter rapidement le site.

  8. Certes, Le google mobile friendly est indispensable pour chaque site qui veut survivre dans les moteurs de recherche, mais ce paramètre a vu plusieurs mise à jour depuis la mise en ligne de cet article.
    Google a annoncé de nouvelles règles autour de ses résultats sur mobile : les sites qui affichent une simple page invitant l’utilisateur à télécharger l’application pour accéder au contenu sont déjà pénalisés par le moteur de recherche et ce depuis le 1er novembre.
    Nouvelle étape pour Google donc, qui a ouvert la chasse au site n’étant pas « Mobile friendly » selon ses propres termes, et il semblerait que Google ne compte pas s’arrêter là.
    Référencement Naturel Articles récents..Qu’est ce qu’un référencement naturel (SEO)My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.