Vous êtes ici : Miss SEO Girl » Articles invité » Freelances : augmentez vos tarifs !

Freelances : augmentez vos tarifs !

ne pas être un freelance à la rue

A vot’ bon coeur messieurs dames…

Aujourd’hui, j’accueille Cédric de “Bloguer pour en vivre“. Sur son blog, il partage ses conseils et sa passion pour l’infoprenariat et la création d’un business qui rapporte sur le web afin de conquérir sa liberté financière.

Cédric m’a proposé un article sur l’erreur que beaucoup d’entre nous, freelances, font : celle de choisir un tarif trop bas. J’ai été intéressée par son argumentaire, car en effet, choisir LE bon tarif n’est pas une mince affaire.

Moi-même j’aurais voulu traiter le sujet sur le blog, et je pense que je vais le faire ultérieurement, car c’est vraiment quelque chose d’important et de difficile quand on est en à son compte. D’ici là je vous invite à lire ses idées. SI le sujet n’est pas trop tabou, n’hésitez pas à nous dire dans les commentaires quels tarifs pratiquez-vous .. ça nous permettra de mieux comprendre !

Beaucoup de Freelances débutants font l’erreur de pratiquer des tarifs trop bas, parce qu’ils pensent à tort qu’ils ne seront pas compétitifs face à la concurrence, du coup, ils essayent de s’aligner sur les exigences des clients. Or, tu dois avant tout déterminer un tarif minimum pour vivre correctement de ton activité. 

Or, gardes en tête que tu te lances dans le freelancing pour travailler moins tout en gagnant plus, afin de conquérir ta liberté financière. Je t’invite à lire ou relire mon article “Pour ne pas faire partie des freelances qui galèrent, crées-toi un petit business qui rapporte”  Maintenant, si tu est sur le créneau des revenus actifs (c’est-à-dire que ton Business ne te rapporte pas des revenus automatisés) comment relever tes tarifs à la hausse pour pouvoir en vivre?

Exemple d’un Freelance qui a un tarif trop bas

C’est le cas de Jennifer, une freelance qui facture 300€ sa journée de travail. Évidemment, si on regarde à première vue comme ça, elle peut gagner 1500€ la semaine et 6000€ par mois. Sauf que..quand on est Freelance, on ne consacre pas 100% de son temps de travail à bosser sur des projets clients !

Certains recommandent qu’il faut partir sur une base de 15 jours de travail facturés/mois. Donc, sur cette base, Jennifer pourrait encore gagner 4500€/mois. Mais là encore, ce chiffre de 15 jours est bien optimiste, je dirai qu’il faut prévoir entre 10 et 12 jours plutôt !

En effet, il faut prendre en compte le temps nécessaire pour:

  • La prospection
  • Le networking
  • La formation
  • Faire sa compta
  • La maintenance du blog
  • Les relations avec les partenaires (administrations, banque etc.)
  • Participer a des événements (salons, meet-up etc.) 

Toutes ces tâches sont très chronophages et c’est du temps que l’on ne facture pas aux clients !

les revenus des freelances

un revenu décent pour vivre !

Donc, sur un mois de 30 jours, vous allez peut-être travailler seulement 10 ou 12 jours sur des projets clients, le reste du temps, se sera pour toutes les autres tâches.

De plus, selon ton statut juridique, le niveau des charges sociales peut-être assez élevé (c’est le cas de Jennifer qui est en EURL) donc elle pourrait se payer maxi 1500€ car elle doit prendre en compte : les charges sociales, les impôts, et la nécessité de se constituer un fond de roulement pour investir.

Du coup, avec son tarif de 300€ la journée, Jennifer ne gagne pas assez, et elle doit travailler les soirs et les week-ends pour s’en sortir. Bref, elle est l’esclave de son Business au lieu que celui-ci lui ouvre les portes de la liberté financière ! L’exact opposé de notre objectif. Alors que penser des rédacteurs qui facturent moins de 100€ la journée??? Évidemment, à ce niveau-là, c’est de l’argent de poche, mais certainement pas un revenu qui permet de mener une vie libre et indépendante !

Pour aller plus loin : “Faut’il accepter de négocier vos tarifs?” par Laurence Galambert

Comment établir un tarif suffisant?

Un tarif qui te permet de bien vivre de ton activité doit te permettre :

  • De prendre 5 semaines de congés par an comme un salarié si tu le désires
  • De mettre de la Trésorerie de côté chaque mois en cas de besoin
  • Ne pas avoir besoin de travailler en extra les soirs et les week-ends

Si ton chiffre d’affaires ne te le permet pas, alors tu dois augmenter ton tarif dès maintenant !

Prenons le cas d’un Rédacteur web qui facture 12€/heure. D’après lui, les autres rédacteurs facturent au même prix. Sur la plateforme Hopwork, les rédacteurs les plus chers facturent 500€/jour soit plus de 71€/heure : presque 6 fois plus que notre Rédacteur web!

Donc même si tu veux te positionner un peu en dessous pour être compétitif, tu peux facilement facturer 68€/heure ! Ce que je veux te montrer avec cet exemple, c’est que tu dois avoir le réflexe d’aller sur Hopwork et de regarder les freelances qui ont le tarif le plus élevé dans ton domaine d’expertise. Puis, prends contact avec eux pour savoir comment ils s’y prennent pour facturer aussi cher et trouver des clients.

Probablement que leur clientèle est constituée de PME ou d’Agence web qui ont un budget marketing suffisamment important. D’où l’importance de sélectionner aussi la clientèle. Si tu n’obtiens pas de réponse, proposes-leur de les interviewer : cela fonctionne parce que c’est une démarche gagnant-gagnant!

Et toi, est-ce que ton tarif te permet de bien vivre de tes activités ?

Pour aller plus loin, je t’invite à lire :

GD Star Rating
loading...
Freelances : augmentez vos tarifs !, 5.0 out of 5 based on 3 ratings

11 réflexions au sujet de « Freelances : augmentez vos tarifs ! »

  1. Merci Alexandra de lancer ce débat, tabou il faut le croire puisque je n’ose même pas afficher mon identité. Heureusement, je ne flouterai pas mes mots. Merci Cédric pour tes idées et tes exemples concrets.

    La réalité pour une rédactrice comme moi est bien plus proche malheureusement d’un esclavagisme auto-entrepris et d’une braderie tarifaire proche de l’aberration.

    Comment refuser une “collaboration” quelle qu’en soit l’option quand on crève d’envie d’exposer son travail, ses valeurs, ses idées, son style et son efficacité et que l’on trouve mieux de travailler à perte, histoire d’avoir de l’expérience en attendant l’oseille, que de ne pas travailler du tout ?

    C’est un cercle vicieux dont il faut se sortir mais sûrement en ayant une confiance en soi et en son entreprise, du soutien, des conseils, des contacts… bref, sortir de l’isolement dont beaucoup souffrent je pense et c’est grâce à des articles comme ça que certains, certaines vont sortir de leur coquille pour dire CIAO à ces clients qui osent rechigner sur des virgules après les mais VIRGULE sans penser que qu’un contenu de qualité se paye d’abord à sa juste valeur et après on discute des mots justes à y mettre…

  2. Pas tout-à-fait d’accord sur le fait de consulter Hopwork pour se baser sur les tarifs de la concurrence : ceux-ci sont un simple panneau d’affichage sur une reluisante vitrine qui, à mon avis, reflète peu la réalité ! Combien de ces freelances pratiquent réellement les prix indiqués ? Par ailleurs, sur cette même plateforme, il y a échange avec le prospect, puis la définition personnalisée de l’offre de services, un ajustement du tarif et bien souvent quelques réglages…

  3. Faudrait aussi que les clients voient ton poste. Pas tous heureusement, mais certaines personnes qui se lancent dans e-commerce ont peu de connaissance SEO et souhaitent un presta. Problème, pas de budget, ou 500€ max quand ce n’est pas moins… A ce tarif on ne peut pas faire grand chose…

  4. @Carimelle : Tu as raison ma belle ! C’est vraiment dur de se vendre au bon tarif. Et le marché d’aujourd’hui est malheureusement trop difficile pour ne pas dire “radin”. Je comprends quand tu dis qu’on doit travailler à perte juste histoire de faire grimper son CA et manger à la fin du mois…

    Je ne sais pas quelle est la solution. Il faut qu’on trouve une solution pour vendre notre prestation au juste prix. Nous avons fait des études, nous avons de l’expérience, … et ce n’est pas parce que nous sommes en freelance qu’on doit beaucoup baisser nos prix. Comme Cédric le disait, nous avons des taxes, nous avons besoin de temps pour la compa, pour le réseautage, pour la veille, pour plein de choses.

    Je pense qu’il faut fixer un prix, un juste prix, et l’assumer. Il faut avoir confiance en soi et confiance en ses partenaires.

  5. @Florian : C’est normal de commencer avec des tarifs bas. Sans expérience, sans notoriété, sans légitimité, c’est difficile de « défendre » un tarif correct. Mais c’est bien si tu as changé. 😊 Question : et si maintenant tu as triplé tes tarifs, as-tu toujours autant de clients où c’est plus difficile ?

    @TWS : L’idée de Hopwork c’était juste à titre indicatif, pour te donner déjà une idée d’une fourchette de prix. Bien évidemment il faut faire une moyenne et adapter en fonction de tes années d’expérience, ta valeur ajoutée…

    @Marc : toi ça fait déjà quelques années depuis quand t’es freelance non ? Tu ne peux pas nous donner tes tarifs, histoire d’avoir une meilleure idée ? 😊 En tout cas, tu as raison, on ne peut pas faire grand-chose pour les clients qui ont 500€ de budget… En même temps, à eux de comprendre que le SEO est important pour leur business et qu’il faut revoir le budget… Tant pis, c’est la réalité ☹

  6. La base c’est effectivement d’assumer et d’affirmer son tarif. Expliquer aux clients que oui, il y a des gens qui vont accepter de faire la prestation pour 100€, mais que ça ne sera pas de la qualité contrairement à votre travail, car ce n’est pas la réelle valeur du marché pour ce type de travail.

    Et vous, qui vous tuez à la tâche pour faire du travail de qualité tout en acceptant de brader votre tarif, contribuez à maintenir ce système de prix bradés car les clients savent qu’ils trouveront toujours des “bons” prestataires pas cher. (c’est à dire vous, qui êtes sérieux, mais qui vous bradez)

    Petit à petit, naturellement, en changeant d’attitude et en vous affirmant auprès de vos prospects, vous allez trouver les clients qui respectent votre tarif et votre travail.

    Comme dit plus haut, c’est en effet un cercle vicieux car on veut des clients, mais au final on travaille beaucoup pour pas grand chose, mais en acceptant de quand même se brader, on contribue à ce cercle.

    mon xp: 11 ans à mon compte et des tarifs élevés :)

  7. @Joel Merci Joël pour ton commentaire et ton retour d’expérience.
    Ça fait plaisir de voir quelqu’un qui a réussi à imposer ses tarifs élevés (c’est quoi exactement ? :) ) et surtout les assumer !

    Je te rejoins quant au besoin de changer d’attitude pour faire changer les choses. Plus facile à dire qu’à faire, certes, mais c’est pour le bien être de l’indépendant qu’il faut le faire !

  8. Mes tarifs ne sont pas tout à fait fixes, tout dépend si je vends du temps passé ou du forfait avec marge de manoeuvre, mais rapporté sur tout une année, sur toute une année, ça fait des tarifs entre 600 et 800€ / jours mais parfois bien plus (1 000/1200) sur des prestations précises (avec expertise précise, ou pour de la formation…)

    L’important est de s’affirmer, de proposer des services avec valeur ajoutée (ça peut être simplement une bonne réactivité, des conseils, de l’implication dans le projet) pour ne pas avoir peur de la concurrence et se faire respecter de ses clients

  9. Augmenter ses tarifs, je suis parfaitement d’accord. En moyenne, on ne bosse pas 100% pour les clients, surtout si on fait du SEO, il y a aussi la veille quasi quotidienne, les tests que l’on fait, mais ça, les clients ont parfois du mal à le comprendre et n’hésite pas à dire que les tarifs sont trop élevés, alors qu’on est en général largement en dessous de ce que demandent les agences traditionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.